Interview paillasson #2 : Camille

Aujourd’hui, c’est Camille (ou BBCam) qui me fait l’honneur de répondre à mes questions d’essuyage de pieds.
(c’est dommage que vous ne puissiez pas me voir, là je fais une révérence)
(merde, je suis tombée)
Donc, Camille, c’est le fameux blog Fashion Gazette, dans lequel elle nous fait partager ses cours de sport délirants, ses soirées pas arrosées, ses splendiiiides oeuvres d’art et plein d’autres choses que j’ai plaisir à lire chaque jour.
(ouais)
Allez, trêve de salamalecs, c’est parti pour la visite guidée de l’appart de Camille.
Et puis, toujours en vert, je rajoute mon grain de sel.
1 – Première question : est-ce que tu t’essuies les pieds avant d’entrer dans une maison ?
(ou est-ce que tu mets des patins qui te transforment en Surya Bonaly ?)

je m’essuie jamais les pieds, c’est une question de principes, chez moi. Et chez moi, on s’assied moyen sur les principes. On les piétine.
(La vérité, c’est que moi, j’aime virer mes chaussures des que je passe le pas de la porte. Ce qui a toujours provoqué un drame chez l’auteuse de mes jours, qui n’a jamais supporté ma propension à foutre mes orteils à l’air.)
Ta mère devrait au contraire t’être reconnaissante d’avoir choisi les pieds.
2 – Vous êtes combien à partager le même toit ?
(ne pas compter les acariens)

On est beaucoup. Ma coloc’ (qu’est là par intermittence, parce qu’elle, elle a trouvé l’amour), moi, et mes boîtes de sablés.
Si tu veux, j’ai un ou deux chiens en rab.
3 – Quelle est la pièce que tu préfères chez toi ? Pourquoi ?
(photo à l’appui)

Ma salle de bains. Parce que je crois que je suis la seule étudiante parisienne qu’a une salle de bain dans laquelle il est non seulement possible de se déshabiller dedans, mais en plus, il est possible d’étendre son linge, d’étaler sa crème, de se maquiller ET de se déshabiller en même temps.
salledebain1
salledebain2
Ok. Ben moi, je veux voir la vidéo du combo démaquillége-déshabillage-étendage.
(et je suis sûre que je ne suis pas la seule)

4 – Aimes-tu recevoir du monde ?
(si oui, envoie ton adresse)

Ouais.
Parce que tout le monde est toujours ravi de goûter à mes roulés au jambon, et qu’en plus, j’ai une vision très perso de la réception.
On s’assied par terre, on boit le champagne dans des verres en plastique, et en sus, on redescend avec les poubelles.
T’es pas la fille de Nadine de Rotschild, toi ?
5 – Plutôt maniaque, comme Bree Van de Kamp, ou bordélique, comme… moi ?
Bree Van de Kamp a du filer ses gènes à ma famille maternelle. Chez moi, on est porté sur la maniaquerie coté ménage d’une manière assez subversive, et plutôt dangereuse.
J’ai déjà refusé de coucher avec un mec parce que la lunette de ses chiottes était pas rebaissée.
Ca, ça me flingue ma libido, j’y peux rien.
(Mais j’accepte quand même, de manière très curieuse, de rester au lit toute la journée, de traîner en pyjama tout le samedi, et de grignoter mes gressins au romarin dans la couette.)

Tu sais, le coup de la migraine fonctionne très bien, sinon.

6 – Chez toi, t’es plutôt tenue relax, tailleur-talons ou cul à l’air ?
Cul à l’air, si je pouvais. Malheureusement, une bande d’ouvriers s’est mis en tête de retaper tout l’immeuble en face du mien. Comme il ne possède actuellement que des vulgaires cloisons, on en a pour environ un siècle, avec les retards accordés au bâtiment.
Mais en général, je rentre chez moi, et je prend une douche illico (le métro me dégoûte)(les gens aussi) et je me fous en tenue de nesting, comme on dit si bien.
Peut-être que, justement, ils se sont dit qu’ils ne déguerpiraient pas avant de t’avoir vue à poil.
Non, ils ne m’ont pas payée.
7 – Quelles sont tes relations avec tes voisins ?
Plutôt ouvrières. Je vais les voir si j’ai besoin d’une clé à molette, ou d’un niveau à bulles.

Très utile, en effet.

8 – As-tu un accessoire déco dont tu ne pourrais plus te passer ?
(tu peux envoyer la photo si tu veux qu’on te le vole)

Mon dévidoir de scotch.
Acheté 1euros 50 au lieu de 7euros 30 en prix réel. Soldes 2008, Monoprix.

devidoir

On va être gentil, on va te le laisser.
9 – Passes-tu plus de temps aux toilettes, dans la salle de bains, dans la cuisine ou sur le canapé ?
Sûrement pas aux toilettes : je supporte pas mon abattant. Sûrement pas dans la salle de bains non plus : la fenêtre est tellement petite qu’on peut même pas y faire voler un avion en papier.
Pas dans la cuisine, du reste, parce que j’en vois pas l’intérêt.
Alors, je dirais sur mon lit.
Avec des gressins au romarin.
Sinon, je pense qu’il existe de bons psys spécialisés dans les troubles liés à l’abattant des toilettes, tu devrais voir ça.
10 –  Question subsidiaire : à quoi ressemble ton paillasson ?
A ça.
Mais c’est pas le mien : mon proprio, riche rentier parti vivre en Australie,n léguant ses bien à Foncia, nous a laissé un souvenir.

paillasson

Il avait de l’humour, non ?
Merci Camille !
Dimanche prochain, Anna, c’est ton tour.
Rendez-vous sur Hellocoton !

23 commentaires

  1. ah ouais, l’abattant des toilettes… (faut pas venir chez moi, c’est un truc que j’arrive pas à faire capter aux garçons qui utilisent les wc… et ils sont 3… bientôt 4- heureusement pour moi, il met encore des couches…)

  2. Moi faudrait que tu m’envoies la tienne d’itw 😉 (pour que j’y réponde) (et en échange tu répondras à la mienne)

    J’ai beau vivre dans 70m 2, si j’essaie de m’habiller ou me déshabiller dans ma salle de bain, alors au choix, je tombe dans la douche, ou je rentre ma tête dans une étagère pleine.

    Mon cellier est deux fois plus grand que ma salle de bain. Il a du crever la salle l’architecte quand il a conçu cet appart, j’ai du mal a trouver d’autres explications. (Oui je mets la bouffe dans le cellier moi).

  3. (t’es au courant que quand on est sur la page d’accueil, la colonne se barre tout en bas?) (Si c’est le cas pour toi aussi, vire ta balise « lire la suite » ou (enfin t’as compris quoi :p)

    1. @ Daydreamer : T’as qu’à leur planter des arbres, ils adorent pisser dessus paraît…

      @ Madame Kévin : ha oui !

      @ Océane : Ha oui, oui !

      @ Sylvie : ça devrait être riche dentier, plutôt
      (jean roucas, sors de ce corps)

      @ Fr@mboize : Ha oui, oui, oui, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

      @ Gazelle : ben douche-toi dans ton cellier.
      T’es difficile, toi, aussi.
      (je t’envoie ça. Envoie aussi)

      @ Manu : Je corrobore tes corroborationnements.

  4. Même qu’étudiant à Paris, j’avais une baignoire où on pouvait se foutre à 3 ! Autant dire que les révisions se passaient toujours chez moi …

    Joli dévidoir de scotch!

  5. Et moi alors ? On veut pas m’interviewer ? snif !
    Moi aussi j’avais une grande salle de bains à Paris qui donnait sur la cour intérieure et juste au dessus une cantatrice, je me lavais sur des airs de Carmen !

  6. je vois que mon cellier a fait des émules
    tout le monde shoote sa machine à laver.
    c’est la mère denis qui doit ricaner avec sa dent.
    j’aime pas mal le concept de la réception.

    1. @ M1 : Tu parles du lavabo, non ?

      @ Electromenagere : Imagine, à la place de la cantatrice : Francis Lalanne.
      (je t’ai envoyé un mail)

      @ Mélina : elle est pas en train de chercher son chat, elle ?

      @ Angie : je la déteste aussi.

      @ Touwity : Tu vas TE faire un psy ?

  7. Je te la ferais un autre jour pour ma part… Mon PC ayant planté avec tout plein de photos dedans, j’attend de faire le deuil avant d’en prendre d’autres…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *