Lecture

J’ai reçu deux gentils messages ces derniers jours. Ils disaient, en substance, que j’étais rien qu’une vilaine parce que je vous recommandais des livres juste parce que mes copines les avaient écrits, pour la peine ils ne me lisaient plus, ça me ferait les pieds, y en a marre de ces blogs où c’est copinage et catalogue.

Du coup, comme je suis une rebelle, aujourd’hui je vais vous parler de quelques livres, tous écrits par des blogueuses que je connais virtuellement, plus ou moins. Des copines, des connaissances, des amies dont la plume ne me laisse aucun doute.
Des livres que vous pourriez aimer, que j’avais envie de mettre en valeur ici, puisque c’est l’été et qu’on a un peu plus le temps de lire.

Pour chacun, je mets les liens vers Amazon, mais vos libraires peuvent vous fournir.

 

LES ROMANS

Un tout petit rien, Camille Anseaume

Je sais, je sais, je vous en ai déjà fait l’éloge lors de sa sortie. Mais il paraît que j’ai de nouveaux lecteurs et je ne peux décemment pas les laisser dans l’ignorance plus longtemps.
Si vous voulez lire un bijou, un roman que TOUS CEUX qui l’ont lu encensent, qui touche, fait rire et remue vraiment, c’est ce livre-là qu’il vous faut.
Pour la petite histoire, après l’avoir fait lire à tous mes proches, je l’ai passé à ma grand-mère. Je n’étais pas sûre qu’elle aime l’histoire, mais je me suis dit que la plume de Camille saurait l’embarquer. Le lendemain, elle m’appelait pour me dire que c’était un bijou, que cette fille irait très loin, qu’elle avait éclaté de rire à trois reprises (ma grand-mère n’est pas une éclateuse de rire), qu’elle avait été émue, bref, qu’elle avait A-DO-RE. Je n’ai pas pu m’empêcher d’appeler Camille pour le lui dire et je me suis dit que, vraiment, ce roman était universel.

Le pitch : Le monde de Camille, 25 ans, s’écroule lorsqu elle se découvre enceinte de l homme avec qui elle partage ses nuits mais pas beaucoup plus.
« Le plus gros engagement qu on ait pris ensemble, c était de se dire qu on s appellerait en fin de semaine. C était quand même un mardi. […] C est beaucoup plus que sexuel, c est beaucoup moins qu amoureux. C est nos culs entre deux chaises… »
Son amant claque la porte en apprenant la nouvelle. Commencent alors pour elle douze semaines d hésitation, entre réunions avec ses amies, rencontres houleuses avec sa famille, et rendez-vous médicaux. Camille fait des listes de « pour » et « contre », désespère en montant les sept étages qui la mènent à sa chambre de bonne, et pleure quand un de ses yaourts vient s écraser en bas… Le temps file mais elle ne parvient pas à faire son choix : garder l enfant et l élever seule, ou s en séparer et tenter de reprendre le cours normal de sa vie ?
Camille Anseaume signe, avec une justesse remarquable, un très joli roman sur le passage à la fois douloureux et réjouissant d une existence à une autre. Un récit plein de poésie, tendre et drôle, qui décrit finalement plus la venue au monde d une mère que celle d un enfant.

Pour l’acheter :

*******

Grands boulevards, Tonie Behar

Tonie Behar a déjà commis plusieurs romans, celui-ci est le premier que j’aie lu. Enfin lu… Il est posé à-côté de mon lit depuis l’été dernier, attendant que je trouve le temps de me replonger dans une histoire qui me plaisait beaucoup.

Le thème ne pouvait que me plaire. Je suis très sensible à tout ce qui touche aux rencontres, aux chemins qui se croisent. J’aime les histoires de gens qui se découvrent, qui s’allient, qui passent du temps ensemble, qui cohabitent. C’était donc bien parti, puisque les personnages, apprennent à se connaître et font un bout de chemin ensemble. Mais ça aurait pu ne pas suffire si la plume de Tonie n’était pas si agréable. Les caractères des personnages sont tous différents, parfaitement dépeints et tellement crédibles qu’on se retrouve embarqués dans l’histoire comme si on faisait partie de leur bande. On a envie de leur parler, de passer du temps avec eux, d’y être, de connaître la suite. J’étais pas loin de prendre mes valises et de me pointer sur les Grands boulevards.
C’est l’un de ces romans qui fait aimer les rapports humains et avoir envie d’aller vers l’autre.
Je ne prends pas de grands risques à vous le recommander, je ne vois pas comment on pourrait ne pas aimer ce roman. Une vraie réussite, hâte de m’y replonger, hâte de lire le prochain.

Le pitch : Suite à une rupture sentimentale, Doria, ravissante comédienne de 28 ans, toujours en attente d’un rôle mais sans cesse débordée, s’installe chez son père Max, amateur de poker et de femmes, irrésistible mais léger comme la fumée de ses cigares, locataire dans un immeuble des grands boulevards.
C’est là, au 19 bis boulevard Montmartre, entre la Madeleine et la Bastille, près du Grand Rex, de l’Olympia, des théâtres et des bars, que tout se joue. La Banque Générale, propriétaire de l’immeuble, a décidé de le vendre à la découpe. Tous les locataires risquent l’expulsion.
De Karim, sympathique patron du Broadway Boulevards, à Manuela, qui vend des sex-toys dans sa boutique nichée au fond de la cour, en passant par Sacha Bellamy, le beau gosse du 5e, Mira, la gardienne mélomane, ou Léo Klein, le mystérieux designer… une poignée de locataires atypiques vont s’unir contre la puissante Banque Générale.
Avec sa cour carrée et ses appartements qui se font face, escalier A contre escalier B, l’immeuble se transforme en théâtre. On s’espionne d’une fenêtre à l’autre, on se fait la guerre et l’amour, on se cache dans les placards et on se met en scène sur la page Facebook de l’immeuble, dans l’espoir de faire plier la Banque…

 

Pour l’acheter :

Version papier

Version numérique

*******

Les arbres voyagent la nuit, Aude Le Corff

Aude, je la connais un peu depuis quelques années, via son blog. Je crois pouvoir dire qu’on se suit de loin depuis tout ce temps, qu’on s’apprécie et que la vie a semé sur nos chemins des passages similaires.
C’est sur Twitter que j’ai appris qu’elle allait sortir son premier roman. Je ne l’explique pas vraiment, mais je crois que j’ai été aussi heureuse que si ça avait été moi. Je connaissais son rêve, que je partage, et je n’avais qu’une hâte : me plonger dans sa prose que je sais si jolie.
J’ai donc acheté son roman dès sa sortie… mais je n’ai jamais trouvé le temps de le lire. Je suis impardonnable, d’autant que l’histoire me plaît énormément et que ma mère, à qui je l’ai prêté, l’a adoré (et elle est difficile).
Mais là encore, je ne prends aucun risque à vous le conseiller les yeux fermés. L’histoire, la plume et l’auteure sont belles, foncez. Et surtout revenez me dire ce que vous en avez pensé.

Le pitch : Un professeur de français à la retraite est intrigué par une fillette qui habite son immeuble. Chaque soir, après l’école, Manon se réfugie dans le jardin. Assise sous le bouleau, elle parle aux chats et aux fourmis, quand elle n’est pas plongée dans un livre. Depuis quelques mois, sa mère semble avoir disparu.
Brisant la routine et sa solitude, Anatole finit par l’approcher. C’est autour de la lecture du Petit Prince qu’ils échangent leurs premières confidences.
En côtoyant Manon, le vieil homme va rencontrer d’autres voisins : Sophie, une femme singulière qui le met mal à l’aise, et Pierre, le père de la fillette. C’est tous ensemble qu’ils entreprendront un voyage inattendu jusqu’au Maroc.

Pour l’acheter :

Version papier

Version numérique

 *******

Pas plus de 4 heures de sommeil, Marlène Schiappa

Ca fait une minute que je cherche comment je pourrais vous présenter Marlène, mais je ne sais pas par où commencer. Alors, pour faire court, je dirais que Marlène est une femme qui se bat pour les femmes, notamment avec son site Maman travaille et ses actions dans la vie politique de sa ville. Ca a l’air très sérieux, tout ça, mais Marlène est aussi très drôle et adorable, c’est souvent que je souris en voyant ses statuts Facebook et que je me dis que j’aimerais la croiser en vrai, un de ces quatre, à la place de nos échanges écrits.
Elle a déjà écrit plusieurs livres, des guides majoritairement, et signe donc son premier roman, que j’espère trouver le temps de lire avant la ménopause. Parce que je suis sûre que je vais me marrer, parce que je l’ai vue en parler sur le plateau du JT de France 2 et que ça m’a donné envie, et parce que les critiques que j’ai vu passer étaient élogieuses.
Ah, et aussi parce que j’espère qu’elle y donne le secret pour réussir à trouver le temps de faire tout ça. Moi qui ne trouve le temps de lire qu’aux toilettes.

Le pitch : Émilie et Morgane étaient autrefois les deux meilleures amies du monde. La vie et de mystérieuses raisons les ont séparées. L’année de leurs 30 ans, elles se retrouvent sur Facebook. Émilie s’y présente comme une « maman à plein temps » vivant à la campagne, famille Ricorée avec chant des petits oiseaux et bonne humeur constante. Morgane se raconte comme une working-girl parisienne, avec splendide ascension professionnelle et fréquentation des grands de ce monde.
Mais la réalité est un peu moins rose… Émilie rêve secrètement d’échapper aux travaux inachevés de sa maison, à son mari démissionnaire et à ses enfants trop bruyants. Morgane, elle, collectionne les névroses, veut à la fois un bébé et le pouvoir dans un monde professionnel, certes branché, mais toujours sexiste, où maternité ne rime pas souvent avec promotion. Alors elles vont faire un pacte. Émilie aidera Morgane à concilier ses deux ambitions, et Morgane fera d’Émilie une parfaite workingmum.
Pas plus de 4 heures de sommeil est un roman générationnel, universel, sans tabou, où l’on parle maternité et plan de carrière, féminisme et relooking, NTM et coussinets d’allaitement, baby-blues et amitié, places en crèche et réunions « ASAP ». Entre rivalité et solidarité féminines, on y croise aussi une galerie de personnages secondaires bien vus, attachants ou agaçants : des mères parfaites à la sortie des écoles aux publicitaires bronzés toute l’année en passant par des pères absents et des bellesmères trop présentes, et bien sûr les copines, ces femmes qui entendent tout avoir, ne renoncer à rien malgré les embûches du quotidien. Sur un ton subtil et touchant, parfois féroce, toujours drôle, Pas plus de 4 heures de sommeil est le roman de la génération « digital mums ».

 

Pour l’acheter :

Version papier

Version numérique

*******

Le mystère de la chaussette orpheline, Colombe Linotte

Si vous ne connaissez pas le blog de Colombe Linotte, vous manquez quelque chose. C’est un OVNI, un recueil de pensées et de bons mots qui donne le sourire à coup sûr.
Ca fait un petit moment qu’elle a sorti son livre au titre attirant. A l’image de son blog, elle y croque le quotidien avec sa plume dynamique et décalée. On s’y retrouve forcément, on rit, on réfléchit et on voit d’un autre œil les petits détails qui font notre vie de tous les jours.

Le pitch : Colombe Linotte vit dans un monde parallèle. De ses crises de rangements compulsives aux embûches semées par Luluchatigré, la chatte diabétique, en passant par les velléités écologiques quelque peu draconiennes du Mâle, Colombe Linotte se débat quotidiennement dans un univers à la fois unique et totalement universel. C’est au moment où j’ai fermé le robinet de la douche que j’ai réalisé que ma serviette était au premier étage. J’ai dû me rendre à l’évidence, on ne peut pas sécher entièrement son corps avec un disque de coton. Alors j’ai accepté l’inéluctable (mais j’ai quand même mis mes chaussons).   J’étais assez crédible en réunion puis ça m’a gratté sous la voûte plantaire. J’ai eu à peu près le même rire que Falkor le chien volant de l’Histoire sans fin. J’avais le bras trop court, la vitre trop haute, la voiture trop loin ET MA CEINTURE. Il me semble aussi avoir vu une rivière de lave entre moi et le distributeur de tickets de parking.

Pour l’acheter :

Version papier

Version numérique

*******

Bora-Bora’s bitches, Jacinthe Nitouche

 

Jacinthe, je crois que je la connais virtuellement depuis les débuts de mon blog. Pas tant que ça, de loin, mais suffisamment pour être hyper emballée par la sortie de son premier opus, qui sera bientôt suivi d’un autre.
Si j’ai bien tout compris, Jacinthe n’avait pas envie d’édulcorer sa plume ou de se censurer. Elle appelle une chatte une chatte et une bite… une bite. Elle a donc fait le choix de s’auto-éditer et de garder sa fraîcheur et son humour décalé.
Alors, si vous voulez lire une plume différente de celles qu’on a l’habitude de trouver en librairies, ce roman est fait pour vous. Je ne l’ai pas lu, mais vu la personnalité de son auteure, je suis certaine que le fou rire est fréquent et que l’utilisation de protections urinaires ne sera pas de trop.

Le pitch : Avant toute chose, je préfère prévenir : âmes sensibles et personnes à la santé fragile s’abstenir. .. si tu ne supportes pas la vulgarité et que le langage cru te donne de l’urticaire ceci n’est pas pour toi… Si tu fais également une réaction cutanée aux notes de bas de page , tu risques d’être déçu. Après j’ai envie de dire : advienne que pourra !!!
Que dire à part que je vis, ou plus exactement j’essaye de survivre, avec trois filles plus cinglées les unes que les autres : Pétra Van de Pute, Jane Moreau et Phillis Pine, dans un endroit que nous avons rêveusement surnommé « Bora-Bora ». Oui, sur le papier ça peut envoyer de la bûchette, mais dites-vous que dans la vie c’est pire. Pour épicer le tout, un mâle de nature indéterminée , qui a le don de me mettre le téton en érection et la vulve au court-bouillon, est apparu subitement sur notre palier.
Vous allez donc suivre une année de notre merveilleux quotidien, et quel quotidien !
Quoi ?
C’est moi qui raconte, je ne vais pas vous dire que notre vie est aussi molle que le périnée de Mamie Nova, ce ne serait pas crédible.
Voilà, alors après, il ne vous reste plus qu’à mélanger tout ça dans un shaker, verser le cocktail dans un joli verre avec une paille et le déguster amoureusement.

Pour l’acheter :

*******

Un éléphant de porcelaine, Armelle Beuzit-Adam

Je vous ai déjà parlé du livre d’Armelle, aka Blonde Paresseuse. Une plume touchante, une histoire qui parle à beaucoup et une nana que j’apprécie beaucoup. Je l’ai commencé, pas continué, toujours par manque de temps, mais je n’ai aucun doute sur le fait que vous aimerez ce livre.
Alors il fallait que je vous en reparle.

Le pitch : Un roman pas compliqué, l’histoire d’une grosse fille et de ses amours souvent contrariées, de sa vie oscillant entre le désir d’être une fashion-victim et la réalité de ses mensurations. Lucie a réalisé son rêve. Elle a quitté un job confortable dans une grande société pour ouvrir sa librairie culinaire dans le centre de La Rochelle, conciliant désormais travail et passion. Lucie adore cuisiner et abuse parfois des bonnes choses, c’est bien là le problème. Lucie est grosse. Pas ronde, ni forte, ni pulpeuse, elle déteste ces détours polis destinés à ménager les susceptibilités. Non, elle préfère dire grosse. Et elle assume

Pour l’acheter :

 

 

Pointillés

LES GUIDES

Le dico des parents, Natacha Guilbert et Docteur Alain Benoit

Natacha, c’est ma pote Cranemou. Elle et sa plume délirante ont écrit un gros bouquin en collaboration avec un pédiatre. Super bien foutu et très complet, il allie humour et sérieux en passant en revue tout ce qui touche à la parentalité.
Pour chaque mot, Natacha propose une définition « avant-après », puis le Dr Benoit donne de précieux conseils.
Très honnêtement, un livre à avoir chez soi, un de ces livres qu’on garde longtemps, qu’on peut lire pour se détendre ou quand on a besoin d’une info.
You rock Nat !

Le pitch : « Le lait maternel est-il vraiment plus sain que le lait industriel ? Pourquoi un petit enfant tombe-t-il souvent malade ? Est-ce inquiétant qu’un bébé ne fasse pas de quatre pattes ? Et ma vie sexuelle dans tout ça ? » Vous venez d’entrer dans le monde merveilleux des parents. Vous êtes heureux, probablement fatigués. Sans doute avez-vous reçu une foule d’avis et de conseils depuis que vous attendez cet enfant. Vos proches amis, votre famille, vos collègues vous ont dispensé leurs meilleurs tuyaux. Résultat : vous croulez sous les avis des uns et des autres, souvent contradictoires. Pour faire leurs propres choix, les parents d’aujourd’hui doivent pouvoir s’appuyer sur des informations fiables. Informer les parents afin qu’ils puissent sereinement accompagner leur enfant, c’est le but des auteurs de ce dictionnaire. Ils sont deux, parce qu’un bébé, ça le vaut bien ! La blogueuse et maman Natacha Guilbert dévoile sans langue de bois et avec humour ce qui change vraiment dans notre existence lorsque l’enfant arrive. Le docteur Alain Benoit apporte son expertise et décortique en toute indépendance le vrai du faux. Une mère qui raconte sans tabou, un pédiatre qui analyse sans intox : il faut bien cela pour évoquer de A à Z ces trois ans qui séparent la naissance de bébé de son entrée à la maternelle.

Pour l’acheter :

Version papier

Version numérique

*******

Voyager avec ses enfants, Marie Perarnau

Ecrit par Marie, illustré par PapaCube, deux personnes qui, en plus d’être mes amies, sont super talentueuses, ce livre ne pouvait être qu’un bijou. Et pourtant, de prime abord, je ne suis pas vraiment dans la cible, en tant que flippée des transports en commun. Mais l’humour, les conseils pratiques et les astuces qu’offrent ce guide en font un indispensable pour ceux qui partent en vacances avec leurs enfants. Il faut dire qu’avec sept enfants à eux deux, les auteurs savent de quoi ils parlent.
Un guide qui déboîte.

Le pitch : Quand on est deux, ou quand on est seul, le voyage c’est un peu magique. Mais lorsqu’on a des enfants, la chose se complique très légèrement. Un enfant, ça tombe malade, ça n’aime pas forcément rester huit heures dans un siège d’avion, ça ne reste pas quatre heures dans un musée sur l’histoire de la chaussure berbère… Mais un enfant a besoin de voyager. L’objectif de ce guide est de faire découvrir qu’on peut voyager avec ses enfants, mais qu’il y a effectivement quelques choix judicieux à faire, en fonction de leur âge, de leur nombre, de votre budget et de votre motivation. Ce livre vous dévoile les meilleures astuces parentales testées et approuvées par une armada de papas et de mamans. Vous trouverez des réponses vraies et vécues, des témoignages de réussites et de ratages, des conseils et des bons plans, ainsi que les listes de choses à emporter, les erreurs à éviter, les lieux à privilégier ou à éviter et les astuces d’autres parents pour voyager mieux, pour voyager intelligemment.

Pour l’acheter :

*******

Guide de survie de la jeune maman, Marie Thuillier

Vous connaissez Marie Thuillier ? Non ?
Si.
Marie Thuillier, c’est Camille Anseaume. Pour moi, l’argument suffit à me faire acheter. J’achèterais une thèse sur les hémorroïdes écrite par Camille.
Là, le livre est une succession de listes hilarantes. Quand je l’ai reçu, je n’ai pas percuté de suite que c’était Camille. J’ai feuilleté quelques pages et je me suis dit « putain mais c’est hyper drôle, j’aurais aimé l’écrire ! ». Je pense avoir mentalement insulté l’auteur avant de lire le mot sur la première page.
Si je vous dis que c’est chapeauté par l’excellent site Topito, ça devrait suffire à vous convaincre, non ? Si non, tant pis pour vous, vous ne savez pas ce que vous loupez.

Le pitch : ILS EN PARLENT !
« Une écriture dense et riche, une petite révolution dans la littérature. »
Simone de Beauvoir

« Faut peut-être pas exagérer non plus Simone. »
Laurent Ruquier

« Oui bon disons juste que je me suis bien marrée. »
Simone de Beauvoir, encore

« Mais quand est-ce que tu cherches un travail digne de ce nom ? »
Le père de l’auteur

« Quand tu auras un nez digne de ce nom. »
L’auteur

– Parce que vous avez sans doute déjà plein de livres sérieux surla grossesse, et que vous détendre fera du bien aussi à votre périnée.
– Parce que vous êtes déjà maman, et que vous n’avez pas le temps de lire autre chose que des listes.
– Parce que du coup la liste de courses ça y est, vous la connaissez par coeur.
– Parce que ça fait du bien de comprendre qu’on est(presque)toutes pareilles.

Pour l’acheter :

Version papier

Version numérique

*******

La mère modèle n’existe pas, Claire Delaporte

Vous ne connaissez pas Claire Delaporte ?
Non ?
Si.
Ouais, Camille est complètement schizophrène, fallait bien lui trouver un défaut.
Je viens juste de vous dire que j’avais adoré son livre, eh bien j’ai encore plus aimé celui-là. C’est LE bouquin sur la maternité qu’il vous faut, n’y allons pas par quarante chemins. Il m’a fait penser, en plus drôle encore, à « La femme parfaite est une connasse », sauf que là on parle de la mère. Et y en a à dire. On est toutes la mère conne d’une autre.
(je vous ai dit que je suis en train d’écrire un livre avec Camille ?) (JE VOUS L’AI DIT ?)

Le pitch : Les médias en général bombardent les mamans de conseils très sérieux… et très culpabilisants ! Dans ce livre, on part des conseils pour être une bonne mère épanouie et parfaite et on prend le contre-pied : • La mère modèle décrypte les pleurs de son bébé… / L’autre ne comprend rien et pleure avec lui… • La mère modèle se fait féliciter pour le comportement exemplaire de son enfant / L’autre se fait convoquer par la directrice de l’école… Un livre drôle et déculpabilisant à l’usage des mères indignes !

Pour l’acheter :

*******

Allaitement : le guide pratique, Marjolaine Solaro et Marie-Christine Bourg

Marjolaine, aka Marjoliemaman, signe un nouveau guide. Après avoir abordé la grossesse et les bobos, elle aborde cette fois le thème ô combien piquant de l’allaitement. Allaiter est un choix difficile à faire en raison des avis divergents et de la guerre qui oppose les « allaitantes » et les « biberonnantes ». Pas facile de s’y retrouver pour une future ou jeune maman, la désinformation et les idées reçues n’aidant pas. Ce guide aide à s’y retrouver, avec des infos et des conseils de spécialiste, pour faire son choix, en toute connaissance de cause. Indispensable.

Le pitch : Allaiter, biberonner, faire dormir le bébé sur le dos, sur le ventre, tétine, pas de tétine… Au secours ! Chacun a son idée, les remarques foisonnent, tranchées, parfois culpabilisantes. Ne donnons pas prise aux « on dit que », aux « faut pas » ou aux jugements irrévocables… Comme ce serait dommage que ces pressions à répétitions pèsent sur le bonheur parfait des jeunes mamans ! Ce livre a pour vocation d’accompagner les jeunes mamans vers l’acte bien naturel de l’allaitement, pour qu’il soit simple, source de joie et de bien-être, aussi bien pour le nourrisson que pour la jeune mère. A force d’astuces, de points de vue avisés de spécialistes, vous aurez toutes les clés en main pour un allaitement réussi et apaisé pour une relation privilégiée avec votre bébé.

Pour l’acheter :

Version papier

Version numérique

*******

Les 200 astuces de Maman travaille, Marlène Schiappa

Encore Marlène ! (quand je vous dis qu’elle est hyperactive)
Ce livre recense, comme son nom l’indique, 200 astuces de mamans qui concilient vie pro et vie de mère. Ce sont de vraies astuces, éprouvées par celles qui les proposent, et qui aident réellement à mieux s’organiser, parfois avec des idées qu’on regrette de ne pas avoir eues avant. A lire absolument, surtout si on se sent débordée par le cumul des mandats (hein ? qui me parle ?).
Pour la petite histoire, je suis l’une des mamans de ce guide.

Le pitch : Concilier vie pro et vie familiale, c’est avancer en équilibre sur un fil et risquer à tout moment de se faire aspirer par l’une ou l’autre. Pour ne pas basculer dans la schizophrénie ni passer par la case burn out, ce guide unique propose 200 astuces originales et inédites testées et approuvées par des mamans qui travaillent.
Avec ce livre, grossesse, allaitement, modes de garde et sorties scolaires peuvent enfin rimer avec réunions, objectifs et même expatriation ou entrepreunariat.
Astuces testées et approuvées par des experts de la conciliation vie pro-vie familiale, coachs, sociologues, présidents d’organismes, DRH… et par des mamans qui travaillent !

Pour l’acheter :

*******

59 astuces pour décoder votre ado, Marie-Dominique Sabatier

Parce que nos enfants sont voués à devenir des ados, ou parce qu’ils le sont déjà devenus (ces petits chéris hin hin hin), ce guide apprend à les comprendre encore quand ils ont la voix qui mue et la rebelle attitude. Drôle et touchant et écrit par une personne qui l’est tout autant.

Le pitch : Ce petit livre bourré de CONSEILS et D’HUMOUR vous facilitera la vie avec vos ados (surtout s’ils sont en période de crise), tout en restant des parents « branchés » et « cool ». Vous y découvrirez (entre autres) : • 10 astuces pour être un parent exemplaire… tout en sachant vous faire OBÉIR… • 17 techniques imparables (et parfois drôles) pour RÉVEILLER votre enfant le matin… Il y en a forcément qui fonctionneront pour le(s) votre(s)… • Comment vous protéger du « pillage du frigo » et empêcher votre ado d’aller grignoter tout ce qui s’y trouve (et de boire tout le Coca!) • Les 12 trucs pour savoir instantanément si votre ado est AMOUREUX (sans avoir à lui demander, ni à fouiner dans sa vie…) • Les Secrets des « Super Mamans » pour motiver vos ados à faire LE MÉNAGE (tout en étant contents de le faire !) Et ce n’est pas tout… Vous découvrirez également : • La « check-list » en 14 points du rangement de chambre efficace (imprimez et donnez-lui cette check-list, et non seulement votre ado rangera volontiers sa chambre, mais il le fera aussi plus rapidement!) • Des citations bourrées d’humour et de bon sens… comme « A l’adolescence, les jeunes ont souvent le teint bronzé, c’est dû à l’exposition constante de la lumière du frigo ! 😉  » • Et des CADEAUX qui devraient vous aider dans votre vie de Parents d’ados. COMMENT J’AI EU L’IDÉE DE CE LIVRE Lorsque je me suis trouvée confrontée aux tracas causés par la traversée de l’adolescence de mes « mignons ex-bébés », je me suis mise à la recherche de réponses dans les livres. J’en ai lu beaucoup de très bons sur le sujet mais peu abordaient les tracas quotidiens que peuvent nous causer nos ados. Le sujet me passionnant, j’ai créé le blog « Ado Mode d’Emploi » il y a 3 ans, pour échanger sur nos expériences respectives avec les parents d’ados. Dans ce livre vous trouverez le résultat des astuces testées et approuvées par ces mêmes parents d’ados, qui sont devenus experts en cette période critique de l’adolescence, et je me suis attachée à présenter ces astuces avec beaucoup d’humour et réalisme. J’en profite pour remercier mes ados, mes cobayes en la circonstance ! Ils m’ont permis de tester mes astuces. Et… ça a marché ! Ils n’en reviennent pas eux-mêmes ! Je vous rassure, ils m’aiment toujours autant ! (et ne m’en veulent pas 😉 ) Donc allez-y sans hésitations, testez ces astuces, vous m’en direz des nouvelles.

Pour l’acheter :

Version papier

 

Version numérique

Pointillés

LA BD

Avant, on était deux… (avant la grande invasion), Astrid M

Astrid M, c’est un joli coup de crayon, un humour auquel j’adhère à fond et une nana que j’apprécie beaucoup. Autant vous dire que j’avais hâte de découvrir sa BD.
Je l’ai bouffée en quelques heures. Je voulais en garder pour plus tard, mais comme avec les Smarties, c’est impossible de faire ça. C’est trop bon, alors on mange tout d’un coup. Sauf que là, pas d’indigestion.
J’ai adoré cette BD. C’est drôle, c’est attendrissant, c’est vrai. Je m’y suis retrouvée, j’ai appelé plusieurs fois le mari-presque-tout-neuf pour lui faire lire une planche, il a fini par le lire entier lui aussi.
Je vous le conseille à fond, vous allez aimer, je n’ai aucun doute.
Bravo Astrid !

 
Le pitch : Avant d’avoir des enfants, vous faisiez la grasse matinée le week-end. Avant d’avoir des enfants, vous étiez contre la tétine. Avant d’avoir des enfants, les toilettes rimaient avec tranquillité. Avant d’avoir des enfants, le pou était un inconnu. Mais tout cela, c’était bien avant d’être parents ! Aujourd’hui, vous ne pouvez pas vous déplacer dans le salon sans marcher sur un Lego® qui traîne, le dimanche vous êtes sur le pont dès 7 heures du matin, vous devez planquer les cadeaux de Noël, vous pouvez parler couches et vomi avec de parfaits inconnus. Bref, votre vie a changé… Cette BD à l’usage des parents brosse sans fard le quotidien des jeunes parents mais toujours avec beaucoup d’humour et de tendresse.

Pour l’acheter :

Version papier

Version numérique

Voilà, normalement, avec tout ça, vous ne verrez pas passer vos vacances et vous reprendrez le bureau avec des cernes. Mais vous aurez passé de bons moments.

Moi je vais me coucher, écrire ce billet m’a pris autant de temps que si j’avais écrit un livre.
(un tout petit livre)

J’attends vos conseils de lecture dans les commentaires. Peut-être qu’un jour j’aurai le temps de lire. Faudrait que je sois constipée en fait.
A vous les copains !

Ginie, livraire

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 commentaires

  1. Un tout petit rien je plussois à mort!

    Sinon je me suis régalé avec « Des yeux de Bitch – surtout tu le racontes pas » de Bérénice: une BD d’illustrations d’une page parlant… de sexe 😉

  2. Suite à ton article, j’ai acheté le livre de Camille et je l’ai vraiment aimé. Je suis contente de voir qu’elle en a écrit d’autres (je ne le savais pas).

  3. Tu as bien raison Ginie, en mode rebelle ! Si tu ne peux même pas parler des talents de ton cercles d’ami(e)s blogueur(se)s ! Merci pour ces conseils ! J’adore lire et écrire aussi ! Bisou bisou !

  4. Un tout petit rien, oui il va vraiment falloir que je le lise. Enfin, je vais commencer par l’acheter, ça sera déjà bien…

    Et si je devais recommander 2 livres (ben quoi, t’as pas dit qu’on était limitées à 1!!), sans hésitation ce serait : Les déroutées, de Christel Delcamp (l’air2rien éditions), un magnifique road trip au féminin, une pépite, vraiment!!! Et évidemment Alors voilà, de Baptiste Beaulieu (Fayard), le blog est un régal, le livre à la hauteur, émouvant, drôle, fabuleux tout simplement.

    Bonnes lectures estivales! Et merci Ginnie pour tes articles qui mettent de la joie dans nos vies.

  5. je pense qu après sa ma bibliothèque va s’étoffer un peu , moi aussi j en rajouterais un il est court mais bon sang qu’est-ce-que j ais rit !!! : comment élever un ado d’appartement , ou comment une mère de famille de quatre mâle adolescent raconte son quotidien version documentaire animalier , d ailleurs je vient de voir qu il y avais une suite ,je fonce me la commander !!

  6. c’est malin, j’en ai commandé 3….en meme temps je pars en vacs à la fin de semaine, et il faut bien m’occuper hein…..merci pour les conseils de lecture.

  7. MERCI MERCI MERCI

    pour tout … l’humour, les bons conseils, les rires et les petites tristesses du quotidien
    j’ai découvert ton blog il y a peu et je prends de plus en plus de plaisir à lire tes « petits papiers » que j’attends maintenant avec impatience !!!
    je conserve précieusement cette liste …
    juste un petit bémol …. si je peux me permettre …. tu m’en voudras pas …. hein ???
    je pense sincèrement qu’en tant que consommateurs nous avons le pouvoir de faire changer …. bien … pas tout …. mais tout de même ….d’apporter une réelle évolution à certains …. comment dire … excès ….
    donc, n’hésitons pas à faire vivre nos petits libraires et évitons de nourrir le dieu pognon
    une sorte d’exception gauloise !!
    allez, je vais déjà acheter le livre de Camille … ce sera un début
    merci encore

  8. De bonnes inspirations ! Dévoreuses de livres (mes gars sont plus autonomes ;-)) je note ces propositions alléchantes. Un tout petit rien, de Camille Anseaume est déjà dans mon kindle…je prévois de le lire cet été.
    Et bien sur j’attends (oui je lâche pas) la parution de ton roman <3

  9. Je confirme que le roman de Camille Anseaume (un tout petit rien) est très sympa ! Super pour l’info du livre que tu écris avec Camille, j’ai failli la louper ! J’ai hâte en tout cas de vous lire 🙂 merci pour cette sélection, je m’en vais de ce pas à la FNAC 🙂

  10. Merci pour cette liste. Quelques uns me tentent pas mal. Puis un peu de légèreté et humour changeront de mes lectures sanguinolentes 🙂
    Et comme l’écrit si bien Kaloo, essayons de faire vivre nos petites librairies. La fnac a déjà bien assez de flouze comme ça 🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *