Campanare della nonna

Pâques, c’est avant tout les œufs cachés dans le jardin (ou derrière les radiateurs chauds), les overdoses de chocolat, les repas de famille, les cloches qui passent.
Quand j’étais petite, toute ma famille louait une maison à la campagne, en Dordogne, et on partait passer quelques jours au milieu des vaches, des poules et des cochons, avec mes grands-parents, mes cousins, mes oncles et tantes. Le jour de Pâques, avec ma sœur et mes cousins, on cherchait les œufs dans le grand champ parsemé de bouses. C’était bien.
Je me souviens encore de la boule douloureuse qui serrait ma gorge lors du trajet retour dans la Renault 5 bordeaux.

La famille ayant évolué, cette tradition a peu à peu disparu. Je crois que la dernière fois que nous avons loué là-bas, j’avais pas loin de douze ans. Mais ces souvenirs restent très précieux et une tradition perdure encore : le gâteau de Pâques.

Tous les ans, à la même époque, on reçoit tous le coup de fil tant attendu. La petite voix de ma grand-mère qui nous annonce que les gâteaux sont prêts, qu’on peut passer les prendre. Évidemment, à peine quelques heures après cet appel, tous les gâteaux ont déjà retrouvé leur propriétaire et ma grand-mère reçu une quinzaine de bises en échange.

Le gâteau de Pâques (ou Campanare) est une tradition italienne qui remonte très très loin (mes grands-parents maternels sont italiens). Il s’agit d’un gâteau classique, genre biscuit moelleux, qui s’offre aux gens qu’on aime le jour de Pâques. Son originalité réside dans la forme (habituellement, ce sont des cloches, des paniers, des poissons) et dans l’œuf dur qui surmonte le gâteau.
Fut un temps où ma grand-mère essayait de les personnaliser au maximum pour chaque personne (j’ai eu un bouledogue français l’année où j’ai adopté la grosse), mais avec l’arrivée des conjoints des petits-enfants et des arrières-petits-enfants, la fabrication des gâteaux devient de plus en plus longue et la Nonna a simplifié les formes.
Cette année, elle a fait 24 heureux.

Ce matin, j’ai donc pu tremper dans mon chocolat chaud mon gâteau de Pâques.
Le mari-presque-tout-neuf a eu droit, comme tous les hommes de la famille, à un poisson. Selon ma grand-mère, cette forme n’a rien à voir avec le poisson d’avril mais est à la base un symbole religieux.
Moi, j’ai eu droit à une cloche. Je te dispense de commentaires.

La prochaine fois, je te parlerai des raviolis maison de ma grand-mère. Et tu me détesteras.

Ginie, buongustaia

Rendez-vous sur Hellocoton !

54 comments

  1. Poulette Dodue   •  

    Ginie un nouveau point , commun ma famille maternelle est italienne (des pouilles) et j’eu droit enfant à mes campanare !!!
    bises

  2. Fabye   •  

    J’ adore les traditions perpétuées par nos aieuls, profitons en tant qu ils sont là….

    A la vue de la photo de ton gâteau, j’ aurai plutôt deviné une femme enceinte à la place d’ une cloche, ça doit être l’ angle de prise de vue ^^

    Joyeuses Pâques Ginie !

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Ahah, ce serait de circonstance, ma grand-mère a peut-être été influencée par son subconscient ;)
      J’adore aussi ces traditions, et j’espère qu’on les perpétuera encore quand ils ne seront plus là…

  3. Mamanblogueuse   •  

    Maaaaaaiiiiiis heeeeuuuu
    Moi ce matin j’ai pas eu de chocolat chaud et j’ai pris un croissant rassi de chez carrouf :(
    Ton coloc a du kiffer en ts cas !

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Il a kiffé sa race tu veux dire ! (et moi aussi, j’avoue)
      Ne me dis pas que t’as pas mangé de chocolat !

  4. minimimi   •  

    Ah la la ! Moi aussi italienne ( papa est un immigré ! ) j’ai eu mon gâteau ce matin ! Grande fille que je suis, j’ai été toute excitée hier soir! OUi j’assume !!

  5. Arsinoe la Crapaude   •  

    Nous aussi on les faits !!!
    Mais on est calabrais, alors on fait ça avec de la pâte à pain, et on y appelle i sgutti.
    J’adore… pis c’est l’éclate à faire plein de formes : nid, panier, tresse..

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Ca doit pas être dégueu non plus.
      J’ai pas répondu sur Hellocoton, ça veut dire quoi en argot alors ? :D

      • Arsinoe la Crapaude   •  

        La campana, ben c’est l’organe masculin qui pendouille comme le machin qui pend d’une cloche ^^

  6. Andrée   •  

    Jolie tradition, je ne connaissais pas du tout…
    Tradition à transmettre tellement c’est plein de sentiments. L’année prochaine, votre petitou goûtera à son premier gâteau de Pâques.

    Petite, on me faisait croire que les cloches revenaient de Rome en volant, aussi, il m’est arrivé de rester les yeux fixés dans les nuages à guetter cet événement. L’avantage pour mes parents, c’est que pendant que leurs enfants faisaient ça, ils ne faisaient pas de bêtises.

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Quelle bonne idée ;)
      Je regardais aussi le ciel en attendant les cloches, mes parents étaient aussi malins que les tiens !

  7. lulu berlue   •  

    jolie tradition! chez nous, ma grand mère fait des espèce de canistrelli, nommé « cake à l’anis » exclusivement pour Pâques. On en reçoit (par la poste) chacun une boite tous les ans (ou quasi), et nous sommes 12…depuis que ma mère et ses sœurs sont grand-mères, elles ont eu droit à la recette et sont chargées de prendre la relève. Nous aurons le droit de les faire quand nous serons mamy (dans une 30aine d’années quoi!). bref, j’adore les traditions familiales!

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Pour le manger !
      A la base, cette tradition vient du sud de l’Italie, où les gens étaient très pauvres. Ils offraient ce gâteau à ceux qu’ils aimaient et les oeufs étant gratuits et rassasiant, ils en rajoutaient dessus.

  8. M'dame Ninie   •  

    Je connaissais pas ce gâteau de Pâques !
    Ici, il y a la colombe, un peu comme le panetton en fait, à noël !

  9. Nathalie   •  

    Bonsoir,
    Cette tradition est adorable.
    En plus, étant gourmande, je goûterais bien ce petit délice !
    Merci de m’avoir fait découvrir ce gâteau de Pâques absolument inimitable.
    Nathalie

  10. LaNe   •  

    Je connaissais pas malgré mes origines italiennes… C’est une jolie tradition :)

  11. cerise   •  

    et la recette, c’est possible de la donner ?

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Je ne la connais pas (d’ailleurs il faut absolument que je la lui pique, comme celle des raviolis), mais j’ai regardé sur google, on la trouve facilement ;)

  12. cha   •  

    trop heureuse de te relire enfin ! je vie à Pékin et tes blogs sont bloqués là bas ! bizarre …
    la bise pékinoise

  13. Claudia   •  

    Je suis ENVIEUSE !!! Mon père est italien, mais je n’ai pas eu la chance de connaitre mes grands-parents, de goûter mes origines. Je ne connaissais pas cette tradition ni ce gateau. Heureusement dans ma ville j’ai un primeur qui fait aussi de l’épicérie fine, notamment italienne et chaque année à Noël ils font venir des Panettone qui sont à tomber.
    Quant aux raviolis de ta grand-mère … sûr que je te détesterai éternellement si tu ne donnes pas la recette, sûr aussi que je vais te harceler et je pense que je ne serai pas la seule.
    Bref pour Pâques moi je me suis éclatée à planquer les diverses gourmandises en chocolat pour les gamines de la famille et surtout à les voir chercher avec le smile au visage.
    Bise

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Ahah, je ne connais pas la recette des raviolis, mais crois-moi, quand je l’aurai, je la garderai jalousement ;)
      (mais je vous mettrai des photos, histoire de vous faire saliver)

  14. Fce2   •  

    Ah ouais ! ça me plait, ça… (dès qu’il s’agit de bouffe, tout me plaît, en fait ^^)

  15. Julhya   •  

    Chouette tradition ! On a droit à la recette ? (et pas la recette de l’œuf dur, siteplé ;o) )

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Uhuh, t’as bien fait de préciser ! (tu commences à me connaître)
      Je n’ai pas la recette, il faut qu’elle me montre comment elle fait. Mais elle est sur google : campanare della pasqua ;)

  16. Jube   •  

    J’adore les traditions et celle là a l’air drôlement bonne en plus ! C’est marrant comme de nombreuses traditions se ressemblent, en tout cas l’oeuf dur est de rigueur, chez nous on le colore grâce aux pelures d’oignons, on le mange avec de la salade romaine mais on le trouve également sur les brioches types mouna.
    Ce sont de jolies choses qui donnent envie d’être perpétuées et transmises.

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      C’est vrai qu’à Pâques l’oeuf est de rigueur, je me souviens aussi que petite, au centre aéré, on vidait des coquilles d’oeufs et on les peignait.
      J’adore ces traditions aussi, mais faut pas le dire.

  17. Mariana   •  

    Ces beaux moments sont à savourer longtemps.

  18. Fr@mboize   •  

    moi j’ai une famille toute pourrite alors ….je me gave toute seule !

  19. Cittadina   •  

    Quand j’ai lu le titre de ton billet, mon coeur n’a fait qu’un bon ^^ On appelle aussi ma grand-mère maternelle nonna ;) (nous la famille tient ses origines de Lombardie)
    Du coup, je ne pouvais m’empêcher de commenter lol
    Et du coup dans mon précédent commentaire tu auras sûrement aussi fait le rapprochement avec mon pseudo et le nom de mon blog (http://cittadina.canalblog.com/)
    Allora tanti baci :)))

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Dites donc, on est pas mal d’italiennes en fait sur la blogo ! Faudrait qu’on se fasse une pizza géante.

      (j’ai modifié ton commentaire précédent, tu peux mettre l’adresse directement dans la case prévue à cet effet plutôt que dans le corps du message, comme ça on accède à ton blog en cliquant sur ton pseudo ;) )

      • Cittadina   •  

        Ça serait sympa une pizza géante. Prosciutto crudo e mozzarella per me ;)
        Je pense que ce qui bug au niveau des commentaires vient du fait que je commente avec l’iPhone. Ce n’est pas le premier blog où ça m’arrive.

  20. Bidochonne   •  

    Je comprends pas ce que vient faire l’oeuf dur ici. Pourtant, j’suis pas blonde!

    • Ginie et son paillasson   •     Auteur

      Je l’ai expliqué à Camille un peu plus haut ;)
      (et promis, je vais prendre le temps de répondre à ton mail) (je me dis ça tous les jours)

      • Bidochonne   •  

        Yep, je viens de voir ça !
        C’est rigolo comme tradition !

  21. cerise   •  

    les recettes sur google, il y en a beaucoup beaucoup… je préfèrerais une « authentique » traditionnelle » avec une histoire derrière, comme celle que tu as racontée. cela fait à mes yeux toute la différence.

  22. Celine Walea   •  

    vraiment adorable de la part de ta grand mère. Nous on a la mouna en provence.

  23. LiliLili   •  

    Très bel article, et belle tradition ! Justement on m’en a offert une pour cette Pâques, un cadeau d’un amie… Portugaise, lol !!

    Malgré mes origines italiennes, je ne connaissais pas du tout ; c’est peut-être parce que ma famille vient du Nord de l’Italie, on se gave de panettone comme des cochons à toute occasion ! ;)

    Un bacione

  24. Luxe & Vintage   •  

    Gniiiiiiii, ma grand-mère fait, ou plutôt faisait parce qu’avec l’âge ce n’est plus ça, ce type de gâteau ! ? ça m’a fait remonter plein de souvenirs… *_*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>