La moustache, ça fait tache

Il y a les classiques.

t'as un bout de gras dans les poils


Il y a les collectors.

pontes sèches ?


Il y a les trop trop drôles.

ta touffe m'étouffe


Il y a les mal placées.

emmanuel chainlourdes-leon


Et puis il y a la mienne.

(mais, quel dommage, je n’arrive pas à remettre la main sur les photos).

Je suis une brune. Une vraie.
Une qui a des grands-parents siciliens.
Une qui a une grande gueule surtout quand il faut pas et beaucoup moins quand il faut.
Une qui aime les blagues sur les blondes.
Une qui aime les hommes qui aiment les blagues sur les blondes.
Une qui jure de ne jamais se décolorer les cheveux mais qui découpe le visage de Cameron Diaz et met le sien à la place. Juste pour voir.

Une qui a des poils. Partout.

Ca commence sur les orteils. C’est pas non plus des cheveux, hein, mais faudrait pas grand chose pour que je les confonde avec mes lacets, le matin.
Ca continue sur les jambes et là, c’est la jungle. Si je me rase, j’ai à peine terminé le geste que de nouvelles têtes commencent à percer. Si je m’épile, un, ça fait mal, deux, ça fait mal.
Je vous épargne ce qu’Herbert Leonard appelait avec finesse le triangle d’or. Idem pour les pelotes d’angora sous les aisselles. Finalement, tout ça est facile à camoufler et j’avoue qu’il est assez rassurant d’avoir toujours son doudou sur soi.
Venons-en à ce qui me gêne le plus.
La moustache.
Ce que les esthéticiennes appellent la lèvre supérieure. (…)

J’ai tout essayé.
La décoloration, qui donne l’impression que Barbie Poufiasse t’a collé ses cheveux sur la bouche.
La crème dépilatoire. Oui, je sais, fallait pas.
L’abandon, la friche. Mais mon mec a commencé à me taper dans le dos pour me dire bonjour.
Finalement, la cire est le moyen le plus efficace. Mais, bordel, qu’est-ce que c’est douloureux. A chaque fois, j’ai l’impression que je m’arrache la bouche et les dents.

on fait un jeu ?
Ca la fait rire, cette connasse.

La cire a d’autres inconvénients, surtout quand on a une vie sociale.
– Il ne faut pas s’épiler la moustache le jour même d’un rendez-vous, sous peine de sembler avoir légèrement la main lourde sur le rouge à lèvres.
– Il ne faut pas s’épiler la moustache une semaine avant un rendez-vous, sous peine de passer pour un sosie de Docteur Ross et sa barbe de trois jours.
– Il reste toujours une ombre brune, très légère, qui rend vaine toute tentative d’êter Cameron Diaz.
– La déforestation est à réaliser dans le plus grand secret. L’homme ne doit rien savoir de cette opération et encore moins en être témoin, sous peine de se voir affublée d’un surnom difficile à assumer. Au choix parmi José Bové, Magnum, Hitler, Roger.

J’envisage d’avoir recours à l’épilation définitive, mais c’est une autre histoire.
Ce qui me préoccupe pour l’heure est la mise en route imminente de ce qu’on appelle communément un heureux évènement.
La densité pilaire a été l’un des critères qui m’a fait choisir l’Homme plutôt qu’un autre. J’aurais mal supporté d’avoir le torse plus poilu. Ou de ne pas distinguer nos jambes sur les photos.
L’Homme est donc un vrai brun. Un velu. Un touffu.
Du coup, j’ai peur de ce qu’on va fabriquer. Je crois que je le prendrai assez mal qu’on confonde mon bébé avec le chien.
« Hoooo qu’elle est migonne ! On dirait Cheetah ! »

Finalement, je crois qu’on va prendre les devants et qu’on l’appellera Cousin Machin.

Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai les sourcils qui poussent.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires

  1. Wow, voilà un truc que je n’aurais jamais osé écrire, mais qui me parle très méchamment. Franco-algérienne, so …. Disons que mes cheveux sont superbes. Et que pour le reste, … après des années à manches longues, compulsion de la pince à épiler, je laisse un peu vivre … On est un peu des laissées-pour-compte de l’épilation, les gueunons, c’est laser ou c’est rien.

    Je ne sais pas si tu es sérieuse pour la peur du bébé poilu, en tout cas je le suis, je ne veux pas que ma future petite fille vive ça ! Regarde, même les adultes n’ont pas de scrupules à se moquer d’une ado, je pense à Lourdes.

    Brrrref. Tout ça pour dire :

    On a qu’à demander un prix pour le laser, on se fera passer pour un couple, ou que sais-je, ils doivent bien faire des réducs, c’est la Kriz.

    1. Circé, ma soeur de poils !
      Pour la peur du bébé poilu, je le prendrai comme il sortira, hein, je vais pas le foutre à la poubelle, mais si c’est une fille, j’espère qu’elle sera imberbe. Et à l’adolescence, elle s’épilera les sourcils avant Lourdes. Je ne suis pas Madonna, je suis Scarlet Johansson j’ai dit.

  2. C’est marrant, ma plus grande hantise, c’était d’avoir un nouveau né avec des poils noirs sur les oreilles et une grosse touffe toute raide sur la tête (oui à la naissance moi j’appelle ça des poils ce qu’ils ont sur la tête)

  3. Comment dire, humm..
    En fait, j’ai commencé à lire ce blog y a genrre une semaine, puis je me suis dit que ça serait bien de commencer par le commencement, donc je relis tout depuis le début.. et j’en suis là ! et bah franchement, j’ai encore plus envie de lire la suite !
    Une bonne tranche de rire ou de comparaison fortuite mais rassurante, ça fait du bien!
    (Au passage, un certain livre va pas tarder à arrive sur ma table de chevet !)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *