Je suis velue, j’ai vu, j’ai été vaincue

Tout avait pourtant bien commencé.

Sur l’agenda, j’avais noté « Journée MOI » avec le stylo rose que j’utilise pour les loisirs, pour contraster avec le bleu, destiné au boulot. Toute la semaine, à chaque coup d’œil à mon planning, je n’avais pu m’empêcher de sourire d’aise en pensant à ce samedi cocooning qui m’attendait. Un samedi comme je n’en avais pas eu depuis bien longtemps. Depuis la naissance du bébé-presque-tout-neuf, en fait. Depuis que j’avais décidé de consacrer tout mon temps libre à éponger des litres de salive avec mon épaule ou à me faire mordiller les doigts.

Le mari-presque-tout-neuf était prévenu : j’étais là, mais je n’étais pas là. C’était sa journée, il l’organisait comme il voulait, il emmenait notre fils voir les animaux/les vendeurs de jeux vidéos/sa mère/Le hobbit/les copains, ce n’était pas mon problème, j’étais occupée à prendre soin de moi.

La décision de cette journée s’était imposée à moi quelques soirs plus tôt, quand je m’étais croisée par inadvertance dans le miroir. J’avais d’abord articulé un « oh mamie, qu’est-ce que tu fais dans ma salle de bains ? » avant de réaliser que non, cette chose aux cernes creusés, aux cheveux blancs envahissants et aux ridules ne gardant le « ule » que par coquetterie, c’était moi. Pardon mamie.
Il fallait faire quelque chose, et j’allais commencer ce quelque chose par une journée de soins à la maison. L’institut serait la prochaine étape, je ne pouvais décemment pas me montrer ainsi à une esthéticienne. Je ne tenais pas à être jetée en prison pour intoxication visuelle ayant entraîné la mort dans d’atroces souffrances.

Le samedi a donc commencé par un petit-déjeuner léger : chocolat chaud (4 cuillères à soupe de Poulain dans un bol de lait), 4 tranches de brioche tressée (tranchées à la main) (10 cm d’épaisseur chacune) enduites de Nutella, Coca Light, Public, Closer, Voici.

Après une digestion sportive (sieste devant les derniers épisodes de feu Gossip Girl) et quelques exercices d’endurance (promenade sur Facebook), il était grand temps d’entrer dans le vif du sujet. J’ai donc fait couler un bain moussant aux senteurs de noix de coco. Odeur des îles, comme ils disent sur le packaging.
En entrant la première jambe dans l’eau chaude, j’ai réalisé qu’il n’y avait pas que l’odeur qui venait des îles. Visiblement, une guenon avait fait le chemin aussi et essayait de prendre possession de mon corps. A croire que les cheveux que l’on perd après un accouchement repoussent sur les jambes, à la place. Et ailleurs aussi, mais ils ont mis des bigoudis.

Pour être totalement honnête, parce que maintenant que je t’ai parlé des poils de ma chatte je crois qu’on peut tout se dire, j’ai remplacé l’esthéticienne par un rasoir jetable depuis quelques mois. Et qui dit rasoir dit repousse drue. Velu velu. Genre au bout de trois jours, tu passes ta main dessus et tu finis aux urgences avec des entailles profondes. Genre au bout d’une semaine tu es obligée de prendre la taille au-dessus pour les collants et les culottes. Genre au bout de deux semaines tu es la Mia Frye des mollets et la Sébastien Folin du maillot.

Ma décision était prise. Après le bain, et avant le masque éclat du visage, je dirais adieu à mes poils. Et pour ce faire, point de rasoir, j’allais utiliser le pot de cire acheté lors des dernières courses. Dessus, il était marqué « utilisation facile » et je les croyais volontiers. Si mon esthéticienne y arrivait, je pouvais y arriver aussi. Rappelons qu’elle pense que l’Ile de France est l’autre nom de la Corse.
Je me suis installée dans la chambre, avec une musique zen en fond (Metallica), le pot de cire sortant juste du micro-ondes, comme indiqué sur la notice. Je me suis assise par terre, sur une serviette et, avec la spatule fournie, j’ai appliqué une couche de cire dans le sens du poil, du genou à la cheville. Puis je l’ai délicatement recouverte de l’une des bandes de papier fournies, j’ai lissé avec ma main et j’ai jeté un œil à la notice pour voir ce que je devais faire ensuite. Tirer d’un coup sec. J’ai obéi.

PUTAIN DE BORDEL DE MERDE DE SA MERE LA PUTE DE TA RACE MAUDITE*

*(C’était légèrement douloureux)

 

Normalement, quand on a mal, on est en droit d’attendre une compensation. Là, naïvement, après avoir failli tourner de l’œil, je me disais que je ne devais plus avoir un seul poil sur les jambes. Que nenni, malheureuse. Les petits rebelles se dressaient fièrement entre les résidus de cire et semblaient me narguer. La vengeance étant un plat qui se mange froid, je me suis dit que je leur réservais un chiot de ma chienne et que rirait bien qui rirait le dernier. En attendant, j’allais m’occuper de leurs petits copains. Ceux qui étaient derrière le mollet.

MERCREDI ! PUREE DE SA MERE LA PROSTITUEE !*

*(le bébé-presque-tout-neuf venait d’entrer dans la pièce, porté par son père)

Mais le plus dur restait à venir.
L’intérieur des cuisses.
Le maillot.
Les aisselles.

Quatre heures plus tard, je n’avais plus aucun poil. Je les avais tous eus, les petits bâtards. Mais j’avais de la cire dans les cheveux/sous les pieds/sur le mur, rempli un sac poubelle 100 litres de poils, des suçons à l’intérieur des cuisses, une brûlure sous l’aisselle et plus de force.
J’ai terminé ma journée cocooning en rejoignant le canapé avec une démarche de canard gay (poke la fin de grossesse) où je me suis vautrée en attendant que sommeil s’ensuive.

La prochaine fois, je vais chez l’esthéticienne.

Ginie, à poils et à vapeur

Rendez-vous sur Hellocoton !

77 commentaires

  1. J’ai définitivement renoncé à l’épilation à la cire, seule !
    Mine de rien, c’est un boulot de pros !
    Et alors, finalement, tu as dit adieu à mamie ? ou y’a encore du boulot ?!
    fais toi une vraie journée spa/institut avec une copine ! tu le vaux bien !

  2. Mouahahahah, désolée
    Putain, (<- j'ai rajouté une virgule, je me suis dit que t'allais mal le prendre) Ginie, t'as de ces idées aussi !!!
    Visiblement samedi on a eu la même activité, sauf que moi j'ai pris option esthéticienne 😉 !!

  3. Ah la la je suis morte de rire!!!
    ET un rire bien con car pendant la grossesse j’ai l’air d’une droguée quand je me marre!!!!
    Mais bravo tu as vaincu tes poils!
    Tu refais la même samedi prochain?? 🙂

  4. Hahahahahaha me suis bien bidonnée merci! J’ai passé ma main sur mes mollets et j’ai bien peur de devoir subir la même chose. Mais j’ai déjà testé la cire et je pleure à la vue d’un pot#chochotte du poils;-)

  5. Mdr!
    J’ai abandonné la cire il y a un moment aussi. En fait, je crois que j’ai essayé une fois…Tout ça pour ça! que je m’étais dit à l’époque.
    Depuis, j’utilise l’épilateur électrique et finalement, ça me va bien.

  6. Non mais quel fou rire!!!!! Pour un peu je réveillais mes minettes à glousser devant tes conneries!! Personnellement la cire j’ai tenté une fois en solo et SA MÈRE (Non, pas la tienne) je n’ai pas osé recommencer… Sur le moment j’ai bien cru que j’étais condamnée à finir ma vie avec une demie-jambe fusionnant à jamais avec une bande de cire… Dingo va 🙂

  7. Oh, c’que c’était bon cette poilade (incline toi devant ce mirifique jeu de mot) … Et l’esthéticienne qui pense que l’Ile de France est l’autre nom de la Corse, je ne vais pas m’en remettre…

  8. faut être un peu dérangée pour s’épiler soi-même à la cire, quand même… 🙂
    un jour, quand j’étais jeune, j’ai tenté la cire froide…en bonne chochotte, j’ai fait la 2ème jambe au rasoir(putain j’imagine même pas les aisselles!!!!). Depuis, l’épilateur électrique est mon meilleur ami.

  9. Pardon… j’ai beaucoup beaucoup ri!
    « la Mia Frye des mollets et la Sébastien Folin du maillot » m’a tuée de rire, vraiment.
    Et puis j’ai réalisé que je n’étais pas la seule a galérer avec un pot de cire, et là mon cœur s’est gonflé d’émotion… Je reste addict au rasoir, l’épilateur électrique c’est pour les jours où j’ai le temps (et pas de linge à laver / étendre /ranger/de ménage/de vaisselle/de repas à préparer/etc… – vie ma vie de femme d’intérieur-) et surtout l’été quand mes jambes ressemblent un peu moins à des cuisses de poulet élevé en batterie.
    BREF. La marrade du soir!

  10. Ma pauvre…tu as été super courageuse (folle ??) de le faire seule, c est de la torture ! Mais bravo en tout cas !
    La prochaine fois prend un bon bain, un bon rasoir et hop, no poil, no soucy !

  11. Perso après le mal que tu t’étais donné, t’aurais pu les encadrer tes bandes de cires poilues ^^ Ici à Prout-prout Land on est des chochottes : rasoir ! Un jour j’ai testé l’esthéticienne, elle m’a arraché plus de peau que de poils, j’suis sortie de la cabine en shorty et poilue !

  12. nan mais la cire chez moi, juste PAS MOYEN! j’ai essayé une fois sur un bout de jambe, j’ai pleuré, puis j’ai embrassé d’amour mon rasoir (côté plastique bien sûr). Par contre j’approuve totalement ton petit dej coocooning version « détox morale », c’est toujours bien d’avoir un « mari-presque-tout-neuf » qui nous comprend!

  13. Merci pour ton article qui m’a beaucoup fait rire !
    J’avoue que je ne sais pas trop comment je ferai pour ma fin de grossesse pour l’instant ça va, tout est encore visible mais d’ici quelques temps je le craint …
    Mais une chose est sûre jamais de rasoir chez moi ! Je vais chez l’esthéticienne ou m’épile seule depuis 10 ans et quand je constate qu’avec le temps il y’a moins de poils et qu’ils restent clair, pas envie de tout gâcher après tant d’années de douleur 😉
    Nous avons déjà mis la méthode de l’épilation pendant la grossesse avec mon esthéticienne pour les jambes ! Par contre le maillot reste un mystère … chéri ? lol

  14. Mouahaha! Je ris mais je peux… Je peux parce que j’ai tenté le maillot à la cire… et plus jamais… J’ai repris la crème dépilatoire…. lol

  15. enormous !!!!! ça se saurait, si esthéticienne c’était facile, et si s’épiler toute seule ça faisait pas mal !!! 😉
    je crois qu’on a toutes essayé une fois… pour se dire qu’il vaut mieux que ça soit une autre qui nous le fasse !!!

  16. Sa race maudite ! Moi aussi je le dis 😉
    Dommage qu.on habite loin sinon,je t aurais épile moi (esthéticienne à la retraite ,j ai 33 ans), de plus je suis lyonnaise,ça fait loin hein…
    Si tu veux retenter la prochaine fois envoi moi un message,je te donnerais des astuces…tu sais ou me trouver…(sur FB lol)
    La bise à ta chatte …^^

    1. Non, en fait on ne perd plus ses cheveux pendant la grossesse mais en général tous ceux qui ne sont pas tombés à ce moment-là se rattrapent quelques mois après l’accouchement. D’où l’impression de brusquement perdre tous ses cheveux d’un coup!

  17. Une fois, j’ai investi dans un gros pot de cire couleur rose Barbie. C’était pas vraiment de la cire plutôt une espèce de pâte bizarre (pourtant, ça s’appelait Cire Divine, ils sont forts au marketing). Sauf qu’elle était tellement fibreuse que rien que de sortir la spatule du pot, on avait l’impression que c’était à base de mozzarella.

    En treize minutes, je me suis retrouvée couverte de fils roses de la tête aux pieds, comme un gros cocon de papillon girly. Plein dans la baraque. Plein par terre.

    Brûlée aussi un peu.

    Poilue toujours à la fin de l’après-midi (z’ont jamais voulu s’arracher les bâtards).

    Jamais réessayé.

  18. Tu viens de me faire pleurer de rire au taf!!! Bravo! j’ai l’air de quoi moi maintenant avec le mascara sous les yeux??? ptdr
    Si ça peut te rassurer, je suis au rasoir jetable depuis 2ans et demi et ça ne risque pas de changer!
    Tu feras un bisou à ton esthéticienne de ma part!

  19. L’epilateur ginie ça fait moins mal 🙂
    Le must avec l’esthéticienne il paraît ( bb tout neuf aussi pas le temps encore) c’est le petit massage aux huiles qui sentent bon et qui rendent la peau douce…….#Ihaveadream#
    Te laisse c mercredi vais m’epiler…..

  20. Moi qui croyais connement que s’occuper de soi, considérait à SOUS-TRAITER les taches esthétiques (et surtout, SURTOUT l’épilation) et surtout à ne pas en FOUTRE UNE RADE … Ben j’avais raison en fait.

  21. Mais tu es une véritable warrior pour tenter toi même l’épilation du maillot à la cire ! J’ai testé une fois : je me suis retrouvée avec des hématomes sur la te-cha, c’était merveilleux. Désormais, je ne confie cet endroit qu’à mon esthéticienne ( et à mon homme mais pas dans les mêmes conditions).

  22. T’abuses, je suis au boulot et morte de rire devant mon écran. Si je suis licenciée ça sera de ta faute.

    Sinon : bravo pour ta victoire contre tes poils.

  23. Oh pitain Ginie, je convulse de gloussements, j’ai les larmes aux yeux. Méga fou rire !!
    « Mia Frye des mollets et la Sébastien Folin du maillot » j’en suis encore secouée, quant au titre bravissimo !!
    L’épilation à la cire seule c’est le mal, j’ai opté pour l’épilateur électrique, le mieux étant évidemment l’esthétichienne (huhuhu) mais le budget annuel est trop lourd pour moi !
    Bises (j’en profite pendant que tu es douce !)

  24. J’ai la grande joie et l’immense chance d’être poilue comme le yéti soi-même. Merci papa, merci… maman.

    Passée à l’esthéticienne depuis 1 an (la S****ope, elle m’a dit que j’avais le poil teigne. En plus, elle a raison, j’ai le poil teigne).

    Pour les retouches, épilateur électrique… parfois, épilateur dramatique : http://4enfants2bras.over-blog.com/article-est-ce-une-bonne-idee-d-ouvrir-la-porte-quand-a-sonne-a-18h12-110258698.html

    Sinon, pour les cheveux blancs et si tu veux te marrer, j’ai ça aussi ! http://4enfants2bras.over-blog.com/article-est-ce-une-bonne-idee-de-cacher-ses-cheveux-blancs-quand-on-a-4-enfants-86035480.html

    (PS : les liens, t’as le droit de les virer… c’est juste que peut-être ça te feras marrer… ou pas)
    Sinon, c’est vachement rassurant de savoir qu’en fait, ce n’est pas que je ne sois pas douée, c’est que la cire, putain, c’est chiant comme la pluie à utiliser !!!!!)

    Alors, merci d’avoir rassuré la femme qui dort sous mes poils !!

  25. Celle qui ne s’est jamais coincé de lèvre dans l’épilateur ne connait pas la douleur ! Et bien sûr, je ne parle pas de cette délicieuse lèvre ourlée qui orne votre visage !

  26. Tellement bien écrit et tellement vrai !!
    J’ai failli vivre la même chose la semaine dernière. Heureusement, j’ai empoigné mon téléphone pour avoir un rendez vous en institut. Et ça m’a sauvé la vie… et la journée cocooning !
    Bon repos… c’est que c’est du sport d’être une femme à peau douce !

  27. Ça faisait longtemps que j’avais pas ri comme ça en lisant!!! D’habitude c’est plutôt un rire intérieur, mais, là, tout est tellement juste et DRÔLE!!! Merci et bravo (pour l’écriture et pour le courage face à l’armée de poils que tu as dû affronter seule)

  28. Je compatis. J’ai tenté une fois avec une cire qui s’enlève à la main sur une foufoune bien touffue… Résultat j’ai pas pu tirer, trop mal… J’ai laissé la cire telle quelle toute la journée en attendant une opération du Saint Esprit :*\

  29. L ile de France ..l autre nom de la Corse…putain j en rie encore …l faudra que je la teste sur place ( en corse quoi!!!) le jour ou je voudrais changer de voiture…..et que l ancienne fasse BOUM

  30. J’en peux plus de rire….c’est pour cela que je n’ai jamais osé me lancer même si parfois j’y repensais…mais là c’est clair jamais je ne m’y essaierai!!!!….mdr

  31. Moi, je n’ai testé que la cire froide (je pensais « pour commencer ») et non seulement j’ai eu mal et un mal fou à retirer la bande, mais tous mes poils (je dis bien TOUS!!!) étaient restés sur place, la ba,de était vierge de toute pilosité, ELLE !
    J’ai renoncé, j’ai la chance d’être blonde et d’aimer porter des jeans, dans les cas extrêmes (vacances) vive le rasoir bic, et puis après… ça revient. Après quelques jours, c’est plutôt tout doux, mon homme ne se plaint pas quand je me rapproche de lui pour réchauffer mes pieds sous ses mollets (l’est bien plus grand que moi LOL)
    En tous cas merci pour cette franche poilade (fastoche comme castoche, certes), ça met en forme au lever (oui, j’ai bien dormi en ce samedi neigeux, merci ma couette)
    Bisoux et continue je t’aime

  32. je rigole, puis je regarde mes jambes, puis je ris jaune finalement ! moarf
    sinon, la cire vendue comme ça c’est de la daube, moi j’ai une appareil à cire du genre de ceux en institut, qui fond la cire puis la filtre et la recycle. c’est 1 million de fois plus efficace, et en 2 utilisations c’est rentabilisé

  33. Moi aussi, folle que je suis, j’ai essayé une fois… avec une espèce de pâte bleue (?)
    10 cm sur le mollet et j’ai pleuré des larmes grosses comme des petits pois.
    Ma gamine me regardait, éberluée : « mais enfin, môman… pourquoi tu fais ça ? »

    Oui, pourquoi, hein ?
    Depuis Gillette Quatro est mon meilleur ami…

  34. Je découvre ce blog avec bonheur !
    Un humour poignant et un très bon style d’écriture pour nous montrer que nous ne pas seules à galérer avec nos poils !
    Vraiment très sympa !

  35. Déjà programmer une épilation dans un concept « Cocooning » , c’est une hérésie ! L’épilation ça fait souffrir, ça ne détend personne ! Mais s’auto-épiler le maillot ou les aisselles, faut être zinzin pour le faire … et tu es zinzin !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *