Interview paillasson #1 : Mélina

Vous constaterez que ma verve est en vacances, contrairement à moi, qui débauche juste.

Je laisse donc la parole à Mélina, du drôlissime blog Zette and the city, pour répondre à cette première interview paillasson (du nom de son inventateuse).

Mélina, c’est celle qui nous nargue avec ses fruits mûrs (ça, ça va attirer les pervers), qui fourre les dindes (ne me remercie pas) et qui joue avec les mots avec talent (c’est pas le nom de ses jouets).

La voilà.
Tadaaaaaaaaaaaaaa.
Oui, j’y vais.
Ca va, vous, sinon ?
Ha et puis aussi, en vert, je mets mes commentaires quand même. Parce que j’aime bien commenter, comme Thierry Roland.

1 – Première question : est-ce que tu t’essuies les pieds avant d’entrer dans une maison ?
(ou est-ce que tu mets des patins qui te transforment en Surya Bonaly ?)

Je SUIS Surya Bonaly, où que j’aille, je tapine patine.

(un triple loots piqué, là, comme ça, pour nous le prouver ?)
(ou une passe ?)

2 – Vous êtes combien à partager le même toit ?
(ne pas compter les acariens)

5 bipèdes, 5 quadrupèdes. C’est là où le partage prend tout son sens.

(ça fait 15 pèdes sous le même toit, donc)

3 – Quelle est la pièce que tu préfères chez toi ? Pourquoi ?
(photo à l’appui)

cellier trop bien rangé de Mélina
Mon cellier.
Lieu de naissance de toutes mes créations.
Fumoir de luxe, je laisse le soin aux fumeurs de se cailler les meules dehors.
D’ailleurs, quand j’ai des invités, je les envoie griller leur clope dehors, quant à moi, je prétexte de mettre le lave-vaisselle en route et je me tape ma blonde peinarde.

(tes amis te font dire que, la prochaine fois, ils s’occuperont de la vaisselle)

4 – Aimes-tu recevoir du monde ?
(si oui, envoie ton adresse)

Oui, rien que pour les foutre dehors quand ils veulent fumer.
Je t’ai envoyé mon adresse par courrier postal, mais en fait, j’ai mis mon adresse sur l’enveloppe.

(si le facteur ouvre l’enveloppe, on viendra te visiter à Ste Anne)
(et on ira fumer dans le lave vaisselle)

5 – Plutôt maniaque, comme Bree Van de Kamp, ou bordélique, comme… moi ?
Mon cellier, c’est comme toi.
Le reste, j’ai même été juqu’à faire un Movida roux tellement j’allais gratter les joints du carrelage à la brosse à dents sadent.

(la brosse à dents sadent, ça me rappelle ma jeunesse)
(tu les grattes, toi, les joints ?)

6 – Chez toi, t’es plutôt tenue relax, tailleur-talons ou cul à l’air ?
Le tailleur-talons, c’est quand c’est la fête du slip.
Sinon, c’est cul à l’air par-dessous une tenue relax.

(ha oui, parce que cul à l’air pour la fête du slip, ça le fait moins)

7 – Quelles sont tes relations avec tes voisins ?
2 ânes. Nous nous entendons à merveille.

(d’accord)

8 – As-tu un accessoire déco dont tu ne pourrais plus te passer ?
(tu peux envoyer la photo si tu veux qu’on te le vole)

Mon mari. No way pour la photo, sinon c’est sûr, on me le subtilise.

(tu dis ça dans l’espoir qu’il lise, avoue)

9 – Passes-tu plus de temps aux toilettes, dans la salle de bains, dans la cuisine ou sur le canapé ?
Les uns comme les autres se valent, genre 2 minutes dans chaque par jour. Parce que le bureau me pompe littéralement le reste du temps.

(t’as essayé les pruneaux ?)
10 –  Question subsidiaire : à quoi ressemble ton paillasson ?

paillasson trop beau de MélinaEn fait, j’en suis très fière et je suscite l’admiration des copines.
Parce que j’ai ordonné au maçon de laisser 4 carreaux vides pour y incruster un véritable paillasson de coco sur mesure. Ah ça rigole pas.

(c’est pour les pousser à fumer dehors)
(machiavélique)
(géniale)

Merci Mélina !

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 commentaires

  1. Wow.
    Bon alors je voudrais revenir sur certaines questions que mes réponses ont suscité auprès de mon intervieweuse (c’est l’histoire du chien qui se mord la queue maintenant).

    – (un trip loots piqué, là, comme ça, pour nous le prouver ?)
    > on est pas à Holliday on Ice ici oh.

    5 bipèdes, 5 quadrupèdes. (ça fait 15 pèdes sous le même toit, donc)
    > 5 bipèdes, ça fait donc 10 pèdes. 5 quadrupèdes, ça donne 20 pèdes. Plus les 10 premiers pèdes, ça fait 30. Mais on peut admettre que dans la famille, les quadrupèdes sont unijambistes? Enfin unipattistes? Ou non, plutôt bipède du coup, sinon ça leur ferait 3 pattes chacun et alors là, on nage en plein bac S, ça fait 15 pattes au total plus les 10 nôtres, soit 25. Faut qu’on cause.

    tu les grattes, toi, les joints?
    >bah et toi, tu les fumes?

    Pour les 2 ânes, je tiens à apporter une petite précision.
    Ces ânes sont des ânes normands. Des vrais. Certifiés avec la crois de Saint André et tout l’aoc qui s’en suit.

    Merci de bien vouloir répondre à ma question. (on a pas le cul sorti des ronces)

  2. Je suis nulle en maths alors j’ai arrêté de compter les pèdes. Le principal, de toute façon, c’est qu’ils s’entendent bien, hein ?
    Et ce soir, il y a des blogs où ça cause picole, d’autres où ça cause joints. Je vais finir dans quel état ???

  3. Mais c’est qu’elle nous met la barre haut, question rigoule, la Melina.
    Raaaah encore un blog à découvrir, encore du temps passé en plus derrière l’écran… je vous hais les filles d’être si spiritouelles…

  4. tout ça de pèdes?
    je suis pas homophobe, mais ça fait un paquet.

    enfin.
    je voudrais juste remercier Mélina, grace à elle, je viens de coller un paillasson sur mesure a mon loft.

    (je t’envoie mon truc ce soir. je crois.)

  5. moi je tenais juste a souligner que Mélina a du cillit bang.
    et le cillit bang, c’est de la merde.
    sinon, tout est parfait.
    mais bordel Mélina, pourquoi cette faute de goût???

  6. Mélina @ ma question c’est.. si tu es la seule a fumer dans le cellier, alors pourquoi est-ce qu’il y a deux tabourets juste à côté du cendrier? l’un pour toi et l’autre pour la blonde que tu te tapes?
    (désolé je viens de regarder un épisode de Colombo)

    Avec cette histoire du paillasson de coco, tu nous a é-c-l-a-t-é ! : )

    Nini @ je sens que cette histoire d’interview paillasson ne va pas tarder a partir en couilles, surtout niveau question 6.

  7. ca fait un sacré paquet de pèdes tout cela, sans compter les ânes (vont être contents tes administrés.. yark yark)

    Et moi, je raffole de ces histoires du cellier (le cellier est LE principal personnage de Zette and the city !!

    1. @ Madame Kévin : te plains pas, y en a où ça parle paillassons.

      @ Roxane : Ha oui, là va falloir être au top pour rivaliser. Elle est fortiche la Mélina, avec son paillasson.

      @ Camille : j’ai demandé à Mélina les coordonnées de son maçon, elle dit qu’il est mort. T’imagines la fille, elle veut tellement pas qu’on lui pique son idée qu’elle assassine le maçon.

      @ Mélina : fais gaffe à pas te le faire piquer. J’en connais un ou deux qui seraient capables de casser les carreaux autour pour le prendre.

      @ Noisette : C’est violet le cilit et Valérie Damidot elle a dit que c’était beau, le violet.

      @ M1 : Je sais. J’adore quand ça part en couilles.

      @ Sylvie : bon alors, c’est quoi qui marche bien ? Je veux des noms.

      @ Dom : Faut que je le lise. Absolument.

      @ Océane : Je crois qu’elle va le faire. Et installer une alarme dessus aussi.

      @ LMO : Ha elle assure Mélina, hein.

  8. Trop de pèdes, tue le pède …. comme dit le proverbe serbo-indonésien.
    Bon allez, je vais me faire une ligne de joints de brosses à dent sadents, tiens, ça va me calmer…
    Pour le coin repassage dans le cellier qui pu la clope… ça le fait moyen.
    je dis que Mélina a raison et devrait faire comme moi = je ne repasse plus ! (je suis LIIIIIIIBRE !!!)

    Allez
    Je bosse sur l’interview et je l’envoie…

  9. Ah oui, là je m’incline..
    Mélina elle est gaulée comme une lessiveuse..
    Et à vous deux vous faites un duo… comment dire … Je vais aller prendre un Lexomil en fait..

  10. Le truc, en fait, et je vais vous faire hurler de jalousie, vous retourner les ongles et tout, il est amovible. Genre quand un chat chie dessus, hop, je peux l’extraire de son écrin de béton et le laver à grande eau sur le gazon.
    Si.
    Au cillit bang.
    Pour répondre à une des nombreuses question, je repasse dans le salon, mon cellier de secours. Des fois même, je repasse plusieurs fois par jour. Je passe, et je repasse, entre le bureau et le cellier principal ( faut suivre).
    Et le 2nd tabouret de bar vip du sud est du vercors, c’est pour le conjugué.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *