Antisociale, tu perds grave ton sang froid

Juste pour te dire qu’hier soir je suis allée voir le feu d’artifice à Arcachon.

On y est arrivé vers 21 heures, histoire de manger un moules-frites au roquefort qui fait puer de la gueule avant de s’extasier sur la belle rouge.
Au resto, j’étais cernée par d’immenses blondes aux yeux bleus qui voulaient faire du cheval. (elles faisaient que dire dada).

Les serveurs ont eu la délicatesse de nous installer juste sous un nid d’oiseaux.
Je le sais parce qu’on avait la seule table mouchetée.
Alors, quand, à un moment, j’ai cru qu’il pleuvait mais qu’il n’y avait pas de nuages, j’ai prié pour que les blonds immenses ne regardent pas le dessus de ma tête.

oiseau chieurIl peut pas mettre des couches, lui ?

Vers 22 heures, mon dessert est arrivé.
En même temps que le drame.

J’avais dans mon assiette un fondant au chocolat qui me suppliait de l’engloutir.
Mais mon attention était entièrement portée sur autre chose.

Le flux des gens qui se dirigeaient vers la plage.

Une marée humaine.

Une foule compacte qui allait s’amasser là où nous avions prévu de profiter du spectacle en amoureux.

Et la foule, moi, ça m’angoisse.
Agoraphobe, qu’il a dit le docteur pas glamour.

Alors j’ai observé mon fondant au chocolat et j’ai posé le problème dans ma tête.
Deux solutions s’offraient à moi.

  1. Je prenais sur moi, me raisonnais. Merde, quoi, on n’avait pas fait la route pour rien.
    Mais mon angoisse m’empêcherait d’apprécier le dessert fabuleux qui commençait à s’ennuyer ferme avec la chantilly qui faisait la belle.
  2. Je fuyais, qu’est-ce qu’on en avait à cirer des trucs colorés qui brillent dans le ciel ? C’est aussi beau sur Youtube.
    De toute manière, si je tombe dans les pommes, on sera bien avancés.

Devant mon anxiété, l’Homme a tranché.
– On s’en va, on s’en fout du feu d’artifesse, qu’il a décidé.
(il a l’humour potache, l’Homme)

Femme soumise que je suis, je me suis pliée à sa volonté, non sans faire sa fête au fondant qui fondait vraiment.

La voiture a démarré dix minutes avant le début des festivités.

feu d'artificeHo la belle rouge !

On a croisé des centaines de gens dans leurs voitures, cul à cul à se faire limite des appels de phares, qui n’auraient certainement pas le temps de se garer et de se rendre sur la plage.
Alors que, devant nous, la route était déserte.
Les cons.

Quand on est arrivé à la maison, une demie heure plus tard, on avait assisté à trois feux d’artifice confortablement installés dans un espace climatisé, toit ouvert, musique en fond.
Les cons.

Alors on a décidé, l’Homme et moi, que tous les ans, on serait sur la route au moment du feu d’artifice.

——————————-

On passe maintenant à la chronique Secret Story du jour.
On peut maintenant affirmer que la Maison des secrets est en train de se transformer en maison close.

Avant hier, c’est Emilie et Leo qui faisaient des cochonneries dans les toilettes.

Hier, Ken et Barbie s’envoyaient en l’air dans les chiottes. Très discrètement.

Si vous mettez le son assez fort, vous entendrez à quel point « ho oui c’est bon ».
Et que la cuvette n’est pas bien fixée.
Aujourd’hui, c’est Cindy et FX qui se mangent la bouche goulument.
Ca m’inspire juste deux réflexions :
– Si j’étais dans la maison, j’irais pisser dans la piscine, mais certainement pas dans les toilettes.
– Demain, on aura sûrement Vanessa et Majia qui se chevauchent sur le lit.
C’est tout.
Pour le moment.
Rendez-vous sur Hellocoton !

35 commentaires

  1. Pas vu de feu d’artifice, ça m’intéresse pas des masses…

    Quant à Secret Story, le terme de maison close correspond pas mal d’après ce que je lis on da ouèbe (je regarde pas l’émission)…

  2. Merde et tu as repenser à toutes tes années de « sévices » et voilà!!!!! Moi le top glamour je l’ai regardé sur LCI mon feu d’artifice mais malde ou allumer le feu il faut choisir!

  3. Ton histoire me rappelle la mienne il y a quelques années. Également coincé dans notre voiture pour le feu à Carry le rouet … et parti bien évidement trop tard du restaurant…
    hier j’avais trop faim pour monter sur mon toit parisien :)))

  4. Je ne regarde jamais les feux d’artifice. Problème réglé.

    FX il roule des pelles à des filles (enfin cindy quoi), il est pas un peu pédé lui ?? Remarque, une langue ça n’engage à rien.

    1. @ Miss Brownie : c’est bien nous les plus intelligentes.

      @ Kielut : dans la culotte, ils l’ont, le feu d’artifice.

      @ Thé citron : tu devrais regarder. C’est mieux qu’un reportage animalier.

      @ Anna : Ken, il a un slip intégré en vrai. Il est puceau. Comme toi, quoi.

      @ Sandra : Ma télé est trop grosse, j’aurais eu l’impression d’y être. Et j’aurais angoissé.
      Mais je me soigne…

      @ Daydreamer : ils doivent leur faire bouffer de la corne de rhinocéros à tout va.

      @ Faustine : pour le premier de l’an 2000, j’ai passé minuit dans la voiture, sur l’autoroute. On n’avait pas vu l’heure…

      @ LMO : alors, un jour, on se fera un moelleux au chocolat rien que toutes les deux. Et Gazelle, si elle est gentille. Et si elle paie.

      @ Océane : A mon avis, ils étaient bien bourrés. Mais paraît qu’il est pas pédé.
      Et que je suis fan de Carla.

      @ Madame Kévin : ha ça, c’est pas les mycoses qui vont manquer….

  5. lol je comprend ton angoisse, je la ressens des fois rien qu’en prenant le métro ! on dirait qu’on est une armée en marche, ca fait peur!
    Sympa ton nomme. Marie toi avec moi je dis 😉

  6. Excellent.
    Nous on était dans la foule, résultat on est tous partis ensemble, on était des milliers de copains dans les mêmes rues, à avancer au ralentis pour rentrer à la maison..mais bon être aux premières loges c’est sympa aussi.
    Il t’a pas chié sur la tête alors ?

  7. Hier j’ai failli crever dans l’escalator à cause de ces connards. Ils pleuvait, ils se sont tous agglutinés dans la station comme des moules puantes, et ils se sont postés en masse (tu comptes environ 150 personnes) devant l’arrivée de l’escalator.

    Alors forcément, à un moment l’escalator il montait toujours, mais 40 personnes me sont tombées dessus, me suis agrippée aux rampes pour faire barrage (et les connards de derrière oh non ils faisaient rien). Y faisaient que hurler les cons, comme si ça ramenait des petites lutins magiques. J’ai encore les brûlures sur les mains.

    Par contre y parait qu’une fille elle est tombée, et qu’un mec il la retenait par les pieds, j’ai raté ça.

    Tout ça pour dire qu’en plus au départ je voulais pas y aller. Me suis tapée une daube de feux de 15 min.

    Mais ce qu’il faut retenir de l’histoire, c’est que personne n’a piqué mon sac. J’avais dieu que pour lui durant l’incident. Superficielle ou tu l’es pas.

    Ah et oui, j’aime pas les gens. Je les hais. Y sont tous cons, voilà.

  8. en fait, aujourd’hui, j’ai carrément tout loupé.
    j’avais travail.
    et quand j’ai voulu me foutre sur le canapé pour mater les rediffs, c’était un truc débilos sur un concert à Strasbourg avec karine ferry hystérique.
    je sais pas, elle avait dû perdre sa pince à épiler?
    (même pas l’embrasement de la cité de Carcassonne qu’ils en ont parlé sur TF1 j’ai vu)

  9. Et sinon t’es rentrée faire Dada?

    C’est la cuvette et/ou la chasse d’eau qui ne sont pas bien fixés. On peut aussi écouter un « caresse-moi’ et un « passe-le moi » (et c’est pas du PQ qu’elle parle!)

    Je suis sûr qu’ils font déjà tous pipi dans la piscine !
    Moi je me demande si je ne suis pas capable de rouler une pelle à Cindy si j’étais enfermé dans ses conditions !

    C’est Majia qui fera l’homme?

  10. Je savais que les blondes avaient très peu de conversation…
    Au moins le fondant, tu lui as fait sa fête !

    Moi aussi je suis agoraphobe mais l’homme ne comprends pas trop ça surtout quand c’est un concert… Le feu d’artifice, je l’ai entendu dans mon lit, n’a fout’

    Et secret story, c’est des putes nan ? j’ai aucune idée de qui sont ces putes et n’a fout’ aussi lol !

  11. Moi j’aime rien contre les feux d’artifice mais j’aime pas les gens. Donc je ne vais plus aux feux d’artifice, ça m’évite la foule et les commentaires poétiques hyper métaphysiques des Josettes et autres Marcel.

    Et je le vis bien.

    Z’avez pris une bonne résolution avec l’Homme. Bravo.

  12. Coucou, hello, surprise je suis reviendu !
    **tain, je savais pas qu’on était si proche !
    Merde !
    y’avait pas l’internet du oueb là bas …;o(
    Mais c’était beau ! Si tu y es toute l’année je dis : t’as trop de la chance !
    J’ai vu celui du bled, derrière la colline du Pyla, mais d’en face… 5 bornes en face. Cool, personne devant, pas de bruit, et la zik que tu veux !
    Bon allez, fo que je m’y remettes là !

  13. J’ai adoré le passage sur les filles qui voulaient faire du cheval parce qu’elles disaient « dada » !!!
    Sinon moi le 14 juillet c’est toujours la soirée de la loose, cette année on s’est engueulé comme pas possible avec mon homme car on se retrouvait pas… J’avais compris RDV Pont de l’Alma alors que c’était Pont Alexandre III… Et vu le monde à Paris… c’était folklorique (et mieux vaut ne pas être agoraphobe) !
    Sinon Secret Story ça devient très chaud, la prod doit être en ébullition, c’est du pains béni pour les audiences ! Attends mais Léo et Emilis j’ai pas suivi moi, c’est quoi cette histoire ? La vipère et la cléopatre vulgaire, super couple dis donc!
    En passant, je découvre ton blog et je kiffe comme disent les d’jeunes !

  14. Ici il flottait tellement qu’après avoir attendu avec les mômes pendant une heure dans la voiture à regarder les éclairs de l’orage et les essuie-glaces à donf pour tenter de voir, on a décidé de rentrer, persuadés qu’ils avaient annulé et que les pétards étaient mouillés. Au moment où on franchissait le seuil de la maison, on a entendu boum-boum-boum. Chiotte.

    1. @ Camille : t’en as bouffé combien, des glaces ?

      @ Dalyna : si j’ai ta bénédiction, je fonce 😉

      @ Aude Nectar : ha quand même, une qui me demande si j’ai pas une fiente sur la tête !
      (non, il m’a loupée)

      @ Touwity : plus le temps passe, moins j’en trouve aucun de trop fort… ils me désolent tous.

      @ Manu : ça fait du bien de relire tes pensées philosophiques 😉

      @ Chocoladdict : mais non…
      ici aussi, il pleuvait, mais c’est des furieux à Arcachon.

      @ Noisette : Dis à Chouchou et Chouchoute qu’ils ont une maman modèle.
      (envoie le sucre)

      @ Gazelle : Dieu était doublement avec toi, parce que si j’avais été là, t’aurais dû te coltiner mon cadavre toute la soirée. Dans ton sac.

      @ Mélina : j’allais en sortir une bien mauvaise sur Karine Ferri, mais je vais m’abstenir.

      @ M1 : tu me fais rire ! Tu kiffes, hein Secret Story ?

      @ M. : mouais… je le disais en CP. Mais bon, paraît qu’on est plus matures, nous, les femmes. M’enfin, là, ça fait genre 25 ans d’avance…

      @ Fafa : personne ne comprend l’agoraphobie, il faut le vivre. Alors on se venge sur le chocolat…

      @ Une blonde dans la ville : Hoooo une belle bleue !!!

      @ Fr@mboize : merde… je suis dégoûtée, j’aurais bien aimé venir vous voir. Ouais, je suis à Bordeaux, donc pas loin du tout.
      Bon, alors, c’était bien ?

      @ Isa Jones : héhé, contente de te voir ici, merci beaucoup pour tous ces compliments 😉

      @ Roxane : Non mais les éclairs et les essuie-glace, c’est bien aussi comme spectacle.

  15. J’adore les desserts aussi, et n’aime pas la foule. Le feu d’artifice du 14 juillet je l’ai regardé à la TV, confortablement installée dans mon lit. Celui de Paris était transmis en direct. Superbe, magnifique, grandiose, et interminable. D’habitude le bouquet final arrive plus vite que l’on aurait voulu. Là, le feu a duré plus d’une demi heure. Je n’ose imaginer le coût de cette soirée et même de cette journée puisqu’il y avait eu aussi l’après -midi la garden-party. Des festivités moins coûteuses auraient été plus raisonnables dans la conjoncture actuelle. L’argent manque tellement dans d’autres secteurs plus utilitaires .

    Venez visiter notre blog tout neuf et qui n’attend que vos commentaires, merci.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *