Interview Paillasson #3 : Gazelle

Inutile de présenter Gazelle, l’excellente Fille ordinaire. Ou pas.
D’abord, parce que tout le monde la connaît.
Ensuite, parce que Gazelle ne se décrit pas. Elle se lit.
Quand elle cause troubles psychologiques typiquement féminins.
Quand elle brise des mythes.
Quand elle ne parle pas la langue de bois.

Elle a accepté de répondre à mes questions home, sweet home.
1 – Première question : est-ce que tu t’essuies les pieds avant d’entrer dans une maison ?
(ou est-ce que tu mets des patins qui te transforment en Surya Bonaly ?)

Juste quand il pleut ou que j’ai marché dans une merde. Mais après je les enlève. J’adore marcher pieds nus et me niquer les orteils contre les pieds de table, et que l’autre moitié qui vit avec moi il me répond « bien fait, je t’avais dit, t’as qu’à acheter des chaussons ». Il est d’un rabat joie. J’ai toujours pas de chaussons et je marche pieds nus.

Et si t’achètes des chaussons, il te reproche de ressembler au gros Marcel.

green-touch


2 – Vous êtes combien à partager le même toit ?(ne pas compter les acariens)

La moitié, Pimpim* et moi. Mais je serais tentée de dire beaucoup plus, vu l’état de l’insonorisation des apparts dans cette foutu résidence. Une fois j’ai entendu le voisin péter.

* Un truc qui saute partout, en liberté, avec de grandes oreilles. Certaines catégories de personne en rêve. Agrémenté de moutarde.

Le lapin obèse, c’est ça ?

3 – Quelle est la pièce que tu préfères chez toi ? Pourquoi ?
(photo à l’appui)

Mon salon. Qui maintenant est un plus chaleureux que sur les photos, mais toujours aussi ordonné et aussi zen. J’ai rajouté une sorte de bordel organisé.

Cette pièce je m’y sens bien. J’y blogue, j’y révise, j’y mange, et j’y m’y endors devant la télé. Mais je crois que c’est grace à mon canapé. Je l’aime d’amour. Même si depuis une partie à pris feu (non je ne ferai aucun commentaire) (Puis c’est caché ça se voit pas).

Puis surtout j’ai LA bonne place du canapé. Le retour d’angle. Je pense que si j’avais l’autre partie, la pas bien quoi, je préférai ma chambre. Ou la cuisine.

Je suis sûre que tout le monde a envie de savoir comment ça a pris feu.

-salon GazelleAncien salon (remarquez la marque des fesses de Gazelle sur l’assise)

salon-2 GazelleNouvelle version du salon.
(c’est bôoôôôôô)

4 – Aimes-tu recevoir du monde ?
(si oui, envoie ton adresse)

Ouais! MAIS. Parce qu’il y a un mais. Tu me dégueulasse pas mon chez moi, et tu me tiens pas pas la jambe jusqu’à 23h, si tu viens boire le café. Si tu restes dormir, c’est autre chose (mais tu fous pas le bordel quand même) (Le bordel ya moi qui ai le droit) (Si je dois en plus gérer le bordel des autres, je m’en sors plus moi).

Mais si tu viens chez moi on est bien, on mange bien, on rigole bien, on boit bien, on mange bien, et on déconne bien.

Puis surtout on fait BEAUCOUP de bruit. Tout ce qui peut faire chier les voisins, moi je prends.

Si j’ai carte blanche, tes voisins déménagent le lendemain. Il me faut juste une tronçonneuse et un masque blanc.

5 – Plutôt maniaque, comme Bree Van de Kamp, ou bordélique, comme… moi ?

Bonne question. Les deux mon capitaine.Quand je suis en période d’examens ou de stress intense, TOUT doit être niquel, c’est psychologique. Sinon ça varie, au gré des jours, et souvent de pire en pire.

D’ailleurs quand on vient chez moi, tout le monde y fait « wahouuu c’est bien rangé ». Mais ils disent ça parce que la porte du bureau est toujours fermée.

Cette pièce renferme tous les malheurs du monde. Si tu y rentres c’est fin. Une malédiction. Tu te cognes contre une halére, tu attéris sur une pile de livres, tu rebondis contre un tas de linge de 3m de haut, tu te rattrapes à l’ordinateur, tu marches sur mes feuilles de cours, mes livres te tombent sur la tête et d’autres te rentrent par les chaussures, t’avales deux tasses vides, et tu finis sur une pile de papier en tout genre. Tu finis par manger 4 paires de baskets, deux paires d’escarpins, la tête dans mon sac de sport et les bras dans mon sac à main. Ton corps lui atterrit dans mon sac de cours. Ton nez finis lui, dans un truc au sol, absolument non identifiable.

J’ai songé à l’appeler 666.

Je suis sûre (bis) que tout le monde ici a envie de voir une photo du bureau.

6 – Chez toi, t’es plutôt tenue relax, tailleur-talons ou cul à l’air ?

Ca depend. relax l’hiver et en culotte l’été. C’est juste problématique quand j’ouvre au facteur. Ouais depuis peu, j’ai un facteur qui vient me MONTER mes colis et même qu’il sonne à la porte. Je suis pas habituée. Mais du coup il revient souvent.

Sers-toi de Pimpin en guise de feuille de vigne. Le facteur ne devrait plus revenir.

7 – Quelles sont tes relations avec tes voisins ?

Une bombe, une hache, une kalashnikov, une corde, une tronçonneuse, des couteaux, des fourchettes, des armes blanches, tout ce qui est pointu, des gazs toxiques, des baffes, des coups de pieds, de la guillotine, voir une arme nucléaire.

Comme on peut le voir j’ai des rapports variés avec eux. Mais tous liés par une chose. Les faire crever dans d’atroces souffrances*.

* Aimez vos voisins. Ceci est un message pour l’entente cordiale entre voisins. Et pour la Saint Glinglin.

Sinon, on peut leur présenter les miens, de voisins. Ils s’entretueraient.

8 – As-tu un accessoire déco dont tu ne pourrais plus te passer ?
(tu peux envoyer la photo si tu veux qu’on te le vole)

Si je dis non?

Moi je dis si. Parce que j’aime contredire.

9 – Passes-tu plus de temps aux toilettes, dans la salle de bains, dans la cuisine ou sur le canapé ?

Ouais bin là ça dépend. C’est une question de période. Par exemple, si t’as la gastro, tu resteras la moitié de la journée sur le trône et t’éviter de poser ton postérieur sur le canapé.

La salle de bain, pas tant que ça, je me léve suffisament tôt comme ça, pour y pourrir mon temps. Par contre, quand j’y reste, je fais pas semblant. C’est 1h. Mais comme elle est petite, j’en sors par intermittence, sinon je finis par rebondir contre les étagères, et m’affaler dans la douche. Elle est petite. Voilà. PETITE. La salope.

salle-de-bain GazelleVoilà donc la salope.

La cuisine, étrangement très peu, mais j’y bat les reccords de passage. J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors J’y viens, j’ouvre le frigo, j’en sors .

J’ai pas encore compté combien ça faisait sur une année.

78 905 fois.

10 – Question subsidiaire : à quoi ressemble ton paillasson ?

Il est très vilain. Tellement banal. Mais il était déjà là quand je suis venue je crois. J’en veux un avec un lapin dessus.

T’as essayé d’incruster Pimpim dedans ?

paillasson Gazelle

Merci beaucoup à Gazelle d’avoir dévoilé son intérieur. Enfin, celui de son appartement.
Et à dimanche prochain pour une nouvelle interview paillasson.
Sur ce, je me casse à la plage.

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 commentaires

  1. Tsss, tu m’as prise au mot :p mais que des flatteries dit donc 😮

    Le canapé c’est pas de la faute. Pour une fois.

    @Daydreamer: si y touche à rien mais qu’il fait BEAUCOUP de bruit, je prends. Mais toi tu tiens bien tes enfants, alors t’es pardonnée 😮

    PIMPIM N EST PAS OBESE BORDELLL DE MERDEUGHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

  2. J’ai adoré la visite ! j’adore lire Gazelle aussi, la lire c’est regarder en même temps un épisode de desperate housewives, un sex & the city et un autre de lipstick jungle !
    On a retrouvé « la neuvième porte », c’est celle du bureau de Gazelle !
    Et oui tout le monde voudrait savoir comment le canapé a pris feu!

    Virginie @ si tu obtiens carte blanche et que tu m’invites avec toi, les voisins n’y passeront même pas la nuit. Tout ce qu’il me faut c’est une orange mécanique.

    1. @ Daydreamer : ou trois chiens. Qui aiment les lapins.

      @ Madame Kévin : il fume pas Pimpim. Il boit juste du pastis.

      @ Mélina : il a pas pu se trainer jusqu’au clavier.

      @ Gazelle : c’est pas des flatteries, c’est des compliments. Juste pour te faire oublier ton gros lapin.

      @ M1 : On y va un vendredi 13. Pendant Halloween. Ha non, c’est pas possible.

      @ Lili : je suis entièrement d’accord avec toi. Elle a même photoshopé, c’est obligé.

      @ Sylvie : Si. Mais ça vaut 789 euros.

      @ Manu : moi je suis ko.

      @ Camille : Si t’es revenue de mon pays de rêve, je t’aime aussi.

  3. Ouh mais c’est beau chez la Gazelle ! Je suis assez fan aussi de la description de son bureau. Mais ça râle, ça râle, et ça oublie CEUX QU’ON PAS LA CHANCE D’AVOIR UN VRAI BUREAU !
    Et qui sont censés écrire des histoires pour des 8-12 ans sur fond de débat politique à la téloche parce que le chéri se sent une âme citoyenne jusqu’au bout de la nuit !
    Enfin bref… 🙂

    1. @ Océane : quoi ? Il est gros, c’est ça ?

      @ Oopsy : c’est bon, ça…

      @ Aude Nectar : Chez les gens que t’aimes pas, tu le fais ? Moi non. Et je fais exprès de marcher dans la boue avant.

      @ Brocoly : t’as compté en francs ou en euros ?

      @ Babeth : on va lancer une pétition pour savoir.

      @ LMO : tu prendras des photos des poils de Pimpim par terre et tu me les enverras.

      @ Constouille : t’as raison. Pour les deux. (merci !)

      @ Boo : T’as pas des chiottes ?
      (je t’envoie un mail)

      @ Funnounou : Merci !!! (j’avoue, j’étais morte de rire en lisant les réponses de Gazelle)

      @ La femme coupée en deux : moi aussi.

  4. bonsoir, je découvre avec palsir ton blog, il me plait beaucoup – j’aime beaucoup le côté foufou de Gazelle.

    Bon je vais visiter un petit peu chez toi, tu permets? et bien sûr je me suis éssuyé les pieds avant d’entrer ;o))

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *