Le truc de dingue (la chute)

Metropolitan Opera's 2010-11 Season Opening Night - "Das Rheingold"

Je sais, j’ai vraiment traîné pour venir vous raconter la suite. Vous m’avez maudite, j’ai reçu des milliers de messages me la réclamant (trois, donc), je ne pensais pas que ma petite escapade à la boulangerie vous intéresserait tant. Ou alors c’est que je suis douée pour le suspense, faudrait peut-être que je songe à écrire des thrillers. J’ai déjà le titre du premier : Qui a tué Belle-Maman ?
J’imagine déjà l’adaptation cinématographique et j’ai ma petite idée sur les acteurs.
Mais passons, on n’est pas là pour parler de mon avenir, mais bien pour que je vous raconte la suite.

Une semaine entre les deux billets, ce n’est plus de la procrastination, c’est de la torture. Vous avez fait preuve de patience, il est donc temps de vous révéler la chute de cette histoire.
Installez-vous bien, vous risquez d’être surpris.

Donc, on en était que je faisais la queue à la boulangerie et que, pour passer le temps, j’observais les gens pour leur écrire une vie. Je portais la tenue (et la tête) des jours où l’on a la certitude de ne croiser personne, ou en tout cas l’espoir.
J’étais loin de m’imaginer que, deux personnes devant moi, se trouvait une personne qui comptait. Qui comptait beaucoup. Alors, quand mes yeux se sont posés sur sa nuque et que je l’ai reconnu, j’ai d’abord songé à faire demi-tour. Et puis, mue par une force venue de je ne sais où, j’ai posé ma main sur son épaule. Et il s’est retourné.
C’était bien lui…

Poursuivre la lecture

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le truc de dingue

Keep calm nutella

L’autre jour, il m’est arrivé le truc le plus dingue de ma vie. Pourtant, force est de constater qu’il m’en est arrivé pas mal, des trucs de dingue. Mais là, on a dépassé -de très loin- le truc le plus dingue qu’il m’était déjà arrivé.

Ca fait beaucoup de trucs de dingue, pas vrai ?

Donc. J’étais partie pour acheter du pain. Le truc le moins dingue du monde, quoi. C’était un dimanche, j’avais enfilé ce qui m’était tombé sous la main, à savoir une vieille robe en laine, des collants opaques et des boots noires. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour l’histoire ça veut dire beaucoup.

Je devais prendre deux baguettes et des gâteaux pour le dessert. Faut dire qu’on recevait belle-maman, il fallait mettre les petites assiettes dans les grandes.
Il y avait la queue jusque sur le trottoir. J’ai râlé intérieurement, franchement, ils n’avaient pas un autre moment que le dimanche matin pour venir acheter leur pain, tous ces gens ? Puis j’ai entamé mon sport favori pour faire passer le temps : j’ai observé les gens en leur inventant une vie. C’est ainsi que la femme devant moi est devenue, à son insu, une jeune maman pressée de retrouver son nouveau né et le grand blond d’encore devant un tueur en série qui cachait une tête dans sa besace.

C’est arrivé à la troisième personne devant moi que tout a basculé.
Même de dos, même décoiffé, même un dimanche matin pas réveillé, je l’aurais reconnu entre mille.

Poursuivre la lecture

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qui est-ce ?

Dis donc, ça fait hyper longtemps qu’on n’a pas joué à reconnaître des stars d’antan, pas vrai ?
Pour les derniers arrivés (coucou, ça va ?), il y a quelque temps on avait un jeu récurrent sur ce blog : je déterrais des visages connus dans nos jeunes années (acteurs de séries, chanteurs, etc…) et je publiais des photos d’eux aujourd’hui. Vous deviniez qui c’était, on faisait des han, des noooon et des pas posssssiiiiible, on réalisait qu’on devenait vieux, on se marrait et tout le monde était content.
Hein que ça vous a manqué ?
A moi, oui.

Alors j’ai fouillé dans mes souvenirs et regardez un peu qui j’ai trouvé.
Je vous laisse deviner qui est qui (on triche pas, hein ?) (trop facile de tricher avec Google).

Allez, bonne plongée dans les années 90 (et alentours) !

 

1

1

 

Poursuivre la lecture

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le petit nuage

Le premier jour du reste de ma vie Virginie Grimaldi

Dans quelques jours, ça fera deux mois que mon roman est sorti. Il y a deux mois, je dormais mal. J’étais excitée comme un acarien au salon de la moquette à l’idée de voir mon nom à côté d’autres, tellement prestigieux, sur les étagères des librairies. J’étais anxieuse aussi, un peu, parce que j’avais peur qu’il ne vous plaise pas. Enfin non, je n’avais pas peur. Je SAVAIS qu’il n’allait pas vous plaire. Il n’y avait pas d’autre possibilité, vous alliez être terriblement déçus, me jeter des pots de Nutella vides, me tourner le dos, mes parents me renieraient, mes amis feraient semblant de ne pas me connaître, mon mari retournerait vivre chez sa mère, mon fils m’appellerait Papa…
AU MIEUX, mon livre passerait inaperçu, quelques lecteurs du blog l’achèteraient, tout au plus, ce serait une chouette parenthèse et ma vie reprendrait son cours, comme avant.

Et puis le Jour J est arrivé. Et, depuis deux mois, il s’est passé un truc dont je n’aurais même pas osé rêvé.

Poursuivre la lecture

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un oiseau, une branche et des cadeaux

Pendant que vous vous faites les complices du mari-presque-tout-neuf-mais-vraiment-balance, moi je vais vous gâter. Vous voyez un peu si je ne suis pas rancunière.

Je vous ai parlé plusieurs fois de la jolie boutique Un oiseau sur la branche et de ses bijoux poétiques et je sais que vous êtes nombreux à aimer autant que moi. Alors quand Frédérique m’a proposé de vous faire gagner trois bijoux et de vous présenter la nouvelle collection, j’ai dit BANCO. Surtout que la nouvelle collection, inspirée de l’architecture, est tellement canon qu’elle me fait des guilis dans la culotte.

Visez un peu ce bracelet Paris (HAN)

Bracelet Paris

Ou cette bague (HAN bis)

Bague un oiseau sur la branche

Poursuivre la lecture

Rendez-vous sur Hellocoton !