Le cadeau surprise

surprise

Je ne suis pas douée pour faire des surprises.
Je veux dire, je sais vernir les ongles de ma main droite, je suis capable de louper des pâtes, je peux accrocher le portail avec la portière deux jours de suite, je fais trembler les murs en dormant. Avec tous ces dons, il serait inhumain et cruel pour mes congénères que je sois, en plus, douée pour faire des surprises. Alors, pour équilibrer, quand je prévois d’en faire une, il se passe systématiquement un étrange phénomène : je me mets à clignoter et un message s’allume sur mon front : « J’ai une surprise pour toi, demande-moi, j’avoue tout. »
Je suis trop impatiente de faire plaisir pour garder le secret. J’ai d’ailleurs arrêté d’acheter les cadeaux de Noël en avance car je les offrais immédiatement, j’en rachetais d’autres, que j’offrais immédiatement, j’en rachetais d’autres et mon banquier m’envoyait des lettres d’insultes.

Le truc plus étonnant, c’est que je ne suis pas non plus douée pour recevoir les surprises.
C’est comme si, à force de les foirer, j’avais développé un sens spécialement destiné à débusquer celles qui me sont destinées. À chaque fois qu’on essaie de me surprendre, je choppe un regard, un chuchotement, une attitude et je comprends ce qui se trame.
Il faut dire que, souvent, les organisateurs ont oublié leur discrétion dans leur culotte.
Pour mes trente ans, tous mes proches m’attendaient au restaurant où le mari-presque-tout-neuf m’emmenait dîner. Pour que je ne me doute de rien, ils m’avaient tous appelée dans la journée et avaient bien insisté en me disant « A la prochaine », éveillant mes premiers doutes. Je n’en avais plus aucun en arrivant devant l’entrée. Le long du trottoir, à la queue leu leu, étaient garées toutes les voitures que je connais parfaitement.
Pour sa demande en mariage, le mari-presque-tout-neuf avait besoin de mon tour de doigt. Monsieur n’étant pas du genre à se compliquer la vie, il me l’a tout simplement demandé, l’air de rien, entre le fromage et le dessert.
Bien évidemment, je n’ai pas à cœur de briser leurs illusions. Si un jour on crée l’Oscar de la meilleur simulation de surprise, je gagne.
Des exemples comme ça, j’en ai à la pelle. C’est pourquoi, l’autre soir, quand le mari-presque-tout-neuf m’a dit « je vais chercher quelque chose, je reviens », mes antennes se sont allumées.

C’était le 5 janvier. Deux jours plus tard, c’était ma fête.
Normalement, on ne se fait pas de cadeau pour les fêtes, il arrive même qu’on oublie de se les souhaiter (enfin il arrive que j’oublie de la lui souhaiter, l’inverse valant peine de mort), mais j’ai vite senti le traquenard.
– Tu vas chercher quoi ? j’ai demandé.
– Quelque chose, il a répondu, avec un air qui voulait dire « Je vais chercher un cadeau pour ta fête mais chut, c’est une surprise ».

En revenant, il avait le sourire de l’adolescent qui vient de regarder les pages lingerie de La Redoute. J’étais en train de préparer à manger, il est venu tourner autour de moi. L’impatience étant notre dénominateur commun (en plus des poils), il n’y a pas été par quatre chemins :
– Je ne sais pas si je vais pouvoir tenir.
J’ai fait semblant de ne pas comprendre de quoi il parlait. Il a insisté :
– Tu sais ce que je suis allé chercher ?
– Un spray pour l’haleine ?
Ça ne l’a pas fait rire. Il est sorti de la cuisine, j’ai entendu du bruit dans l’entrée et il est revenu, les mains derrière le dos.
– Quelle main ?
J’ai choisi la droite, il a dit non. J’ai choisi la gauche, il a dit non. Le mari-presque-tout-neuf a quatre ans. Il a finalement consenti à me donner mon cadeau, en expliquant qu’il avait voulu me l’offrir pour Noël mais qu’il ne l’avait pas trouvé, alors là, il n’avait pas pu passer à côté.
J’ai compris en voyant le paquet que c’était un objet d’occasion. Toutes les possibilités ont défilé dans mon cerveau. Je n’avais aucune idée de ce qui se trouvait dedans.
Il m’observait en souriant. La dernière fois que je l’avais vu si fier de lui, il m’avait offert un parfum qui lui avait tellement plu qu’il avait fini dans la chambre d’amis à éternuer pendant des heures.

J’ai ouvert le paquet.
J’ai vu la poignée.
J’ai tiré l’objet.
Je n’ai pas eu à faire semblant.

Quelques mois plus tôt, lors d’une soirée, j’avais confié qu’il y avait un objet que je regrettais de ne plus avoir. Un objet sur lequel j’avais passé des heures, des jours, des mois, dont je sentais encore le plastique sous la pulpe de mes doigts, dont j’entendais encore les sons métalliques. Un objet qui avait sans doute contribué à mon amour des mots.
Un objet qui symbolisait mon enfance, que mes parents avaient certainement donné et dont la seule évocation ravivait chez moi toutes sortes d’émotions d’alors.

Cet objet, le mari-presque-tout-neuf en a trouvé plusieurs d’occasion (à des prix frisant parfois la folie), il a mis plusieurs jours à réussir à en avoir un et il est allé me le chercher avec l’excitation d’un gosse avant Noël.

Ma dictée magique.

dictee-magique

Depuis, la maison résonne de « Essaie encore une fois », de « Tu as gagné ! » et de gloussements lâchés par la gamine qui se cache en moi.
Et aussi de « Alors, elle était pas top ma surprise ? »
Si, elle était top.
*Voix métallique* : Tu as gagné.

Ginie, surprise

Rendez-vous sur Hellocoton !

40 commentaires

  1. Wouah quelle surprise !!!!! et donc bonne fête avec un peu de retard…. !!! des millions de bisous et merci à la dictée magique d’avoir fait découvrir à toi chère Ginie, la magie des mots !

  2. Bonsoir Ginie,
    On ne peut pas oublié ce jeu hypertechnologique de l’époque qui a occupé nos journées et quelques soirées de notre enfance. Quelle chance, tu as d’avoir en ta possession cet objet devenu si rare ????. Bonne soirée et merci de réactivité ma mémoire de gosse ,????

  3. toute mon enfance aussi la dictée magique
    j’expliquais le jeu à mes enfants l’autre jour, comme j’aimais y jouer et eux, plutôt matheux que fort en français, n’ont pas compris quel intérêt j’y trouvais
    Sérieux j’ai accouché de gosses qui ne sautent pas de joie en entendant parler de dictée magique!!!!! Ce ne sont pas mes gosses!!!

  4. Trop de la chance ! Quand j’étais gamine ma cousine l’avait (5 jours d’écart et des parents qui n’avaient pas les mêmes moyens, j’adorais aller jouer chez elle !). Bref, c’est un des jouets qui me faisait fantasmer ! Et du coup je trouve que tu as trop de la chance !

    Et puis nous on a de la chance que tu reviennes écrire un peu ici.

    Je profite de ce commentaire pour te dire que j’ai hâte de lire ton prochain Roman. Le 1er était bien, avec le deuxième tu es allée plus loin dans le style, l’écriture, l’histoire (je l’ai trouvé plus abouti encore que le 1er). C’est donc pleine d’espérance que j’attends le troisième (je me rends compte d’un coup que je suis balèze pour mettre la pression !)
    Mercie Virginie

  5. Je ne me lasse pas de vous lire. .. mais c’est trop court !!! C’est comme du chocolat on en mange un morceau, puis un autre et on se rends compte qu’on a déjà fini la tablette ! À tres vite je l’espère !

  6. Ahhh j’ai pas trouvé la surprise avant tu ne le dise ! Ma cousine en avait une gamine, j’étais jalouse, et je n’en ai jamais eu !

    Pour les surprises je suis comme le mari-presque-tout-neuf, je suis impatiente d’offrir, je tiens pas ????

  7. C’est supet touchant. Non mais moi aussi je m’appelle Virginie et mon chéri ne veut pas entendre parler de ma fête car sur le calendrier c’est écrit Raymond et quelque fois même Epiphanie ????. Alors tous les ans, alors que ma soeur et ma mère me la souhaite, il dit à bon et regarde le calendrier d’un air perplexe. Un jour j’aurais peut être la surprise qu’il me la souhaite, qui sait. Bon en vrai je m’en fou, il peut aussi oublier mon anniversaire ça n’est pas le genre de chose qui me vexent.
    Mention spéciale quand même au mari plus tout à fait neuf.
    Virginie

  8. ????????????????????????
    Je kiffais grave ce jeu… Je vais essayer de le retrouver dans ma maison d’enfance. J’adorais.
    Quand j’ai vu ta photo, tu m’as fait une de ces surprises… et fait revivre des moments d’enfance oubliés !!!! Merci

  9. Hannnn….j’avais la dictée mzgisur et aussi son copain calcul magique 🙂 et a Noël le gros barbu en rouge a ramène un telecran au fiston 🙂 on est vintage aussi ici !!

  10. Haaaaan ! Une de mes copines l’avait et j’en rêvais !! (bien sûr, elle ne me la prêtait jamais suffisamment longtemps). Ce qui est drôle, c’est que j’y ai repensé il y a quelques jours alors que ça faisait des années que j’avais oublié l’existence de ce jouet !! Tu as gagné, je vais devoir m’en trouver une. Pfff. :p

  11. Trop choubidou Monsieur ton mari. Vraiment mignon et sympa.
    Je suis plutôt une bonne conspittrice/organisatrice de surprise, j’ai plus de mal â en recevoir (mais les apprécie…paradoxe crie mon nom !)
    Revival 80’s dictée magique !!!

  12. ho m… justement, je l’ai cherché, je voulais l’offrir à ma fille

    un de mes jouets préférés quand j’étais gosse

    j’ai été trop triste de voir que ça ne se vendait plus ou alors à des prix prohibitifs, mes parents se sont aussi débarrassé du leur 🙁 🙁 🙁

  13. C’est trop dingue, ma belle (et stupide parfois) mère m’a balancé il y a 3 semaines « j’ai vendu la dictée magique » j’ai craqué un fusible au tel « non mais serieux ta folie de tout vendre c’est n’importe quoi ca ne se vend pas, et puis Sophie va Peter un cable, t’as vendu ca combien ? » « 35€ » je te passe le double savon et les noms oiseau … finalement elle s’est désistée de la vente et nous l’a refilée pour Noël. Complète et nickelle comme neuve… on en a aussi profiter pour récupérer game boy et autre joyeuseté. Je déteste le bon coin qui donne l’impression à nos anciens qu’ils peuvent tirer profit de tout, meme si ils n’en en pas besoin … « ca ne sert à rien, c’est grenier » « Non, ca NE TE sert à rien. Mais ce sont nos souvenirs » bordel.

  14. Oh ! Il est super ton homme ! La dictée magique ! J’adorais ce jeu ! Je me demande où a fini le notre… Sans doute a-t-il rendu l’âme après tant et tant d’heures de jeu. Mon mari adore faire des surprises et moi j’adore me faire surprendre. Lui ne se fait pas prendre mais au moment où je découvre la surprise il est capable de sauter sur place comme un gamin, de pousser des cris ou de taper des mains avec l’enthousiasme d’un enfant. Spontané mon homme et moi j’adore !
    Bonne fête à toi Ginie 😉

  15. Excellent ! Retrouver un jeu qui évitait de chercher les mots sur le dictionnaire, et qui aujourd’hui évitera de les chercher sur Google, c’est quand même quelque chose. ????

  16. Mdrrrrrr
    Je m’attendais à une vieille machine à écrire mais la dictée magique !!!
    Là j’avoue : chapeau bas !!!!
    Moi aussi je l’avais petite j’adorais !!!!
    Trop veinarde !!!

  17. Merci pour ce moment surprenant, je lis des quelques mots qui me font m évader… Le temps d une minute… dans mon baraquement où notre armée m a envoyé passer l hiver. Merci de ta compagnie si loin des miens.

  18. Le cadeau qui te catapulte dans les années 80 ! 😉

    Je suis tombée sur ton blog ce matin, je me suis roulée dedans toute la journée, j’ai ri aux éclats, j’ai pleuré, j’ai lu tes aventures (le toboggan) à ma fille (elle a hélas une passion pour Aquaboulevard), et j’en redemande ! Merci de tout cœur.
    A bientôt.

  19. merci pour ce billet si drole et si tendre tout à la fois!!!!Ce mari (presque) tout neuf est un amour de mari quand même….Belle année de mots les plus fous, les plus doux, les plus droles et les plus inattendus !!!

  20. Excellent.. Mon petit frère en a eu une… Que de souvenirs;.. Tu m’étonnes que tu t’éclates… Top génial ton cadeau…
    Bonne fête en retard… Bravo au petit mari…

  21. Aaaaaaaaaaah !!!!!! quel merveilleux cadeau !!!!!!!!
    J’ai reçu un arbre magique à Noël, offert par ma mère (hm… pardon … la mère noël) qui m’avait dit que je pouvais essayer de le commander, que le père noël avait peut être oublié me l’avoir déjà apporté, il y a quelques années (décennies ??? lol). Avec l’âge, en effet, il avait oublié 😉

  22. Ah la dictée magique… Moi je me souviens d’avoir bloqué sur le mot commode ! Je ne mettais qu’un « m » au départ, mais on ne m’y a plus reprise ! C’est une bien belle surprise, embrasse-le pour moi hihihi !
    PS : j’ai la même maladie que toi pour les cadeaux surprises, dès que je les ai faits/achetés, je suis obligée de tout offrir immédiatement, j’ai trop hâte ! Et moi aussi mon banquier n’aime pas ce trait de personnalité 😉 Bises

  23. Mon fils s’éclate avec celle de ma « petite » sœur (30 ans) qui est restée chez mes parents, c’est sa « tablette » 😉
    Malheureusement, mon Ordi-Mini et sa case rouge (super !!! 1 point) n’a pas survécu le haut parleur n’a pas tenu 🙁

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *