Entretien twitteresque

Vu qu’il est plus de minuit, au moment où vous lirez ce message, je serai certainement en train de passer un entretien d’embauche. Ou alors je serai encore aux chiottes, parce qu’aujourd’hui j’ai mangé pas mal de saloperies, à vrai dire. Mais après, j’irai passer un entretien d’embauche. Le premier depuis bien longtemps. Le premier de ma nouvelle vie.

Vous dire qu’il est important pour moi serait un euphémisme. Obtenir ce job est vital. J’ai besoin de travailler, de me sentir utile. De ne plus rester toute la journée à penser à ce que j’ai vécu et à comment je vais pouvoir rebondir, mais agir. Rebondir enfin.

Alors, pour mettre toutes les chances de mon côté demain matin, j’ai demandé à mes copains twitteuses de m’éclairer de leurs lumières.

Je me félicite d’avoir des amis virtuels qui souhaitent mon bonheur. Ha ça, quand il s’agit d’aider son prochain, ils sont pas les derniers.
C’est St Pierre qui doit être impatient de les accueillir. Vise un peu le niveau.

 

J’ai eu des conseils avisés concernant la tenue vestimentaire.

(pour ceux qui ne sont pas familiers avec le langage bloguien, l’avatar c’est l’image du profil)
(en l’occurrence, la gonzesse qui fait le poirier à moitié à poil, pour moi)

 

J’ai reçu de précieux conseils concernant mon hygiène.

 

De bonnes astuces capillaires m’ont été glissées.

J’ai reçu des menaces (de presque mort).

(pardonnez-la pour la faute, c’est l’âge)

 

On m’a donné des conseils de Rotschilderie.

 

C’est là que la conversation a commencé à dévier, je crois.

 

Heureusement, pour relever le niveau, des philosophes s’étaient cachés dans le lot.

 

Je pense qu’avec tous ces sages conseils, je suis parée pour passer brillamment cet entretien. De la candidate de compèt’, il va pas en revenir le recruteur.
Faut juste qu’une fois installée en poirier face à lui, j’évite de penser à Aude, Marie, Galliane, Zette, Gazelle, Manu et Dom. Sinon va y avoir un souci au niveau du périnée.

 

Ginie, qui compte sur vos doigts croisés à 10h.

Rendez-vous sur Hellocoton !

40 commentaires

  1. Ca sera croisé! Promis!
    Tout ira bien, tu l’as tellement préparé cet entretien (cf conversation ci dessus)
    Tu me ferais presque regretter de ne pas twitter.
    Merde merde merde. Tiens nous au courant
    Bises

  2. Vu l’heure tu dois être sortie, à moins que tu aies eu droit au décorticage de CV en règle…
    Bon enfin tu nous diras tout sur la tenue, l’haleine, le suçage, la mise en plis, le périnée et tout ce qui va bien !

  3. J’avoue que t’imaginer tournicoter les jambes à l’envers sur la moquette du bureau du DRH en présentant ton expérience m’a fait hurler de rire toute seule !

    Ca ne m’empêche pas d’espérer que ça marche, c’est déjà la preuve que ton profil est intéressant, et ça c’est chouette. Tu nous racontes vite.

  4. La suite !! (et sinon je peux aussi te fatiguer à coups de proverbes africains, c’est plus, comment dire, imagé !!)

    Bon, plus sérieusement, vivement février qu’on sache ?

  5. bon comme t’as twitter que ca s’etait bien passé, j’ai après ça arreter de croiser les doigts, mais j’avais pas l’air très maligne face à mes clients les doigts croisés toute la matinée…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *