J’aurais voulu être une sportive

Après t’avoir confessé être volage en matière de vocation et polygame avec les séries télé, il faut que je te parle d’un autre domaine dans lequel je n’ai jamais pu être fidèle.
Le mariage. Le couple. L’amour.
Là, si tu es normalement constitué, ton cœur a manqué un battement, ton souffle est devenu court, tu te retrouves dans le même état qu’à chaque fois que tu vois la scène finale de Dirty Dancing, quand Bébé va s’élancer pour le porté. On sait jamais, cette fois-ci elle va peut-être se vautrer.

Tu peux dire à ton cœur de reprendre son rythme normal, Bébé ne tombera jamais (dommage, elle aurait pu se faire refaire le nez gratos) et moi je déconnais. C’est que je suis du genre fidèle, en vrai. Pour preuve, j’utilise la même marque de tampax depuis que je suis réglée. Le jour où je suis passée à la version avec applicateurs, j’ai fait des cauchemars pendant une semaine dans lesquels je me voyais arriver en enfer, accueillie par un diable qui avait des tampons à la place des cornes.

Mais comme susdit, il y a quelques domaines dans lesquels je suis une coureuse. Parmi lesquels donc les séries télé, les vocations professionnelles et… le sport.
L’avantage d’être polyglotte sportive, c’est que je connais les règles de plein de sports, qu’au lieu de cartonner dans un seul domaine, je suis pas mauvaise dans plusieurs et que sur mon CV j’ai l’air d’une meuf super dynamique tellement y en a.
L’inconvénient, c’est que je n’ai jamais été assidue assez longtemps pour être vraiment bonne.

J’ai commencé par la danse classique, je devais avoir sept ans. C’était bien, j’étais habillée tout en rose. Avec ma moustache déjà fournie, j’étais le sosie officiel d’Hello Kitty.
La prof était assez sympa, si ce n’est que j’avais envie de lui péter les chicots avec mes demi-pointes quand elle me prenait pour exemple pour montrer à tout le monde comment il ne fallait surtout pas faire la troisième position. Sans déconner, qui arrive à faire la troisième position à part Barbie après inversion des jambes ?

Et puis un jour, la prof a été beaucoup moins sympa. Quand elle a commencé à nous parler du spectacle de fin d’année, mon justaucorps est devenu moite. Quand elle nous a annoncé que pour l’occasion on se produirait en collants verts à côtes, j’ai eu un dégât des eaux. Et j’ai commencé à chercher un sport pour lequel on ne m’habillerait pas comme Robin des bois.

En CM2, je me suis mise à la natation synchronisée. C’est là que j’ai acquis ce fameux jeté de jambe que tous les arcachonnais m’envient, je le vois dans leurs yeux. Six heures d’entraînement par semaine, mon corps se recouvrait peu à peu d’écailles mais ça me plaisait de faire l’étoile et le rétropédalage. Si bien que cette fois, j’ai assuré le spectacle de fin d’année, pince-nez, chignon et maillot de bain pour costume, et que j’ai même eu une médaille.
Pendant l’été, mes nichons ont eu la bonne idée d’entamer leur croissance (pour la stopper le jour même, je te rappelle). A la plage, un mec m’a dit que j’avais « les titis qui pointent ».
Il me fallait un sport où on ne verrait pas mes titis et où je ne mettrais pas de collants.

Je me suis inscrite au tennis.
J’ai arrêté au bout de deux mois. Je passais plus de temps à ramasser les balles qu’à taper dedans.
Il me fallait un sport plus actif.

J’ai fait du hockey sur glace. J’aurais voulu être bonne mais je me paralysais dès qu’un autre joueur s’approchait de moi, par peur de tomber et qu’une lame de patin me coupe les doigts.
Le même phénomène, appelé bravoure, a été observé :
– au lycée durant les cours de basket et hand. A l’approche du ballon, je croyais que la meilleure réaction était de mettre les bras devant mon visage, pour me protéger. Bizarrement, personne ne me faisait de passes.
– au ski, en haut d’une piste trop pentue à mon goût (au-delà de verte). Une tétanie s’empare de mes membres inférieurs et le moyen le plus sûr d’arriver en bas est de déchausser.

J’ai fait de la danse moderne. C’était le mercredi après-midi. Je commençais à bien progresser et à envisager de ne pas avoir mes règles ou un décès dans ma famille le jour du spectacle de fin d’année quand j’ai remarqué qu’un groupe de boutonneux nous espionnait à travers la fenêtre. Parmi eux, il y avait Olivier, mon amoureux secret, qui rigolait, bagues au vent, en nous regardant.
J’ai eu mes règles tous les mercredi après-midi jusqu’à la fin de l’année.

J’ai fait du sport-elec.
Ça fait mal.

En seconde, je me suis mise au ju-jitsu. L’entraînement était tellement physique qu’un jour j’ai fait un malaise vagal. Ou vaginal, je sais plus. Mais j’étais motivée, je voulais absolument passer à la ceinture verte, je la trouvais vachement plus belle que la blanche. Ton sur ton, quelle idée.
Un matin, je me suis levée avec une boule au cul et l’incapacité de marcher autrement qu’en imitant Robocop venant de se faire prendre la rondelle. J’ai d’abord cru que j’avais fait une mauvaise chute la veille, à l’entraînement, mais il s’est avéré qu’un kyste avait trouvé mon coccyx assez confortable pour s’y installer. Opération, un mois de soins à la maison, j’ai dit adieu au vert canard.

Fin de ma longue carrière de sportive.
Aujourd’hui, je cours et je nage. Et des fois, je prends les escalators au lieu de l’ascenseur.

Samedi soir, j’ai fait la connaissance d’une wii fit. Elle a évalué l’âge de mon corps à 44 ans. La pute.

Rendez-vous sur Hellocoton !

41 commentaires

  1. Te plains pas, j’en aurais au moins 60 !

    Ils ont le droit au canapé tes loustics ?^^ Faut pas que je montre ça à mon nain, il va organiser une manif !

  2. la wwi fit est une salope, d’ailleurs elle prend la poussière dans mon salon. ou comment dépenser 85 euros pour rien… la prochaine que me prend cette envie, je me paierai un bon resto, au moins j’en profiterai (sur les hanches, le ventre, etc…)

  3. Plains toi, ma meilleure amie, âgée de seulement 26 ans à l’époque a été estimée à 52 balais…c’est une vraie pute cette wi fit…
    Bon, j’avoue, j’ai fait quelques semaines de danse…et j’arrive à faire ton truc avec les pieds…va savoir comment ! Pourtant la prof était une grosse connasse qui me torturait devant tout le monde car j’étais nouvelle et débutante (en groupe intermédiaire, cherche l’erreur…). Genre le grand écart, elle forçait sur mon dos pour que je descendre toujours plus bas…salope.

  4. La wi-fi c’est une connasse ! En plus elle donne ton poids (déjà que je veux pas le savoir, c’est de l’outing forcé)

    Tu cours et tu nages, c’est déjà pas mal non ? Pourquoi te prendre la tête !

  5. Wow, le chien a droit au canapé, à l’oreiller ET à la couette ? C’est royal ! (canin.. mouarf, désolée)

    Ma wii-fit, quand je lui monte dessus, elle fait un petit bruit, genre « oula »… nan mais pour qui elle prend ???

  6. Ha ha ha ! Traumatisée par le sport ! Pauvre de toi…
    Dans le genre, je suis traumatisée par les radiations, j’en ai fait un cauchemar cette nuit, où je me promenais entre deux… châteaux de campagne, en mesurant les radiations. Pour info, j’étais en costume d’époque avec mon dosimètre. Mais où mon esprit va-t-il chercher tout ça ? XD

    Puis attend, je te présente mon CV sportif, qui est amusant aussi :
    Entre 3 et 9 ans, j’ai fait de la danse contemporaine, que j’ai arrêté parce qu’être droit comme un piquet, quand tu grandis, ça fait super mal au dos ! Puis j’entrais en 6ème, après, j’aurai eu trop de sport…
    Ouais, en 6ème, ils ont décidé qu’on devait faire piscine toutes les semaines en plus des 2h de sport. Sauf que le piscine, j’aime pas, c’est viscéral. Ou chloral, comme tu veux. J’ai fait une crevaison de tympan et j’ai pris une tête dans les dents, ça calme. Ben oui, la prof voulait pas me croire quand je disais que j’avais les tympans fragiles, et que je devais ABSOLUMENT descendre chercher son p*tain de truc à 3m15, pour l’exercice. Bref. Ce fut la fin de ma relation avec la piscine. Après, je m’arrangeais pour avoir la grippe toutes les semaines, jusqu’à la fin de l’année.
    Ensuite en 4ème, le basket. Mais quelle idée de faire des équipes mixtes ! Luxation de la deuxième phalange de l’auriculaire. Pour répondre à ta question, oui, ça fait mal ! Pendant un mois. De la main droite. Mais encore une fois, ils ont estimé que se trimballer avec un doigt tordu toute sa vie et avoir mal dès que la pression atmosphérique change était une simulation de ma part.
    Bon, je l’ai redressé un peu avec une attelle faite maison.

    Un peu de positif, en 1ère, je me suis jamais autant éclaté qu’à la Boxe ! Nan, pas mon nez ! ma moyenne !! J’ai eu 18 !! ça a d’ailleurs marqué la fin de mes déboires avec le sport, maintenant, je rêve de recommencer la boxe. J’aurai juste voulu que mes prof de collège jouent au punching ball <3

    Je crois que mon commentaire est assez long, et que je t'ai assez fait rigoler. Et si j'ai fait un bide, je veux bien t'entrainer à la boxe, tu vas t'éclater, toi aussi ! XD

  7. Hou là là !! y a de la lecture apres 3 semaines sans internet…mais avec du soleil. J’hésite, je lis tout d’un coup ou je fais durer le plaisir!!

  8. Moi j’ai quand même fait de la danse folklorique quand j’étais petite… Avec les sabots, le tablier et la coiffe…
    Chaque fois que je vais chez mon père, je retourne la maison pour retrouver les photos et… les brûler ! Je voudrais pas qu’elles ressortent quand je serais une star internationale et que je sortirais avec Georges.

  9. Et c’est pas mal déjà !! T’as testé vachement de sports déjà ! La Wii a aussi un autre vice (elle te dit pendant combien de jours t’as « eu tes règles » et éviter le sport pendant ce temps là). Et je fais des records: 4 mois, 6 mois … !

  10. Tu veux que je te coach?

    Moi je suis forte dans les sports que j’essaie, même pour la première fois (faut bien des gens étranges dans la vie) sauf tennis, ping pong et hand ball.

    Parce que une, je suis maladroite, et le hand ball, quand on voulait me faire une passe, je partais en courant (non mais c’est un sport de dingue ça, non mais plus jamais!!!)

    Et tu vas me faire le plaisir de répondre, parce que même si j’abandonne un (peu) mon blog (c’est tout) (mais j’envisage de…) (aussi), t’es à peu près le seul et unique blog que je commente tu vois?

    Bises!

  11. Ahahaha Ginie, tes péripéties avec leS sportS nous font avoir quelques points communs je dois dire. Disons qu’on a quasiment le même parcours sur pas mal de sports… et qu’on en est arrivées à la même conclusion au fil des ans. Le sport caylemal (oui kikoo style)

    Sauf que moi, j’ai pas de Wii Fit mais je vais à la salle de sport… enfin j’essaye, quand je décide pas de sortir avec mes potes, ce qui arrive donc très rarement (la salle de sport hein)… et et que chaque fois, le vélo elliptique y me regarde et se fout de ma gueule vu que je vais y perdre mon souffle dans les 42 secondes qui suivent… et que aussi chaque fois que j’y vais, les gens y me regardent avec leurs yeux de poissons rouges genre « mais t’es qui toi ? »… Espèce de limace feignante que je suis…

    Ahahah

  12. J’adore ton article, je me suis tellement bidonnée que j’en pleure!! Tes expériences m’ont fait bien rire!… J’ai fait 12 ans de Danse avec tutu, justaucorps , chaussons, saut de biche ( chez moi ça ressemblait plus au saut de l’éléphant qui a l’illusion d’être une biche…), spectacles de fin d’année… Mais j’ai aimé ça ! Aujourd’hui je nage histoire de raffermir mes jambons à l’aspect capitonné et d’évacuer les p’tites toxines de mon organisme à tendance stressé.

  13. J’ai fait du hockey aussi ! (je suis une GRAAANDE fan du club de ma ville : BDL)
    Pas simple de trouver le sport qui va bien ..je tâtonne avec loulou 1er qui veut faire du foot (ravie, ravie, ravie !!)
    Sinon quel rapport avec ton (nonobstant magnifiiique) clebs ???

  14. Suis descendue une fois à 28 avec la wifit. Je n’ai plus jamais refait le test depuis. Et ne le referai plus.
    Sinon, je pense que je suis plutôt très comparable à toi pour le sport. J’en ai fait beaucoup. Sans réellement m’y attarder suffisament.

  15. ben même si tu es pas fidèle, tu fais du sport, c’est bien… moi j’ai arrêté il y a longtemps (au lieu d’arrêter la cigarette, pffff) et je regrette en voyant ma peau flasque…

  16. Oui, alors, moi aussi je fais de la natation, parce que la course ça fait balancer ma poitrine et ça me fait plus mal de là qu’aux jambes, j’aurais bien fait du volley mais je me retrouvais avec des rougeurs au niveau des mains à force de faire des je sais plus…vive la natation!

  17. Moi j’ai fait de la gymnastique très longtemps, et un jour en me relevant d’une chandelle j’ai lâché une grosse caisse devant tout le monde, j’ai plus jamais voulu faire la chandelle, j’ai plus pu participer aux compets. Connerie de destin brisé.

  18. moi je tiens bien la 3ème position depuis que j’ai fait de la danse classique (putain de tutu rose je le hais) je le fais sans m’en apercevoir souvent quand j’attends debout….
    ouai ça en choque pas mal cette position en tenue de ville !

  19. Un peu pareil! J’ai testé toute sorte de sport, j’y ai toujours pris du plaisir (surtout la danse), mais ça a toujours finit en couac. Trop de flem? Manque de motiv’? de confiance en moi?
    Aucune idée.

  20. Donc, c’est officiel : Tampax me trompe???
    Sinon sport en chambre, sport en chambre, sport en chambre… les jambes en collier ou derrière les oreilles, pfff tu acquiers une souplesse que même Barichnikov n’a plus qu’à aller revendre ses collants et son moule bite !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *