Le melon

L’autre soir, j’avais une furieuse envie de melon. Genre j’aurais été capable d’aller en cueillir au milieu de mygales, d’en manger sur la tête de Moundir, d’aller manger chez ma belle-mère pour croquer dans la chair d’un melon. Il m’en fallait.
Le souci, c’est que j’avais la flemme de sortir et qu’il est beaucoup plus facile de se faire livrer une pizza qu’un melon. J’ai demandé, ils font pas de pizza au melon. Alors je n’avais plus qu’une solution, réussir à convaincre le mari-presque-tout-neuf d’aller m’en acheter.

J’ai donné de moi les copains, j’ai donné de moi.

Pas la peine d’insister, je ne vous dirai pas ce que j’ai fait en échange de ce service.

Non non. C’est un blog bien ici.

Bon d’accord.

Puisque vous y tenez.

Je ne peux rien vous refuser, vous avez vu.

Cachez les yeux des enfants, c’est hard.

Je vous aurai prévenus.

Allez, à 3 je le dis.

1, 2, 3.

Jairegardéfastandfurious.

Voilà, c’est dit, on passe à autre chose.

 

Le primeur-qui-fait-des-fruits-et-légumes-qui-déchirent-la-culotte est à cinq minutes en voiture de la maison. Trois si tu y vas en avion, quatre si Superman pousse la voiture, six si tu n’écrases personne.
C’est pas loin quoi.

Le mari-presque-tout-neuf, accompagné du bébé-presque-tout-neuf, est parti à 17h15.
A 18h30, ils n’étaient toujours pas rentrés. J’ai essayé d’appeler, je suis tombée sur la messagerie.
Je ne voyais que deux possibilités.

Soit il s’était perdu (il avait peut-être oublié d’aller tout droit) et, à force de rouler, s’était retrouvé dans un bled paumé du fin fond de la Moldavie. Là-bas son téléphone ne captait pas, il faisait froid, ils avaient faim et un mammouth s’apprêtait à écraser la voiture. Il mettrait des années à retrouver la route de la maison, le bébé-presque-tout-neuf aurait des cheveux blancs (et ma belle-mère serait morte).

Soit il avait rencontré une femme magnifique qui lui avait proposé de la suivre sur son île personnelle aux Maldives. Il avait longuement hésité, rapport au fait qu’il est quand même fou de moi, ne l’oublions pas, mais finalement elle lui avait montré ses seins et il avait cédé.

Dans les deux cas, ça faisait chier, j’avais envie de melons.

J’en étais à envisager de prendre la voiture pour aller en chercher moi-même, perspective qui me réjouissait moyen moyen, lorsqu’ils sont rentrés. Je vous laisse imaginer mon soulagement, si j’avais été un chien j’aurais remué la queue.
J’ai fait un gros bisou au bébé-presque-tout-neuf ;
J’ai fait un petit bisou au mari-presque-tout-neuf (faut pas déconner, il a failli se barrer sur une île quand même) ;
Et je lui ai arraché les sacs plastique des mains, à la recherche des précieux.

Ils étaient lourd, j’ai failli me déboîter la rotule du petit doigt.

Dans un sac, il y avait des brugnons.
Dans un sac, il y avait des abricots.
Dans un sac, il y avait des courgettes.
Dans un sac, il y avait des pommes de terre.
Dans un sac, il y avait des tomates.
Dans un sac, il y avait des cerises.

J’ai cru que c’était une blague, mais non.
Il avait oublié les melons.

La Moldavie, c’était pas mal finalement.

Ginie, pour le meilleur et pour le pire

Rendez-vous sur Hellocoton !

49 commentaires

    1. Andrée : ouais, à ce stade on peut tous les mettre dans le même panier (les mecs, pas les melons).

      Fce2 : on est d’accord, j’aurais dû divorcer sur le champ !

      Bensmum et Katie les coquines : ah non, chez moi les envies c’est permanent 😉

      Emie : même pas, je me suis dit qu’il allait me ramener des concombres… Mais depuis j’ai fait des stocks.

      Chritia : ah non, Céline Dion c’est moi qui meurs. Lara, à la limite 😀

      Fluffy : mais j’aime encore plus les melons moi !
      (coucou chéri)

      Milky : oui oui et en plus il a fait le dîner. Non mais.

      Céline : ah ouais, pas mal aussi le tien ! Et pour le raisin, il prend du vin ?

      Caroline : c’est juste une habitude à prendre 😉

      Papacube : je te le dis ou pas que ça m’étonne à moitié ?

      Christelle : ahahah bonne idée !
      Pour le melon du McDo, je confirme, mais t’as pas goûté celui de mon primeur. Limite je mangerais la peau.

      Sabine : j’ai hésité pour le titre, j’avoue 😉

      Clarabelle : quand je lui demande d’acheter des jeux vidéos, il ne se trompe jamais…

      Stella No : je vais finir par le croire !

      tante nat : non non, j’y suis allée le lendemain. Mais il a fait le dîner.

      tite crapule : j’avoue que j’ai ri aussi. Le lendemain.

      lola : ah ça, c’est pas pareil quand il doit acheter de la viande hein.

      1. pffff, ça fait 5 ans qu’on habite dans un appart et ça fait 5 ans qu’il me demande où sont les assiettes… on doit déménager… ça me déprime de recommencer, il venait de comprendre où elles étaient ! (nb et elles ont jamais changé de place ^^)

  1. Bah le mien, quand je lui ai dit de me prendre des tomates, il m’a pris des tomates pelées en boite mdr ! il m’a dit que j’avais pas précisé… pfffffffffffffff
    Va au restau, t’auras peut-être du melon lol
    bon app’ !

  2. la prochaine fois, demande lui des fraises, et tu l’auras ton melon! (les mecs, c’est comme les enfants en phase d’opposition: toujours utiliser la stratégie de la psychologie inversée!!!)

  3. non mais là c’est cause de divorce!! putain! en plus t’as gardéfastandurious! bon en même temps il est revenu malgré la maldivienne et sa couronne de fleurs…
    c’est pas possible! il devrait y avoir une étude de faite sur le sujet pour nous prouver qu’on a raison nous les femmes!! c’est chromosomique!!

  4. rhaaa les hommes c’est tout à fait ça… ou alors tu demandes des aubergines et il te ramène des courgettes… et là tu dis « mais t’es blond c’est pas possible », ben oui en fait!

  5. N’empêche, tu t’es bien faite arnaquer…. tu t’es tapé fast and furious pour rien… rien que pour ça, il mériterait de se taper un marathon de films du genre « dirty dancing », « pretty woman », « ghost », etc… histoire de le marquer pour que plus jamais il n’oublie tes melons…

  6. Hum j’en connais une qui est allé exprès hier au C Market pour du sopalin et qui est revenu avec des cabas SANS sopalin !
    Bref, cet aprem je retourne aux courses !
    Bises

    PS : gardéfastandfurious= preuve d’amour absolue !

  7. Tu peux peut-être demander à certaines blogueuses de t’en filer un peu du leur? (oh, ça va hein)

    Le Jules, chaque fois qu’il passe la porte d’un supermarché, en ressort avec des merguez. Je crois qu’il souffre d0un défaut de programmation du neurone liste de courses.

  8. Salut Ginie!

    alors :

    de 1 faut faire des listes écrites sinon il oublie c’est génétique (je confirme je suis un mec)

    de 2 vous demandez un truc mais vous rajouter plein d’autres trucs vous les nanas (ouais j’aime bien le mec/nana au lieu du homme/femme ou du garçon/fille) ce qui fait que vous noyez votre besoin essentiel dans le superflu, et comme nous les mecs on veut vous faire plaisir on essaye de tout faire, mais point 1 deux la notion de superflu pour vous et pour nous n’est pas la meme: acheter plein de trucs à manger c’Est primordial, necessaire, basique, donc le melon ou les brugnons c’est pareil un truc sucré à croquer ou on s’en fout plein le menton et qui peut faire des glaçes, par contre avoir plus d’une paire de pompes c’Est du superflu^^

    3/ ton mec est un homme de gout, il a pas voulu te ramener du melon sans jambon de Bayonne / Parme / Aoeste / cru

    Bref faites des notes papier écrites, notre cerveau de cro-magnon est resté tres basique

    PS: Fast & Furious 1 c’est le meilleur, au moins il t’a pas fait regarder le 3 Tokyo Drift…

  9. C’est honteux de devoir se taper Fast and Furious et d’être ensuite flouée de la sorte !
    Moi en ce moment, ce sont des envies de pastèques qui me guettent.

  10. Indécrottables ces messieurs les maris, mais bon ils y mettent de la bonne volonté (heureusement, hein) et du coup derrière un sourire un peu penaud et un regard plein d’amour, on s’énerve, on crie et on leur pardonne, jusqu’à la prochaine fois 🙂
    par contre fast&furious, jamais 😉

  11. La vérité sur cette escapade de l’Homme :
    alors qu’il sort de chez Momo le Primeur, il se fait acoster par une superbe nana qui lui fait le coup du « Trick or treat ! » (ou trique dans le cas présent). Soit il lui laisse tater ses melons (et elle ses ananas), soit elle lui montre les siens et devrait s’abandonner à elle pour le resta

  12. La vérité sur cette escapade de l’Homme :
    alors qu’il sort de chez Momo le Primeur, il se fait accoster par une superbe nana qui lui fait le coup du « Trick or treat ! » (ou trique dans le cas présent). Soit il lui laisse tâter ses melons (et elle ses ananas), soit elle lui montre les siens et devrait s’abandonner à elle pour le restant de ses jours…
    Il a fait le choix de lui laisse ses melons et est rentré vaillamment chez lui m’enfin 😉

    Du respect, moi je dis, du respect 🙂

  13. MDR tellement typique…
    Chez nous, c’est arrivée à la porte de l’expo au Centre Pompidou que j’ai eu un éclair : avait-il bien mis le petit pot dans le sac à langer ? Réponse : non ! Dans la liste des choses à mettre dans le sac, il avait oublié l’essentiel, en gros… Merci à Monop’ qui est en face du musée !

  14. MDR!!! J’ai eu l’impression d’être chez moi, face à mon mari tellement ça aurait pu m’arriver!!!! Ecoute, ça doit être dans leurs gènes…. ^^ J’espère que tu as râlé un minimum quand même (parce que moi, j’aurais gueulé comme un putois!!!)

  15. Ping : La liste |

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *