A bas les bas !

Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, je devrais le savoir. Mais que veux-tu, il faut croire que les fées qui se sont penchées sur mon berceau à la naissance venaient de bouffer des champignons hallucinogènes et ont vu en moi le moyen de se marrer pour les années à venir.
Et je peux te dire qu’elles doivent avoir le périnée tellement musclé à l’heure qu’il est qu’elles font sûrement une heure de sophro avant de réussir à pisser.

Donc la blague du jour concerne les bas.

Généralement, je porte plutôt des collants, puisque c’est sous cette forme que je trouve ceux qui me plaisent le plus, à savoir des gros trucs bien opaques qui ont le triple avantage de me plaire/me tenir chaud/cacher le fait que mon esthéticienne ne m’ait pas touchée depuis qu’on est passé à l’heure d’hiver (l’année dernière).

Mais les collants, il faut dire ce qui est, c’est le vêtement le plus inconfortable qui existe. Jésus multipliait les pains, les collants multiplient les bourrelets sur le ventre. Et puis la couture qui est censée se trouver à l’entrejambe se retrouve rapidement à l’entregenoux. Du coup t’as l’impression que tu t’es fait dessus et tu n’as plus qu’une obsession : remonter le collant. Malheureusement, ça arrive rarement quand tu es isolée, mais plutôt dans les lieux publics. Ils devraient faire des tutos vidéos sur la façon de remonter ses collants discrètement.

Il y a aussi les leggings, mais ils ont l’inconvénient de me mettre trop à l’aise. Quand j’en porte, j’ai l’impression de porter un vrai pantalon. Du coup j’ai l’écartage de jambes facile, je ne prends pas la peine de me baisser en pliant les genoux comme une jeune femme bien éduquée mais je me baisse plutôt comme un prisonnier qui ramasse la savonnette, bref c’est portes ouvertes. Sachant que la plupart des gens ne font pas la différence entre leggings et collants, je préfère éviter de passer pour une petite catin.

Alors, dès que la longueur de ma robe le permet, j’opte pour des bas. Tu sais, ces trucs qui ressemblent à des collants mais qui s’arrêtent en haut de la cuisse, où ils sont censés rester accrochés jusqu’à ce que tu les retires.
Les bas, c’est, après les poils, ce qui existe de plus confortable pour couvrir les jambes l’hiver. Bon, quand on n’a pas des cuisses de sauterelle, il faut faire gaffe à bien placer les deux parties collantes face à face, pour éviter qu’un bourrelet frotte contre la couture sous peine de ne plus pouvoir marcher pendant un trimestre. Mais sinon, c’est le top : tu ne les sens pas, tu n’as pas besoin de te déshabiller entièrement pour aller pisser, et en plus ton mec est content.
Que demander de plus ?

Qu’ils tiennent leurs promesses, peut-être.

L’autre jour, j’avais un rendez-vous professionnel important. Le genre de rendez-vous auquel tu te prépares longtemps à l’avance, pour lequel tu te lèves deux heures plus tôt pour que les finitions soient parfaites. C’est jour de fête : tu t’épiles la moustache, tu te cures les oreilles, tu te laves les cheveux, tu choisis avec soin ta tenue.
Ce jour-là, je portais une robe assez longue pour sortir les bas sans que mon rendez-vous me prenne pour une fille désespéree prête à tout pour décrocher le contrat. Ayant déjà fait la désagréable expérience des bas qui n’accrochaient plus à force de lavages, j’avais prévu mon coup : j’en ai acheté des neufs.

Quand je les ai vus dans le rayon, j’ai craqué pour l’argument anti-compression. Ça évite d’avoir une jambe avec deux articulations et c’est plutôt pas mal.
Quand je les ai enfilés, j’ai adoré la sensation des jarretières qui tiennent sans comprimer.
Quand je suis arrivée à mon rendez-vous, je me sentais incroyablement libre, légère. J’ai failli faire une rondade en guise de salutations tellement je me sentais bien.

TU M’ETONNES.
L’un des bas avait glissé le long de ma jambe et la jarretière reposait sur le haut de ma botte, tandis que le second venait d’atteindre le genou.
Avant d’atteindre la table où il m’attendait, je me suis enfoncée dans un recoin, j’ai essayé d’humecter la bande avec ma salive (miam) et j’ai remis tout ça en place, tant bien que mal puisque les jarretières avaient roulotté. Puis j’ai marché jusqu’à lui, en serrant les cuisses. Bizarrement, je me sentais beaucoup moins libre. A la place de la rondade, j’aurais bien fait une roulade arrière pour me tirer de là.

Heureusement, je n’ai pas eu à me déplacer de tout le rendez-vous. A la fin, on a marché côte à côte jusqu’au parking. Les deux bas ont fini sur les bottes, mais il n’a rien vu, je crois.
Les gens qui marchaient derrière nous, eux, n’ont rien loupé, les cons.

La bonne nouvelle, c’est que le rendez-vous s’est avéré positif.
Finalement, peut-être que je porterai ces bas pour tous mes rendez-vous importants. Ou alors j’irai carrément à poil, on gagnera du temps.

Ginie, mise bas

Rendez-vous sur Hellocoton !

78 commentaires

  1. comme la fin est heureuse je peux l’avouer: j’ai ri en te lisant!! et tout à coup je trouve un coté positif à vivre sous les tropiques: ne pas avoir besoin ni de collant, ni de bas… par contre faut gérer les poils sans arrêt! 😉

  2. Mouah ah ah c’est clair que le truc qui te roulotte sur le bas de la jambe pendant que tu parles, ça ne le fait pas…. Mais ça me fait du bien de lire ça ce matin, méthode coué, suis pas la seule à n’aimer ni les collants, ni les bas ! Rien ne va jamais ! 😉

  3. Rien ne vaut les porte-jarretelles à 6 attaches. Avec les auto-fixants je n’ai pas confiance, et tu me prouves que j’ai raison 🙂

    Heureusement que tu n’avais pas mis d’escarpins, là ça se saurait encore plus vue!

  4. Ca m’est déjà arrivé avec des auto-fixants, et j’ai pas pu le cacher, la robe n’était pas assez longue, la honte!!
    J’adore porter des bas, mais c’est avec porte-jarretelles uniquement; en plus je me sens beaucoup plus sexy 🙂

  5. Ces bas-là testés avec robe chinoise fendue et courte (c’était une soirée thématique Mulan, ne pousssez pas de hauts cris!! 😉 ), et…pas de bas dans les escarpins, mais pas à l’aise du tout du tout…Vives les collants!

  6. la dernière fois que je suis allée acheter des collants, j’en ai pris 2 paires sur le même portant sauf qu’une gourdasse avait tout mélangé et que la deuxième paire était une paire de bas..
    qu’à cela ne tienne, au prix que je les avais payés, je n’allais pas les jeter; j’ai donc testé…
    je n’ai même pas fait deux pas avec parce qu’avec mes gros cuissots, ça n’ a pas collé, ça a roulotté tout de suite..
    j’ai fini en pleurs dans ma chambre ^^

    1. euh non… c’est pareil pour moi aussi… ça fait tout bizarre
      surtout si t’as mis un string avec tout ça…
      Alors le truc qui me fait le plus peur quand je suis habillée comme ça c’est de UN me casser la figure et de me retrouver les fesses à l’air… hein parce que généralement tu mets toute cette panoplie quand tu es en robe et la DEUXIEME frayeur c’est qu’un p’tit con te soulève le capot juste pour rire…

  7. Le porte-jarretelle, y a que ça de vrai. Même si tu as de bons cuissots, ça ne glisse pas, ça roulotte moyen et c’est super sexy. Faut juste faire attention à ce que les clips soient bien pris dans la dentelle…sinon, c’est fou rire assuré….!

  8. bas de contention et on en parle plus ! comme ça tu te sentiras mi-bien mimolette. Sinon bas resilles mais attention il y a rique de saucissonnage. Perso j’ai des bas avec la couture a l’arriere de la jambe genre pin-up rétro. Manque de bol, quand on voit les pin up avec ces bas c’est en photo, elle n’ont pas besoin de marcher ces catins…du coup tu te retrouves avec un bas couture tournante, un peu comme un lewis mais en bas. Et ça fout les boules quand tu sais que tu as passé 15 bonnes minutes a foutre ces fucking coutures bien droites sur ton cuissot….

  9. Sans parler du fait que les collants tu les mets une fois, 2 tout au plus et après paf ! Y’a un trou, ou pire, une grosse fissure qui va de l’orteil gauche au genou droit !!

    Raaaa vive les leggings quelle belle invention !

  10. muhahahahaa!!! bon je rigolerais pas plus longtemps vu que ça m’est arrivé je ne sais combien de fois… XD

    du coup j’ai renoncé au bas, et je me contente de sortir jambe nue, mais délicatement hydraté avec une crème irisée pour faire son petit effet.

    mais a force je crois que je vais opter pour un porte-jarretelles! plus sexy!! XD

  11. il m’est arrivé la même (cf post d’hier) en soirée jeudi dernier, je les ai scotché mais j’ai perdu la peau de mes cuisses du coup….on devrait pas trop se rencontrer en fait, ça pourrait virer cauchemar 😉

  12. Eh là, je rigole parce que cela m’est arrivé une fois, rue principale, en pleine apres midi….Pas de chance, j’avais pas de bottes, donc prenant « ma honte » à 2 mains, j’ai tout remonté, le bas, la jupe ….Personne n’a applaudi, mais personne n’a vomi non plus !!!!
    Maintenant c’est legging, collant ou porte-jaretelle.

  13. Pour les collants le seul truc qui marche pour pas avoir l’entre-jambe aux genoux c’est de mettre une culotte par dessus… mais v’là le truc pas pratique pour aller pisser.

    1. oué et grâce à ce truc , je me suis retrouvé a aller acheter des culottes dont je n’avais nul besoin et à chercher un p’tit coin discret dans centre commercial en plein mois de décembre par ce que mon collant avais décider de se faire la malle au début de ma journée shopping avec mon amoureux. mais j’ai pu conserver un minimum de dignité.

  14. je me sens drôlement moins seule là!!! ça m’est arrivé un jour, à la fac…c’était d’ailleurs une de mes toutes premières expériences de bas… j’ai cru mourir de honte quand, en marchant au milieu du parvis de la fac, un de mes bas est tombé bien bas… l’horreur totale!

    Donc ceux là c’est niet? Je note je note, pour quand j’arrêterais de porter des collants de grossesse (au passage, c’est magique les collants de grossesse -ceux chez h&m en tous cas- parce que ça monte tellement haut que ça fait pas de bourrelet, et ça tient super bien, tu te retrouves pas avec l’entrejambe aux genoux :D)

  15. Roca et toi, vous partagez un peu de pierre-richarderie, non ? En tout cas, elle raconte aujourd’hui comment elle a mis du scotch pour faire tenir ses bas 😀

  16. Pour un coup bas, c’est un coup bas… Satanés Dim Up…

    Ca m’est arrivé mais il y a trèèèès longtemps (dans le métro… en jupe et escarpins à talons…). La grande classe !

    Le Dim up était vieux et dégarni de l’élastique. Moi hydratée de près et pressée

  17. J’aime les bas, mais il m’est arrivé la même chose une fois… Heureusement, juste en bas de mon immeuble. Ça a fait marrer mon désormais-mais-qui-aurait-ne-jamais-pu-l-être-suite-à-ça mari…
    J’ai fini avec les Dim Up, mais c’est toujours un peu l’angoisse quand je porte des bas

  18. J’ai aussi fait l’expérience malheureuse des bas qui tombent et c’est une torture! c’est bien pour ça que j’ai bien rigolé en te lisant! Et à en croire le nombre de malheureuses je ne comprends pas comment ils ont toujours pas solutionné le pb! Il faut revenir à la méthode de nos grands mères: le porte jarretelle!!!

  19. Je lis ton histoire le matin et l’aprèm je suis en RDV clientèle. pendant ma présentation, le bouton de mon chemiser (ouais celui du milieu sur la poitrine tant qu’à faire) saute et je m’en apperçois à la gueule de mes interlocuteurs hommes 😀
    Si avec ça je signe pas!

  20. ha ben chez moi ca tient … tellement bien que je finis avec des cloques tout autour des cuisses … et apres je me balade dans l’appart en culotte avec un rond de biafine sur chaque gigot, et pour couronner le tout je suis privée de canapé … les bas sont des putes.

  21. OMG quelle barre de rire !!!

    c’est bien pour ça que je n’en ai jamais porté, meme pas essayé d’ailleurs
    je me suis battu en ayant voulu faire ma pin up (obese) avec un porte jaretelle et j’ai tué les bas a la 1ere attache !!!

    j’ai une meilleure solution: le pantalon hihihi

    ps: merci pour les bas coututres tournantes ;

  22. C’est pour ça que je ne mets jamais de bas…
    Je préfère le gros collant qui serre, quitte à faire un tour de passe-passe quand je dois me montrer nue face à un homme pour ne pas le faire fuir (mais ça arrive très peu souvent donc ça va).

  23. Aaaaaaaaah les bas … Je les aime beaucoup (même si ici je n’en porte plus trop chaud hein), ben j’ai quand même toujours l’impression d’avoir la pachole à l’air libre !!

    Et pour le porte-jaretelle, j’ai juste envie de le brûler ce machin. Si je le porte en intimité ben je mets pas de bas, voilà voilà 😀

  24. Voilà un moment que je n’étais pas entrée chez toi (j’ai essuyé mes pieds sur le paillasson hein). Même mésaventure avec les mêmes bas 😉 Dim a raté son coup là !

  25. Je n’ai pas eu ce souci-là, mais je comprends aisément ce que tu as pu ressentir 🙂 D’ailleurs, on connait tous une fille dans notre entourage à qui cette douloureuse expérience est arrivée.
    Par contre, collant/bas, même combat, je n’aime pas la sensation au niveau des orteils. Chose que tu n’as à subir avec les leggings mais qui te rendent trop « libre dans ton confort » (comme tu le dis si bien)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *