Aujourd’hui, c’est défouloir

Allez, on arrête un peu de chouiner sur ce blog et on va parler poésie.

Un sondage a révélé les cinq insultes préférées des français au volant. Et l’on apprend avec stupéfaction que Nadine de Rotschild est la mère d’environ 1% des français.

  1. Connard (27%)
  2. Putain
  3. Merde (5%)
  4. Enculé (2,5%)
  5. Abruti (1%)

Chez moi, la grossièreté est un mode de vie. Les « putain » ponctuent mes phrases, les « connasse » sont des mots d’amour, les « enculé », prononcés en appuyant fortement sur le « C », me soulagent en cas d’érection de colère. Enccccccculé.
Mais, au volant, mon insulte favorite est « pute ». Quel que soit le sexe de la cible. De préférence précédé de l’adjectif « grosse ». En général, les moustachus apprécient. Heureusement, je conduis vite.

Sinon, au rayon des insultes qui me font marrer, on recense « sac à merde », « vagin dégoulinant de pus » (réservé à ma Mimi), « tête de fion » (parce que j’imagine) et « Céline Dion ».

A toi. Je veux du lourd dans les commentaires.

Demain, on causera philosophie.
Révise tes Harlequin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

52 commentaires

  1. Moi en ce moment je carbure au « bouffon » ! Mais j’adore les insultes, moi aussi, c’est un mode de vie. (lol)
    Mais j’aime bien surtout quand c’est décalé, que ça va pas forcément avec le personnage, comme une nana guindée qui parle PARFOIS comme un camionneur.

  2. C’est marrant, en bagnole, tout le monde est une pétasse pour moi…
    Sale pétasse ayant ma préférence!

    Sinon c’est « nunuche », peu grossier mais efficace!

  3. Au volant, comme LMO c’est pétasse ou blaireau (selon mon intuition sexiste du chauffard devant moi)
    Putain, est un peu un tic de language que je m’efforce de maitriser.
    Et j’aime beaucoup Purée, et l’imbécile (avec l’article c’est mieux).

  4. « Putain » est récurrent mais j’essaye de le gommer par « purée »… Loin d’être aussi jouissif !
    Sinon c’est « connasse », même et surtout quand c’est un type qui s’est mis sur la file de droite et tourne à gauche pour venir m’emboutir !
    Et autrement tout simplement « mais quel côn ! ».

    Sinon un petit doigt de temps en temps quand par exemple à celui de derrière vient me coller pour que j’avance, agrémenté d’un « mais vazy pousse-moi pendant que t’y es !!! »

  5. « pine ».
    Ca donne un petit côté désuet quand je traite l’espèce d’enculé qui ose me xlaxonner avec sa putain de tête de con, moi, petit ange fragile (et bonnasse).

  6. Je n’ai pas le permis mais je jure quand même.
    Arrivent en tête putain, trou du cul et bordel.
    Et quand un type n’avance pas aux feux ou un stop on y va avec un : « sa mémé qu’il est long c’t’enculé, on aurait le temps d’ensuquer un âne à coup de figues molles avant qu’il démarre! »

  7. Connard, connarde
    Enculé(e) mon préféré
    Putain, c’est de la ponctuation ici
    Gros enculé de sa mémé, ça marche aussi très fort.
    Tu me prends de cours parce que je suis pas énervée.

  8. Je me fais reprendre de volée à longueur de journée au boulot passque je dis de longue ‘Putain’ (d’ailleurs on dit pas ‘Putain’ on dit ‘maman travaille’ !)
    Bref.
    Au volant c’est ‘culé, la con de toi, la con de lui, con de vieux…c’est pas mal tu peux le décliner à toutes les sauces ! Qué connard aussi j’aime bien.
    Ici les gens réagissent au quart de tour alors les insultes limite c’est même plus drôle. Le truc qui marche bien pour énerver les gens c’est de leur tirer la langue puis de leur faire un grand sourire façon j’t’emmerde ! En général y’a un temps de latence puis énervement général.

  9. Connard, du-con-la-joie, abruti, connasse, et j’en passe et des meilleurs (de tête, je ne sais plus, ça sort naturellement dans l’action) … Je suis une vraie chartière au volant (ce qui étonne souvent les gens, qui ne me connaissent pas comme ça).

  10. Putain d’bordel de merde reste ma favorite en cas de coup de marteau sur le pouce au lieu du clou, ou encore de fer à repasser un peut trop bien parti sur sa lancée.

    Sinon, j’ai une histoire d’amour balbutiante avec « enfoiré de sa race » en ce moment au volant, voire un petit relent de « raclure de chiotte » quand vraiment je suis agacée par mon contemporain motorisé, ce qui est assez fréquent, je le reconnais.

  11. Dukkkkkkkkkkon!, au volant.
    Ou petit con, contenant tout mon mépris dedans. Gros con, persiflé entre mes dents quand je me sens victime d’injustice. Connard, pareil.
    Sinon je jure en teuton, l’habitude sans doute 😉 quand je m’énerve moi même, ou seule devant mon PC, quand un truc me saoûle ou me résiste.

  12. J’avoue, je suis une adepte du fils de pute, souvent précédé d’un sale ou d’un gros (avec un quel encore devant pour accentuer le côté dramatique)
    dieu merci, je ne conduis plus mais je me rattrape dans les transports en lâchant en moyenne 5 à 10 « tu vas avancer oui ou merde, gros cul ? » pour moi-même dans ma tête par jour. Jusqu’au jour où ça sortira tout fort et je me prendrai une une beigne…
    Mais à part ça je dis jamais de gros mots, c’est trop vilain.

  13. sac à foutre pour les grognasses et chapons pour tous ces mecs sans couilles qui n’ont que de la gueule.

    ( et sinon à la maison c’est 50 cents le gros mot, et comme c’est parti je sens qu’on va s’offrir des putains de vacances de la mort à l’autre bout de la terre)

  14. et JE VEUX LE MEME PUTAIN DE PARAPLUIE POUR NOEL ( merci)( il est trop classe)( je ferais fureur ici à catholand avec une pareille oeuvre d’art)

  15. Le « putain » fait partie de mon langage courant, ce qui décourage mes collègues de travail et rend dingue ma boss…je travaille comme secrétaire dans une école de commerce, jolie image…
    Au volant c’est « gros con va te faire enc…  » délicat et très distingué.
    Et devant les enfants ou les personnes d’un certain age j’utilise le « trou de nouille » très pratique! (bon, même si le « putain » sort aussi, j’y peux rien c’est automatique chez moi!)

  16. En cas de grosse fatigue, j’aime bien l’accumulation … De tous ceux que je connais … C’est un peu long et l’objet de mon affection est toujours loin le temps que je finisse.

    Si je suis pressée, c’est l’hyper efficace connard qui soulage le plus rapidement.

    Et quand je suis à vélo, un « raclure de bidet » lancé à la fenêtre ouverte du porcasse qui vient de cracher un claviot répugnant hors de sa caisse alors que j’allais passer à … une seconde près. J’ai hésité à lui renvoyer son crachat, ceci dit.

  17. Je ne jure pas au volant, sauf une fois à un stop où je suis descendue de ma voiture en hurlant au bout de la deuxième fois qu’un gars me klaxonnait parce que je n’arrivais pas à passer, j’ai tapé du plat de la main sur son capot et je l’ai invectivé en lui disant de passer devant s’il était plus malin que moi. Il s’est tassé derrière son volant, a remonté sa vitre et est devenu blanc comme un linge devant la furie pendant que le reste de la file se bidonnait. C’était il y a plus de dix ans, on en parle encore à chaque repas de famille ! BIZ

  18. ah, facile :
    -patate (oui je sais)
    -tete de bite
    -testa di cazzo (la traduction transalpine du 2e)
    -pute, surtout pour les messieurs

    PS : je viens de lire les articles précédents, je me rends compte que j’étais restée bien loin… et que je n’ai que peu de mots donc je t’envoie un gros câlin, mais vraiment très très gros. genre big ben. <3

  19. au volant, c’est plutôt « cooooonnaaaaaaaaaasseuuuuuuuuu » ou « pouffiasse » (indépendamment du sexe, of course)

    et « putain », c’est pas une ponctuation? merde… ça m’troue l’cul…

  20. Putain, est un classique dans mon vocabulaire journalier !
    Encuuuuuulé ! (j’insiste plus sur le U ) normal !
    Tu me casses les couilles !
    Connard !
    Pine d’oursin ! me fait bien rire …
    PD !( ouais, je sais …)

    Dernier arrivé chez moi le : « ta race ! » Très efficace ! et le ta mère !
    Vieux zob, aussi
    Vieille pute fait son retour

    Le plus utilisé est le putain, l’enculé de sa race !
    et devant les enfants un simple : **tain, l’batard !
    Voilà !

    J’aime aussi le : ça me trou le cul !

  21. En ce qui me concerne c’est plutôt…….

    ‘tends ! J’regarde si personne écoute….

    Non c’est bon…

    Alors, comme beaucoup de monde, « Putain » revient très (trop?) souvent.
    J’aime bien « Trou du cul sans joie ».
    Et aussi « Raclure de bidet » et encore « Résidu de fausse couche »…
    J’aime bien le bucolique « Face de gland » et le plus prosaïque « Tas de merde ».
    Et pour finir, j’avoue que le cinglant et scientifique « Fistule anale » me ravit !

    C’est vrai que ça défoule !….

  22. En voiture je suis une furie de l’insulte le syndrome de La Tourette s’empare de mon âme !!!
    Donc extrait : « bordel à cul », « ‘culé », « peigne cul », »Pov’type » !!…

  23. Pour moi c’est « sa mère la pute » quand un truc me fait chier ou « bordel de pompes à couilles ». C’est très glam’ et ma bouche fleurit régulièrement de tous ces mots doux que j’emploie.
    Et quand un être de la gent masculine me les casse, le simple « pauvre mec » veut tout dire pour moi.

  24. Moi j’ai l’immense chance d’avoir une famille recomposée de 5 enfants (que je n’ai qu’à temps très partiel, alléluia, je crois de nouveau à ‘existence de Dieu) , et j’ai décidé de leur inculquer la base de la langue ibérique qui repose sur le concept « espagnolo esse facilo » ! Donc dès que je les trouve envahissants, les « CASSATÉ CONNARDA » ou « CONARDO » pour la version macho fusent régulièrement de ma chambre ou de la cuisine !
    Sinon en extérieur pour les parfait(e)s inconnu(e)s, un « sac à foutre » ou « grosse pétasse va » me soulage quand je suis un tantinet agacée !

  25. C’est pas très original, mais en voiture je suis une grande fan des « ta race, enculé » et « bouge-toi la raie, connard »

    Pour le reste, le préfère de loin le « vieille pute » à « grosse pute » ou un franc « sale pute »

  26. « Sors toi les doigts du cul » est encore ce que je prononce le plus souvent, ponctué d’un « bordel », voire carrément « de merde » et pire encore « fait chier quoi ». Ce qui peut donner quelque chose comme « Mais sors toi les doigts du cul bordel de merde, fait chier quoiiiiiiiiiiii ». Très très joli dans ma bouche, cela me sied à ravir !

  27. Pour ma part, ils ont le droit à Vieille Merde, Imbécile ou encore et plus délicatement Chiasse de Porc!! Je sais c’est pas très poétique mais ça procure tellement de bien…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *