Je suis venue vous dire

J’ai repoussé le moment. Je n’ai jamais aimé les adieux.

Il y a neuf ans, je tapais dans Google « comment créer un blog ». Il y a neuf ans, je prenais l’une des meilleures décisions de ma vie.

Dernièrement, j’en ai pris une autre, et, même si je ne suis plus des plus assidues ici (euphémisme), ça pique un peu.

Je pense que vous n’êtes plus très nombreux, mais je ne voulais pas partir sur la pointe des pieds. C’est qu’on en a vécu, des choses, ensemble. On a (beaucoup) ri, on a (un peu) pleuré, on s’est (quelquefois) énervés. J’ai lu chacun de vos commentaires, et vous n’imaginez pas tout ce qu’ils m’ont apporté. Je ne sais pas par quel miracle, quand je vois ce qui peut se passer sur les réseaux sociaux, cet endroit est resté assez préservé de la malveillance. J’ai toujours ressenti beaucoup d’amitié, de gentillesse, d’humour et de finesse dans vos mots, je me suis souvent dit que j’avais beaucoup de chance d’avoir des lecteurs comme vous.

Ce blog a changé ma vie, et c’est en grande partie grâce à vous.
Il m’a prouvé que je n’étais pas la seule à avoir un humour douteux.
Il m’a envoyé du soutien durant la période la plus difficile de ma vie.
Il m’a permis de rencontrer des personnes qui comptent énormément.
Il m’a fait prendre conscience de l’impact des mots.
Il m’a aidée à trouver ma place.

– Mais alors, Josiane, pourquoi elle ferme le blog ?
– Ben j’en sais rien, moi, Monique. J’espère qu’elle va nous le dire, on n’en peut plus de ce suspense.

Si je ferme ce blog, c’est pour la plus simple des raisons : je n’ai plus l’envie.
Je n’ai jamais réussi à me forcer. Planifier des articles, écrire tous les jours, très peu pour moi. Ce n’était jamais très régulier, mais j’écrivais quand j’avais quelque chose à raconter, et envie de le faire. Cette envie s’est éteinte, alors que je croyais que c’était impossible.
Peut-être que le fait d’écrire ailleurs (dans mes livres, sur Instagram) me suffit, tant sur le plan de l’écriture en elle-même qu’au niveau des échanges avec les lecteurs.
Peut-être que le fait que de nouveaux lecteurs viennent ici et lisent toutes les archives met ma pudeur à rude épreuve (c’est plus facile de se livrer à des personnes qui ont tout suivi depuis le début).
Peut-être que j’ai désormais plus envie de vivre ma vie que de l’écrire.
Peut-être est-ce un peu de tout ça.

C’est douloureux, je ne vous le cache pas. J’ai l’impression de larguer Matt Damon.
Quand je serai vieille, que je mangerai la soupe à la paille, je me souviendrai de ces neuf ans avec émotion. Ils ont vraiment compté. Vous avez vraiment compté.
Céline dirait « Je ne vous oublie pas, non, jamais. »
Lara dirait « Je t’aime, comme un fou, comme un soldat, comme une star de cinéma »
Francky dirait « Tu veux mon zizi ? »
Je dirais juste MERCI POUR TOUT.

(si vous en voulez encore un peu, rendez-vous sur Instagram)

140 commentaires

  1. Serai-je la 1e à commenter pour ce dernier billet ? Ce n’est pas de vrais adieux, vu que j’ai de tes nouvelles sur les réseaux sociaux. Et puis on te retrouve début mai il me semble ! Merci Ginie ??

  2. Le jour où j’ai découvert ton blog j’ai lu tous les billets depuis le début. Et je n’en ai plus manqué aucun. Je suis triste, mais juste un peu, parce que je te lirai encore longtemps dans tes romans : ta carrière ne fait que commencer j’en suis sûre ! ???? à bientôt 😉

  3. Oh bouhahahahahbeuheuheu… mais bon, c’est très personnel ! Vas-y fonce dans la suite de ta vie et je continuerais à te suivre sur instagram et à acheter tes livres of course ! Merci pour tout ce que tu as été pour moi et tous les autres !
    Je t’embrasse !

  4. Quel dommage ! Vous allez nous manquer, un peu, beaucoup, infiniment ! Mais quand l’envie s’en va, il n’y a plus rien à dire ! Continuez l’aventure de l’écriture dans vos livres, nous vous y retrouverons toujours avec un immense plaisir ! Bonne route et peut-être à bientôt !

  5. Je suis triste de lire cet article mais je comprends ton choix.
    Merci pour ces 9 merveilleuses années à nous avoir fait rire, pleurer… Ce n’est de toute façon pas un adieu mais un au revoir car nous pouvons te suivre sur d’autres canaux.
    Merci pour tout Ginie

  6. Je ne sais plus comment je t’ai rencontrée au travers de ton blog,je ne sais plus quand c’était. Peut-être 5 ans.
    J’ai ri et pleuré avec toi, surtout ri, énormément.
    Toutes les bonnes choses ont une fin. C’est à mon avis mieux de le sire clairement plutôt que de le laisser en friche. Et puis c’est courageux aussi !
    Bien sûr je te suis sur instagram (et je ne rate les lettres à mamie pour rien au monde. C’est absolument fabuleux !).
    J’ai hâte de lire le prochain roman et de te rencontrer à nouveau pour celui-là, à Begles, st Medard, Gradignan ou ailleurs.
    Je n’ai toujours pas oublié que je suis la première… ta première dédicace !
    A bientôt ailleurs pour de belles aventures et merci pour tous ces bons moments passés ici.
    Anaelle

  7. On pourra encore lire tes lettres à mamie sur les réseaux ? Et tous les jolis moments que tu partages avec nous ?? Ou moins jolis aussi… ???? Tu continueras à nous écrire des romans trop beaux, trop émouvants, prenants, fascinants… Alors oui si tu n:as plus envie d’écrire formellement sur le blog, fais ce que tu sens bien. Mais reste juste pas trop loin !!

  8. Je ne vais pas te mentir : ce
    Blog, j’y suis attachée mais à présent je te lis ailleurs, je ris et je pleure toujours.
    Une page se tourne, il t’en reste tellement d’autres à vivre avec tes lecteurs, à très bientôt Ginie !

  9. Fidèle depuis le début, c’est ici que je t’ai connu. Alors cette fermeture me donne un petit pincement au coeur, et me vieillit aussi, un peu. Mais, mais… Tu as vécu tellement de belles choses depuis.
    Je t’ai croisé au salon du livre, je n’ai pas osé t’aborder, te laissant avec toutes ces « nouvelles » fans. Celles qui te connaissent depuis les romans…
    Je te souhaite encore tout plein de belles choses, et du soleil pour toujours.
    Merci à toi.

  10. C est par ce logiciel que jelle t ai découverte je ne suis pas là depuis le début…enfin je ne crois pas le temps passe si vite en bonne compagnie…Je t autorisé à fermer la porte (si si genre tu attendais mon accord ????) mais par contre ne change rien à ce que tu es,reste celle qui nous fait rire et pleurer et qui sait rester proche des gens et profondément humaine lorsque nos chemins se croisent sur la toile ou dans un salon…à très vite ailleurs ????

    1. Grrr l écriture intuitive à modifié mes mots j espère que tu devineras les mots modifiés parce qu en principe je sais écrire et que je n ai pas encore bu l apero ????

  11. Ooooooh mon dieu!!!!

    Merci pour ces 9 années, je te suis depuis longtemps déjà et chaque article était un délicieux moment dans mon quotidien de maman…

  12. Oh non ce n’est pas un adieu, juste un autre chapitre de cette belle histoire !! Je continuerai à te suivre …. instagram …. facebook et le plus beau des rdv arrive en mai ! Toujours faire comme on le sent ! Merci pour tout ça et longue route à toi !! <3

  13. Je t ai connue ici et je te suis ailleurs.
    Quelle émotion quand même quand on voit le chemin que tu as parcouru merci de la confiance que tu nous as accordé toutes ces années ???????????? et c’est pas fini! Bisous

  14. Ce soir je suis sur le quai de la gare, tu es dans le train et tu part vers un belle avenir…
    Alors oui mes yeux sont embrumé, mais je suis sûr que nous nous retrouverons…. bientôt, tout près….

    Tu n’es pas seule à avoir grandie Avec se blog… alors merci Virginie pour tout pour avoir été toi!!!

  15. Ben v’la aut’chose.
    Alors fini fini… F I fi N I ni…
    Comme les bons westerns le mot FIN à la fin.
    Comme la tablette de chocolat violette au lait de Alpes. Quand la marmotte n’a plus que l’ alu…
    Comme un vieux pot de nutella vide.
    Comme un Morito à 5 heures du mat’.
    Bref… Tu nous quittes…
    Est-ce que l’on peut venir aussi ? ????

    Snifff…..

  16. Coucou Ginie,
    Je suis triste de lire que tu fermes ton blog mais en même temps, c’est pas comme ci je n’allais plus te lire.
    Je te suis sur fb, je suis moins Instagram, mais je lis tes livres et les cartes à mamie même si j’en vois moins en ce moment
    En tout cas, je te dis merci et te souhaite plein de bonheur

  17. Si tu vois une fille qui pleure à Montaigu pour le printemps du livre, ce sera moi…
    Cependant je te comprends à 1000 %..
    ????????????

  18. Ginie,

    9 ans que je suis tes articles, que les lis avec les larmes aux yeux, des larmes de peine parfois et souvent des larmes de rire (oui oui je suis émotive). Aujourd’hui ce n’est pas un Adieu pour moi car je continuerai de rire et de pleurer avec toi sur Instagram (et j’espère bien un jour en vrai, après la première à Saint-Louis et la seconde à Colmar je compte bien ne pas louper la troisième occasion qui arrivera bien un jour je le sais 🙂 ).
    Je tenais à te remercier pour tous ces moments, ces partages, toutes ces heures que tu as dû passer à prendre le temps de répondre à nos commentaires. Un jour après un email que je t’avais envoyé sur le blog du bébé tu m’as dit : « Encore merci pour ce mail, je sais pas pourquoi mais je me suis revue à 21 ans, j’aurais pu l’écrire. Peut-être pour ça qu’il me touche tant 😉 »
    Cette phrase tu n’imagines pas combien elle m’a déjà aidée à remonter la pente quand ça n’allait pas. Parce que pour moi savoir que j’ai pu écrire un jour quelque chose qui aurait pu te ressembler c’est un énorme compliment.
    Tu m’as donné envie d’écrire et c’est grâce à toi si au moment où on a diagnostiqué ma maladie, j’ai eu l’idée d’ouvrir mon propre blog pour partager cette nouvelle vie avec des hauts et des bas avec ceux qui vivent la même chose que moi. C’est probablement la meilleure chose qui me soit arrivée car c’est grâce à ça que j’ai trouvé ma raison d’être (être utile aux gens comme moi) et ça m’aide beaucoup au quotidien.

    Alors ce n’est pas un adieu à mes yeux mais une nouvelle page qui se tourne et je suis ravie de pouvoir faire partie de ceux qui ont eu l’honneur de partager ces bouts de vie avec toi.

    J’ai hâte de découvrir ton nouveau roman,
    Je t’envoie plein de bonnes ondes dans ce moment qui malgré tout j’en suis sûre n’est pas facile à vivre pour toi,

    A très vite,
    Bises,

    Mathilde

  19. Bonsoir, je te suivais plus sur Facebook et tes livres que sur le blog, je comprends ce choix et j’espère continuer à lire tes lettres à ta chère mamie sur ton mur fb, car ça oui ça me manquerait autant que de ne pouvoir allez aux Tamarins…
    Hâte d’être début mai, pour ton prochain roman qui je suis sûre sera comme une bouffée d’air pur dans le potager d’une certaine maison de retraite ????
    Bises

  20. Bon ben c’est malin je pleure! Merde quoi on s’est grave kiffee nous 2 non? Mais en vérité je l’avais senti, ressenti… Je reste ta fidèle lectrice, surtout tes romans, je te fais une pub de malade auprès de tous ici en Bourgogne!! Je t’aime d’amour ma ginie! Continue d’écrire à ta mamie, j?

  21. Je comprends chère Ginie …j’ai adoré ton blog . Des expressions resteront comme «  bébé-tout-neuf » ou «  ranger la grotte » .
    J’ai lu le plus drôle et le plus difficile aussi . J’ai eu la chance de voir un écrivain naître ,sortir doucement de l’ombre et de l’anonymat puis briller de mille feux et de mille talents .
    Je ne lirai plus le blog mais aujourd’hui tes romans se côtoient dans ma bibliothèque en attendant impatiemment ( euphemisme !!!) le prochain .
    Ce n’est qu’un au revoir Ginie sweet Ginie
    Katia lectrice ici ou ailleurs

  22. un petit mot pour clore l’aventure… pour dire que c’était bien, que j’ai aimé te découvrir ici avant de continuer sur d’autres pages. Un petit mot comme on écrit sur le sable, en sachant que ça disparaitra bientôt, mais c’est joli quand même. ???? Bisoussssssssss

  23. Il fallait bien s’en douter … Ça devait arriver, ça reste néanmoins très douloureux, pour nous, mais je te comprends !
    Je m’occupe de Matt, je te souhaite le meilleur !!!

  24. Il fallait bien s’en douter … Ça devait arriver, ça reste néanmoins très douloureux, pour nous, mais je te comprends !
    Je m’occupe de Matt, je te souhaite le meilleur !!!

  25. La découverte et la lecture de ton blog ont été un concentré d’émotions. Des moments de plaisirs et d’autres avec le coeur qui remonte dans la gorge. Mais toujours un ressenti comme si on y était. Comme si on vivait toutes tes aventures à tes côtés! Et toi ça on le retrouve tellement dans tes romans, bon ok faut attendre 1 an pour faire des rondades chez le libraire, mais on patiente et on s’entraine en mangeant des M&M’s en lisant les cartes postales que tu envoies à Mamie et qui font toujours tellement de bien.
    La fermeture du blog, c’est un tome de ta vie qui se termine mais la suite n’en sera que plus forte.
    Des bisous tout plein little Ginie ????

  26. Bien sûr qu’on en veut + 🙂 on n’efface pas Finie internationale comme ça 🙂
    À très bientôt sur les réseaux et merci d’être toi, au top !

  27. Rholalalalallala…. Même si je te suis partout ailleurs, j’aimais bien les petits rdv du blog (un peu comme si ici c’etait La famille, un petit coin secret et préservé…)
    Les larmes mêlées au fou rire vont me manquer…
    merci encore pour tout ça et pour la suite, j’en veux encore et encore… ( des romans, des cartes à Mamie, des points brownie…) gros bisous et longue vie à Ginie…

  28. Merci.
    Merci pour ces mots que vous avez partagé avec nous.
    Merci pour les sourires, les rires et mêmes pour les quelques larmes.
    Merci de nous quitter avec encore de si jolis mots.
    Merci infiniment.

    Et surtout bonne continuation…

    Bisettes

    Angiie ?

  29. Coucou Virginie,
    Tu fermes une page pour en ouvrir une autre. Où que tu écrives je te suis ????. J’attends avec impatience ton nouveau livre et une prochaine rencontre dans un salon du livre , pour pouvoir encore rire avec toi de l’importance de l’appareillage anti- ronflement qui donne un petit côté pilote de f16 ou dark Vador ( au choix) et avoir un grand moment d’émotion en évoquant le souvenir de nos Anciens ….
    À bientot Virginie, plus ici mais ailleurs .

  30. Cet espace, le début de nos échanges. Cette photo, les souvenirs qui y sont associés.
    Ici ou ailleurs, ce sera toujours toi.
    Love <3

  31. Merci pour toutes ces larmes de bonheur de tristesse d’émotion….
    J’ai l’impression que tu t éloignes un peu pour vivre ta vie comme tu le dis effectivement ce blog a sûrement été une thérapie.
    Je continuerai à te suivre avec cette impression que nous sommes proches, mais que l’on se voit moins…
    Merci…
    Cécile

  32. Ouh, ça fait bizarre et ça pique un peu. Un chapitre se clôt, mais il en reste tant d’autres. Et puis, on ne se quitte pas vraiment, tes écrits nous accompagnent toujours, juste d’une façon différente.
    En tout cas, un grand merci à toi pour ses 9 années de rires, de pipi culotte (je t’ai maudite autant que mon périnée en post partum plus d’une fois), d’émotions, de larmes. Merci Virginie, et à très bientôt.
    Marine Tchin

  33. Snif ???? !
    Je vous ai découvert via ce blog ily a quelques temps déjà, bien avant les livres. Je me rappelle avoir lu toutes les archives tellement votre humour m’a charmée et me ressemble, j’ai participé pour le vote de la nouvelle Femina. Je me rappelle surtout avoir beaucoup ri et j’attendais les nouveaux posts avec impatience.
    J’ai acheté tous vos livres, j’attends le prochain avec impatience ????.
    Je vous suis désormais sur twitter/instagram et finalement, le support est différent mais vous êtes toujours là : vraie, drôle bref vous-même !
    Je vais évidemment continuer à vous lire, j’aimerais avoir le temps et la possibilité de venir vous rencontrer, juste pour partager qq secondes avec vous et juste parce que vous pourriez être une amie tellement j’ai l’impression de vous connaître même si c’est faux car nous ne connaissons que peu de choses. M1is ce n’est pas grave, vous m’avez permis de vous découvrir, de découvrir votre monde et de vous lire.
    Merci pour tout, ce n’est pas un au revoir, j’aurai toujours le plaisir de vous lire.
    Ce message est mon tout 1er sur le blog, je suis une liseuse de l’ombre ????
    Encore merci, merci pour tout et continuez ce que vous faites, vous le faites bien alors ne changez pas !!!

  34. Cela va me manquer mais je comprends
    Je continuerai à te vous lire ailleurs
    Merci pour ces belles années
    A bientôt Ginie (Je ne peux dire adieu )
    Une briviste de la foire de Brive qui a eu le bonheur rappeler sa fille Laura (tu te rappelles)
    Bises

  35. Merci à toi aussi pour ta folie, ta tendresse, ta bienveillance et tes sacrées blagues pourries: le coup du Francky Vincent faut vraiment être inspiré ????
    Cette légèreté même face aux sujets les plus délicats va me manquer ici sur ce blog mais je sais que je vais la retrouver en mai.
    Je garde espoir de te croiser un jour! tout comme j’espère un jour rencontrer les spice girls…en terme de faisabilité je ne sais pas ce qui est le plus probable ???? tu deviens une star…une romancière à succés mais celle que j’apprécie particulièrement c’est la maman que tu es et que je ne connais pourtant qu’au travers de tes mots…de tes maux…
    Alors bonne route sur cet ailleurs et saches que je…

  36. Quel dommage mais je comprends et je t encourage (je te tutoie car tu me l’avais suggéré il y a fort fort longtemps lors d’un échange en mp) à écrire encore et toujours jusqu’à ce que tu sois rendue à boire la soupe à la paille
    Je te suivrais partout tout le temps vers l’infini et au delà
    Bises à vous trois et enjoy your choice

  37. J’ai envie de pleurer.
    Mais je te comprends tellement.
    J’ai envie de pleurer.
    Car c’est une page de ma vie qui se tourne aussi.
    J’ai envie de pleurer.
    Même s’il y a au fond de quoi en sourire.
    J’ai envie de pleurer.
    Mais je te dis Merci pour tout ce que ton blog m’a apporté
    J’ai envie de pleurer
    Et me console en te disant à bientôt dans ton prochain roman plein d’étoiles…

  38. C’est pas comme si on s’y attendait pas, mais suis triste de voir ce blog fermer…
    Merci pour les rires, les pleurs, merci pour tou.
    Même si je ne commentais pas tout, je crois avoir tout lu, et c’est comme si je perdais une copine…
    Je te souhaite tout le bonheur que tu mérites et je lirais tes livres avec autant de plaisir que tes billets.

  39. J’ai adoré ton blog et j’aime te lire merci pour ces fortes émotions que tu transmets si bien!Je te souhaite beaucoup de bonheur pour tout!

  40. Oh ! Quelle nouvelle 🙁 !
    J’ai adoré te lire ici. J’ai suivi tout depuis le debut. Tu m’as aidé, tu m’as fait pleurer, tu m’as fais sourire, tu m’as fait comprendre des choses.
    Je continuerai de te lire encore et encore avec tes livres et touuuut ce qui suivra !
    Merci pour tout.
    On se suit sur les réseaux 🙂
    Des bisous !!

  41. Merci de m’avoir émue …et tellement fait rire …tu as même réussi à re-muscler mon périnée ( si si si !!! ) même si ce grand …chépuki …a dit un jour qu’il fallait savoir mouiller sa culotte de temps en temps …non ?? ..ah c’est pas lui qui a dit ça ??!!!
    Enfin bref ….
    Je te , vous , souhaite une très longue et jolie route !!!!!!!
    ps : tu vas me manquer quand même !!!

  42. J’aurais tellement aimé lire une dernière fois ton texte sur le « sport tue », j’ai failli me faire pipi dans la culotte au moins 50 fois en le lisant ! Bonne continuation Ginnie et continue ton merveilleux chemin d’écrivain ! ????????

  43. Pour ma part je ne suis pas étonnée. J’avais compris avant que tu l’ecrives . Continues de nous enchanter encore et toujours dans tes livres, sur insta.
    Comme dirait Céline j’irais où tu iras…

    Doux baisers

    Rachel

  44. Ça veut dire que je te suis depuis presque le tout début !! L’époque où on ne connaissait ni ton vrai nom ni ton visage … sauf la moustache ????.. ton parcours est incroyable ! Bravo !! Bien contente de m’être mise à FB et insta pr te suivre du coup! Gros bisou et merci pr tout ces instants partagés ici ????

  45. On est toujours là où que vous soyez en soutien !!!!
    L’essentiel c’est de faire ce qu’il vous plaît !
    Bravo pour ce beau parcours !
    A très vite (ailleurs !)

  46. Merci pour tous ces moments de déconne, de grandes joies, de petits riens et de peine incommensurable partagés avec nous. Bonne route (et je reste à bord du rade sur les réseaux sociaux…).

  47. Putain! 9 ans! Comme le temps passe en bonne compagnie 🙂
    Merci pour tous tes jolis mots, pour les sourires, les ricanements, les larmes. Merci d’avoir partagé tout ça et de m’avoir permis de me sentir moins seule.
    Bonne route à toi et tes hommes.
    À bientôt sur insta et à travers tes romans.
    Oserai je te claquer une bise?
    J’ise.
    La bise Ginie ????

  48. Tchao petit blog et merci de m’avoir fait connaitre une nana que je suis maintenant sur facebook, instagram et lit tout ses bouquins à en pleurer de rire ou de larmes 🙂 A jamais dans les meandres du net XOXO

  49. Ce n’est qu’un aurevoir car heureusement pour moi (nous) il y a Fb et instagram et puis tes livres, je te suis depuis fort longtemps et j’aurais été malheureusement de te perdre « complètement ».
    Encore une fois MERCI MERCI MERCI pour tout ce que tu m’as apporté et tu continueras « ailleurs ».

  50. C’est par ce blog que je t’ai « rencontré », j ai lu dévoré chaque article, J ai vu le syndrome de l imposteur s envoler j ai vu tes fesses aussi hiiiihiii… Non sans rire, j ai eu le coup de foudre pour ton écriture dès les premières lignes alors merci , Merci pour toutes ces émotions partagées, Merci de t être tant dévoilée, merci d avoir tant partagé avec nous, Merci de nous avoir tant apporté, Merci d être toi tout simplement…
    Je t’embrasse
    Virginie (cf SIF de la foire du livre Brive) 😉

  51. Mes larmes coulent, comme lorsque je t’ai rencontré à Nancy. Parce que ce blog m’est apparu quand juillet 2012 à été une épreuve pour moi, parce que tu as répondu à un message tard dans la nuit alors que j’étais à l’hôpital en 2016, parce que ce blog a fait de nous tes 1eres lectrices, les témoins de ta nouvelle naissance. Une vie plus publique s’offre à toi et il y avait encore ce petit réseau privé…. Mais on comprend… Et on te suivra ! Merci

  52. Ohhhh nooooon quelle tristesse !! Ce blog etait une pépite ! Tout comme toi Ginie <3
    Tes billets vont me manquer ! J'aurais tellement aimé en relire certains… Quelle plume !
    Merci pour tous ces fous rires, ces larmes, cet humour, ces purs moments de bonheur… Merci pour tout… Ne t'arrêtes jamais !

  53. Merci pour ces années de partage, tu as su jouer avec mes émotions et à travers tes billets et tes romans tu m’as aidé à traverser certains moments difficiles.
    Continue d’etre Toi, surtout ne change jamais. Et on se retrouve vite ????????????

  54. Merci à toi Ginie ! Pour tout… pour les énormes fou rires, pour les larmes parfois mais surtout pour la bonne humeur et la gentillesse tout le temps.
    Je t’embrasse fort et à la prochaine dédicace <3

  55. Tu vas me manquer « mi molette » mais je sais que je vais retrouver ta plume, ton humour, ta sensibilité dans tes livres.
    Merci Ginie pour ces moments de rire, pour ces larmes, pour ta sincérité, pour ton optimisme, pour tes faiblesses, pour tous ces mots qui mis bout à bout font naître des torents de larmes, des tonnerres de rires.
    Pliss foss Ginie et plein de bonheur maintenant que tu as pu prendre ton envol littéraire pour notre plus grand bonheur

  56. Je te connais depuis le début de ton blog qui coïncide avec le début plus ou moins du mien. Cette époque où bloguer avait un tout autre sens, une toute autre saveur. J’ai aimé te suivre toutes ces années et te remercie pour ta ténacité. Mais tu ne disparais pas tu migres vers d’autres supports
    ????

  57. Je n’ai jamais commenté…mais je te suis…sur fb insta…etc…
    Et tes livres qui m’ont fait rire et tellement pleurer que les gens dans le métro (bah oui avec 2 gnomes on lit quand on peut !) me regardaient bizarrement ????
    Bref je continue à te suivre! Où tu iras j’irai!????

  58. Merci pour tout. Les émotions qui ont serré ma gorge, les éclats de rire très nombreux ont participé à rendre mes nuits au bureau plus agréables. Et surtout merci d’avoir mis des mots sur une souffrance légère pas grave mais présente ce syndrome de l’imposteur que je ressens à chaque velléité d’écriture. Je vous retrouve malgré tout en mai, j’ai hâte. Merci, bisous, merci

  59. Je t’ai connue ici. Je t’ai connue sur Over Ze Rainbow. Tu as,sans le savoir, un peu tout changé pour moi. Frappée dans ma chair par ce « deuil périnatal » comme on dit, j’ai livré sur Over Ze Rainbow mon premier témoignage. La première fois que je donnais à lire mes maux de de parfaits inconnus. Je me souviens encore du mail que tu m’as envoyé. Des mots qui m’ont donné envie d’y croire. C’était il y a 4 ans. Et depuis, devine quoi? J’ai créé un blog. Je débute dans ce grand monde si mystérieux, je prends confiance peu à peu. Peut-être même que je le finirai ce livre. Merci à toi.

  60. Finie j’ai découvert ton blog il y a plusieurs années grâce à une amie et ce jour là j’ai adoré tes billets et je n’en ai plus rater aucun. J’adore ta plume, ton humour et le ton que tu met dans chacun de tes billets. J’ai ri, j’ai pleuré et parfois je me suis reconnue dans certains billets. Tu va nous manque mais comme je te suis sur les réseaux sociaux un peu moins ???? et puis il y a tous tes livres et les autres nombreux à venir que je ne raterais pas. À bientôt pour d’autres Aventures. Et encore merci pour ta plume.

  61. Merci à toi ginie! Un blog, ça rapproche les gens et en lisant le tien, tu faisais un peu parti de nos familles. Mais tu ne nous quittes pas vraiment et j’ai vraiment hâte de te retrouver très vite dans ton prochain roman!
    Merci pour tout et surtout ne changes jamais.

    Amandine

  62. J’imagine que la décision n’a pas été si facile que ça à prendre. Je suis comme toi, j’ai le coeur gros, c’est comme si on fermait la porte de la maison familiale que l’on vient de vendre… Même en te suivant sur les autres réseaux, ici, j’avais l’impression d’être plus dans l’intimité. Mais je suis tellement heureuse de tout ce que tu vis (et ce n’est pas fini, j’en suis sûre… vivement le film ^^).

    Alors la larme à l’oeil, ma Ginie, merci infiniment pour toutes les émotions que j’ai pu avoir en venant ici <3 <3 et… n'arrête pas d'écrire 😉
    1000 bisous et à très vite

    PS : On pourra venir relire des billets ou il n'y aura plus du tout d'accès ?

  63. J’ai fait la même chose le jour où je t’ai découvert… Lire tous le « articles » plus anciens, rire comme une otarie enrouée… Et me moquer de ce que pouvait penser compagnon et ses amie de moi pouffant de rire sur mon lit par une canicule incroyable sur la cote d’azur…me trouver proche de toi car originaire de Bordeaux et d’a peu prés le même age alors penser qu’on a peut

    1. Etre des amis communs. Realiser qu’on a des connaissances communes… Et je continue de te suivre ailleurs… Merci pour tous ces sourires depuis que j’ai gouté à ton.blog.

  64. Et comme dirait Céline « j’irai où tu iras ! »
    Je t’ai connu ici et j’ai adoré lire tes billets et partager un pt bout de toi et de ta vie.
    J’ai adoré lire tes livres
    J’adore te suivre sur insta
    Donc finalement où que tu sois, ça me va 😉

  65. En voyant le message dans la boîte mail, j’ai vite compris, j’ai laisser passer du temps. Pas envie que toute cette période s’arrête, vraiment. Pas envie de ce point final. Alors je me disais que peut être avec un infime espoir tu ai tjs des doutes sur cette fermeture mais plus on lit et plus on comprend. Merci de nous avoir fait vivre tous ces moments magiques. Les plus beaux, les plus drôles et mémorables mais également les plus graves, sincères et purs. Merci d’avoir était cette sœur drôle qui manie les mots à la perfection et qui porte la vie avec élégance, générosité et humour. Cette plume va me manquer car c’était toi à l’instant T et non une histoire, aussi belle soit elle, comme tu as pu le faire et tu le fais bientôt pour la 4eme fois.
    Merci Ginnie pour tous ces moments passés en ta compagnie… ??

  66. Merci pour tous ces rires, ces larmes et ces tranches de vie. Tu nous a régalé !! Et surtout merci pour tes merveilleux livres, continue, ne t’arrete pas <3 ! Une lectrice assidue du blog et de tes livres ????

  67. Ton blog va me manquer mais je comprends ta décision. Et je continuerai à te lire ailleurs. Merci pour tout ce que tu as partagé ici!

  68. N’oublie pas d’éteindre les lumières en partant et de couvrir les meubles avec des housses… on ne sait jamais… ????
    A très bientôt sur d’autres Canaux et IRL j’espère (j’ai un dîner au resto en retard !) et gros bécots ????

  69. waouh je me doutais qu’un jour tu cesserais d’écrire sur ce blog mais je ne pensais pas que je ne pourrai plus jamais relire tes articles… je t’ai découverte par hasard il y a quelques années, car nous avons en commun de connaître une étoile… mais si j’aimais ce blog c’est surtout pour tes articles toujours plus désopilants, qui m’ont fait rire aux larmes ou pleure de douleur… ce qui m’arrive très rarement aujourd’hui! et même si je n’étais plus aussi assidue à te suivre, je suis triste… mais je ne peux qu’accepter cette décision et tu viens d’en déclencher une chez moi : aller me faire un compte instagramm pour continuer à te suivre tout comme sur facebook! @ bientôt donc 😀 (ah oui et je dois toujours me procurer tes livres XD)

  70. J’ai commencé à te lire sur ton autre blog, j’ai ouvert mon second blog sur tes conseils, j’ai versé ma larme quand tu as été publiée… bref, tu vas me manquer.
    Mais il est temps que je te pose une question qui me taraude : lorsque tu es sortie de l’anonymat, as-tu enlevé les articles où tu traitais ta BM de pute ?? Je me suis toujours demandée.
    Belle route Virginie, je continue à te lire ailleurs avec joie ?

  71. Si Drasik savait…il chialerai
    Si Chewbacca savait…il chialerai
    JE sais….
    Mais derrière mes larmes il y a de la joie d’avoir tant tant rigolé, glousse, fait des rondades. Puis pleurer, discuté, te connaitre (un peu plus que virtuellement), être ensemble un peu.
    Je ne suis pas tu le sais une grand ouf des réseau socio…pas d’IG….un micro FB (sous une autre idendite) ou je te lis. Merci pour ici, merci pour tes romans que j’ai tous lu avidemmment et en gloussant !
    Salut Finie, embrasse Dominique et toute ta trbu
    Je m’essuie les pieds en sortant…

  72. Putain, 9 ans… Mais oui en fait, quand j’y pense, je crois que l’Hippo n’était pas né quand j’ai commencé à te lire ! Et 9 ans plus tard, voilà où tu en es ?
    Y’a pas à tortiller, l’aventure blog nous a toutes apporté un truc magique ! La bise, Ginie ?

  73. Eh ben moi je dis « le blog est mort, vive le blog » ????
    Tu as bien raison de vouloir vivre ta vie et je penses aussi que tu as beaucoup à vivre niveau carrière car comme d’autre l’ont dit, ça n’est que le début et je sais déjà que ça va être épique ! Tu as tellement apporté à chacun par le biais de tes billets, tu continues d’apporter tant de choses par les mots de tes livres, où on te retrouve tellement bien, il est bien temps pour toi de profiter un peu des beaux trésors que t’offre la vie. Et puis, oui, tu continue de nous « parler » encore, le salon à juste changé un peu… Je prendrais toujours plaisir à te lire que ce soit sur Instagram ou, à fortiori, dans tes livres (et dans les futurs films en découlant youhouuu ????) Vie Ginie, et vie bien, vie beau, vie fort. Amicalement

  74. Matt pleure a chaudes larmes, il n’a rien vu venir le pauvre. T’inquiète pas je me dévoue pour lui effacer son chagrin avec la chanson de francky. Il me dit que tu vas tellement lui manquer, que tu écris tellement bien et puis avec cet humour si incisif ????
    Quel culot il me dit ça a moi alors que j’essaie de lui remonter le moral. Ça ne fait pas longtemps qu’il te connais mais tu as laissé un très bon souvenir notamment tes billets vacances. Bon qu’il arrête de chouiner celui la. Bonne continuation et à bientôt sous d’autres cieux ????????????

  75. Comme beaucoup ici, je t’ai connue via ce blog, puis par ton premier roman publié.
    Alors ce n’est qu’un au revoir, tu continuera de nous faire rire, pleurer, voire les deux en même temps sur les réseaux sociaux et tes livres.
    Promis, on continuera de s’essuyer les pieds avant d’entrer.
    Zoubis

  76. Je me souviens que lorsque j’ai découvert ton blog, il y avait un encart précisant pourquoi tu l’avais ouvert. « Pour pour publier ton roman ». Mission accomplie et bien plus encore, j’ai envie de dire. Bravo à vous deux.

  77. J’ai partagé avec toi beaucoup d’émotions, j’ai ri, pleuré, ragé, aimé avec toi. Je me souviens de ton accident de piscine et du bleu qui s’ensuivit 😉 mais aussi de tes doutes quant à l’évolution de ton petit, alors que j’avais moi même des doutes quant à l’évolution du mien. En bonne fayote j’ai tous tes livres parce que je t’aime et j’aime tes mots, alors comme disait la grande philosophe Sheila :  » Je te suivrai, où tu iras j’irai, fidèle comme une ombre jusqu’à destination » 😉

  78. Je n’étais pas là au tout début mais je suis restée assidue ces dernières années à lire chaque billet. Votre façon d’écrire, de décrire la vie, qu’elle nous fasse rire ou pleurer, ou les deux en même temps, est vraiment belle.
    Je continue à apprécier votre humour et cette façon de raconter en lisant vos livres et vos posts sur IG, et j’attends le prochain roman avec impatience
    Merci

  79. Un adieu par ici et une vie qui continue … Je continue à te suivre par le biais de tes romans. D’ailleurs, c’est ici que tout a commencé…

  80. Coucou,

    Lectrice depuis la première heure, j’ai peu commenté au début, un peu plus lorsque je tenais moi-même un blog et passais mon temps sur la blogosphère, puis moins lorsque j’ai eu mon premier enfant, jusque plus du tout, ces dernières années.

    Pourtant, j’ai toujours aimé te lire, partagé un peu de ta vie.

    J’ai envie de te dire que tu es une merveilleuse personne. J’ai beaucoup d’amitié, même si elle est virtuelle, pour toi. Je te souhaite plein de belles choses, des éclats de rire, de l’amour, de garder ton humour pourri que j’adore et surtout, surtout, du bonheur et de la santé.

    Je hais les adieux. Je reporte les miens sur mon blog depuis longtemps.

    Tu auras toujours une petite place dans mon coeur.

  81. Alors le hasard.. j’ai pensé à ton blog il y a deux jours.. il va « me » manquer… mais je te suis ailleurs alors je suis pas triste. Je t’adore, tes livres sont superbes.. tes personnages sont juste « humains » . Bref je te Kiffé.. .????????.

    A très bientôt

    P.s les courriers à mamie sont à imprimés ????.

  82. Merci Ginie pour tout ce que tu as écris sur un autre blog ou ici. J ai continuer à te suivre a travers tes romans qui sucitent toujours autant d émotions!

  83. J’ai ri, j’ai pleuré en lisant ce blog… Et je continue en lisant tes livres, tes publications diverses.
    Rien n’est fini, ce n’est que le début (enfin, il va me manquer quand même un peu beaucoup ce blog ????).
    Love sur toi et ta petite famille plus si toute neuve que ça ??

  84. Merci pour tout ce que tu as écris ici, tu as suscité tellement d’émotions chez moi ????
    Je te suis sur Instagram et je lis tes livres alors je profite encore de tes mots ????
    Je te souhaite plein de bonheur et d’amour.

  85. je suis là depuis longtemps même si je parlais bien peu, effectivemement j’ai lu et partagé beaucoup de choses, et j’attendais ce retour impatiemment. Je reviendrai sur une de tes phrases, cet espace a été préservé de malveillance, c’est à cause de toi ou grace à toi plutôt, « d’amitié, de gentillesse, d’humour et de finesse  » tout ça tu le portes en toi, on ne peut donc pas y opposer de méchanceté ou alors on se tait tout simplement devant ton humour su décalé et si désarmant
    Merci de m’avoir fait rire et pleurer, d’avoir partagé

  86. Lectrice silencieuse depuis bien 7 ou 8 ans, j’ose enfin t’écrire que oui tu vas nous manquer! Même si on le sentait venir sans trop vouloir y croire…Je pense que c’est en lisant ton blog que j’ai le plus pleurer et le plus exploser de rire sous le regard résigné de mon mari-plus-tellement-neuf. Je continue de te lire dans tes livres où je reconnais tellement ta plume. Plein d’amour et coeur avec les doigts.

  87. Merci Ginie pour tout ce que tu as écrit ici, pour les éclats de rire et les larmes aux yeux (et parfois les gros sanglots). Merci pour tout ce que tu écris dans tes romans. J’espère vraiment te voir un jour sur un salon du livre en Belgique pour te le dire en face (enfin, ce sera plutôt « hmmm merciiii hihi » mais le coeur y sera ?)

  88. Poisson d’avril ? Non ? vraiment pas ?
    Merci pour tout alors.
    Bonne continuation et faites/fais signe lorsque vous/tu/you viendras signer à London. I’ll be there!
    Voilà, c’est exactement ce que fabriquent les blogs: une proximité qui donne envie de se tutoyer alors même qu’on n’a pas gardé les cochons ensemble… Et des élans de tendresse qui se visualisent à sens unique parce que si je sais à quoi tu ressembles, un peu de ce que tu penses, tu ne connais pas beaucoup tes lecteurs et lectrices du blog. Mais ils existent et tu vas nous manquer. Et comme tu peux le constater, nous te sommes tous reconnaissants pour ces moments partagés et nous te souhaitons ‘all the best’.

  89. Je t ai découvert ici…un coup de foudre !! Oui oui ! J ai adoré te lire, j aime ta personnalité, ton œil pour décrire les choses de la vie…et ton style est juste au top…merci d avoir pensé à fermer la porte de ce blog…je n attendrai plus de nouveaux articles..un peu sniff sniff quand même…mais ça se comprend et c est tout à ton honneur ! Peut être l ouvriras tu un autre jour..quand tu en auras envie.. En attendant je continuerai à me régaler de ta prose par ailleurs. Belle continuation

  90. Au revoir à ton blog alors…
    C’était via lui que je découvrais qu’il était temps de retrouver le chemin de ma librairie pour me procurer ton nouveau livre. J’espère que l’info me sautera aux yeux via les réseaux sociaux. :/
    J’aimais bien rire avec toi, ton humour douteux comme tu dis.
    Je suis optimiste, un jour, tu pourrais changer d’avis et revenir. 😉 Rien ne l’interdit. Hihi
    Belle journée,

  91. Merci!
    Merci d avoir répondu à mon mail il y a 4 ans ( peu de blogueuses le font fait encore).
    Merci pour d avoir répondu à chaque commentaire que j ai pu poster ici.
    J ai adoré vous lire, vous m avez fait rire et souvent pleuré.
    J ai dévoré vos deux premiers livres ;toujours autant en retard je lirais le numéro 3 quand vous publierez le 4 😉 .
    Profitez de votre vie d écrivain entourée des vôtres .
    Longue vie à vos personnages de papier!!

  92. Bonjour Ginie,
    Pas vraiment de surprise, et je comprends complètement.
    Ce n’est pas un souci pour moi (même si certains billets bien rigolos vont me manquer 😉 ), car je te suis sur insta et FB ? et que je dévore chacun de tes bouquins dès leur sortie 😉 (le prochain est pré-commandé, j’ai trop trop hâte !!)
    Plein de bisous et de chaudoudoux pour cette page qui se tourne, jamais trop évident malgré tout ???

  93. Quel dommage. J’avais beaucoup de plaisir des qu’un nouvel article paraissait. J’ai souvent lu la boule à la gorge et je me suis surprise à rire à gorge déployée… bonne route à vous et que le vent vous porte.

  94. Merci pour tout ces petits articles que j’attendais Toujours avec impatience !!!
    Vivement mai !!! Et si nos chemins ne se croisent plus ici ce n’est pas si grave car je vous suivrai ailleurs ! Et vous avez entièrement raison il ne faut rien faire sans envie ????

  95. 9 ans piting ?
    Cela ne nous rajeunit pas dis donc josiane !
    … Bon j’avoue, je n’en ai connu que 6/7 sur les 9… mais quelles années !
    Suis pas vraiment surprise par ton billet, on a bien vu que tu n’étais plus là depuis un certain temps… je ne crois pas avoir lu un bilan 2017 par exemple :p
    Comme on dit chez moi : « kénavo », c’est à dire « bon vent, qu’il te porte là où tu le souhaites »
    Merci pour toutes ces années, ton blog est comme tu t’en souviens peut être à l’origine de bien des choses pour moi, à commencer par mon blog à moi…
    Je continuerais toute ma vie à avoir le cœur qui bat plus vite à chaque fois que je vois ton nom dans une librairie et ne désespère pas de te rencontrer en vrai.

  96. Ah zut. Ca m’embête vraiment de te voir quitter ce support parce que j’aimais bien t’y suivre. Et puis surtout parce que je ne suis pas sur Instagram/facebook/twitter et consorts.
    Mais tu as bien raison de rester fidèle à tes envies. Alors, je te souhaite bon vent et tu vas me manquer.
    Ou il va vraiment falloir que je m’y mette aux réseaux sociaux…

  97. Merci Ginie pour tous ces moments passés à te lire depuis tant d’années.
    Entre fou rire et larmes, tes mots m’ont souvent touchés en plein coeur et ceci perdurera dans tes livres.
    <3 <3 <3

  98. Bon, bin j’ai fini par venir lire quand même… je suis au bureau avec les yeux qui brillent (et non je n’ai pas fumé du hakik), c’est malin…
    Pour citer l’auteure (et je fais ce que je veux si je veux mettre un « e ») : « Je ne sais pas par quel miracle, quand je vois ce qui peut se passer sur les réseaux sociaux, cet endroit est resté assez préservé de la malveillance. J’ai toujours ressenti beaucoup d’amitié, de gentillesse, d’humour et de finesse dans vos mots ». Et je répondrais (pour citer Vanessa et Serge) : « on récolte ce que l’on sème »
    Ma choupette a quasiment l’âge de ton blog (9 ans en juillet), c’est un bel âge. Bon un peu chiant aussi et on sent pointer l’adolescence. Du coup, finalement c’est peut-être pas plus mal de nous éviter ça ;-))
    Pour être sérieuse deux secondes : merci. Merci pour tes mots, merci pour nos quelques échanges mailesques (ou j’invente des mots, il est désormais évident que je ne suis pas la plus grande fan de l’Académie Française), merci pour les rires, les fous rires, pour les pleurs aussi, pour ton honnêteté.
    Je suis tellement heureuse pour toi de tout ce qui t’arrive, tu as énormément bossé pour ça. Ne crois surtout pas que ce soit un miracle, ou une chance, c’est grâce à toi et à ceux qui t’aiment (et j’en fait partie… et là heureusement que c’est la pause déjeuner parce que je suis devant mon écran en train de vider la boîte de mouchoirs en papier, c’est pas joli joli à voir).
    J’espère avoir la chance un jour de te le dire en vrai (même si c’est quand même plus facile d’écrire). J’ai ma brouette de bouquins à faire signer mais j’avoue être gênée par les dédicaces parce que c’est un temps court, où tout se presse dans la tête, où on aimerait tellement dire mais où bin il y a des gens qui attendent. Je me lancerai peut-être un jour
    Bon sur ce, et pour paraphraser notre ami commun John Keating : « Carpe diem – Seize the Day, make your life extraordinary! »

  99. Je suis arrivée sur votre blog un peu par hasard un jour. Et depuis je le suis assidûment. Vous m’avez fait rire et pleurer. Je me souviens encore d’un article sur la course à pied avec un infarctus du mollet : j’ai éclaté de rire ….. j’étais au boulot !!!! 🙂
    J’attends impatiemment le prochain livre. Alors je vous souhaite une très bonne continuation. Avec plein de nouveaux livres et de belles histoires.

  100. C’est mon chef qui va être content. Il ne me retrouvera plus en train de me marrer comme une baleine derrière mon écran et la fin de blog va certainement marquer une hausse de ma productivité. Fini de m étouffer en mangeant mon choco prince trempé dans ma tasse de thé. Et moi qui me suis réjouie en voyant dans ma newsfeed un nouvel article que j attendais depuis des mois, j ai la mine déconfite – j ai même mis en doute la fiabilité de mon lecteur de flux et revenais de temps en temps vérifier par moi même qu’il ny avait pas de nouvelles du bébé presque tout neuf, d’une épilation foireuse ou d’un week-end face à l océan.
    Bon vent Ginie – pas intestinal, le vent hein! et merci pour tout surtout!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *