Docteur Maboul

Aujourd’hui, j’ai accompagné un très proche chez le médecin.

Il y a un mois, suite à une grosse frayeur et un passage aux urgences, il a entamé un sevrage alcoolique après des années de consommation excessive. Il en allait de sa santé : 10 kilos perdus en quelques mois, quasiment plus d’alimentation, une mémoire qui se faisait la malle, des douleurs atroces à l’estomac, un foie qui allait lâcher, des malaises, des conneries oubliées le lendemain, mais qui laissaient des traces.
Il a eu peur au point de trouver la force, chaque soir de tête-à-tête avec lui-même, de résister à cette merde qui l’empoisonne depuis 40 ans. Cette merde qui a détruit sa vie, qui a tué son père et deux de ses frères. Il avait déjà arrêté quelques années, mais voilà, la solitude est pesante et les pensées négatives trop envahissantes. Il faut bien les anesthésier un peu.
Je suis fière de lui. Je crois en lui. Je SAIS qu’il va y arriver, il a déjà fait le plus dur. Un mois, quatre semaines aujourd’hui qu’il est abstinent à l’alcool, qu’il dit ne pas en ressentir le besoin. Qu’il ne tremble plus, qu’il n’a plus cette haleine, qu’il remange, qu’il n’a plus ses yeux bouffis, qu’il a retrouvé le sourire et l’appétit, qu’il n’a plus mal à l’estomac, qu’il va BIEN.

Aujourd’hui, donc il avait rendez-vous chez le médecin, pour faire un point, vérifier les derniers examens sanguins et le scanner de la semaine dernière. Seulement voilà. La secrétaire s’est trompée et lui a donné rendez-vous avec le confrère de son médecin habituel.
On n’y était quand même pas allés pour rien, alors on a dit ok quand il a proposé de le recevoir quand même. En entrant dans le cabinet, déjà, on a compris qu’on avait affaire à un original : volets fermés, rideaux tirés, la pièce était uniquement éclairée par des tubes lumineux violets. L’habit ne faisant pas le moine, je n’ai pas éclaté de rire et nous nous sommes installés face à lui. C’est là qu’a débuté le spectacle.

ACTE I
Le médecin inspecte les examens sanguins longuement.
– Pourquoi avez-vous passé ces examens, Monsieur ?
– Parce que j’ai un traitement pour arrêter l’alcool et…
– Ah ? Pourquoi ?
– Parce que j’ai eu des soucis de santé à cause de ça, je buvais beaucoup.
– Hmmm… le souci avec l’alcool, c’est qu’il y a quelques effets secondaires. C’est vraiment dommage parce que c’est un fabuleux antidépresseur. Peu de gens le savent, mais c’est un allié.

ACTE II
Le médecin inspecte le scanner pulmonaire.
– Pourquoi avoir passé ce scanner ?
– Parce que j’avais des douleurs thoraciques et que je fume depuis que j’ai 16 ans.
– Il n’y a rien d’inquiétant sur cet examen. Vous savez, si vous n’avez rien aux poumons aujourd’hui alors que vous fumez depuis plus de 40 ans, vous n’aurez jamais rien. Des gens sont prédestinés à avoir un cancer des poumons, d’autres non. Je viens de perdre une patiente, elle ne fumait pas. C’est simple, plus vous vieillissez, plus le risque est faible.

ACTE III
Le médecin fait l’ordonnance.
– Il vous faut quelque chose en particulier ?
– Oui, si vous pouvez me prescrire des somnifères, je n’en ai plus… Je prends du Z.
– Et ça marche ?
– Oui oui, quand je n’arrive pas à dormir j’en prends un, parfois deux et je dors bien.
– Mouais… moi je ne suis pas persuadé de l’efficacité de ce produit. Ma mère en prenait et j’en ai pris moi-même pendant mes études de médecine et ça ne marchait pas très bien. (il prend une feuille et fait un schéma) Pour lutter contre l’insomnie, on a tendance à prendre des hypnotiques, comme le Z. Mais ce que les gens ne savent pas, c’est qu’une autre classe de médicaments est très efficace pour le sommeil : les antidépresseurs. Il suffit de les prendre le soir et c’est radical. Vous risquez d’être très fatigué pendant deux jours, mais ça vous donnera un peu le même effet qu’avec l’alcool, ce sera mieux pour vous.

ACTE IV
« Ça fera 23 euros »

Souvent, sur ce blog, je pars d’un évènement, d’une idée, et je grossis le trait, j’exagère, dans le but de faire rire. Là, j’ai retranscris les propos exactement comme ils ont été tenus. Mot pour mot. Je n’ai pas eu besoin d’en rajouter, j’en ai même certainement oublié. Dès son premier dérapage sur l’alcool, j’ai sorti mon téléphone pour enregistrer ses paroles en me disant que c’était tellement incroyable que tout le monde me prendrait pour une mytho. Malheureusement sur le Galaxy Note il n’y a pas l’enregistreur vocal intégré et je n’avais pas téléchargé d’appli, on se passera donc de la preuve.

Je suis sortie de là en exprimant le fou rire que j’avais réprimé pendant tout le rendez-vous. Et puis j’ai réalisé que si je n’avais pas été là, tout ce qu’il a dit aurait été pris au pied de la lettre. L’antidépresseur prescrit aurait été pris, car pour la personne que j’accompagnais, ce que dit un médecin est la vérité. Alors qu’il n’a même pas demandé quel autre traitement il prenait (et il en prend) pour vérifier d’éventuelles interactions. Peut-être même qu’il aurait bu un petit verre, puisque le docteur a dit que ce n’était pas si mauvais. Et je trouve ça grave. Très grave.

45 000 personnes meurent chaque année de l’alcool en France
66 000 personnes meurent chaque année du tabac en France
Et si demain c’est lui qui en meurt, l’originalité de ce médecin ne me fera plus rire du tout.

Rendez-vous sur Hellocoton !

57 commentaires

  1. oh my god !! comment peut-il avoir le droit d’exercer !? Tu l’as laissé payer la consultation ? je crois qu’à ta place j’aurais fait un scandale !! avez-vous pu ravoir un rdv avec le médecin traitant de ton proche ? J’espère !
    Et oui, heureusement que tu étais là !!

  2. Ohhhh mon dieu … limite il serait à dénoncer ce médecin !!!

    Mais en tout cas félicitations à ton ami !!! Ma soeur est alcoolique et pour elle, elle n’a pas de problème ce sont les autres qui sont bizarres…

  3. Je travaille dans un service de soins intensifs qui soignent principalement les maladies du foie et je pense que ton ami a pris la bonne décision et que c’est important qu’il soit entouré.
    Pour ce qui est du médecin, malheureusement il y a des originaux pour ne pas dire pire. Tu devrais en référer par courrier à l’ordre des médecins

  4. Je n’arrive même pas à trouver ça drôle, je t’avoue… heureusement que tu étais là… Les gens font tellement de réflexions à la con, sans s’en rendre compte… J’avais un ami dans le même cas (mais moins avancé…), de retour de cure, sa patronne avait commenté « Oh, il était plus drôle, avant sa cure… »

  5. Honteux … j’ai perdu mon oncle avec ce genre de saleté il est vraiment inconscient ce mec !!
    En tout cas bravo à ton ami plein de courage à lui

  6. Alors, y’a un truc qui s’appelle l’ « Ordre des médecins ». Je pense que cet organisme pourrait être intéressé par ton récit et l’empêcher de nuire. Parce que clairement, ce Medecin va en faire sombrer plus d’un, peut être même que c’est son hobbie. En tout cas le titre de ton article est superbement trouvé !

  7. Je ne ris pas non plus…
    Pffffff…
    C’est sûrement un connard comme ça qui a tué mon père (même causes…), il y a presque 1 an à 63 ans. Paf !

    Ce qui est chiant avec les toubibs (et docteur, ça veut dire « celui qui sait ») c’est que la plupart on la science infuse. Genre Dieu sur terre.
    Un bon toubib est un médecin qui sait écouter et entendre et qui sait dire « ben là, je ne sais pas ! »

    Mais là, quand même, quel ramassis de conneries… y’avait pas une caméra cachée quelque part ? (au moins, ça aurait pu être drôle)

    En tous cas, c’est chouette que tu aies été là !!

    (et puis, si tu veux brailler… mais pas trop quand même : http://4enfants2bras.over-blog.com/article-est-ce-une-bonne-idee-de-perdre-son-pere-quand-on-n-est-plus-une-enfant-112963673.html )
    Et si tu veux, tu peux virer mon com aussi… pour cause de lien abusif et même pas drôle !

  8. Et bien …il fait peur ce Doc House de courses .Je pense qu’il merite d’être signalé à ses supérieurs .J’espère fort que ton très proche va voir le bout du tunnel et toi aussi …

  9. Mais il est dangereux ce doc !!! Je me demande si ton récit ne devrai pas être lu par ses confrères…
    Quant à ton ami, je salue son cran de lâcher la picole ( mon beauf sort de cure, et un ami très proche à vaincu la bête…)
    Plein d’ondes à lui
    Bises à ta tribu

  10. Il y a une molécule qui est très efficace contre le craving (l’envie irrépréssible d’une substance). ça s’appelle le baclofène. A l’origine ce médicament n’était pas destiné à ça, mais il paraît que ça donne de très très bon résultats.
    Ouatche sur le Net, tu trouveras sans doute l’histoire de ce médecin cardiologue complètement accro à l’alcool, qui a réussi à arrêter grâce au baclofène…

    1. Je m’étais renseignée sur le baclofène auprès de deux spécialistes et il n’y a pas assez d’ancienneté dans ce domaine pour être sûr des effets. Pour l’instant, avec le médicament qu’il prend et surtout la volonté, ça va très bien et il dit ne pas en avoir envie du tout. Mais merci 🙂

  11. Put*** y’a de sacrés abrutis… C’est carrément choquant, normalement on est sensé suivre les conseils d’un professionnel de santé… Bravo à ton ami, j’espère qu’il ne se laissera pas influencer par ces propos affligeants…

  12. C’est terrifiant, et comme tu le dis, c’est aussi très grave que les gens prennent tout ce que disent les médecins pour argent comptant, parce qu’ils se sont imposés comme une caste sachant tout, ayant réponse à tout.
    La preuve que non, puisque que, comme dans toute profession, tu tombes régulièrement sur des boulets.

  13. mon dieu quel con … limite il devrait etre signalera l ordre des medecins ma mere est morte l an dernier a cause de l alcool contre lequel elle se battait depuis 15 ans, un soir l effet nefaste de l alcool a gagné son horrible partie ( car l alcool aggrave les depressions il ne les resoud pas hein ) , donc un soir alors qu elle etait abstinente depuis plusieurs mois, elle a eu besoin de prendre un verre, puis deux puis trois au final une demie bouteille de gyn, les idées noirse cachées au fond de la bouteille on fait surface alors elle les a fait taire avec un sommnifere pus deux puis trois puis elle a arreter de compter, elle ne s en ai pas rendu compte ,de moins j essaie d y croire, et tout en envoyant des texto sur son canapé elle est morte, là seule et triste… car cette fois elle a pas resisté …. l alcool est un produit horrible qui detruit des familles rends des gens triste et infiniment malheureux en tout cas plein de force pour celui que tu as accompagné , continues ainsi accompagne fais confiance il y a arrivera j espere !!!!

  14. Honteux, honteux, honteux…
    Un résident de l’immeuble est décédé hier, il était alcoolique, j’ai pleuré en l’apprenant ce soir, je suis triste à l’idée de ne plus le croiser, vraiment triste… Alors dire que l’alcool est un anti depresseur ou que sais-je…
    et le tabac… combien de fois ai-je entendu ce discours… en PMA logiquement les toubibs sont censés te dire d’arrêter le tabac, que c’est mauvais pour avoir un bébé et mauvais TOUT COURT… on a vu bien 15 médecins, UN SEUL a dit à mon conjoint de stopper, tous les autres « non inutile d’arrêter » …??? !!! Ils se rendent compte ou pas que c’est mauvais?? Apparemment non.. Quand à dire que si à 40 ans il n’a pas eu de cancer des poumons il n’aura rien, je vais dire ça à mon oncle et à mon grand-père, ils seront contents. Ah ben non je peux pas ils sont morts d’un cancer des poumons APRES 40 ans.

    Bravo à ton ami très courageux et à toi de le guider comme tu le peux.

  15. Il y a 16 ans environ un toubib de cette espèce a dit a feu mon époux 709 gamma GT : y’en a qui en ont 3000 !!!!!!. Il repose depuis 10 ans dans une case de 50 x 50au colombarium : parti a 57 ans, comme son frère 5 ans plus tôt : tous 2 au même âge : putain j’ai la nausée : je ne te connais pas Ginie mais tu es une belle personne : je suis ecoeuree :(. Les médecins alcoologue sont presque tous d’ex alcooliques 🙁

  16. Un très proche a vu un alcoologue/addictologue (je ne sais plus…). Il lui a dit qu’il pouvait boire une bière de temps en temps. Il a tenu quelques mois. Et il a replongé. On savait tous que c’était une connerie de boire « juste un peu ».
    Y a de ces médecins…

  17. Je suis terriblement choquée par le comportement de ce médecin, c’est juste flippant & hallucinant. A se demander si on est ds la mm dimension.
    Effectivement, tous ces propos peuvent être mal interprétés et des patients pourraient ressortir de ce cabinet avc une ordonnance de tabac, alcool et anti-dépresseur (en mm tps, alcool & anti-dépresseur même effet d’après ses dires… ah oui effets secondaires qd mm pour l’alcool, n’oublions pas).
    La lutte contre l’intoxication est un rude combat pour celui qui a une consommation excessive. Il a besoin de soutien & d’encouragement… Tenir, ne pas flancher… mais même s’il flanche, il arrête de nouveau & il y arrivera !
    Une anecdote invérifiable… Service de gastro : le mari arrive avec une hépatite aigue alcoolique sur une cirrhose non connue jusque là. Il commence déjà à sombrer. On explique à la femme la consommation excessive chronique, etc… et que son mari va mourir (oui oui… je m’en souviendrais toute ma vie je crois : prends toi ça ds la tête). Elle dit que le médecin n’a jamais dit que c’était mal…
    Alors qui a mal dit, mal écouté ? Le médecin qui a minimisé le truc en disant « le vin rouge, c’est bien pour les artères » ou le couple qui a entendu « vous pouvez consommer du vin rouge, c’est bon pour la santé ». Personne n’a précisé la quantité ? Personne n’a entendu que c’était trop ?
    Bref… c’est trop tard pour lui, pour eux.
    La prévention, l’information : indispensable ! Au delà de 3 verres (de bar… celui où on se plaint parce qu’il n’est pas aussi rempli qu’à la maison, représente 10g d’alcool)…. dc 3 verres par j pour l’homme… et 2 verres pas j pour la femme… Au delà, c’est trop ! Malgré tout, une conso quotidienne est à éviter, ms le pire, les cuites du we : le foie se prend une grosse inondation d’alcool, il n’aime pas ça.
    Bref, j’ai envie de combattre ce mal… l’alcool, c’est sympa, c’est convivial… mais lorsqu’on bascule : un cauchemard !
    Bon, je me tais 🙂

  18. Je suis alcoolique…abstinente depuis 21 ans grâce aux alcooliques anonymes. dis à ton pote d’y aller, ne serai ce qu’une fois, de faire abstraction du mot DIEU qui, il le comprendra plus tard veut dire son dieu à soi, son être intérieur, son guide…qu’il n’ait pas d’inquiétude, ce sont tous d’ancien consommateur et personne ne le jugera, seul, c’est très difficile de s’en sortir.
    ils ont été un formidable soutien et je n’oublierai jamais…

  19. C’est vrai que consommé de façon excessive, c’est une vraie saloperie, pour la personne addict et pour son entourage. J’en veux pour preuve le père de ma fille, qui n’a jamais voulu reconnaître son addiction, qui pourtant lui a fait perdre vrais amis, boulot, santé physique et mentale, (et sa fille et moi, accessoirement ^^) avec tout ce que ça implique au niveau financier et social ^^

    Mais bon, c’est légal, n’allons pas mettre les viticulteurs et les brasseurs sur la paille, hein… le monde agricole a besoin de nous…

  20. Incroyable, indéfinissable. Scandaleux ! J’ai eu aussi à faire un jour avec un médecin pas tout à fait à la hauteur de la situation, pas dangereux a priori, mais pas diplomatique pour un sous. Heureusement, les autres généralistes du cabinet l’ont viré !

  21. C’est bien, très bien. Et après nous les pharmaciens ont passe pour des casses pieds à redire les consignes hygiéno-diététiques, à s’assurer d’anciens traitements, à réexpliquer comment ça marche alors que si si, je sais !!! Parce que des Dr Maboul comme lui existe !!!

    Non tu ne grossit pas, pour celles qui doutent, ce genre de fada existent !!!! Des médecins sont régulièrement oté de l’ordre des médecins car dangereux. Tu ferias mieux de le signaler d’ailleurs !!!

    Biz et bon courage à celui qui se bat contre l’alcool, ce mal insidieux, ce poison !

  22. Mon père est mort de ce p**** d’alcoolisme… alors moi un docteur comme il ne m’aurait pas fait rire, mais alors pas du tout!
    Une personne a écrit plus haut que sa soeur a ce problème et qu’elle pense que ce sont les autres qui sont bizarres…. mon père était pareil, lui était normal, sauf que sa normalité l’a tué à 57 ans……….

    Mais là, en lisant ton post j’ai quand même sourit car c’est tellement absurde qu’il vaut mieux en rire…

  23. Je suis choquée par ce que tu décris et je crois que ce médecin devrait être dénoncé.

    Même après avoir fumé 30 ans, arrêter sa consommation de tabac diminue le risque de cancer du poumon significativement. Et je sais de quoi je parle.

    En plus de ça, le tabac ne joue pas que sur le poumon, loin de là.
    Il est dangereux ce médecin

  24. Heu… et t’as pas vu une caméra cachée non ? Non ? C’était pas un sketch ? Ha…
    Ben c’est fou ce médecin, cette façon de s’adresser à ton ami, sa prescription…

    Comme tu dis, heureusement que tu étais là. Heureusement que tu l’as aidé discerner les choses.
    4 semaines qui auraient pu être si vite anéanties.
    Je lui souhaite que ces semaines se transforment en mois, puis en année.
    Il est fort ton ami, il y arrivera.

  25. Ma maman est alcoolique, elle se soigne mais l’épée de Damoclès est, pour moi, toujours présente. Alors, je me dis qu’il suffit qu’elle rencontre un médecin de ce genre pour que tout s’écroule de nouveau…Mais quel c* !!!

  26. C’est hallucinant ce que tu nous racontes là! ce médecin c’est juste une blague quoi….
    Heureusement que tu étais là avec ton ami pour l’empêcher de suivre les très mauvais conseil de ce médecin.
    Moi qui croyait qu’il fallait faire des études pour devenir médecin?!

    Et félicitation pour ton ami! j’ai également un proche qui souffre de ce mal être qui lui ne s’en sort pas je sais à quel point c’est dur.
    Bravo à lui

  27. Je re-commente. J’ai beaucoup pensé à ton ami aujourd’hui en ce « World Cancer Day ».
    Et je me dis qu’il est drôlement courageux. Je lui souhaite vraiment de vaincre cette maladie. Et surtout qu’il n’hésite pas à en parler et à accepter l’aide. A plusieurs on est plus forts.
    Bravo pour ce combat.

  28. c’est terrible mais j’admire ton très proche. Mon père est TRES loin dans l’alcoolisme pour le moment. Ma mère s’imagine et rêve qu’il va s’en sortir mais lui refuse de le faire autrement que seul… Autrement dit, mission impossible quoi… C’est très dur car je voudrais aider ma mère mais je n’ai pas la force de me mettre dans le combat… Donc je t’admire aussi !
    Bisous ma belle !

  29. C’est vraiment triste, en effet beaucoup n’ont pas d’autre choix que de faire confiance au médecin sensé aider, soigner. Mon médecin de famille m’a proposé plusieurs fois de soigner mes petites angoisses d’étudiante (spasmophilie) à coup de Xanax alors que je demandais de l’homéopathie…j’ai pris ENORMEMENT de recul ce jour là sur sa capacité en tant que médecin…

  30. Médecin à signaler car dangereux. Sans doute, alcoolique lui-même (les médecins ne sont pas exempt de l’addiction, confère le Dr House 🙂
    Pour un gros mal de dos, une docteur m’a proposé un anti-dépresseur, dont une des molécules agissait sois-disant sur la douleur. J’étais sceptique, mais j’avais tellement mal que j’ai accepté d’essayer, résultat : dans le coton complet pdt les quelques jours de prise et aucun soulagement. Donc j’ai arrêté me suis renseignée, et non, ce médicament n’avait aucun autre effet que soigner la dépression. J’ai repris rv avec le médecin et lui ai dit ma façon de penser !De plus en plus de médecins ont tendance à prescrire des anti-dépresseurs car une augmentation des ventes en pharmacie dans le secteur de leur cabinet leur permet de recevoir des « cadeaux » des laboratoires (séjour au club sous couvert de séminaires, etc). C’est ainsi que les représentants médicaux font leur chiffre, à coup de cadeaux promis sur des résultats de vente suite aux prescriptions des médecins visités!
    Courage pour ton ami … fille d’un père alcoolique mort (ce qui fait que je ne bois quasiment jamais, je suis vaccinée), je lui souhaite de vaincre ce fléau autorisé que l’on peut considérer avec la cigarette comme une drogue dure.

  31. Moi, c’est 9 semaines et le 4 ème essai, avec TS à la clé en plein Noel… Heureusement, j’ai la chance d’être costaud (puisque suis là pour témoigner) et de vivre dans un secteur extrêmement bien pourvu : des urgences normales, je suis passée au CIAC (centre d’accueil et de crise) à l’UTP de l’hôpital (le secteur psy d’urgence) pendant 4 jours, en 4 étoiles, puis 4 semaines en résidence thérapeutique spécialisée qui dépend de l’EPSM (établissement Public de santé Mentale) puis 4 semaine en hôpital de jour, (9 heures/16 h, activités thérapeutiques matin et aprem). Je sors demain avec suivi ambulatoire hebdo avec le psychologue, mensuel ou plus si besoin avec la psychiatre et l’alcoologue (séparément) pendant le temps qu’il faudra. Et cette fois, grâce notamment à l’HDJ qui permet de reprendre pied dans la réalité en douceur, je pense que j’y arriverai, même si on n’est jamais à l’abri. J’aimerais que ces structures se mettent en place partout.
    Mais c’est pas gagné
    Pour conclure, si c’est ce zozo qui avait été de garde le samedi d’avant Noël, je ne serais plus là pour vous causer. Que ton ami persiste dans sa tempérance et surtout qu’il retourne vers son médecin habituel, à défaut de spécialiste(s). S’il est suivi par ces derniers, il y arrivera !
    Et bravo à toi, une fois de plus pour ton courage et ton souci des autres, Ginie je t’aime énormément !

  32. Mon médecin a été dénoncé pour alcoolisme au conseil de l ordre départemental. Il va être expertis? mais en quoi consiste cette expertise, va t on lui faire une prise de sang lors de l expertise ou se contentera t on de regard? les résultats d une prise de sang falsifiée qu il aura pioche dans ses dossiers patients et dont il aura changé le nom ?

  33. Le confrère de mon médecin traitant m’a dit un jour qu’à 5 semaines mon fils était trop petit pour avoir une bronchiolite ses paroles m’ont rassurée résultat des courses je courais aux urgences le lendemain matin bilan bronchiolite sur infectée et respiration assistée… heureusement que j’avais pris la précaution d’aller voir le médecin dis donc !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *