Love actually

Papy et mamie

Ils sont nés loin d’ici, là où les r roulent dans la gorge et le soleil met de la chaleur dans les souvenirs.

Ils ont vécu dans les pages les plus sombres de nos livres d’histoire, quand le pain était festin, tapis dans des abris à attendre que les nuages ne soient plus transpercés par les bombes.

Ils ont fait connaissance l’un de l’autre en même temps que de l’amour.

Ils se sont dit oui-je-le-veux, elle avec sa longue robe blanche, lui avec son élégant costume noir, eux avec une constellation dans les yeux.

Ils ont été déracinés. Ils ont choisi une nouvelle terre, pas loin de l’océan, dans un petit village, pour y planter une maison blanche et y cultiver une famille.

Ils ont eu un garçon. Puis une fille. Puis un garçon. Puis une fille. Puis une fille.
Les garçons portent un prénom ayant la même initiale que celui de leur papa.
Les filles portent un prénom ayant la même initiale que celui de leur maman.

Ils ont rempli des albums de photos, des boîtes de diapositives et des cœurs de souvenirs.

Ils ont agrandi la maison pour que les rires aient plus d’espace pour voler.

Ils ont mis des fleurs dans le jardin, pour faire comme un arc en ciel même quand il ne pleut pas.

Ils ont changé les couches, cousu des robes, coupé des cheveux, soigné des bobos, caressé des têtes, embrassé des joues rebondies, accompagné les devoirs, eu peur pour leurs petits, organisé des vacances, inventé des jeux, attendu des appels, veillé des malades, eu des mauvaises nouvelles, traversé des épreuves, connu de grandes joies, appris en même temps qu’eux, trébuché parfois, pansé les peines de cœur, préparé des chocolats chauds, vu leur grande partir, accueilli une petite-fille, attendu des nuits dans l’escalier que le grand rentre, aidé le grand à déménager, assisté à des mariages, transformé la chambre de la moyenne en bureau, espéré que la dernière resterait encore un peu, trouvé que la maison était trop grande quand les rires étaient partis, vu leurs petits changer des couches à leur tour, embrassé des joues rebondies, caressé des têtes, soigné des bobos, entendu des rires résonner à nouveau…

Ils ont toujours leur porte ouverte, on ne frappe pas, on gratte au carreau et ils sont là, à sourire, à demander comment-ça-va-tu-veux-un-chocolat-chaud, assis autour de la grande table à attendre qu’on leur dise comment on va et si on veut un chocolat chaud.

Ils ne terminent pas une journée sans se retrouver autour de la grande table, tous les deux, à échanger leurs points de vue, à se raconter leurs lectures, à s’aider à terminer les mots croisés, à parler du passé, du présent, à ne pas parler du futur, avant d’aller se coucher côte à côte, bonne nuit mon chéri, bonne nuit ma chérie.

Sur la photo de mariage, il a son bras autour de ses épaules.
C’était hier, c’était il y a soixante ans.
Je leur ai dit l’autre jour : « vous vous rendez compte, vous avez passé trois fois plus de temps ensemble que seul ». Ils ont souri.

Ce midi, ils marchaient devant moi, sous leur parapluie. Il a passé son bras autour de ses épaules, encore.
Les gens qui passaient voyaient sans doute un couple de personnes âgées qui se protégeait de la pluie.
Moi, j’ai vu l’amour.
Et je me suis dit que j’avais beaucoup de chance d’être née avec ces grands-parents-là.

Papy et mamie

Ginie, petite-fille

Rendez-vous sur Hellocoton !

85 commentaires

  1. Et voilà j’ai les larmes aux yeux… C’est superbement bien écrit.
    C’est beau un couple qui continue à s’aimer 60 ans plus tard. Je me demande parfois si les gens d’aujourd’hui en sont encore capables, capables de passer au-dessus de tous les orages…

  2. Mon grand père est mort il y a 6 mois après 62 ans de mariage. Je suis triste pour lui, pour moi, mais surtout pour ma grand mère. Moi aussi j’ai eu de la chance d’avoir des grands parents comme les miens. Merci pour ce message qui m’a fait sourire et pleurer…

  3. Ils illustrent parfaitement l’AMOUR
    Ils ont tout partagé le pire comme le meilleur
    Je leur souhaite d’être heureux encore très longtemps

  4. C’est tellement beau et c’est une telle chance d’aimer et d’être aimée ! Ton texte m’a fait penser à la chanson de Bénabar « Quatre murs et un toit » qui raconte aussi la vie qui passe et qui nous interpelle sur l’importance de profiter du temps présent puisque tout est éphémère. Merci pour ce partage !

  5. C’est toujours émouvant ces histoires, leur histoire.
    Mes gd-parents se st mariés en 1946. Il s’en est allé en 2008, après 62 ans de mariage….
    Mais avant 2008…. ils étaient un.

  6. J’ai eu la chance d’avoir pu fêter les 50 ans de mariage des mes grands-parents paternels. Je leur avais écrit un petit texte et j’avais eu presque honte de faire pleurer ma grand-mère. Mais c’était d’émotion.
    Mon grand-père est parti en février, ma grand-mère n’a pas tenue l’année pour le suivre.
    C’était il y a 20 ans et ils me manquent tellement.

    Profitez bien d’eux et très bon anniversaire aux amoureux <3

  7. Tes mots… leur amour… çà coupe le souffle, çà noue la gorge et çà fait rêver.
    Mes grands parents devaient fêter leurs 70 ans de mariage en mars de cette année, mais mamie est décédée l’an passé.
    Cela a fait un an hier, et je n’ai pas réussi à verser une larme, tu m’as aidée à les libérer.
    (Et puis « Love actually » c’est un de mes films préférés hihi)
    Je me permet de partager ton superbe article!

  8. Une vraie artiste cette Ginie. J’ai assisté au 60 ans de mariage de mes deux paires de grands parents, ça remonte à quelques années vu qu’on part même sur les 70 ans pour une paire, et ça fait un peu rêver ! Et ça fait un peu peur aussi parce que de nos jours, qui pourra arriver à 60 voir 70 ans de mariage ?! En tous cas, très bon 60 ans de mariage à tes grands-parents, et très très belle continuation à eux. Et merci, j’ai envie d’un chocolat chaud maintenant et je n’ai pas de grande table !

  9. Alors voilà je pleure. Parce que j’ai perdu mon papi il y a 1 mois d’une saleté de cancer. Parce que même si la tête de ma mamie s’emmêle parfois, il n’y a place pour aucun doute sur eux, sur leur amour. Que dans sa chambre d’hôpital, le matin, elle lui disait du peu de mot qu’elle peut encore qu’il était beau. Qu’elle a choisi son costume militaire d’apparat, celui de leur mariage pour lui et que au funerarium elle le trouvait si beau, elle nous l’a dit à tous. Et il y avait tellement d’Amour dans ce mot « beau »…
    Pardon si je suis un peu hors sujet, mais même si ça ne dure pas 3 fois plus de temps que le reste de ma vie, j’aimerai connaître un peu de cet Amour là…
    Valérie

  10. Je chiale.c’est magnifique. J’ai perdu mon seul grand père il y a vingt ans,je rêve de ressembler aux tiens.à l’image que je me suis tjs fait des grands parents.
    merci pr ce moment de bonheur <3

  11. Quel bel hommage !! J’en ai pleuré car j’ai pensé à mes grands-parents… Qui roulaient aussi les « r », qui ont fui leur pays, qui ont passé leur vie ensemble, qui étaient toujours ensemble et ne se quittaient jamais. Nous avons fêté leurs 50 ans de mariage il y a 9 ans. Nous avons perdu mon grand-père il y a 5 ans. Ma grand-mère l’a rejoint l’an passé. Elle était si triste sans lui. Nous avons eu 3 ans de sursie grâce à ses arrière-petits-enfants qu’elle appelait ses rayons de soleil. Merci pour ce texte magnifique qui me remplit les yeux de larmes mais me fait prendre conscience de la force de leur amour et de tout ce qu’ils nous ont transmis !!

  12. Quel bel hommage à cet amour; le leur et celui que tu leurs portes. Est ce qu’ils vont lire ce beau message ? Je leur souhaite encore de longues années de bonheur comme ceci. Très bonne soirée.

  13. Comme toujours ta plume nous entraîne dans l’émotion forte, je suis émue que tu partage ce bel évènement avec nous, tes lectrices (et lecteurs). Tu es très généreuse, tu nous fais rire, pleurer, réfléchir et tant d’autres choses encore. Juste bravo et merci.
    PS : j’avance bien dans ton livre et c’est un tel bonheur que je voudrais ne jamais avoir à tourner la dernière page…

  14. Une fois de plus votre article me mouille les yeux, quelle plume… Et qu’elle est jolie et touchante l’histoire de vos grands-parents… Merci pour ces morceaux de vie que vous partagez avec nous Ginie.

  15. Voilà, voilà …je suis tête bouleversifiée par ton texte magnifique…tellement que je laisse ce commentaire….j’ai aussi eu l’immense chance d’avoir des grand-parents qui se sont aimés plus de 50 ans et ont aimé leur famille plus que tout; ils sont partis tous les deuX bien trop tôt mais je garde de merveilleux souvenirs, une partie de moi restera toujours « leur petite »( nous étions 5 petits enfants dont moi, la seule fille)????merci tout plein pour tes mots si jolis et qui font tant de bien

  16. Voilà, voilà …je suis tête bouleversifiée par ton texte magnifique…tellement que je laisse ce commentaire….j’ai aussi eu l’immense chance d’avoir des grand-parents qui se sont aimés plus de 50 ans et ont aimé leur famille plus que tout; ils sont partis tous les deuX bien trop tôt mais je garde de merveilleux souvenirs, une partie de moi restera toujours « leur petite »( nous étions 5 petits enfants dont moi, la seule fille)????merci tout plein pour tes mots si jolis et qui font tant de bien

  17. Et voilà, je lis, je souris, j’imagine, je revois l’histoire de mes grands parents, et évidemment je renifle (pas très élégant) je soulève mes lunettes car mes yeux se voilent d’humidité
    Tu es réellement une surdouée des mots mis bout à bout pour faire passer les émotions.
    Bises

  18. Merci pour tes mots toujours si justes. Ce texte c’est pas seulement un hommage vivant à tes grands parents mais une ôde à la vie et l’amour, un espoir de marquer notre passage par de si beaux moments et du bonheur tout simple !
    Profite de chaque moment, de chaque chocolat chaud 🙂
    Bonne soirée !

  19. Je pleure. … parce que mon grand-père nous a quitté après 66 ans de mariage avec ma grand mère
    Je pense à elle, à lui, au fait qu’ils n’étaient qu’un, ensemble
    Merci pour ces larmes d’émotion

  20. c’est beau!! c’est magnifique meme… tant d’amour ça fait chaud dans cette grisaille que nous renvoient les actualités!

    merci Ginie, merci de nous donner des bouts d’arc-en-ciel, des petits coeurs d’amour, qu’on peut lire et relire quand la tristesse du monde obscurcit les ames et l’esprit! Ne t’arretes jamais jamais jamais d’écrire!!

    *pluie de coeurs et de paillettes sur toi*

  21. Que c’est beau l’amour ????
    Tes mots me touchent et mes yeux se mouillent…
    Mon grand-père fête ses 90 ans dans quelques jours et cet automne mes grands-parents célébreront leurs 65 ans de mariage. Nous nous rendons compte de notre chance de les avoir encore à nos côtés.
    Dans la famille, nous avons l’habitude de souhaiter « d’être comme mamema et papepa » aux jeunes mariés ??

  22. Comme toujours, c’est bien dit et plein d’amour. Tu décris tellement bien les sentiments. Merci Virginie de nous faire partager un peu ta vie et celle de tes grands parents. Longue vie à eux.
    A bientot car j’attends le 4 Mai comme beaucoup de monde!

  23. J’espère qu’ils se baladent sur la grande toile, et qu’ils ont pu lire d’une façon ou d’une autre ce bel hommage, cette belle déclaration.
    Tu sais la chance que tu as, ce qui la rend encore plus belle, tant de monde l’ignore !!
    Bises

  24. Oh crotte, je vais pleurer ! C’est une magnifique histoire, un bel hommage à tes grands parents.
    Ma mamie est seule depuis 24 ans pour écouter les rires des ses petits enfants puis de ses arrières petits enfants mais je sais que l’amour qu’elle avait pour mon grand-père habite toujours son cœur.
    Profite bien d’eux !

  25. Quel beau texte pour ce magnifique couple.
    60 ans ça laisse rêveur (nous atteignons les 20 cet été…)
    Bises à eux et toi et tes gars

  26. pfiou ! voilà, les larmes aux yeux … ça me ramène 7 ans en arrière, les 60 ans de mon mariage de mes grands-parents : on s’est marrés, on a déconné, on a chanté une chanson, on a tous pleuré, surtout les cousines… mon papi est parti 2 mois après, ma mamie 1 an après… je ne peux plus écouter l’air de cette chanson sans avoir les larmes aux yeux… quel bonheur d’avoir eu ces grands-parents !

  27. Moi aussi je vois de l’amour, de l’amour qui va durer jusqu’à la fin… Un amour que je ne connaîtrais peut être jamais… Un amour qui me donne les larmes tellement c’est beau, sincère et vrai <3

  28. Bah voilà, je pleure aussi… Mon papy est parti l’an dernier, 1 tout petit mois avant leurs 70 ans de mariage. Son héros, lui qui l’a sauvé des camps de concentration en falsifiant des papiers, en se faisant passer pour un officier allemand et est allé la chercher jusqu’au camp de Pithiviers avant d’aller la cacher au fond de la Corse ou elle a résister elle aussi…
    Un historien a écrit un livre sur eux, j’ai pleuré en tombant dessus en librairie, et je pleure aujourd’hui sur ton si beau texte…
    Merci Ginie…

  29. Et je m’aperçois que je n’ai plus les notifications de tes parutions …. Encore une croix qui a dû sauter quelque part ……
    Et je lis ce texte magnifique, j’attends la chute ….. Et là …… c’est simple, les larmes ont coulé sans bruit …..
    Quels talents ! tes grands-parents pour avoir réussi cette belle histoire et toi, leur petite-fille pour avoir su la retranscrire et nous la faire partager.
    Merci Ginie <3

  30. Vraiment très joli texte!!
    Elle ressemble beaucoup à la chanson de Bénabar sur la vie d une maison achetée par un jeune couple 😉
    Très beau message, j attendais de savoir la chute, je me demandais si ça allait mal finir (racisme, pays en guerre, terrorisme, etc) mais non c’est une jolie histoire jusqu au bout bout!
    60 ans, avec toujours le cœur qui bat fort , bravo à eux! Tout le monde ne peut pas en dire autant 😀

  31. c’est juste magnifique… c’est malin je pleures, mais j’adore pleurer lorsque mes larmes sont des larmes d’émotion. Merci

  32. Que c’est joliment écrit et avec tellement de tendresse…
    Je vais doucement vers mes 50 ans de mariage et j’espère qu’un jour mes petites-filles écriront la même chose avec autant d’amour !
    Merci

  33. « -mais tu pleures, pourquoi tu pleures?
    -parce que je viens de lire un texte magnifique.
    -sur quoi?
    -sur 60 ans d’amour
    -tu crois que nous aussi on fêtera nos 60 ans de mariage?
    -avec l’allongement de l »espérance de vie…c’est possible 🙂 « 

  34. J’ai le droit de dire:
    1) désolée d’être une lectrice qui arrive en retard pour lire tes billets
    2) ton billet m’a fait monté les larmes aux yeux? Parce que je n’ai jamais connu mes papis, parce que une de mes mamies est assise sur son nuage et nous regarde de là haut, parce que ma deuxième mamie a déjà l’esprit sur son nuage, même si son corps est ici, parce que mes parents ont fêté leur 17 ans de mariage cette année (j’y ai assisté, j’avais 16 ans…), parce que je vais fêter mes 4 ans de mariage cette année, parce que je suis en train de passer des examens (youhou j’ai repris mes études, j’ai encore plus le stress qu’avant le bac, donc….), et parce que j’aime définitivement te lire, parce que derrière tes mots je vois les sentiments qui naissent sous ta plume, qui sont nés dans ton cœur et que ça me touche beaucoup beaucoup beaucoup?

    Plein de bisous de la Touraine

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *