Courir tue

Mètre 0 : MO-TI-VEE. Cinq kilomètres, je peux le faire.

Mètre 100 : Fastoche. J’ai réussi à trouver mon souffle, ma foulée n’est ni trop lente ni trop rapide, je suis au milieu des arbres, les oiseaux gazouillent. C’est le bonheur.

Mètre 300 : Si j’avais su que ce serait aussi agréable, je m’y serais mise bien avant. Je suis restée bloquée trop longtemps sur le mauvais souvenir d’un jour où je devais être trop fatiguée pour courir.

Mètre 500 : Je me demande si je ne suis pas la petite sœur cachée de Carl Lewis.

Mètre 1000 : A part une légère douleur dans la poitrine, tout va bien. Ça doit être digestif. J’aurais peut-être dû me passer de la deuxième part de gratin.

Mètre 1200 : Ils pourraient pas ranger leurs racines ailleurs qu’au milieu du chemin, les arbres ? A chaque fois je dois lever les genoux, c’est moyen facile pour garder le rythme, c’est agaçant.

Mètre 1500 : C’est très con un arbre, en fait.

 

Mètre 1800 : Peut-être que ce n’est pas du tout digestif vu que la douleur ne passe pas. Peut-être que je suis juste en train de faire un infarctus et tout le monde s’en fout.

Mètre 2000 : D’ailleurs, j’ai lu quelque part qu’on avait la gorge sèche quand on faisait un infarctus. Et justement, je boirais bien un litre de crème hydratante.

Mètre 2100 : Je suis bien contente d’avoir des petits seins. Je plains les gros bonnets qui doivent se retrouver avec des hématomes sur le ventre après un jogging.

Mètre 2200 : Dès que je rentre, je crée une pétition en faveur de la déforestation. On va voir qui c’est le plus fort.

Mètre 2400 : Un infarctus du mollet, ça existe ?

Mètre 2450 : Comment elle fait la belle, elle, à me doubler l’air de rien. Ah tiens, c’est pas l’arrière-grand-mère de Julie ?

Mètre 2500 : Je me demande si je ne suis pas la sœur cachée de Doc Gynéco, en fait.

Mètre 2550 : Mes jambes sont en train de se tétaniser. Ça va être pratique, tiens, pour monter les escaliers.

Mètre 2600 : J’ai soif. Je meurs de soif. Dommage que mes aisselles soient si loin de ma bouche.

Mètre 2700 : Je me félicite d’avoir oublié de remplacer mon string par une culotte en coton. Avoir une raie creusée jusqu’au pubis, c’est pas donné à tout le monde.

Mètre 2750 : En même temps, à la morgue, ils seront bien contents que je n’aie pas mis une culotte en coton.

Mètre 2800 : Donc il est possible d’avoir deux points de côté. On va continuer un peu pour voir. Avec un peu de chance on va reconstituer les points cardinaux.

Mètre 2900 : Putain je vais crever avant d’avoir goûté le dernier 280.

Mètre 3000 : Je suis sûre que c’est ma sœur qui va hériter de ma voiture. Elle s’en sort bien, j’ai fait le plein hier.

Mètre 3001 : Je ne peux plus respirer, je râle. On dirait un porno doublé par un bouledogue français.

Mètre 3007 : Je vais tenir, j’ai fait plus de la moitié. J’arriverai peut-être les pieds devant mais il ne sera pas dit que Ginie n’a pas atteint son but.

Mètre 3010 : Et puis merde, Ginie est une rebelle. Basta.

Bordel, ça fait du bien quand c’est fini quand même. J’ai envie d’embrasser les racines des arbres, pour la peine.
J’ai bien mérité un 280.

Ginie, presque sportive

Rendez-vous sur Hellocoton !

66 commentaires

  1. la dernière fois que j’ai tenté (dans une autre vie) j’ai été loin d’atteindre les 3010 m….respect!
    (l’infarctus du mollet, ça va me faire la semaine, je pense)

  2. J’aime pas, mais alors pas du tout courir!!!!!!!!!! Du coup, pour ma 1ère vraie année de motivation sportive, je vais à la piscine, nage et aquagym! Efforts nettement moins violents (et pourtant ça bosse!), réconfort du bain à remous à la fin, et je ressors super zen!!!!!!!

  3. Tu m’as bien fait rire!
    Je me suis reconnue, quand j’ai commencé à courir, poussée par mon père qui est un fana de jogging. Je l’ai maudit sur 12 générations la première fois, mais j’ai fini par y prendre goût.
    A tel point que j’ai fait le semi marathon de Fontainebleau en 2009 🙂

    Bises,
    Jenny

  4. Moi qui commence a courrir aussi, ton article m’a tellement fait rire…et je me suis tellement reconnue a travers ton texte… J’ai bientot 40 ans, et j,ai toujours détesté le sport, surtout d’équipe, mais là, je crois avoir un peu de plaisir a courrir, seule, et a mon rythme…la paix quoi! 🙂
    P.S: Tres vraie qu’avec le temps on s’endurcie, et assez rapidement on voit l’amélioration, ce qui est assez motivant… 🙂

  5. Ton article m’a fait beaucoup rire mais je ne me moque pas parce que je suis incapable de courir !
    La marche c’est bien aussi et surtout moins fatiguante !
    bisous,bisous

  6. Allez, fais pas ta mijorée, un petit footing 2 fois par semaine et tu en sentiras tout le bénéfice !!! Ca me fait bien rire quand même, ça me rapelle mes débuts…

  7. Moi je te tire mon chapeau ! 3kms!!!!! attends moi je fais pas 10 mètres pour tenir les mêmes propos!!! lol le jogging c’est pas pour moi!

  8. Faut commencer par de petites distances (5km pour commencer, c’est trop!). Et régulièrement, une fois par semaine au début. Après on allonge la distance et on augmente la fréquence.
    Tu finiras pas y prendre du plaisir.
    Si si.

  9. Nan mais moi même pas j’essaye! Courir m’a toujours fait souffrir.
    Step, une fois par semaine, ça me va bien.
    Si tu cours accompagnée, ça passera peut-être mieux…

  10. En ce moment la blogo regorge de mauvaises influences, des filles qui disent que se mettre au sport c’est le salut et que ça fait un joli cul… Merci de remettre les choses en place et de faire éclater la vérité : le sport c’est dangereux putain! (Et le Mc Deluxe c’est la vie)

  11. Mdr, j’ai envie de dire « cours toujours »…
    N’empêche que nous avons tous été mis au courant dès notre plus jeune âge qu' »il ne sert à rien de courir » alors pourquoi, mais pourquoi le faisons nous ?
    Même Forest Gump s’est arrêté pour se taper une boite de chocolats après tellement cela ne lui avait servi à rien.

    La marche, il n’y a que cela de vrai. C’est un sport sans se fouler (ou sans foulée, ah ah, si si j’me fais souvent rire) et accessible à tout le monde… Il nous arrive même de faire marcher quelqu’un pour nous et là, c’est le summum du sport…

    Bon… Sinon… J’ai pleuré de rire. Merci

  12. Moi, la dernière fois que j’ai couru (3m… le temps d’arriver à la voiture par jour de pluie), ma dernière ma dit « oh maman… tu sais courir? »….. Arff
    Nos enfants sont merveilleux :s :'(

  13. Ahaha, cet article,on dirait moi il y a trois jours ! Sa-vou-reux 😀 J’ai couru 5 kilomètres (on ne se moque pas, c’est énorme pour moi !!!) et ça fait 72 heures que je cherche à m’en remettre… Promis, je m’y remets bientôt… dans un ou deux mois ! Ps : le 280 déchire pas vrai ? 🙂

  14. Suis morte de rire en lisant ton article !
    Moi aussi je n’aimais pas courir et maintenant c’est une drogue (quasi 2 fois par semaine) ! C’est mon antidépresseur (à prendre sans modération).
    Bises

  15. Ha non, mais même pas en rêve je cours !
    Mes collègues qui me disent « quand t’as commencé tu peux plus t’en passer ! » ….mouais, je préfère pas commencer !
    pis c’est dangereux ! j’suis pas téméraire…. et pas sportive, on est d’accord ….

  16. Salut Ginie,

    courir rend accro :). J’ai commencé en septembre 2011, récemment donc et à l »époque j’avais du mal à boucler 2,5 km maintenant j’adore ça !! Le mois dernier j’ai couru près de 170 km (pas en une fois) :). C’est une vraie drogue (un p’tit shoot d’endorphine dans les 20 premières minutes) et ça permet de se vider la tête (certaines mauvaises langues diront que depuis le temps…) ;). Persévère !! Le jeu en vaut la chandelle !

  17. Enorme ! Belle perf ! pour le footing et pour l’article que tu en as fait ! J’ai adoré les aisselles pas assez proches de ta bouche, sans parler du prono doublé par un bouledogue ! Non, vraiment, bravo ! Il était bon le nouveau 280 ???

  18. Je marche. Tous les matins sur la plage. Et j’ai un gros bonnet mais pas de fracture des deux genoux. (Je me refuse à courir pour l’instant et le doc m’a félicitée de marcher. C’est tout aussi bon sinon plus à nos âges avancés. hihi

    Et je nage quat’fois par semaine.

    J’viens de perdre 15 kg en six mois et j’en ai encore autant à perdre.

    Mais j’ai une patate d’enfer.

    Toi aussi tu les trouves pétasses et péteux ceux qui te doublent HAHA Et moi donc surtout que sur la plage c’est encore plus digoulasse je les vois le torse à poil(s) ou pas et le short ras la moule. C’est énervant et je leur souhaite de se fracturer les deux rotules pffff !

    Bisous et respire à fond !
    TiteZa qui est super contente de te lire en se bidonnant, mon dieu que ça fait plaisir !

    PS : Tiens c’est le moment de prendre une cure de deux mois de Magnésium marin. (à refaire à la sortie de l’hiver)

  19. Nekazy : non mais en vrai j’ai pas dû courir beaucoup plus que toi.

    fr@mboize : Et l’infarctus du périnée, tu connais ?

    BA3364 : et ça restera sans doute à l’état de début. Ginie, endurante.

    Cécile : il a pleuré, même.

    Raquel : moi non plus. C’était des centimètres en vrai.

    Julie : ahahaha ! Merci pour le prétexte, je prends.

    Mimounette : ravie que ça te plaise, bienvenue 🙂

    Angie : non mais en vrai c’était bien moins. J’ai pas compté et j’avoue ne pas avoir la notion des distances.

    Nat et ses oursons : ouais mais à la piscine y a toujours un con qui t’envoie son bras dans la gueule au moment où tu passes.

    The new men : surtout je n’aurai pas du tout l’air con 🙂

    Carole Nipette : on ne le saura pas parce que pour le coup je ne vais pas être régulière 😉

    Bealapoizon : voilà, je suis d’utilité publique, je fournis de bonnes excuses. Regarde le commentaire de Julie un peu plus haut, c’est bon aussi.

    Jenny : la vache (pas toi hein), félicitations ! Je ne pense pas arriver à y prendre goût, j’aime vraiment pas ça.

    Poulette : ouais, sur le papier 😉

    JosieCoccinelle : les sports d’équipe, m’en parle pas. Le hand et le basket, au lycée, je mettais mes mains devant le visage pour le protéger quand on m’envoyait le ballon.

    Paxouille : tout à fait, je déconseille. Par contre, le McDo, on peut y aller.

    Corinne : le vélo c’est de la torture aussi. Il faudrait qu’ils inventent un sport où on fait de l’exercice sans effort.

    Blonde paresseuse : voilà, tu me donnes une idée. Peut-être qu’avec des chiens aux trousses je serais plus endurante. Des yorkshires.

    Reb : c’est vrai, c’est bien mieux. Ceci dit, j’arrive à être bien essoufflée en marchant. Irrécupérable.

    Mon carnet de recettes : je sais vraiment pas si je vais réussir à tenir, ça ne me plaît pas DU TOUT.

    caroline : c’était peut être 310 mètres en fait.

    Lazy feet : non mais en vrai c’était beaucoup moins, j’ai pas calculé 😉 Mais ce n’est pas pour moi, de toute évidence et pourtant ce n’est pas la première fois que j’essaie.

    Nelly : à priori on n’est pas les seules, c’est rassurant.

    Fredauboulot : la dernière fois que j’ai fais du step, j’ai fait un malaise vagal à la fin du cours. Je sais, je sais.

    Carnet Rose : mais évidemment, il ne faut pas les écouter. Y en a même qui disent qu’il faut arrêter le coca light, les folles !

    FoxyMama : j’ai éclaté de rire en imaginant la scène…

    Sandra : c’est mortel même.

    Vinie : avec plaisir 😉

    Amy : tu viendras me raconter hein, je suis sûre que tu feras mieux.

    Misanthrope7 : voilà, je vais me mettre à la marche. Pour aller du lit au canapé et du canapé au lit, ça devrait suffire.

    Bidochonne : je savais que t’avais des gros nichons.

    Mlle Toutouille : c’est un sport pour les fous de toute manière.

    Mamounette : huhuhu, très bon 😀

    Da silva Jane : très très bien, c’est vraiment un mauvais souvenir je crois, merci Jane.

    Chidhood-is-better : alors là, félicitations, 5 km c’est énorme ! T’as fêté ça avec un 280 ?

    Mamanblog : ah oui ? et tu n’aimais pas ça du tout ? Tu me donnes envie de persévérer.

    Pensées d’une shoesaholic : voilà. Courir après un moyen de transport, c’est le strict maximum.

    Nathaly : t’as raison, il ne faut pas commencer, après tu le regretteras toute ta vie.

    Anna : sans doute à vendre de jolis joggings (ahahaha, t’as vu, je suis)

    Pierre : comme Mamanblog un peu plus haut, tu me donnes envie de persévérer mais vraiment je n’aime pas ça, j’ai l’impression de cracher mes poumons et de décéder de tournage de tête (ouais) en même temps.

    Marion : rien ne vaut un bon Big Mac 😉

    TiteZa : bordel, félicitations pour la perte de poids, pour la marche et la nage, quelle volonté !

    spyp : mes condoléances.

    Elise : t’as raison, vaut mieux le regarder à la télé 🙂

  20. Ping : En nage |
  21. Ping : Le vélo |
  22. Mon rire étouffé résonne dans la maison, puisque tout le monde dort…
    Je crois que j’ai fait un truc pas exprès dans mon boxer en dentelle… Je t’adore !!

  23. Ah ah ! 😀 Pour les dessous, j’ai le même souci, sauf que, moi, j’ai pas oublié de mettre une culotte de sport (ou de grand-mère genre « Bridget Jones » en fonction de ce qui traîne dans le placard) mais je finis quand même avec une ficelle logée dans mon intimité :-D.
    Sinon, je me suis mise à l’aquabike pendant la semaine. Ben bizarrement, je (re)vis les mêmes affres que toi quand je vais courir le weekend… D’ailleurs, hier, je me disais justement que j’étais vraiment encore très très loin de pouvoir faire de grosses distances. En gros, si je ralentis encore, je suis sûre de me faire doubler par un escargot asthmatique… 24h pour un semi-marathon, tu crois que ça pourrait être comptabilisé par les organisateurs de courses ?

  24. Alors là j’adore le coup des aisselles !!! Tu viens de me faire grave rire Ginie !!! Effectivement rire ça fait les abdos alors je conseille ce sport là ! Bon et les gros bonnets…c’est chaud pour la course à pied ! J’ai couru avant d’avoir des pbs de santé. Je portais 2 brassières toutes applatissantes ! Ce qui n’empêche pas le…blouing ! Blouing! Blouing !

  25. Tout juste parvenue au mètre 3001… sans pleurer ! Ensuite j’ai du attendre de reprendre mon souffle et surtout d’y voir clair ! Merci pour ce partage d’expérience, j’ai bien ri !

  26. Je viens de te lire…
    Ton post à 3 ans… et il encore au goût du jour!
    On dirait moi ce soir … 🙂
    Donc on est d’accord, on est de vraies filles quand on court et que l’on pense à tous ces petits détails insignifiants en même temps? String, 280, la racine qui est jamais au bon endroit… Et j’en passe ?
    C’est fou ça comme on est douée pour faire plusieurs choses à la fois !
    Bises
    Kristel

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *