Je confonds

Si on continue à se fréquenter, il faut que je vous avoue un truc.
Je suis aussi physionomiste que Gilbert Montagné.

Non, je n’exagère pas.

reconnaissance-facialeJ’aurais pas pu être une caméra à reconnaissance faciale.
Pourtant, j’aurais aimé.

La preuve par l’exemple.
Un été de ma jeunesse, je vendais des sandwiches dans un camion pouêt-pouêt pendant les Ferias de Bayonne et Dax et les matches de la Coupe du monde (devant le stade).
Je prenais la commande, me retournais pour attraper les articles demandés, me re-retournais pour les donner au client. Mais lequel ?
Il y en avait trois devant moi.
Lequel d’entre eux avait commandé un jambon-beurre-frites ?
Celui qui a des goûts de chiotte, serait-on tenté de dire, au vu de sa commande. Possible donc qu’il ait la nuque longue ou une chaîne reliant la poche arrière de son jean blanc à la poche avant.
Sauf qu’aux Ferias, comme aux matches de foot, ces spécimens ne sont pas rares.

Plus tard, j’ai bossé dans une banque.
J’étais la connasse, au guichet, qui râlait quand un client arrivait à 16h55.
Deux ans que j’y suis restée.
Beaucoup de clients venaient retirer tous les jours, au guichet, avec leur chéquier.
Pendant deux ans, tous les jours, je leur ai demandé leur carte d’identité.

Ca vous suffit pas ?

Ok.
Vous l’aurez voulu.

qui_est-cePourtant, j’étais super bonne à ce jeu

A 15 ans, je sortais depuis une semaine avec un mec. (whaou le record !)
Je ne le voyais que le soir, lors de soirées entre potes.
Je précise qu’aucune substance autre que du Coca ne coulait dans mes veines.
Un après-midi, je vais acheter Ok Podium et je vois un gars s’approcher de moi en vélo, tout sourire.
Je le trouve laid et le zappe, pressée de savoir ce qu’avait dit Patriiiick dans sa dernière interview.
Le soir même, mon mec n’était pas là. Mais il avait demandé à un copain à lui de me laisser un message.
Si je voulais le plaquer, il y avait plus classe que de l’ignorer, qu’il me faisait dire.

Voilà.

A ce point.

Et ce n’est pas tout.
Je confonds, aussi.
Je veux dire, il y a certaines choses pour lesquelles j’ai besoin de quelques secondes avant d’être sûre qu’on parle bien d’elles.

  • Les 4L et les 2CV
  • Périgueux et Perpignan
  • Clermont Ferrand et Gujan Mestras
  • Dublin et Zurich
  • Magenta, c’est bleu ou rouge ?
  • Véronique Mounier et Fred Courtadon
  • Laurel et Hardy
  • Rox et Rouky
  • Tic et Tac
  • Kit et Kat (lol)
  • Droite et gauche

Les premiers symptômes sont apparus très tôt puisque, à sept-huit ans, je croyais que les mobylettes, c’était pour les filles et les motos, pour les garçons.

Rassurez-moi, y a des trucs que vous confondez, vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

35 commentaires

  1. Paris et Nikkie, tu les confonds aussi?
    En même temps Gilbert Montagné avait dit que Cécilia était belle ! il est aveugle ou quoi?
    Bon je te rassure Virginie, ça arrive à tout le monde, je me suis déjà réveillé avec des filles que je ne connaissais pas dans mon lit.

  2. Je confonds ma gauche et ma droite, et tout plein de trucs ouais.

    Je confonds aussi les prénoms. En fait je m’en rappelle jamais. Mais, je suis super physionomiste. Donc j’appelle tout le monde « bidule » « machin » mais surtout « HEY! », alors que je suis capable de leur rappeler c’est qu’ils ont bouffé le 3 janvier 1997.

    Je suis pour qu’on puisse appeler ses enfants « HEY » d’ailleurs. Ça me faciliterait grandement les choses.

    Et qu’on rebaptise les hommes « Hop Là », et les femmes « Boom ».

    Comme ça tous les couples s’appelleraient  » Hop là boom »

    Et on appellerait les familles, sous un fond de Sirtaki, « Hop là Boom Hey! »

    D’une ça serait plus drôle, déjà, puis plus pratique quoi.

  3. magenta, c’est fushia, en fait (rose, quoi…) mais le nom vient de la bataille de Magenta où il y a eu tellement de morts que soi-disant, la flotte a viré au rouge… walla… (genre)

    sinon, je confonds les prénoms de mes gosses, mais c’est normal… je crois…

  4. J’adore !!!
    En regardant les séries télé & les films… notamment les policiers dans lesquels il faut faire un portrait robot… parfois d’une personne qu’ils avaient vu 2 secondes 30 ! Et bien moi, c’est impossible… Même pas sûre de savoir faire le portrait robot de mes parents !!!!!!!

  5. Alors pour moi, droite et gauche sont deux choses qui ne rentrent pas dans mon neurone… On a faillit avoir un gros naxident avec ces mots à la con !
    Moi qui lui dit : »tourne à droite ! »
    Il tourne à droite .
    moi qui lui dit : » Naaaan ! l’autre à droite ! enfin à gauche !  »
    Coup de frein, crissement de pneu, cascade à la matrix (euh..) et plein de gros mots…
    Depuis je le guide en « mode muet » en lui montrant la direction avec ma jolie main (droite ou gauche ?)

    Les prénoms, c’est aussi un truc qui a été inventé pour nous embrouiller ! Complètement d’accord avec Gazelle !
    Des fois, je croise des gens.. (je crois pas qu’ils soient morts…LOL) mais je sais que je les connait ! Mais d’où ? joker quand à savoir qui sait ? re-joker.

    1. @ M1 : Paris et Nikki, je ne les confonds pas. Les frères Bogdanov, si.

      @ Gazelle : c’est bon, Hop là Boom. J’appellerai mes gosses comme ça, pour te rendre hommage.

      @ Daydreamer : oui, du coup, en écrivant le billet, je suis allée voir sur Wikipédia. J’aurais au moins appris un truc…

      @ Kielut : j’espère juste ne pas le confondre avec le maire. Quoique c’est une femme.

      @ Soma : pareil pour moi ! Je me suis souvent dit la même chose, je serais totalement incapable de faire un portrait robot…

      @ LMO : c’est du vécu. La honte.

      @ Fr@mboize : Non mais en vrai, c’est nous qui avons raison. On est plus nombreux à confondre, alors c’est aux autres de s’adapter.
      Pour les prénoms, idem.

  6. La gauche et la droite c’est un classique pour moi aussi.
    Le jour où j’ai passé mon permis, l’examinateur me sort : « vous tournerez à droite au prochain feu »
    Je checke tous mes rétros, j’enclenche mon clignotant gauche.
    L’examinateur me dit : « non, l’autre droite mademoiselle »

    C’était il y a 2 mois !

  7. Moi c’est les gens que j’ai du mal. Si on me présente plus de deux personnes d’un coup, c’est sûr, c’est mort. ET je ne reconnais pas mes voisins en dehors de leur cadre, c’est à dire leur jardin. Si c’est parking du supermarché, t’oublies. Je suis sûre qu’ils pensent que je suis une sale pimbêche de citadine, moi qui suis née presque dans la cour d’une ferme (mais je ne reconnais pas les vaches non plus).

  8. Ok Podiuuuuuuum putain! J’avais oublié ce truc que pourtant j’achetais religieusement à chaque sortie!

    Les 2CV et les 4L, idem pour bibi, je sais pas faire la différence. Enfin si, mais faut que je réfléchisse VACHEMENT.

    Et pendant longtemps, j’ai cru que les WC c’était des « double vécés ». Qu’il y en avait deux dos à dos quoi.

    Tu vois, t’es pas seule…

  9. je mets du temps avant de pouvoir me souvenir des visages et du nom qui va avec.

    j’ai travaillé 2 fois en tant que serveuse dans un festival, le temps de me retourner pour prendre la commande je ne savais plus trop non plus qui m’avait passé commande (pour peu que la personne ait changé de place c’était encore plus dur). heureusement que le sourire fait passer toutes les boulettes.

  10. je confonds les mots, j’inverse des structures de phrase et je créé de nouvelles règles grammaticales, j’oublie mes RV, je confonds les jours (mai pour ça, c’est terrible!), je confonds les gens (je prends souvent ma belle mère pour mon beau père au téléphone…), j’ai perdu des potes parce que je ne leur disais pas bonjour quand je les croisais (comme toi et ton ex finalement…). Mes parents disent que c’est l’Alzeihmer qui commence. A 28 ans… La loose.

  11. Ma grande spécialité est de confondre des gens qui ne peuvent pas se saquer ou qui ont des intérêts divergents. Je dis régulièrement bonjour à des inconnus et j’ignore des collègues. Avec beaucoup d’innocence il m’arrive de créer des situations explosives 🙂

    M1 : Paris et Nikki sont inconfondables ! Rappelle-moi ton nom déjà grand friM1r;) 🙂 ?

  12. Madame Kévin et M1 : je vous associe m1tenant, on ne sait jamais;) Ou oserai-je « cher beau-frère »;) Vous voulez que je vous rafraîchisse la mémoire ?

  13. heureusement pour moi, je ne confonds pas Périgueux et Perpignan, sinon tous les matins, je me taperai bien trop de bornes!!! :)))

    mais je confonds, souvent, les prénoms des élèves, je ne reconnais personne non plus (ça c’est un problème car les gens croient que tu les snobes)

    et pis la droite à le pouce à gauche, et la gauche, le pouce à droite… c’est pourtant simple…

  14. Comme Gazelle et Brownie je suis handicapée de la latéralisation.
    A part ça je confonds parfois mon compte avec la banque de France et Hermès avec Monoprix..
    Et parfois même je crois que je suis Virginie Paillasson. Mais ça c’est quand le médecin ne m’a pas encore fait ma piqûre..

    1. @ Miss Brownie : c’est dingue, on est super nombreux !
      (et je confonds aussi Ikea et Kiabi…)

      @ Sylvie : attends, je vais vomir et je reviens.

      @ Anna : c’est de sa faute, aussi. Il n’avait qu’à accompagner ses paroles du geste. Le con.

      @ Roxane : c’est exactement ça. Quand les gens restent dans leur cadre, ça va encore. Une fois, j’ai croisé ma banquière sur un parking. Je ne savais même pas qu’elle avait des jambes. Ca l’a un peu vexée.

      @ TardisGirl : bienvenue ici ! Imagine si deux personnes comme nous se rencontrent…

      @ Elsa : putain, tu m’as fait rire pour les WC…

      @ Madame Kévin : et moi Les feux et l’Amour…

      @ Lili : pien sûr…

      @ Annick : bienvenue ici !
      J’ai vécu ces situations, ça la fout mal. Mais, comme tu dis, souvent, le sourire efface tout.

      @ Constouille : bordel, je vais faire ça à ma belle mère !

      @ Une blonde dans la ville : welcome !
      (j’ai quelques cheveux blancs, ça marche ?)

      @ Izzie : Vilaine.
      (j’adore)

      @ M1Kévin : vous me gardez un petit ?

      @ Noisette : J’avais un prof qui avait pris la classe en photo et qui nous avait interdit de changer de place. Il avait toujours la photo sur le bureau, avec nos noms marqués dessus.

      @ Manu : Handicapée de la latérisation, c’est bien, ça. Je vais le mettre sur mon CV.
      (c’est bien tes confondages, à toi !)

  15. (mon mono auto-école m’a dessiné un G et un D sur le dos des mains le jour du permis)
    et tu as oublié que tu confonds aussi la Mère Denis et la Mère Michel.
    Et ça, c’est vraiment impardonnable.

  16. Madame Kévin @ le seul moyen de le savoir c’est qu’on recouche ensemble, y a des sensations qui ne s’oublient pas !
    Quelque chose me dit qu’il y avait Izzie et Virginie aussi : )

  17. M1 : Les soeurs Hilton, on les oublie pas comme ça Môssieur 😉 On peut te donner des références, notre carnet d’adresses est plein 😉

  18. Tout pareil. Du coup, les phrases qui me compliquent la vie:

    « On joue dans le sens des aiguilles d’une montre! »
    > demande une concentration aigüe en plissant les yeux pour imaginer la pendule de la cuisine se matérialiser autour de la table.

    « T’es plutôt rive gauche ou rive droite? »
    > Euh… en haut?

    « Y’a combien de décalage horaire? »
    > Euh…dans le sens des aiguilles d’une montre?

    A part ça, quand j’étais petite on me disait de tourner la cuillère dans le chocolat chaud pour que ça refroidisse. J’ai mis très longtemps à comprendre que non, ça ne ne réchauffait pas quand on tournait la cuillère dans l’autre sens. Même pas blonde.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *