Derrière l’écran

Il se dit que les blogueurs ne montrent que ce qu’ils veulent bien montrer. Il se dit que souvent, derrière l’écran, les choses n’ont pas la même couleur.
Il se dit que les blogs sont un joli vernis. Et le vernis, parfois, il craquèle.

On rigole beaucoup ici. J’aime que ce blog soit distrayant, j’aime plus que tout vous faire éclater de rire. Je parle rarement de ma « vraie » vie.
Depuis quelque temps, j’écris plus que d’habitude. Je ris plus que d’habitude. Je cherche à faire rire. Plus que d’habitude.
Sans doute parce que, de l’autre côté de l’écran, tout ne va pas si bien.

Il y a plus d’un an, je vous avais fait part des craintes que les médecins avaient concernant le bébé-presque-tout-neuf. Et la terreur qu’ils aient raison dans laquelle je vivais.
Mon fils a passé les quatre premiers mois de sa vie dans une bulle. Il ne regardait personne dans les yeux, fuyait les regards, était comme ailleurs. Je m’en inquiétais depuis un moment, mais tout le monde me disait que j’étais trop stressée. Et c’était sans doute mon stress qui le rendait comme ça. Jusqu’à ce que la pédiatre me donne raison.
A l’époque, pendant plusieurs semaines, il a été suivi par une psychomotricienne. Le mot qui fait peur a été lâché. Autisme. C’était trop tôt pour en être sûr, mais les signes étaient inquiétants, il fallait qu’on l’aide à sortir de sa bulle.
On l’a fait.
Quelques semaines ont suffi pour voir une nette progression. La psychomotricienne nous a vus de moins en moins, puis plus du tout.
Je m’étais alors dit que sont comportement était sans doute né du mien, de cette angoisse qui ne m’avait pas lâchée pendant les huit mois de grossesse, de cette certitude que j’avais eue qu’il allait mourir, comme son grand frère, de cette difficulté que j’avais eue à accepter le fait qu’il était là, bien vivant.

Depuis un an, il a toujours eu un peu de retard par rapport à « la norme ». Mais ça ne m’a jamais inquiétée. La psychomotricienne avait dit qu’on pouvait oublier le vilain mot, alors on n’y pensait plus.
En apparence.
Parce que tout au fond de moi, une petite voix me poussait à observer plus que je ne l’aurais fait s’il n’y avait eu aucun souci.
J’avais remarqué qu’il mettait un peu de temps à marcher, il m’avait rassurée en faisant ses premiers pas à 15 mois.
J’avais remarqué qu’il ne fixait pas très longtemps dans les yeux, il m’avait rassurée en étant très câlin.
J’avais remarqué qu’il ne disait aucun mot, il m’avait rassurée en disant des « tata » et « dada ».

J’essayais de ne pas m’inquiéter.
J’essayais de ne pas voir.
Mais je savais.

C’est un médecin qui a remarqué dernièrement que quelques signes étaient inquiétants. D’autres signes, que je n’avais pas forcément remarqués.
Mercredi matin, on a rendez-vous chez la psychomotricienne.
Je me prépare.
J’espère sortir de là-bas le cœur léger, rassurée, riant de l’avoir entendue dire qu’il allait juste à son rythme.
Mais quand j’y pense, et même quand je n’y pense pas, j’ai ce vide dans le ventre et cette boule dans la gorge. Un pressentiment ? Une angoisse ?
On le saura mercredi matin, à 10 heures.

En attendant, je ris, je fais rire, je fais comme si tout allait bien.
Et peut-être qu’à force de faire semblant, ça deviendra vrai.

Bébé presque tout neuf

Rendez-vous sur Hellocoton !

275 commentaires

  1. Il se dit aussi que même les blogueuses aux blogs avec un joli vernis qui cache bien tout savent combien il est difficile de ne pas tout faire craquer parfois une bonne fois pour toutes…
    Une grosse pensée pour toi, j’espère que les nouvelles seront bonnes, et que ça ira pour vous :/

  2. Courage dans cette épreuve fais confiance à ton bébé. Tu seras toujours fière de lui. Il te montrera toujours à quel point il a des ressources incroyables. J’espère que tout ira bien et si tu ne trompes pas, courage courage ..;. Prends sa force et battez vous ensemble

  3. Oh ma belle, que ton billet me bouleverse.
    Je pensais que tout cela était derrière toi.
    De tout coeur, des pensées sincères & chaleureuses…
    Allez petit loulou, reste avec « nous ».

  4. Je ne suis pas devin, ma boule de cristal m’a lâché quand la vie m’a trahie, mais j’ose espérer qu’elle ne peut pas être aussi cruelle.
    On ne se connait pas, mais je n’aime pas quand le sort s’acharne. Ça me déprime.

  5. J’espère que le diagnostic sera rassurant et il faut aussi tenir compte du fait que vous avez réussi à lui faire faire d’énormes progrès une première fois et que rien ne pourra empêcher que cela ne soit pas encore une fois le cas surtout à si petit!! Rien n’est figé à leur âge. Bon courage pour cette attente pénible.

  6. Je croise les doigts pour vous. Il y a sûrement d’autres signes que ceux que tu veux bien nous laisser car ma fille a marché à 16 mois et a parlé à 2 ans et n’est pas autiste, c’est loin d’être significatif. Vous saurez ce qu’il en est et je sais que ce bébé-presque-tout-neuf sera bien accompagné par ses parents et s’en sortira, quel que soit le résultat. Bises.

  7. Quel que soit le verdict, il a la chance d avoir une maman attentive, perspicace, drôle et, j en suis sûre, prête à toutes les extravagances pour en faire en sorte que sa vie soit douce et légère….

  8. Bon courage Ginie! Je travaille avec des enfants autistes justement. Je te conseillerai de prendre RDV auprès d’un centre de ressources autisme, ou dans un hôpital pour avoir un réel diagnostic. Les psychomot peuvent aider mais elles ne peuvent pas poser un diagnostic. N’hésite pas à me contacter si tu as des questions.
    ++

      1. ah c’est une bonne chose alors, mieux vaut aller vers les bonnes personnes dès le début et ce n’est pas toujours facile de les trouver. Beaucoup de courage et n’hésite pas!

  9. Oh Ginie… quoi qu’il arrive, tu sais, nous on sera là, et si jamais à un moment tu aura plus de mal à rire ou à nous faire rire on prendra un peu le relais. Continue d’y croire et surtout pense que tu n’est pas seul dans toute cette épreuve on est tout pleins derrière toi et le bébé presque tout neuf !

  10. ma belle ginie n’ait pas peur de ce mot 🙂
    je le vis depuis 6 ans quand on m’a annoncé l’autisme de ma princesse, un ange blond qui me bouleverse par sa beauté chaque jour.
    tu peux venir nous rejoindre sur le groupe egalited sur fb pour toutes tes questions (des pros comme des parents sont là à chaque instant).
    nous sommes là pour toi.

      1. je vais te dire juste une chose , j’ai vécu dans la peur longtemps (entretenue par des psychanalystes) et puis ma fille à fait de l’aba et là! mon enfant sauvage est devenue une jeune fille qui rigole tout le temps, qui est une lumière 🙂

  11. Salut Ginie, je rejoinds Camille, ce serait vraiment trop cruel que le sort s’acharne ainsi…je t decouvert il me semble ac ce billet sur tes fils qui expliquait ce que tu avais dû traverser et ça m’avait forcement pris aux tripes…depuis jadore te lire, et quoiqu’il en soit mercredi, je me dis que l’amour est plus fort que tout et ca ne fait aucun doute tu en debordes et tu souleveras des montagnes pour ton petit bonhomme…et la marche à 15mois c normal 😉 mais je comprends que vu tes doutes tu etais impatiente…je t’envois plein d’ondes positives <3

  12. Je t’envoie tout plein de pensées positives d’amour, tout plein de courage, et n’oublie pas: ton bébé-presque-tout-neuf est né 2jours avant ma Ficelle, c’est la mienne qu’était à la bourre! 😉 Des bisous à tous les 3, je pense fort à vous mercredi! :-*

  13. Bonsoir Ginie,
    je ne poste que très rarement, mais te suis assidûment.
    Je voulais juste te dire que mercredi une onde positive de toute notre meute voleras vers toi et ton bébé, presque tout neuf.
    Amitié de la loulou’s team.

  14. Ma Ginie, on est là, tu le sais et j’essaye de te rassurer comme je peux mais je suis impuissante, c’est pour l’instant cette psychomotricienne qui détient le fin mot de l’histoire. Alors en attendant, je te dis pareil que ton père : je, nous, ils, vous l’aimeront tout autant !

  15. Je te souhaite plein de courage Ginie et penserai fort à toi , à vous mercredi et les autres jours aussi …
    Les équipes du CHU de Bordeaux sont formidables .
    Ils suivent mon ptit homme depuis sa naissance (il va avoir 6ans) pour tout autre chose mais ce sont des gens merveilleux et surtout très humains .

  16. Bon courage, je suis tout de coeur avec vous face à cette épreuve. Vous formez une magnifique petite famille, vous surmonterez cette épreuve, j’en suis persuadé

  17. Oh putain. C’est injuste la vie.
    Ma cousine travaille avec la méthode makaton qui donne de beaux résultats, et avec un diagnostic pose tôt, ton bonhomme trouvera son bonheur.

  18. Je comprends ton angoisse, et j’espère que l’issue sera belle… quel que soit le résultat de mercredi. Tu sais, l’autisme est un gros mot qu’il faut dégonfler. On en diagnostique de plus en plus (il y a encore quelques années, on parlait simplement d’enfants différents, pour désigner ceux que l’on considère maintenant comme des autistes légers), et on sait de mieux en mieux prendre en charge les cas les plus sérieux. Si la nouvelle de mercredi était mauvaise, garde à l’esprit qu’ABA et TEACH font des miracles; que tu n’y es pour rien; que cet enfant restera ton enfant et l’amour de ta vie; qu’il mènera une vie qui sera la sienne et qui pour être différente n’en sera pas moins belle. Si ton petit gars marche et prononce quelques mots, il est très bien parti, crois-moi! Je travaille avec des enfants autistes, et je t’assure que les enfants bien suivis s’en sortent bien! Tu trouveras aussi des merveilles de soutien et de conseils sur les forums et les blogs. Avant comme après mercredi, et quel que soit le verdict, la vie continue de la même façon: dans l’amour, la complicité et l’aventure!

    1. Ton message me fait beaucoup de bien. Je me suis déjà renseignée sur ces deux méthodes (un peu, pour ne pas nous porter la poisse) et ce sont les deux qui me semblent les plus efficaces.
      Sinon, il marche, mais ne dit aucun mot. Mais ce n’est a priori pas inquiétant. Ce qui l’est plus, entre autres, c’est l’absence de pointage, la non compréhension verbale, un manque d’attention conjointe, ce genre de petites choses. Ce qui est rassurant, au contraire, c’est qu’il est très communicatif et nous cherche beaucoup, nous hèle, joue avec nous, cherche notre regard quand il fait quelque chose, nous imite.
      Alors j’espère que c’est juste un retard, parce que qu’il aille à son petit rythme ne me pose aucun souci. Et si c’est autre chose, on fera tout pour qu’il soit heureux, dans notre monde ou dans le sien.

      1. Il y a en effet des signes d’alerte, mais il a aussi des acquis que certains de mes élèves de 10 ans n’ont toujours pas, notamment la recherche de l’autre et l’imitation, qui sont les clefs des apprentissages et de la relation. Alors, tu vois, que ce soit un rythme propre ou de l’autisme, il a déjà beaucoup acquis! Et il est dans une famille qui saura lui donner les outils dont il aura besoin pour se construire à sa façon. C’est bien parti pour lui! Bon courage à vous. (Ta dernière phrase est magnifique).

  19. Tu ne seras pas toute seule mercredi, comme tu ne l’es pas maintenant, comme tu ne le seras pas après… J’ai peur pour toi, j’ai de l’espoir, aussi… Je suis triste de penser à ces montagnes que tu as eues, que tu auras peut-être à gravir, et en même temps je t’en vois tellement capable…
    Je t’embrasse fort… Continue à nous parler quand tu en as besoin!

  20. Mon neveu est autiste et ne parle pas du tout. Il a 10 ans, il est beau comme un dieu et quand il rit aux éclats sur sa balançoire, sur son trempoline, quand il est avec ses parents, quand ses 2 frères le prennent dans leurs bras et lui parlent de choses que je ne comprends pas toujours, je te jure que je n’ai jamais rien vu d’aussi beau, d’aussi émouvant.
    Ce qui compte ce n’est pas tant le mot que les possibilités qu’il ouvre derrière.
    Bon courage pour mercredi, pour tout aussi.
    Tu es une maman incroyable et je n’ai aucun doute sur l’amour et le bonheur dans lequel ton fils va grandir.
    Keep the faith !

  21. Oh cette angoisse qui m’a suivi toutau long de mes grossesse … de tout ccoeur avec toi. Il y en aura du monde mercredi dans le bureau de la psychomotricienne ! ???

  22. Nous sommes beaucoup de notre association à te suivre… depuis le décès du « grand frère ». Par la justesse de tes mots, tu arrives à aider les autres mères qui n’ont pas ton aisance à les manier… Merci de tout cela.
    Ton mot du jour me fait penser à la chanson : Les Blessures qui ne se voient pas …. de Florent Mothe. Nous, on les voit!
    « Y a des souffrances qui pèsent des tonnes, et pour ne pas que tout espoir nous abandonne
    on joue le rôle de celui pour qui tout va bien pourvu que les autres n’en sachent rien
    on fait au mieux pour sauver la face, pour que notre entourage ignore par où l’on passe,
    On rit, on danse, on fait les fous
    Douces pensées pour mercredi, bisous et sourires à transmettre au bébé-presque-tout-neuf.
    Maryse

  23. Je croyais aussi (et j’espérais fort) que c’était derrière vous tout ça …
    Je penserai à vous mercredi matin … D’ici là je vous envoie des pensées, du courage, des ondes positives, des bises et des câlins. Plein.

  24. Mon dieu je ne sais que trop de quoi tu parles!!!
    Je suis de tout coeur avec toi et je suis pas croyante mais exceptionnellement je prierais pour que les résultats de ton loustic soient bons!!
    Plein de courage à toi et ton cocon d’amour!!
    Biz de Pink City

  25. Plein de pensées pour toi, pour mercredi <3 … Quel que soit le résultat, il a devant lui une jolie Vie remplie d'Amour et vous construirez votre Bonheur ensemble <3 …
    pis les psychomot elles assurent grave ! tu es entre de bonnes mains
    des bisous et des ondes +++

  26. Je te lis depuis longtemps, mais ne commente pas souvent. Mais là, je t’envoie plein de courage et de bonnes ondes et aurai une grande pensée pour vous mercredi matin…

  27. Ginie, ton petit a été baptisé Jack l’Arnaque, c’est pas pour rien!!!
    Je penserai fort à vous trois jusqu’au verdict de mercredi. Courage! Bisous.

  28. Ginie je suis de tout Coeur avec toi. Nous aussi on surveille Pikachu, mais plus pour l’autiste asperger. Il a toujours été dans son monde, avec très peu d’interactions sociales. Bref mon mari pense que je suis folle, moi je veux juste qu’il vive normalement sans être une bête de foire comme sa mère… Bref, je te comprends et j’espère que tu seras rassurée mercredi matin!

  29. J’aimerais te dire de ne pas te mettre la rate au cours-bouillon et d’attendre « avec zénitude » le rendez-vous de mercredi. Mais on ne peut pas empêcher une mère d’avoir peur et je te comprends.
    Alors juste <3 et un gros hug à vous trois. On en reparle mercredi, ou pas.

  30. Je n’ai pas trop l’habitude de poster de commentaires. Même si je ne loupe jamais les nouveaux articles. Je commence à taper puis j’efface tout.
    Je ne peux pas imaginer ton angoisse sauf un petit peu parce que je suis Maman. J’ai toujours peur de ne pas dire les bons mots.
    Quoiqu’il en soit j’espère que tout ira bien. Ma fille a marché à 16 mois, à parler à 2 ans et demi. Elle était en retard pour tout.
    Maintenant d’après ce que j’ai lu plus haut, tu vas voir une grande spécialiste. J’espère que mercredi tu auras une bonne nouvelle. Bon courage.
    <3

  31. Difficile de commenter ton billet Ginie mais certaines l’ont fait beaucoup mieux que ce que je pourrai le faire. Saches que je penserai très fort à toi et au bébé et au mari presque tous neufs mercredi pour que tout se passe au mieux. Je rajoute les miens à tous les cœurs, les pensées positives et les bisous que tu as déjà reçus! Bon courage

  32. Oh je ne savais pas moi… J’ai commencé à te lire, il y a un an, du coup j’ai dû arriver juste après. Je penserai très fort à vous mercredi. Plein plein de courage et de gros bisous <3
    Pour la peine, je vais bite (euh vite) aller faire une photo bien débile avec mes chaussettes pour te faire sourire un peu !

  33. Mon Dieu que cette angoisse doit être pensante.
    Heureusement, ton bébé-presque-tout-neuf a une chance infinie d’être entourée par autant d’amour et d’attention.
    Tu sais, je connais plein de mères qui seraient incapables de dire « il sait faire ça » ou « il n’arrive pas à ça ». Rien que ça démontre tout l’amour que vous lui portez.
    Je penserai à toi, à vous mercredi. Promis.

    (Et sinon mes 4 dindounettes ont toutes marché à euh… hem… une moyenne de 18 mois avec un jackpot de la dernière à 20 mois. J’sais bien qu’il n’est pas seulement question de marchemais quand j’ai lu que le tien avait marché à 15 mois, jme suis dit « cte chance »)

    <3 bisous

  34. Une psychomot seule pour un diagnostic de TED? On ne dit + autisme, mais trouble envahissant du développement. C’est complexe, un diagnostic long à poser, établi par une équipe pluridisciplinaire, au minimum un pédopsychiatre ou neuropédiatre, une psychomot, un psychologue. Il y a des tests, des séances d’observation et surtout surtout, une orientation en CRA (centre ressource autisme), les seuls centres qui de nos jours peuvent, savent, doivent poser le diagnostic, proposent une prise en charge adaptée et individualisée, accompagnent les parents, leur expliquent, les soutiennent. Le vrai diagnostic sera posé dans plusieurs mois, pas de précipitation donc. Mon 1er fils a marché à 2 ans. Il est porteur de handicap, mais pas celui-là. Le second à 15 mois, il est en cours de diagnostic, suivi depuis l’âge de 18 mois par un CAMSP, un CMP, il est accueilli en CATTP. Et le diagnostic est encore a peaufiner, car le diagnostic précoce est primordial oui, mais doit être établi par un personnel compétent! Lis, relis, cherche les bonnes associations, prends des contacts et surtout prends ton temps, ferme les écoutilles des conseils, avis, expériences des uns et des autres… Ton fils est unique, si il présente un trouble, quel qu’il soit, tu sauras quoi faire.

      1. Désolée si je t’ai froissée, je suis peut-être trop dedans. A lire ton post, je le trouvais, disons…. alarmant. Etre inquiet, ok. Etre alarmiste… J’en ai peut-être trop bavé pour savoir relativiser. Je n’ai rien contre le bilan psychomot, il reste bien sûr primordial. Elle saura vous oirenter, ou vous rassurer, bien sur.

          1. Et bien tant mieux, parce que je suis plutôt une « lectrice de l’ombre » d’habitude, c’est la 1ère fois que je réponds sur le blog! Preuve que ça me touche de très, très près. A bientôt, sache je te lis toujours.

  35. Je te lis depuis un bout de temps, affectueusement et amicalement car moi aussi il manque le grand frère de mon gnome, et je visualise bien l’angoisse que tu peux ressentir, quand je repense à tout le mouron que j’ai pu me faire pour mon gnome, là, qui n’a rien trouvé de mieux que faire les choses tard, pour les faire d’un coup parfaitement (mais là à 5 ans 1/2 les « retards » ne se voient plus) … A lire ce que tu décris pour ton fiston, je suppose que l’audition de ton fiston a déjà été testée ? un retard sur certaines choses peut-être tout « simplement » lié à des soucis auditifs … Je t’embrasse bien fort

  36. Peut-être aussi que quelque part, on blogue pour oublier d’autres aspects moins reluisants du quotidien. Je suis porteuse d’une maladie génétique, que j’ai 50% de risques d’avoir refilé à mes enfants. Alors guetter les symptômes, sans cesse, ça me connaît. Se dire que si ça se trouve, ce n’est rien, qu’on en fait trop, qu’on dramatise.
    Bon courage jusqu’à mercredi. Au moins, tu seras fixée.

  37. j’aurai, comme tout le monde, une grosse pensée pour toi mercredi. Et comme d’autres ici, je travaille également avec des enfants autistes. Je sais que le mot fait peur, je sais qu’il paraît menaçant, qu’il semble pouvoir faire perdre pied. Et même si je n’oserai pas prétendre savoir ta peur de maman en ce moment, je sais que les méthodes comportementales permettent aux enfants autistes d’ouvrir leur monde et de nous y laisser entrer, mais aussi de vivre dans le nôtre, à leur manière.
    Malgré tout, j’espère que ces signes ne seront que ça, des signes, et que le bébé-presque-tout-neuf continuera à évoluer à son p’tit rythme à lui.
    Je t’embasse Ginie.

  38. courage ma pauvre je n’ai pas de conseil mais je peux te conseiller un blog et une blogueuse d’IDF c’est julesetmoa son fils est autiste et il a 6 ans maintenant et elle en parle bcp sur son blog. Si t ne trouve pas le blog envoie moi un MP.
    pleins de bisous

  39. Ginie, quelque soit le diagnostic ça ne peut être que du positif! Si ce n est qu un retard, tu seras soulagée et vous pourrez avancer dans l amour qui vous unit; si tes craintes s avèrent fondées ; tu seras aussi soulagée de savoir dans quel monde vit ton petit et comment l aider a continuer a progresser comme il le fait déjà si bien!
    Dans tous les cas, ce bébé-presque-tout-neuf est un sacré veinard de t avoir pour maman!
    T assure grave et je t admire!

  40. Je te lis depuis aussi longtemps, je ne commente pas toujours mais je suis émue et j’ai envie de te transmettre des pelletés d’ondes positives, à nous toutes, ça va fonctionner!
    je vous embrasse bien fort

  41. Tout ira bien. Quel que soit les résultats, les diagnostics, tout ira bien tu le sais n’est ce pas? Tu ne seras jamais seule. Et ton fils non plus. Il a de bons parents et une bonne centaine de marraines…
    Tout ira bien

  42. bonsoir,

    que de douleurs….J’espère que mercredi tu auras de bonnes nouvelles…le neveu de mon conjoint est autisme aspergen, diagnostiqué très tardivement à l’âge de 6 ans malgré de nombreuses démarches faites auparavant et grâce à la psychomotricienne et à la volonté de ses parents, son fils a totalement changé est bcp plus dans l’interaction, ne fait plus de colères, a arrêté de bloquer sur les repas, il est dans le système scolaire avec une AVS et vraiment est heureux; je te souhaite en tous les cas bcp de couages pour les moments qui t’attendent.

  43. Ai confiance en ton coeur de maman, ai confiance en ton petit bonhomme, … Vous allez passer la ou les tempêtes. j’espère de tout mon coeur que ce ne soit pas grave ! J’ai eu de grosses inquiètudes une année avec un de mes enfants .. je sais à quel point on a l’impression que tout s’ecroule … je me suis rattachée de toute mes forces à l’amour que j’avais pour lui. Le pire c’est de se sentir seule dans l’epreuve, et je trouve beau tous ces témoignages de soutien, j’espère que ça va t’apaiser un peu. Et garde espoir, je te souhaite tout le courage possible.

  44. Allez tu verras que mercredi tu vas nous faire un article à nous pisser dessus de rire 😀
    Et quand bien bien même les nouvelles ne seront pas celles que tu oses espérer, je me doute qu’avec la force et l’amour que tu as vous allez y arriver…
    Bon courage dans tous les cas pour cette attente…

  45. Tout simplement bon courage. Pour cette attente et aussi pour ces moments de doute (qui s’atténueront en cas de bonne nouvelle mais qui, probablement, reviendront encore). Ca doit être difficile de faire la part des choses dans tous les témoignages que l’on peut lire… J’espère que vous trouverez les réponses avec les professionnels adéquats, en suivant votre instinct et avec le temps aussi.

  46. Bonsoir Ginie,
    Je vous suis, tes amours et toi, depuis l’attente du Bébé-presque-tout-neuf. J’ai beaucoup ri, parfois pleuré, sans jamais oser commenter.
    Je pense fort à vous trois, et serai avec vous par la pensée mercredi matin, de tout coeur.
    Plein de doux baisers à ton p’tit amour, et des câlins à toi, et au Mari-presque-tout-neuf
    <3

  47. Je ne commente pas souvent, mais d’ici, de l’autre côté de l’écran, on sera nombreuses à penser à toi et à ton bébé presque tout neuf mercredi…
    Je souhaite que tout cela ne soit qu’une grosse frayeur, et que tu sois vite rassurée, comme cela a été très justement dit plus haut, le sort ne peut pas s’acharner comme ça sur toi… Sinon il y aurait de quoi perdre la foi…
    je t’embrasse fort Ginnie, et ton bébé presque tout neuf aussi…

  48. Je suis une des lectrices de l’ombre… Mais là, je ne peux que dire que je penserai à toi mercredi et après.
    J’aime ton blog, tes mots…
    En te lisant, on sent tellement d’amour pour ton petit. C’est beau.
    Bon courage.
    Amitiés.

  49. Tu nous dis ce que tu veux nous dire et ce que tu as besoin de nous dire. Ici c’est chez toi et nous faisons comme tu veux. Il n’y a pas de vernis à craqueler. C’est « juste un blog » mais c’est surtout à toi et pour toi avec l’importance que tu donnes à chacun de tes mots et de tes articles. Quand tu as envie de rire on rit avec toi et quand tu as besoin d’autres choses, et bha on est là aussi. Plein de bonnes ondes !

  50. faire comme si de rien n’était tout en ayant une quasi-certitude…
    c’est atroce, ce que tu traverses, ce que vous traversez ensemble
    Mercredi, vous saurez, et vous pourrez enfin prendre les bonnes décisions.
    Ton bébé a beaucoup de chance de t’avoir comme maman.
    amitiés
    claire

  51. Ginie,

    Je croise fort les doigts pour toi, pour vous.
    Une question peut être bête mais peut être pas.
    Avez vous fait un contrôle de ses oreilles?
    Ma fille (4 ans maintenant) a marché à 17 mois, parlé tard, n’a jamais fuit le regard mais n’a jamais pointé du doigt. Pareil que ton petit, non compréhension verbale, et problème de concentration. Le rdv chez l’orl a démontré qu’elle faisait des otites séreuses (non douloureuse) et donc non identifiée, pendant peut être très longtemps, ce qui fait qu’elle était « un peu » dans son monde vu qu’elle avait une grosse baisse d’audition : -40% à l’oreille droite. Du coup en entendant mal, elle a parlé mal, compris mal etc.. Aujourd’hui tout va bien car on l’a prise en charge très tôt (opération orthophoniste etc) Tout ça pour te dire que parfois des signes peuvent faire pense à autre chose que la véritable cause. Et tu vois, les signes étaient les mêmes que ceux de ton fils 😉

    J’espère que tout ira bien pour vous !

    Courage…

  52. Bonsoir,

    Je ne trouve pas les mots face à ce billet.
    Quand notre fils est né et qu’il a été hospitalisé, j’ai écrit à mes proches « ça y est, nous avons connu la joie mais aussi l’angoisse d’être parent »…
    C’est ça être une maman… C’est beau mais c’est dur… il y a des épreuves qu’on ne souhaite à personne…

    Je vous souhaite beaucoup de courage à tous les trois dans cette nouvelle difficile épreuve… J’espère que ce petit bout aime juste prendre plus de temps que ses camarades…

    Je ne vous connais pas, mais mes pensées seront avec vous mercredi…

    De grosses pensées à vous trois.
    Bon courage…

  53. Courage Ginie.. Je penserai bien a toi mercredi matin, mais quoi que dise ce médecin, ça ne vous empêchera pas de vous battre.. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, tu le sais déjà malheureusement.. Mais grâce a cette force, cet amour, cette vie dont vous connaissez plus que quiconque la valeur, qui vous anime, vous saurez la transmettre a votre bout d’chou afin qu’il soit heureux et vive sa vie pleinement.. On est tous un peu différents, et si ce que tu crains s’avérait vrai, ton pti homme saura transformer cela en une force plutôt qu’une faiblesse.. Ce qui ne te tue pas te rend plus fort… Courage a vous 3 pour l’attente..

  54. Coucou Ginie j’espere que tout se passera bien mercredi, je voulais juste te dire que je crois que les boutchous dans le spectre autistique sont des tresors qui ont beaucoup a nous apprendre….et leurs mamans des fees

  55. Celà doit être mon troisième commentaire seulement, mais des fois on ne peut pas faire autrement…
    Ce petit à des parents géniaux parce qu’ils prêtent attention à lui, ils savent dire ce qu’il sait faire ou non, et grâce à ça la vie sera belle…
    Il à un grand frère pour veiller sur lui, et je suis certaine que mon petit ange de 4ans est avec lui pour veiller sur le bébé-presque-tout-neuf…
    Je ne peut pas croire que le sort puisse s’acharner, sur vous, sur la petite soeur de mon petit ange qui n’est pas encore née et qui n’est peut être pas en bonne santé, alors on va y croire, et ces 2 anges y veilleront…<3
    Et je pense à vous avec eux !!!

  56. S’il te plait, ne culpabilise pas. Comment pourrais-tu être responsable?
    Quoi qu’il en soit, le bébé presque tout neuf a l’immense chance de t’avoir pour maman.
    Je t’envoie toute la force et l’affection possible pour traverser cette épreuve dont j’espère l’issue rassurante.

  57. Ginie, je suis de tout coeur avec toi et t’envoie tout ce qu’il y a de plus positif. Je comprends ta peur, mais au moins, quand tu en sauras un peu plus (et si c’est ce que tu crains – parce que ce n’est pas dit! Chaque enfant est différent!), tu sauras comment faire pour que ton petit garçon soit le meilleur et le plus heureux du monde. Je t’embrasse fort

  58. Je suis depuis quelques temps ton blog, et je passe régulièrement du rire aux larmes. En tant que maman, et en tant que grande sœur d’une petite fille qui a été diagnostiquée autiste à 3 ans, je ne peux être que très touchée par ton angoisse.
    Mercredi je penserai à toi, comme toutes celles que tu émeus ici. D’une façon, ou d’une autre, ce sera une délivrance. Mon petit cœur reste à côté du tien,!Courage

  59. Bonsoir Ginie,
    Mon dieu tu trouves toujours les mots et tu écris magnifiquement bien. Heureusement que les blogs existent effectivement c’est un moyen de rêver à notre vie idéale. Pour ce qui est de l’autisme je n’y connaît pas grand chose à part ce que l’on en voit dans les médias et j’imagine combien ce doit être dur d’être dans l’attente du diagnostic. Ceci dit je me dit que quand on est maman notre boulot c’est d’aimer nos enfants au mieux et j’ai l’impression que dans ton cas, après le choc et le poids des mots, on fini par trouver des ressources que l’on ne soupçonnait même pas pour se battre. Je ne te souhaite que du bonheur et que toute cette inquiétude ne soit qu’un mauvais souvenir la semaine prochaine ???? En attendant plein de courage et continue à nous écrire ????

  60. Pleins de pensées positives pour mercredi. C’est tout ce que je peux faire d’ici…
    On ne se connait pas mais à chaque fois dans tes textes il y a quelque chose qui me touche, par le rire ou par les larmes… J’espère qu’après mercredi tout sera positif pour toi, aussi bien dans ta vie que dans tes textes.
    Bises

  61. « ma » ginie j’espère de tout cœur que tu as tort que tu vas ressortir de là le cœur léger ! en tout cas je penserai bien fort à toi !!

  62. plein de pensées pour toi ma Ginie…je penserai fort à vous mercredi! <3
    (ici, on est en attente d'un rdv pour un bilan en centre ressource autisme pour le grand…il n'y a pas d'urgence, on s'oriente vers un autisme léger style asperger, mais je comprends très bien ce que tu vis…)

  63. Ma Ginie, je penserai très fort à toi mercredi … Plein de courage, c’est normal de stresser, j’espère que tu sortiras rassurée après ce rdv mercredi. Plein de bisous à vous 3, pour être heureux, je sais qu’il est heureux avec des parents comme vous !

  64. C’est aussi pour moi un premier post…
    Parce que je suis Maman, parce que je déteste lorsque le sort s’acharne plusieurs fois au même endroit, parce que tu sais si bien mettre en lettres ce qui t’arrive que cela résonne fort…
    Toutes mes pensées avec toi

  65. Je n’ai pas pris le temps de commenter tes derniers posts mais celui-ci ne pouvait pas rester sans un petit mot de soutien. Parce que comme toutes les mamans entre deux moments de bonheur intense, je ne peux pas m’empêcher de flipper ma race pour ma mini paupiette….
    Même si je comprends tes doutes et tes angoisses, je ne me fais aucun souci pour ton lutin car je sais que quelle que soit la réponse que tu auras mercredi, il est entouré de parents géniaux qui ne veulent que son bonheur… Il sera heureux.
    Sois-le aussi, pour profiter de ce petit bout plein de vie… Parce qu’avec une si belle plume tu es capable d’écrire la vie en rose, Ginie…
    Mille pensées <3

  66. Ma poulette,
    Oui j’me permets de t’affubler d’un surnom ma cocotte. Parce que je ne te connais que depuis un peu plus d’un mois, mais j’ai lu, lu, lu sur ce blog, celui du bébé-presque-tout-neuf pour rattraper mon retard et c’est comme si je t’avais toujours lu, en fait. Elle est bizarre la vie, belle mais mal foutue parfois…mais au final, la clé c’est de savoir prendre ce qu’elle nous donne de bon, de beau, de doux, tout ces petits bonheurs qui font presque oublier le reste. T’es belle, une belle personne, une super maman, un grand cœur, une joie de vivre et une sensibilité magnifique. Alors oui ce soir, j’suis chagrinée, parce que je suis maman et que j’en ai vécu des choses difficiles et comme il est dure de se sentir maudite et impuissante. Je ne peux que te soutenir et te transmettre tout le positif que tu mérites et surtout essayer avec toutes les autres fans de toi, de te faire patienter au mieux jusqu’à mercredi. Je ne sais plus qui disait plus haut que dans tout les cas, c’est du beau qui t’attend Ginie. Je t’embrasse
    Agnès, maman de Baptiste et Louis 9 ans + Clémence 3 ans

  67. Quand je lui présenterais des filles il va vite rattraper son petit retard
    J’y crois très très fort et je pense qu’il faut lui laisser un temps d’adaptation Je l’aimerais tout autant avec ou sans
    Tout va s’arranger
    Gros bisous à vous et bon courage pour mercredi
    Tenez moi au courant

  68. Tes billets me touchent toujours, celui ci encore plus.
    Ce grand moche mot a surgit dans notre vie il y a 7 ans, mon ainé avait presque 10 ans quand le diagnostic a été posé. Je croise très fort les doigts pour que ce mot ne fasse que passer sans s’arrêter dans vos vies.
    Plein d’ondes positives, de coups de baguettes magiques, de paillettes de licorne …

  69. Ma blogueuse préférée de l’espace intergalactique, je t’envoie mille pensées, et un clin d’oeil raté (je n’ai jamais su les faire) au bébé-pas-si-neuf. Si je savais faire des petits coeurs avec mon clavier, j’en aurais inséré un ici. Juste là.

    Signé une fille qu’on a cru autiste, quand elle était petite, mais qui a décroché plusieurs mentions durant ses études, et réussi à fonder une jolie famille plus-que-presque normale.

  70. Sur un coin de mon île, je penserai bien fort à toi, mercredi à 19h…décalage oblige. Je n’ai rien d’autre à dire…et j’espère que la psychomotricienne non plus ! Mille baisers et bonnes ondes de notre caillou.

  71. Ginie, chère Ginie…comme certaines l’ont dit je trouverai le sort bien cruel de s’acharner ainsi et je souhaite de tout cœur que vous soyez vite fixés afin de pouvoir avancer.
    Je commente rarement, je vais faire long je m’en excuse. Ayant une puce née avec un « souci » qui lui a valu 5 opérations dont une où on a frôlé le pire…et autant d’anesthésies générales (ah non 6 en comptant l’irm), j’avais vu à l’hôpital des enfants où nous étions en Australie des choses bien pires, affreuses, des choses que je n’oublierai jamais. Des choses qui nous ont terrorisé et nous freinent encore dans l’envie d’avoir un deuxième enfant. Notre fille va on ne peut mieux aujourd’hui, elle ne gardera aucune séquelle, la plupart des gens ne se doutent pas de ce que nous avons traversé. Cependant, on n’oublie jamais et quand je lis ce que tu as déjà traversé, j’ai envie de te serrer dans mes bras et de te dire que ça va aller. Nous, mamans, sommes fortes, on se découvre chaque jour des ressources insoupçonnées, nous sommes capables de tout surmonter pour nos petits.
    Quoiqu’il arrive, cet enfant a de la chance car c’est dans votre famille qu’il a choisi de naître, parmi des gens qui sauront l’aimer coûte que coûte, et tout affronter pour lui.
    Je penserai à toi mercredi. Je t’envoie des vagues d’ondes positives n

  72. Je passe souvent te lire sans prendre le temps de te laisser un petit message. Ton billet me rappelle un peu l’histoire de ma cousine, bien que différente à l’origine.
    Je te souhaite plein de courage pour cette période d’attente. Et pour la suite, quelle qu’elle soit…

    Bises

  73. J’avais (et j’ai encore) les mêmes soucis que toi. Mon fils « ne marchait » qu’à 15 mois, et depuis, il a toujours un petit retard par rapport à la « norme » comme tu le dis. Il peine à suivre sa classe sur certaines matières, notamment celles liées à la communication orale (lecture, langage, etc), mais depuis ces quelques années qu’il est suivi par un psychomotricien, il a fait d’énormes progrès sur lui-même. Et c’est justement ce qu’il faut voir, ses prgrès par rapport à lui-même, et non ses décalages par rapport aux autres. Ton article me fait beaucoup réfléchir car j’ai passé mes 9 mois de grossesse angoissée et stressée. Je me demande si notre angoisse joue un rôle dans leur « état ». Maintenant, j’angoisse moins, je suis moins « sur lui », j’apprends à « le lâcher », et je vois qu’il va beaucoup mieux. Il est suivi par un psychomotricien, et moi par une psychologue qui m’apprend à ne pas trop peser sur mes enfants. Cà nous a beaucoup aidé et je suis si fière de ses progrès.

  74. Pour être passée par là quand BDA était tout petit (mais nous on nous parle d’albinisme), Pour avoir connu ces journées d’attente qui ne passent pas, Je t’envoie tout le courage que j’ai pu « récolter » au fond de moi.
    Et comme l’on dit certains commentaires, L’Amour qu’on leur porte est le meilleur moteur.
    Pleins de bisous

  75. Je me souviens lorsque l’année passée tu avais évoqué cette crainte. Tu te demandais si tu parviendrais à franchir cette montagne. Je me souviens m’être arrêtée au rayon escalade de mon magasin de sport en me demandant si ce materiel pourrait être adapté.
    Et puis je me suis souvenue que ton potentiel sportif frolait le niveau de la mer et que finalement pour t’aider à franchir une montagne, il serait plus judicieux de construire un téléphérique.

    Bref, j’ai été soulagée de lire que finalement le bébé presque tout neuf allait bien.

    Aujourd’hui je suis vraiment désolée pour vous que vous passiez de nouveau par cette periode de doute, de stress qui je l’espère prendra fin mercredi.

    Je pense à vous.

    (J’ai encore des contacts chez les constructeurs de téléphériques si besoin)

  76. Mon second fils âgé dans quelques jours de 11 ans est autiste asperger.
    Etre autiste englobe bien souvent d’autres bricoles donc pour être exacte il est
    autiste asperger
    dyslexique
    dysorthographique
    hyperactif

    Oh je me souviens du jour de la nouvelle, un ouragan m’a frappé ce jour là même si pour être franche je m’y attendais depuis un moment.
    Alors le diagnostic change quoi finalement ?
    J’ai envie de te dire TOUT et … RIEN
    TOUT car tu sais mettre un mot sur des retards ou des actions inappropriées, à l’école des aménagements se font pour que tout se passe au mieux
    RIEN car ça reste ton enfant, ton bébé celui pour qui tu pourrais te battre contre la terre entière

    Le plus dur ce ne sont pas les soins, ce ne sont pas les retards ou les différences sache le si jamais un tel diagnostic tombe sur ton enfant.
    Non plus dur ce sont les regards des gens, les remarques de l’entourage…Les amis qui n’invitent plus car la différence fait peur…

    Avoir un enfant différent t’ouvre les yeux sur les autres ! Et oui il existe des gens bien mais ils sont une petite poignée…

    Si jamais tu te poses des question sur l’avenir, je ne vais pas te dire que c’est simple Oh que non ! Mais rien n’est impossible, ne baisse jamais les bras. Pleure seul dans une pièce et retourne à la guerre.

    Enzo était voué pour un hôpital de jour d’après les médecins… Je n’ai pas voulu, je me suis battu, j’ai même fait classe à la maison pendant 1 an.

    Enzo quasi 11 ans est en classe de CM2 avec une AVS (12h par semaine) sa moyenne en mathématiques est de 9.2/10 sa plus petite moyenne est en français 6.10/10 mais n’oublions pas qu’il est dyslexique et dysorthographie. Et sache qu’il ne sait lire que depuis le … CM1 !!!!

    Après de grandes batailles , la victoire c’est que l’année prochaine il passe en 6ème classique.

    Il n’a pas de camarade, car mon fils est trop différent mais le plus important c’est qu’il n’en souffre pas .

    Par pitié si le diagnostic tombe, n’oublie jamais que rien n’est tracé et ne te refuse pas le droit de pleuré.

    Je te laisse un de mes article :
    http://labulledecicirena.blogspot.fr/2011/12/avant-jetais-jeune-lisse-et-conne.html

    Et si tu as des questions je te laisse mon email (cicirena@sfr.fr)

    Je t’embrasse tout doux

  77. Moi qui me réjouissais que tu publies très régulièrement en ce moment… Tout a déjà été dit et tellement mieux que je ne pourrais le faire… Je vous souhaite à tous très sincèrement beaucoup de courage. Profitez de chaque instant ! <3

  78. Comme toutes tes lectrices et lecteurs , je suis très touchée par tes mots .
    J’ai envie de vous prendre dans mes bras tous les trois , vous faire un long câlin jusqu’à ce mercredi à 10h .Je vous envoie des bisous , du courage et plein de bonnes pensées .<3

  79. Je souhaite de tout coeur que ça se passe bien mercredi, au moins tu sauras, c’est le principal. Il faut que tu sois fixée, et te connaissant je suis certaine que tu mettras tout en oeuvre pour l’épauler comme il faut. Tu dois être horriblement inquiète, c’est bien normal, j’espère que tu es soutenue par tes proches. En tout cas je pense fort à toi et les tiens. L’autisme est un trouble -je pense qu’on peut dire ça ?- que je connais mal mais il me semble (j’espère !) qu’un enfant autiste peut énormément progresser comme il l’a déjà fait étant petit. Je t’embrasse.
    PS : tout n’est pas rose dans la vie et c’est bien que les blogs reflètent un peu la réalité. On a des soucis, des chagrins, des maladies, des souffrances… C’est dur d’en parler mais ça doit être tellement réconfortant d’avoir tous ces messages de soutien. Bravo pour ton courage car ce n’est pas facile de parler de ce qui nous déchire le coeur…

  80. Vous êtes à la fois bouleversante et tellement lucide… Vous touchez toutes les mamans et moi la première… mes pensées les plus sincères et les plus positives sont tournées vers vous..

  81. Juste envie de t’envoyer tout un stock d’énergie positive. Les choses ont été difficiles c’est dernier temps par ici, je sais combien l’attente peut être dure. Je pense fort à toi <3

  82. 40 ans! Ce sera un vieux garçon (et puceau)
    Idem je vous aime très fort
    J’attends moi aussi mercredi avec une très grande impatience
    Très grosses bises à vous trois(un peu moins à ton mari presque tout neuf)
    Bon courage

  83. Je ne vais pas être très originale, mais je suis de tout coeur avec vous. Ton histoire me bouleverse. Mercredi je serais avec vous en pensées, ça c’est une certitude!

  84. Je ne sais pas quels sont les signes remarqués par ton médecin, mais les tiens concernant la marche et la parole ne traduisent en rien un trouble autistique. Sinon, que dire des enfants qui marchent à 2 ans et parlent à 3 ans.

    En tout cas, je souhaite de tout coeur que vous ressortiez le coeur léger de votre rendez-vous.

  85. J’ai chialé en te lisant et en lisant tous les commentaires ……………..

    J’espère de tout cœur que mercredi vous serez rassurés. Je ne sais pas quoi dire de plus… mercredi mes pensées seront vers toi si seulement ça pouvait aider ………..

    Bisous Ginie et une grosse lichette bien baveuse de Gandja au petit bout de chou.

  86. Je suis spécialiste « que » dans l’autisme de ma fille, mais je ne pense pas que le fait de marcher tardivement puisse être un signe. Le regard fuyant est plus inquiétant, mais j’ai fait des milliers de photos de ma filles qui ne fixait jamais, mais vraiment jamais, l’appareil. Alors si ton bambin regarde quand même les gens, ce n’est pas forcément inquiétant…
    Beaucoup de spécialistes, ne posent pas de diagnostique avant l’age de 3 ans.
    Mais si tu veux un conseil personnel de bien concret; sollicite ton enfant au maximum, passe du temps avec lui, observe le, « harcèle » le, ne le lâche pas d’une semelle, fais en ton occupation principale. Même si ce n’est pas de l’autisme, ce sera toujours ça de pris…

  87. Punaise, je fais pas la mariole en lisant tes mots, mais si ton père se met à vous faire de grandes déclarations d’amour, mon rimmel ne tiendra pas!! 🙂
    En tout cas je suis de tout coeur avec vous moi aussi, je comprends ta peur (nous avons aussi un enfant « différent », même si ça n’est pas dans le même registre et la peur pour lui/son bonheur à venir/son futur ne nous quittera jamais) mais j’ai bien l’impression que, quelque soit le diagnostic, ce bonhomme est tombé sur la bonne famille pour avoir le meilleur avenir possible, quelques soient les efforts que ça vous coûte(ra).
    Vivement mercredi!

  88. Je t’envoie plein d’ondes positives et penserai à toi mercredi.
    J’espère que tout ira bien mais je relève les commentaires positifs de Marie et Mélie, pleins d’espoir malgré tout.
    Et même si c’est intime, j’espère que tu nous tiendras au courant de la suite. <3
    Bon courage à toi et au mari presque tout neuf.

  89. Ginie j’espère que ce message ne va pas se perdre au milieu d’autres.
    As-tu ou avez-vous pensé à vérifier son audition ?

    Mon mari presque bientôt tout neuf a souffert de ça petit. Il ne parlait pas du tout ou très mal et ne communiquait pas. En réalité il entendait « juste » pas bien..
    Ton petit loup marche et comme tu le dis il interagit pas mal (imitation etc), vous cherche etc mais peut-être est-il dans son monde coté langage à cause d’un souci physique ?

    Je souhaite que, quoi qu’il ait, il soit heureux ! Plein de courage pour mercredi 🙂

  90. La lèvre tremblotante, j’ai tenu le coup jusqu’au comm de ton père.
    Voilà, donc maintenant, je pleure devant l’ordi de mon taf. AH BEN C’EST MALIN TIENS !!
    Bon courage ma belle, c’est une épreuve et une angoisse terribles.
    Je vous souhaite que ces signes ne soient rien de grave ou simplement le signe de quelque chose d’autre de bien plus bénin.
    Plein de love sur vous pour ces jours affreux de l’attente…

  91. Ginie, tu ne serais pas mère si tu n’avais pas la peur au creux de ton ventre ! On n’a toute (ou tout du moins la grande majorité) envie que d’une chose: que son enfant soit heureux, qu’il avance tranquillement dans la vie… Malheureusement, ça ne se passe pas toujours de la manière idéalisée que l’on avait imaginé, et il faut réussir à continuer à avancer malgré tout… Je pense fort à toi et quoiqu’il se passe mercredi, je sais que tu arriveras à aller de l’avant. Je t’envoie toute ma tendresse et je n’ai qu’une envie là, de te serrer dans mes bras (en tout bien tout honneur hein !). Bisous à toi, au bébé presque tout neuf et au mari presque tout neuf. Très sincèrement. Bénédicte

  92. Avec toi, avec vous du fond de mon cœur, du fond de mes tripes…
    Il y a tant de choses que je voudrais te dire mais je ne trouve pas les mots…
    Mercredi, tout ira mieux, rien n’est pire que l’attente.

    Je t’embrasse fort. Et ton amour de bébé presque tout neuf aussi !!! <3

    *

  93. Angoisse ou intuition, on se pose souvent la question quand on s’inquiète pour ses enfants. Parfois la vie nous donne raison, mais souvent aussi elle nous rassure. Je souhaite, sincèrement, de tout mon cœur, que ce ne soit « que » de l’angoisse, bien légitime après les épreuves que tu as traversé, et que tu sois rassurée pour ton fils mercredi.
    Estelle

  94. Bon courage…
    Quand j’étais au collège, je me souviens avoir lu « moi, l’enfant autiste », livre écrit par un autiste qui s’en était sorti et décrivait ce qu’il ressentait quand il était enfant et dans sa bulle… je ne sais pas si tu peux le trouver sur internet ou en librairie, mais je ce livre peut certainement aider les parents d’enfants autistes à mieux comprendre ce qui se passe dans la tête de leurs enfants, et c’est aussi un beau message d’espoir!
    Moi aussi, j’ai eu la même crainte avec mon loulou qui n’a marché qu’à 20 mois, ne fait toujours pas de phrases (à presque 3 ans), mais aucun médecin ne m’en parle, donc je me dis que ça doit juste être mes inquiétudes de maman, et les reste d’une grande prématurité…
    En tous les cas, il ne faut pas oublier qu’il y a plusieurs degrés d’autisme, et que dans son cas, il n’aurait sûrement pas déjà fait tous ces progrès si c’était sévère… et comme l’a dit ti koala un peu plus haut, parfois des problèmes d’audition peuvent faire penser à des choses plus graves…
    Courage pour l’attente… <3

  95. Derrière l’écran, malgré la franche rigolade (et merci pour cela…), on entraperçoit une si belle âme… à mercredi dans mes pensées les plus chaleureuses, je ne te souhaite pas bon courage pour traverser ces jours, je sais bien combien tu en as…

  96. Coucou, ton billet m’a bcp touché. Je te lis depuis longtps, commente peu (tu me connais sous un autre pseudo sans doute)…
    Vraiment ta sincérité, et ton billet sont poignants.
    On peut comprendre tes inquiétudes. Tu as l’air d’être bien entourée. Effectivement c’est un peu tôt pour poser ce genre de diagnostic. Les signes, tu les vois toi, mais ne t’inquiète pas, et surtout ne les interpretent pas. Regarde, tu t’inquiétais pour la marche et il marche. (Mon loulou a marché à 17mois et demi)
    Je penserais à toi mercredi.

  97. Ouch … je ne suis pas ton blog depuis longtemps, j’avais bien compris qu’il y avait eu un « grand frère » parti trop tôt, mais je ne savais pas pour cette suspicion d’autisme.
    Au-delà des mots, que je ne saurai de toutes façons pas trouver, il y a les pensées, et les miennes vont vers toi, vers le mari-presque-tout-neuf, et bien sur vers ton petit bout, qui est entouré de tout l’amour et l’attention dont il a besoin….

  98. Incapable de trouver les bons mots …Juste l’envie de dire que nous serons surement très nombreux à penser très fort à vous et à votre petit bonhomme pour le rendez-vous de mercredi.
    Amicalement.

  99. Eh bien il va falloir à nouveau t’armer de tout le courage que tu possèdes. Et du courage tu en as beaucoup à n’en pas douter. J’espère bien que les nouvelles de mercredi seront positives et dans le cas contraire je suis certaine que l’amour que vous avez pour le bébé-presque-tout-neuf saura faire de cette différence une très grande force.

  100. Chère GInie, je te lis souvent et commente fort peu. Comme beaucoup, je serai avec vous par la pensée mercredi. Je souhaite de tout cœur que vous ressortiez de ce rendez vous rassures et avec de bonnes nouvelles. L’attente est le plus dur moment, j’y suis passé pour autre chose et l’attente des dernières 48h était quasi insupportable. Mercredi vous saurez, et vous pourrez agir. Dans tous les cas, cet enfant à la chance d’avoir des parents attentifs et aimants, qu’elles que soient les nouvelles vous l’accompagnerez dans la vie et ferez de votre mieux pour qu’il soit heureux. Big hug a vous trois

  101. c’est toujours l’angoisse quand on pense à nos enfants et qu’ils ne sont pas dans « la norme » je vous donne tout mon courage , mais pour info mon troisième petits fils à 5 ans étant dans le milieu de la petite enfance je me suis fais du soucis pour son regard fixe ,à 1an il tenait à peine assis , il parle encore mal MAIS il passe en cp l’année prochaine il fait du rugby et a la répartie facile avec ses grandes soeurs , Courage je pense à vous

  102. pfff.. que dire…. plein de courage à toi, rigolote, loufoque, et tellement émouvante Ginie .
    Quelque soit ce que dit la psychomotricienne, le bébé-presque-tout-neuf a la chance d’avoir une super maman, qui l’aime fort!
    Courage courage courgae courage <3

  103. Salut Ginie,
    Premier commentaire, une bonne grosse semaine et demi que j’ai découvert ton blog et je dois me restreindre pour lire un (plusieurs) billet par jour (plusieurs fois par jour).
    J’ai ri, j’ai eu la larme à l’oeil (nan mais je coupais des oignons en fait /hum), parfois Monsieur s’est retourné avec un air outré, parfois il est venu scruter ce que je lisais (genre je lis un truc suspect ? c’est carrément pas mon genre (50 nuances de Gray n’était qu’une vérification de la qualité littéraire du truc et des inepties concernant le SM))… Bref, j’ai eu plusieurs fois le droit au soupir désespéré.

    Alors pour un premier commentaire, plusieurs billets me branchaient grave (les chaussettes, je connais BIEN, j’allais te proposer que tu donnes ton avis sur les « onesies » même ; le chocolat qui vient du chocolatier, j’étais tellement heureuse que quelqu’un soit « comme moi » (bien sûr que c’est un fruit SERIEUX LES GENS!)), bref, là je te lis et ça me serre les entrailles.
    On n’est jamais préparé à un enfant « différent », enfin, en occident, chez nous quoi, on a une conception très « normée » que je trouve merdique (pour pas dire autre chose). Genre « différent », et si on prenait le problème à l’envers 5 min ?

    Bon, je te passe ma petite colère en rapide. Et te dire qu’il y a aussi une part de notre manière d’appréhender le monde de ces êtres différents. J’ai juste envie de te dire, n’aie pas peur, ne te démoralise pas parce que tu n’as pas les mêmes codes que ton enfant. Il est peut être « différent » ? ok ! pensons autrement : peut être qu’il va du coup éviter de te casser les pieds avec les action men mais qu’il va se taper des délires avec une pelle et de la terre pleine de vers ?

    Je n’ai pas d’enfant (un homme, un chat, merci, ils forment déjà LE duo gagnant), en revanche, j’ai eu la chance de croiser plusieurs fois des enfants différents et de « travailler » avec certains.
    (Je suis parfois prof)
    Ca a été dur au début parce qu’on est tellement « normé »… et pourtant je suis quelqu’un très souvent sur sa planète (« on » m’a déjà dit que j’étais « particulière », frôlant avec l’autisme si je puis dire)… bref, cette expérience a été formidable parce que ces enfants ont un monde exceptionnel, ils sont à part ok mais plus encore, ils ont une autre forme de communication, en un mot c’est « extraordinaire ».

    Ces gamins sont extraodinaires.

    Alors n’aie pas peur Ginie 🙂
    (s’il faut, ce ne sont pas ces enfants qui sont différents, mais nous)

    Lasso >i<
    PS pour les intéressé(e)s : des études en Suède et au Canada ont montré que la composition de la flore intestinale peut modifier le comportement. Et par exemple le comportement d'enfants autistes. Ce reportage, passé très tard dans la nuit, sur une chaîne de peu d'envergure, était vraiment super intéressant, je pense qu'on doit pouvoir le retrouver sur le net quelque part…

  104. Même si je ne loupe pas un seul de tes articles, je ne laisses que très peu de coms ici…
    Mais là, je ne peux faire autrement car ça touche un enfant, ton enfant…ce sont des mots, des moments qui touchent et dont personne n’est à l’abri….Je souhaite et espère de tout mon coeur que le bébé presque tout neuf se porte à merveille et s’il s’avèrai que non, tout ne se passe pas à merveille pour lui, je lui souhaite de tout mon coeur de vivre heureux dans son monde <3 Pleins de courage à vous, des bisous tendres

  105. Exceptée te souhaiter plein de courage et t’envoyer pleins de <3 <3 je ne peux rien faire d'autre. Tu l'aimeras quelque soit la conclusion du médecin j'en suis sûre et il y a une place pour tout le monde dans notre monde alors pas de panique 'plus facile à dire qu'à faire)

  106. à un an, mon fils a fait le test de mucoviscidose, tout prêtait à croire qu’il était atteint de cette maladie… comme lui, je n’arrivais plus à respirer, les quelques jours qui ont précédé le test. Ma soeur m’a dit qqchose qui sur le coup m’avait énervé, je ne saurais pas dire pourquoi, probablement parceque je ne pouvais pas envisager le pire, elle m’a dit: « s’il a vraiment cette maladie, alors le plus important c’est que tu le rendes heureux ». Elle avait raison. J’ai eu de la chance, mon fils n’avait rien de grave, « juste » une hypersensibilité bronchique et un déficit immunitaire. J’espère de tout mon coeur que le tiens non plus. Life is a bitch, certes, mais elle a été suffisamment bitchy avec toi. Faudrait qu’elle se calme un peu…

    xoxo

  107. ah et aussi, mon fils est aussi super en retard sur le langage. Il ne disait rien du tout au même âge que ton fils et n’écoutait pas un traître mot de ce que je lui racontais… il a trois ans aujourd’hui. il va très bien. on comprend toujours que dalle à ce qu’il raconte, et il n’obéit que sous la menace. 🙂

  108. Je ne vais pas faire dans l’original en disant que je penserais fort à vous mercredi… Quel que soit le résultat, cet enfant aimé est forcément heureux et continuera à l’être.

  109. Ginie
    Tu me fais tellement rire avec tes billets, tes chutes, tes surnoms, ta folie du masking tape et tes chaussettes qui tuent l’amour. Comment deviner alors ce que tu traverses? Tu es sensible et je trouve ça plutôt chouette.
    Je ne peux pas t’aider mais je suis maman aussi alors je ne peux qu’imaginer et partager ton angoisse.
    Un jour tu repenseras à ce moment, et tu seras fière d’avoir surmonté ton angoisse pour avancer.
    Accroche toi,

  110. Bonjour Ginie,
    Je lis tous tes billets, sans pour autant commenter régulièrement.
    Pendant que je serai au travail mercredi je penserai à toi, à vous.
    Je voulais te dire de ne pas avoir peur, et même si un nom/un diagnostic était posé, aie confiance en la vie. Je suis auxiliaire de vie scolaire depuis plusieurs années (ce qui signifie que j’accompagne les enfants porteurs de différents handicaps en classe) et le hasard a fait que les 3 derniers enfants dont je me suis occupée (et dont je m’occupe encore pour un) souffrent d’autisme (et je ne compte pas les loulous en attente de diagnostic dont je m’occupe parfois quand les grands sont absents). Ces enfants vont à l’école, aiment leurs parents, apprennent des tas de chose, font des bêtises, bref, sont comme les autres…
    Peu importe ce que l’on te dira, en aimant ton enfant tu déplaceras des montagnes 😉
    Parole d’avs qui voit des progrès tous les jours et qui sait que l’implication des parents reflète le bien-être et la joie des enfants!

  111. De tout coeur avec toi Ginie, et si jamais il y avait un souci, ne t’écroule pas, surtout!! A tout problème, il y a une solution et de nombreux témoignages de tes lectrices le prouvent.Je t’en supplie, garde espoir et sois confiante.1000 baisers. ( J’adore ta photo!!)

  112. Je te suis depuis quelques temps et ce soir le rire laisse place à l’émotion… Je t’envoie plein de pensées positives en espérant que le RV de mercredi t’apportera des nouvelles rassurantes. Bon courage à toi et au mari-presque-tout-neuf <3

  113. Bon courage ! J’espère que les nouvelles seront bonnes et que ce petit bout a juste besoin de temps… en tant que maîtresse, je trouve qu’on veut aller trop vite : pas plus tôt rentré en maternelle qu’il faudrait qu’il passe le bac au bout d’un an !!!
    Bises

  114. Salut Ginie, les mots, je les utilise à longueur de journée, ils sont mes alliés, mais là, ils me font défaut…(les salops!)
    Juste pour te dire que j’aurai moi aussi une pensée pour Toi, pour Lui, pour Vous…être maman, quand ça ne « va pas de soi », c’est beaucoup de bonheur, avec parfois cette sensation que c’en est même trop, que ça risque de déborder…et puis c’est aussi beaucoup d’angoisses…et parfois, là aussi, ça déborde…normal…alors courage, le vernis, on s’en fiche, qu’il craque! La Ginie authentique, celle qu’on lit entre les lignes, celle qui nous ressemble, c’est à elle que je m’adresse ce soir; garde confiance, l’amour est là, et ce petit bonhomme, il le sait, il le sent chaque jour, et il est chaque jour plus fort de ça…

  115. Plein de courage pour une super maman presque toute neuve, un super papa presque tout neuf et un super bébé presque tout neuf. Je suis de tout coeur avec vous et je penserai très fort à vous mercredi 10h.

  116. Quand j’ai lu le titre de ton article sur Fb, j’ai eu un pressentiment… et je ne voulais pas lire l’article, comme si le fait de ne pas le lire, me permettrait et te permettrait que ce qui se disait dedans ne soit pas vrai…
    Mais je l’ai lue et j’aurais tellement aimé ne pas rencontrer ton anxiété, ta peur, ton angoisse pour ton bébé presque tout neuf. Que tu dises juste que t’avais fait une connerie avec ton masking tape, que la voiture du mari presque tout neuf c’était un chouette support mais que l’homme n’avait pas lolé en voyant le résultat…
    Mais non, ce sont des mots lourds pour nos coeurs que j’ai découvert
    Je pense fort à toi, à vous 3.
    Attend le rdv avant de t’imposer un diagnostique, ton bébé est pleins de ressources, il te l’a déjà prouvé, laisse le faire, c’est ton fils, il est unique!

  117. Mercredi à 10h00, où que je sois, je serai avec toi par la pensée. Courage. Et quelque soit les mots prononcés, l’amour que vous vous avez les uns pour les autres vous portera. Sois sure que tu as le plus merveilleux des bébés et que pour lui, tu seras la meilleure des mamans.

  118. Ginie je te souhaites beaucoup de courage et au bébé presque tout neuf aussi. Si tout le monde pense fort à toi demain tu sera la maman la plus soutenu au monde. <3

  119. Internet n’est pas tout blanc ou tout noir, OK on se connait pas, je ne connais pas bébé presque tout neuf et tu ne me connais pas, et pourtant à chaque post de ta part j’ai hate de le lire, je ris quand tu fais le clown ET je suis triste quand tu l’es, je croise les doigts bien fort pour ton petit bonhomme et j’espere qu’en croyant aussi qu’il n’y a rien avec tout les autres alors ca pousseras tes craintes bien loin de la realité ! Courage et je pense bien fort à vous pour demain !

  120. Bonjour Ginie, je comprends que tu aies peur, le contraire me semblerait étrange… C’est un rendez-vous lourd de conséquences.
    Je voulais juste te dire que je penserais fort à toi demain matin.
    Il y a six mois, j’ai reçu dans mon cabinet un ange.
    Une petite fille de huit qui n’a jamais parlé et qui ne parlera jamais. Ses parents en sont super fiers et j’avoue que je l’aurais volontiers kidnappée et adoptée.
    Un ange.
    Magnifique, hors du commun, étonnante, touchante.
    J’ai vu les yeux de sa maman briller quand elle parlait de sa fille, son menton relevé, débordante de fierté.
    Depuis six mois, je me surprends à rêver que cet ange revienne me voir. Je ne l’ai jamais oubliée. Elle a marqué ma vie.
    Sans dire un mot.

  121. putain…j’ai pas d’enfant, mais, j’ai la meilleure maman du monde, et je crois -un peu- savoir ce qu’elle ressentirait. Tous les câlins du monde ne suffirait pas, mais je pense fort à toi.

  122. Ton bébé presque tout neuf me fait craquer à chaque fois que je le vois. Je sais que tu sens quelque chose, et ça c’est normal, mais moi je sens qu’il vous aime d’un amour gros comme ça <3 (et moi aussi ^^).

  123. Bien sûr, au fond de moi, je mobilise mes trippes en espérant juste le retour de Jack l’arnaque. Et puis sinon, et ben je mobiliserai tout pareil mon coeur pour te soutenir comme je peux ! Quitte à dire des grosses conneries … ou ne rien dire du tout et penser fort à toi (et à des conneries, je peux pas m’en empêcher)

  124. Vos mots de soutien, vos témoignages, vos pensées, vos coeurs (loupés) me font un bien fou. Vous me faites voir les choses autrement, vos histoires me touchent, vos mots me rassurent.
    Demain, on en saura plus. Plus que quelques heures, qui vont être bien longues, mais je vous tiendrai au courant très vite.
    Je vous embrasse tous très fort (mais pas sur la bouche, j’ai mangé du thon).

  125. Salut Ginie, je découvre ton blog aujourd’hui et apprends ce que tu vis, ce que tu vivras peut-être demain.
    Je sais que tout a déjà été dit dans ces très nombreux commentaires très touchants, mais en tout cas, si tes craintes sont confirmées, ne vois pas ce diagnostic comme une fin. Ton bébé grandit normalement, et si à son âge il regarde dans les yeux cherche le contact, moi j’ai envie de te dire que ça ne doit pas être une forme très sévère d’autisme. J’ai beaucoup lu et vu de reportages sur l’autisme, sans être personnellement concernée, parce que je trouve ces enfants passionnants. Il ne sera pas « comme les autres » certes, mais peut-être pas si différent, et fera de sa différence une force et une richesse que vous saurez cultiver, j’en suis sure.
    Avec de l’amour et du temps vous réduirez ce mot à ce qu’il est : juste un mot. Un trop gros mot qui recouvre beaucoup de réalités très différentes.
    Alors quoi qu’il en soit, respire, la vie des mamans est toujours flippante mais toujours passionnante…
    Et puis si ça se trouve… vous serez rassurés, ce que j’espère de tout cœur.
    Je ne te connais pas mais je me permets ce soir de t’envoyer toutes mes pensées. Et même, je t’embrasse 😉

  126. Je pense fort à toi, très fort. J’imagine bien ton angoisse, je ne pense pas qu’il soit possible de l’aténuer.
    Mais il y a quelque chose dont je suis totalement sûre, c’est que quelle que soit l’issue de ton RDV de demain, ton petit (enfin plus si petit) bébé-presque-tout-neuf sera exactement le même. Votre amour aussi.
    Mille baisers

  127. Je penserais fort à toi demain ….je connais l’attente du diagnostic ..mon loulou ( enfin un grand loulou de 19 ans hein ) est différent …je n’en parle que rarement mais aujourd’hui ton histoire m’a remué ..
    De gros bisous !

  128. J’ajoute ma voix aux autres pour te dire qu’on est de tout coeur avec toi et qu’on vous souhaite beaucoup de bonheur et si possible du bonheur sans l’autisme.

  129. Ce serait bien triste, surtout pour vous qui avez déjà tant souffert par le passé. Ayant travaillé avec les autistes, de ceux que j’ai eu le bonheur de rencontrer, ce sont des enfants sincères, capables d’une profondeur incroyable, ils sont différents, un peu, un peu plus pour d’autres, mais je n’en ai pas rencontré qui soient malheureux, au contraire. Ceux que j’ai connu étaient heureux, fiers de ce qu’ils faisaient, et savaient donner pour d’amour, de bonheur et d’émotion aux gens qu’ils rencontraient. Mais je souhaite néanmoins que ce ne soit pas le cas de ton fils, car , malgré tous ces points positifs, ça vous fera mal, vous serez triste, et si on peut parler d’échelle du chagrin , je pense que vous avez déjà assez morflé comme ça, et on dit que la vie est une pute mais je pense que y’a des limites… Dans 2h09 , on sera toutes la en pensées en croisant fort fort fort les doigts.<3

  130. Ginie je pense fort à toi, j’espère que les nouvelles d’aujourd’hui seront bonnes. Mon petit filleul a marché à 19 mois et a mis très longtemps à parler et à communiquer et tout va bien aujourd’hui.
    A part ça, ma mère prof au lycée a dans sa classe un élève autiste qui suit parfaitement bien les cours et est intégré au groupe.
    J’ai l’impression d’être très maladroite dans mon commentaire mais je veux juste essayer de te dire que rien n’est perdu et que quoi qu’il arrive, le bébé presque tout neuf sera forcément un chouette petit mec puisque c’est ton fils.
    Courage courage. <3

  131. Ping : Le diesel |
  132. oh…. je viens tout juste d’avoir un message dans ma boite pour ce post sur ton blog…
    Il est 16h34, donc maintenant tu sais… et j’espère que ce que tu sais est une nouvelle agréable.
    Je suis de tout cœur avec toi… j’aime ta manière d’écrire, et comme j’ai pour habitude de le dire, un éclat de rire un sourire, c’est toujours ça de pris à cette vie qui n’est pas toujours si drôle.
    Courage ma belle, et merci pour ces détails et cette vision de ton autre côté de l’écran <3

  133. Comme je te comprends. Le pire, meme si tout le monde veut te rassurer c’est cette petite voix au fond de nous et depuis sa naissance, qui nous dit qu’il y a qqchose de pas normal…..
    Je connais ça, j’ai véçu avec pendant 2 ans, aux regards des autres, de la famille c’était ma faute….et pourtant.
    Mon fils a maintenant 5 ans et des troubles du comportements, des troubles autistiques (ex battements d’ailes)…..
    Apres analyses génétiques on sait qu’il est atteint du syndrome X fragile dont je suis porteuse (sans le savoir bien sur):Je sais ce que c’est le deuil de l’enfant parfait, le circuit des térapies, l’avs à l’école, sans parler des combats de chaque jours face aux autres, aux regards des autres….
    Mais bizarement on apprends à vivre avec, à vivre avec la différence de notre enfant, quelquepart tout ce construit autour de cette différence malgrès nous ou avec lui (mon filsd à un frére de 2 ans plus jeune).
    Voilà tout ça pour dire que je te comprends et surtout que cette sensation quant t’en que mère nous avons au fond de nous et souvent justifié, c’est notre enfant nos tripes.
    Si tu veut discuter pas de problème envoie moi un message.

  134. Bonjour Ginie,

    Je découvre ton post avec un peu de retard par rapport à d’habitude. J’espère que les nouvelles ont été bonnes hier. Quoi qu’il en soit, je te souhaite plain de courage et pense fort à toi.
    Myriam

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *