Maintenant, tout va bien

A trois mois, le bébé-presque-tout-neuf n’avait jamais regardé personne dans les yeux.

Au tout début, j’ai cru qu’il n’y voyait pas, ou très mal. Mais peu à peu, il a développé une relation avec ses jouets qui ne laissait aucun doute sur sa vision : il leur adressait de larges sourires, leur tenait de longs monologues, ne les lâchait pas des yeux. Et puis il ne se contentait pas de ne pas nous regarder, il fuyait carrément les regards. Quand on essayait de lui imposer nos visages face au sien, il tournait la tête et regardait ailleurs.

Je me beaucoup inquiétée. En cherchant sur Google (le truc à ne pas faire), les seuls cas de bébés qui  ne regardaient pas les gens concernaient des enfants qui sont devenus autistes. Et tous les documents professionnels qui parlaient de fuite du regard de bébés décrivaient ça comme le premier signe de ce syndrome.
Alors j’ai essayé de me rassurer, de me dire que ce n’était pas possible, que je m’inquiétais trop. D’ailleurs tout le monde me le disait, je m’inquiétais vraiment pour rien, il allait très bien ce bébé. Il allait juste à son rythme, c’est tout.

Les semaines sont passées. J’avais mis un petit mouchoir sur mes craintes et je regardais mon fils s’éveiller, grandir, grossir, sourire, gazouiller. Mais toujours les yeux dans le vide, ou en regardant ses jouets.

Et puis il y a eu la visite des trois mois, chez la pédiatre. Et les mots qui sont tombés « Quelque chose ne va pas », sans plus de détails. Et ma vue qui s’est brouillée, mon cœur qui s’est brisé, ma voix tremblante qui lui a demandé si ça pouvait être juste un petit retard. Et sa réponse négative « Il n’y a pas de raison. La fuite du regard, c’est typique. Mais on va d’abord écarter un problème de vue, vous allez aller voir un ophtalmo ».

J’ai passé plus d’une semaine à ne pas dormir. Ceux de mes proches à qui j’en parlais m’avouaient qu’ils avaient bien vu qu’il était un peu bizarre, ce bébé, mais qu’ils ne voulaient pas m’inquiéter. Et puis certains ajoutaient même que si c’était ce qu’on craignait, ce n’était pas si grave après tout. On n’en meurt pas.
Non, on n’en meurt pas. Et non, ce n’est peut-être pas si grave. Surtout pour ceux qui voient ça de l’extérieur. Parce que personnellement, me dire que mon petit amour ne serait pas comme les autres, aurait sans doute des difficultés à communiquer, à se faire des amis, à être autonome, me dire que mon petit trésor ne serait pas forcément heureux, ça me déchirait juste le bide.

Je savais que le rendez-vous chez l’ophtalmo n’apporterait rien. Je savais qu’il y voyait parfaitement. Il n’y avait qu’à attendre, puisque de toute manière un tel diagnostic ne peut être posé avant 18 mois. Attendre, scruter le moindre signe et espérer.

Heureusement, grâce à des relations, on a réussi à avoir un rendez-vous avec la psychomotricienne de l’hôpital des enfants, spécialiste des enfants autistes et ayant des problèmes neurologiques. La meilleure. Elle allait nous aider.

Pendant la semaine qui a précédé ce rendez-vous, le bébé-presque-tout-neuf a commencé à nous regarder. Oh, ce n’était pas flagrant, mais moi je le voyais. Ses yeux plongeaient parfois brièvement dans les nôtres, avant de continuer leur route vers d’autres horizons. Mais c’était un progrès, et j’ai décidé de m’y accrocher.

Quand le jour J est arrivé, le bébé-presque-tout-neuf parvenait à nous fixer pendant quelques secondes. Il lui était même arrivé une fois ou deux d’y associer un beau sourire. L’espoir avait repris le dessus, j’étais persuadée que ce n’était qu’un petit retard, qu’il y allait à son rythme, quoi qu’ait pu dire la pédiatre.
La psychomotricienne a examiné le bébé-presque-tout-neuf, elle l’a appelé, lui a beaucoup parlé, lui a fait faire des mouvements, l’a mis sur un ballon, etc… Elle a passé une heure à observer son comportement. J’avais un grand sourire, je le voyais la regarder de temps en temps. Il mettait le temps, il fallait qu’elle le stimule un moment pour qu’il pose ses yeux sur son visage, mais il l’a fait, plusieurs fois. Alors j’étais sûre qu’elle allait nous dire que tout allait bien, que ça allait rentrer dans l’ordre progressivement. Je culpabilisais même un peu de l’avoir dérangée pour rien, elle qui ne reçoit habituellement pas de consultations externes.

Mais non. Elle m’a dit qu’on avait bien fait de s’inquiéter, qu’il y avait bien un problème de développement et de contact. Ce n’était pas normal, à plus de trois mois, de devoir aller le chercher si loin. Il était dans sa bulle, refermé sur lui et c’était effectivement typique de ce syndrome qu’on craignait tant.
La bonne nouvelle, c’est qu’on s’était inquiétés super tôt et qu’on allait pouvoir agir vite. Elle avait d’ailleurs bon espoir qu’on arrive à le sortir de sa bulle, surtout quand on lui a dit que quelques jours auparavant il ne regardait pas du tout. Il progressait tout seul et on s’y prenait tôt : elle était optimiste.

Elle allait le suivre une fois par semaine. Nous, on devait lui enlever ses jouets, pour qu’il apprenne à s’intéresser à l’humain. On devait lui parler encore plus que ce qu’on ne faisait déjà. On devait le rassurer, lui donner envie de percer sa bulle.
Quand je suis sortie de ce rendez-vous, j’étais vide. Je n’avais plus aucune force, plus aucune émotion. J’étais sonnée. J’étais tellement fière des récentes évolutions de mon petit amour que je ne m’étais pas préparée à un verdict autre que totalement positif. J’ai passé deux jours au fond du gouffre, à flirter avec le désespoir et la dépression. C’est le temps qu’il m’a fallu pour réaliser que ce n’était pas comme ça qu’on allait faire avancer les choses. Que ce n’était pas comme ça qu’on allait l’aider.

Le billet que j’ai écrit ici, et surtout vos nombreux commentaires, appels et mails m’ont donné beaucoup de force et je ne vous remercierai jamais assez pour ça. Je ne pense pas que ce soit lié, ce serait sans doute donner une part trop importante au psychologique et à mon influence dans cette histoire. Mais je veux croire que ça y a contribué. Que vous aviez raison, que l’amour peut tout.
Jeudi dernier, pour la première fois, le bébé-presque-tout-neuf a regardé son père droit dans les yeux, comme s’il le voyait pour la première fois. Il l’a fixé pendant de longues minutes, lui faisant des sourires, lui racontant plein de choses dont lui seul possède la traduction. J’ai tout filmé, de peur que ça ne se reproduise pas, pour ne pas oublier ce beau moment.

Peu après, j’ai eu droit au même échange. J’en ai chialé de bonheur. Mon fils me voyait, mon fils me souriait. Pour la première fois.
Un médecin vu vendredi m’a dit, face à mon espoir retrouvé, que ça ne signifiait pas que l’autisme était écarté. Selon lui, la fuite du regard ne trompe pas et l’espoir était à prendre avec précaution. J’ai préféré ne pas l’écouter et suivre mon instinct.

On a passé le plus beau week-end depuis que le bébé-presque-tout-neuf est entré dans nos vies (ceux qui me suivent sur Facebook ont dû voir la différence). Ses progrès ont été spectaculaires. On est passé d’un petit bout qui ne regardait personne à un bébé presque comme les autres, qu’il fallait encore stimuler un peu, mais tellement loin de ce qu’il était à peine quelques jours plus tôt. Il nous a même fait le coup de nous appeler quand on ne le regardait pas, le monde à l’envers.

Ce matin, on avait rendez-vous chez la psychomotricienne. J’étais pleine d’espoir et en même temps terrorisée. J’avais peur qu’elle nous dise qu’il ne fallait pas s’arrêter à ces évolutions, que le fait qu’il y ait eu ce long moment avant qu’il ne s’ouvre à nous restait de mauvais augure.
Au lieu de ça, elle nous a dit que ce n ‘était plus le même bébé. En trente ans de carrière, elle avait rarement vu ça. Elle a même employé le mot « magique ». Il lui a souri, lui a causé, s’est tenu bien droit. Effectivement, elle a eu les mêmes gestes que 10 jours auparavant et je voyais bien que ce n’était plus le même bébé qu’elle avait en face d’elle.

Son verdict a été au-delà de mes espérances : elle ne voit plus l’utilité de le voir une fois par semaine, il a percé sa bulle et est en train de rattraper son retard. Elle n’explique ni les raisons de son enfermement pendant trois mois, ni celles de son ouverture au monde. Mais on s’en tape bien, des raisons.
Elle le reverra dans un mois, pour vérifier que les progrès perdurent. Et demain on a rendez-vous chez l’ophtalmo, mais je sais qu’il ne trouvera rien.

Voilà, il fallait que je vous le dise, après tout le soutien que vous m’avez apporté. A quelques jours près, j’aurais pu vous épargner un billet inquiétant, parce que là, c’est un peu comme si ça n’avait jamais existé. D’ailleurs, ça fait une demi-heure qu’il est en train de me regarder écrire et qu’à chaque fois que je le regarde, il me fait de grands sourires. Alors je le sais, j’en suis sûre. Maintenant, tout va bien.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

258 commentaires

  1. Bravo ! l’amour peut tout. J’ai pas encore de petiot mais je sais que tous ces billets me serviront un jour et que je penserai à toi, dans les bons comme dans les mauvais ! Merci et longue vie à ce petit bout de chou !

  2. putain si tu savais comment ça me fait plaiz de lire ça, sérieux!
    J’en pleurerais presque, bien que je ne te connaisse pas du tout.
    Je suis soulagée, oui soulagée pour toi et ta petite famille.
    Sincèrement, ça me fout la patate de lire ça! 🙂

  3. Oh GInie je suis joie j’en mouille ma culotte de bonheur:)
    Je suis tellement heureuse pour vous
    Pfiouuu tu viens de me donner la chaire de poule et j’en chiale devant mon ordi de bureau!
    Allez bébé presque tout neuf tes parents de l’amour ils en on à revendre hésite pas tape dans les réserves elles sont inépuisables.
    Je vous embrasse fort

  4. Bon, ben ça y est, je pleure… de joie bien sûr!
    Quelle magnifique histoire, merci pour ce billet, merci pour ces explications, et bravo bébé d’avoir réussi à percer ta bulle.
    Tu vas voir, le monde est merveilleux lorsque l’on est aimé aussi fort que tu l’es.

  5. j’en chialerais de bonheur <3
    me voilà tellement soulagée depuis ton appel de ce matin, je t'aime ma belle et j'ai hâte de croiser le regard ce bébé-presque-tout-neuf que j'aime depuis l'annonce de sa venue
    bisous à vous 3 ma belle!!

  6. Un grand bravo à ton petit schtroumpf !!
    C’est merveilleux, je suis vraiment heureuse pour toi et tes hommes. Voila donc un petit bonhomme qui va grandir et s’épanouir, et qui avec un peu de chance va récupérer l’optimisme et l’humour de sa maman !!
    Maintenant, fais nous vite un billet plein de fun et de gros mots, on est en manque !!!
    Plein de bonheur, et de bisous !

  7. Le tailleur de pierre est le plus fort ! Alors quand ils sont trois à creuser, ils sortent plus vite du tunnel .
    Bonne continuité à vous et pleins de beaux et magiques progrès au bébé presque-tout-neuf.

  8. Bon je ne laisse quasi plus de commentaires parce que… bah parce que rien en fait ! Parfois je ressens juste des émotions que je ne canalise pas avec des mots.
    Alors la dernière fois j’ai pleuré mais je n’ai rien écrit ici… Aujourd’hui je verse une larme d’émotion alors j’ai envie de te faire coucou, te dire que nous aussi, anonymes, on est soulagés.

  9. Je suis toute  » boulversifiée  » !!! 😀
    C’est énorme l’instinct d’une maman, crois toujours en lui !! Je t’assure je l’applique depuis la naissance de mon fils et tant pis si parfoisson a l’impression de s’effrayer pour rien, parce que parfois ce rien peut tout changer !!!

  10. Oh putain Ginie, tu me fais pleurer !!!
    Je sais pas pourquoi, quand j’ai lu ton post la semaine dernière c’est la première chose à laquelle j’ai pensé et je suis bien contente que ça soit écarté !
    Toutes nos bonnes ondes y sont pour quelque chose, j’en suis sure 😉

    Continuez de bien stimuler le bébé-presque-tout-neuf et savourez tous les jolis sourires qu’il vous fait.

    <3
    Des besouilles de ma part sur ces petons trop mignons !

  11. WOW Oo J’ai lu ton dernier billet en chialant littéralement, mais je n’ai rien dit par pudeur car on ne se connait pas. Mais là c’est juste trop merveilleux, trop wow et j’avais juste trop envie de te le dire ! xxx

  12. Pffiou… j’ai failli pleurer devant mon écran, et je suis au taff…Quel soulagement!
    La pensée positive et l’amour, ca c’est un super remède dis donc… Et pour être vraiment vraiment surs, on va tous continuer de l’entourer de toutes nos pensées et de penser à lui très fort et longtemps…

  13. le temps. il lui fallait du temps, pour atterrir, il a une histoire ce bonhomme… c’était peut être sa manière à lui de la gérer. Mais purée que c’est bon de lire des nouvelles pareilles, elle a raison la psychomot’, c’est magique.

  14. hum, ton histoire raisonne en moi comme tu n’a pas idée (forcement on ne se connait pas). MonGaillard (de bientôt 7 ans auj’) avait un peu les difficultés à entrer en contact avec les autres humains, capter son regard était (et est encore) difficile parfois, il lui est impossible de regarder qq dans les yeux en cas d’émotion ou de stress trop important (en gros à chaque fois qu’il est confronté à qq de nouveau ou à une nouvelle situation). l’entrée à l’école a été difficile pour lui et se faire des copain quasi mission impossible. en revanche, il a développé très tôt des aptitudes intellectuelles un peu hors norme (lire les plaques d’immatriculation à 2 ans, spa commun et c’est très chiant qd tu te ballades dans la rue avec lui) (oui parce qu’il fallait les lire devant ET derrière). on a consulté des psy, des psychomot’ et tout le tremblement. à chaque fois c’etait la même choses, l’entrée en relation était plus que difficile. à 5 ans, après une année scolaire horrible, on a fini par le faire tester: bingo! précocité. le psy nous a dit, après avoir écouté notre parcours, qu’il avait eu de la chance d’ avoir des parents comme nous(merci!!!!!!!!) et qu’il avait frôlé le syndrome asperger. auj’ ça va bcp mieux même si on a pas le tutu sorti des ronces.
    cette logorrhée pour te dire que si vous ne lâchez rien, vous pouvez faire des miracles pour votre petit garçon, et l’aider à ne pas retourner dans sa bulle trop souvent.
    et pis aussi pour te donner l’espoir d’avoir peut être engendrer le nouveau « docteur doggie » (oui, on a les références série que l’on peux)
    et pis je suis heureuse pour vous trois aussi.

  15. Ca fait longtemps que je passe ici, j’y ai même déjà laissé un commentaire, sous un autre nom. bref. Je ne te connais pas, mais le précédent post sur le baby m’avait fait mal au coeur. Celui là me fait trop de bonheur :p
    Et bon quelque part moi je le comprends ce baby, il en faut du temps pour s’adapter au monde extérieur et accepter de regarder les gens! Maintenant qu’il l’a fait, c’est trop tard: il est condamné à vous supporter pour de vrai H24…! Je vous souhaite plein plein de regards échangés, de sourires et c’est que le début.
    Allez, dans pas si longtemps, on aura droit aux articles sur l’ado pas du tout neuf qui exige un scooter !
    Bonne continuation 🙂

  16. Putain de bordel, je suis trop contente !!! J’ai lu le titre de ton article sur twitter, j’avais déjà le sourire avant de cliquer, et des gros mots de bonheur plein la bouche !!!!
    Tu as raison, on s’en fout des raisons, peut-être qu’il avait besoin de ces trois mois pour s’intéresser à lui avant de s’intéresser aux autres, peut-être que… on s’en fout, l’essentiel, c’est que tout aille pour le mieux !

  17. C’est une excellente nouvelle, et je t’envoie encore pleins de bonnes ondes.
    Je suis vraiment heureuse pour toi, et pour ton petit bébé-presque-tout neuf.
    Qu’il continue ses progrès !! (hé hé, comme quoi, il décide toujours de faire son intéressant 😉 )

    Plus sérieusement, pleins pleins de bonnes ondes !!

  18. Que du bonheur !!
    J’imagine ta joie et ton soulagement, crois toujours à ton instinct de maman
    Moi non plus, je ne te connais pas mais je suis très émue et contente pour vous trois..

  19. Quand j’ai lu ton billet où tu nous faisait part de tes inquiétudes, je savais que le mot que tu avais peur de prononcer était « autisme ». Au plus profond de moi j’espérai que ça ne soit pas ça, que la vie ne pouvait pas être une salope à ce point. Ton billet d’aujourd’hui m’a fait monter les larmes. Je savais qu’il y avait de l’espoir, j’le savais ! Je continue quand même l’envoi d’ondes positives et surtout je vous souhaite tout le bonheur possible.

  20. tu me croiras si tu veux, on ne se connait pas, je te lis et te suis comme ça, de loin (meme si je guette tous tes posts avec gd interet :)), mais là, j’en ai les larmes aux yeux !!!

    ben j’ai super mega envie de me dire que l’air de rien, tout l’AMOUR (avec plein de majuscules :-p) que t’as reçu avec ton fameux msg, ben bebe-presque-tout-neuf l’a pris en pleine poire 🙂 … et s’est dit que le monde devait pas etre si moche que ça en dehors de sa bulle 🙂 …!!!!!

    du coup, hop hop hop, je te renvoie une louche de bonnes ondes !!!!!!!!!!!!!!! ???

  21. Félicitation !!! J’avias peur en liant que non ça se confirme et ouf, une happy end !!! Allez courage bébé-tout-neuf, ta maman t’aime et tu sera pas un bébé normal, non un être exceptionnel !!!!

  22. J’osais pas intervenir jusque là de peur d’être maladroite dans mes propos. J’attendais les nouvelles comme tout le monde. Je suis très heureuse pour vous. Rha tu me fais verser ma petite larme 🙂 Vous faites tout ce qu’il faut, tout va continuer à bien se passer.

  23. Rha la la, ça se fait pas de pleurer au bureau…
    Mais pas grave. Maintenant, j’ai un beau sourire niais qui doit réchauffer le coeur de mes collègues 🙂
    Allez bonhomme, maintenant ta mission si tu l’acceptes c’est de devenir le plus grand hypnotiseur de tous les temps!

  24. Ma poulette, je suis désolée, ma présence limitée sur les réseaux en ce moment a fait que je n’avais pas suivi toute cette histoire, je m’en excuse. Je suis ravie que babynou aille bien et que le bonheur est retrouvé vos coeurs et votre maison. Plein d’amour pour vous.

  25. Oh p*, j’ai envie de chialer, c’est trop beau, je suis tellement heureuse pour toi !!! Merci Bébé-presque-tout-neuf d’avoir redonné le sourire à tes parents en leur souriant !

  26. Je fait encore ma pignouse mais de bonheur cette fois !!! Bébé-presque-tout-neuf tu es un wonderbébé de ouf !!! Je suis toute <3 aller pour fêter ça je vous bisouille !!!! (je t'aurai bien payé le champagne Ginie mais tu es pas la…)

  27. On savait bien que c’était pas n’importe qui ce petit-là, il a de qui tenir aussi… Simplement pour te dire que notre soulagement est grand (on était tous les deux très très émus) mais qu’on continue à bien penser à vous !
    Allez, la vie est belle !
    Bisous

  28. Bon mon commentaire a l’air de s’être perdu dans toute cette joie…

    Bref, tu m’as fait pleurer Ginie. Mais je suis ultra contente de pleurer pour une aussi belle nouvelle !
    L’envoi d’ondes positives continue pour que le bébé-presque-tout-neuf comprenne qu’il y a plein de jolies choses en dehors de ses jouets et qu’il ne doit plus inquiéter ses parents.

    Profitez bien de tous ses sourires !
    <3

    PS : ces petons sont à croquer !

  29. J’en ai les larmes aux yeux en lisant ton billet …
    Merci de nous avoir tenus au courant de l’évolution de la situation à travers les grandes évolutions de ton bébé-presque-tout-neuf.
    Je suis certaine que c’est grâce à vous et à l’amour que vous lui portez.
    <3, quel bonheur de lire ça !

  30. C’est juste… Magique…
    Je suis tellement contente pour vous de cette belle issue…
    C’est incroyable ce que nous, parents, sommes capables de déplacer comme montagnes quand il s’agit de notre tout petit…
    Votre vie à trois a pris un nouveau tournant…
    Je vous souhaite un magnifique voyage <3

  31. Oh comme je suis contente pour vous ! j’ai des frissons !
    Vous êtes de bons parents qui avez su le stimuler comme il fallait… longue route à tous les 3 et beaucoup de bonheur avec ce beau bébé, qui avance à son rythme, mais qui est bien là

  32. Quel bonheur ! Pour m’émerveiller moi aussi chaque jour devant les sourires et babillages de mon petit bonhomme, j’imagine ce que tu dois ressentir, surtout après ces longs moments de doute et d’angoisse. Soyez heureux, souriez, babillez, riez aux éclats à en perdre le souffle, et faites le nous partager encore et encore, c’est trop bon ! Un grand grand sourire pour toi et ton bébé.

  33. Oh, comme je suis heureuse pour vous! Maintenant il va être hyper stimulé et il va sourire toute la journée à ses parents qui se sont tellement inquiétés!
    Bravo bébé presque parfait!

  34. Je trépigne de joie devant mon ordi (les voisins doivent apprécier) mais putain quelle bonne Nouvelle..parce que les bonnes en ce moment çà se fait rare alors je profite de votre bonheur et espère que celui là sera contagieux !!

    Bises et tout mon amour à petit bibou ..et à vous 2 bien sûr !!

    Bises d’Alsace..tiens je vais boire une coupe de crémant à votre santé (crémant d’Alsace..je ne fais pas de pub).
    Bisousssssss.

  35. Je n’ai pas posté à ton précèdent message, car je ne savais que te dire. Ca m’avait brisé mon coeur de maman et ramenée 6 ans en arrière, avec un autre souci pour l’un de mes petits bouts.
    Te lire aujourd’hui me fait autant pleurer que la dernière fois, mais de joie cette fois-ci pour toi, ton bébé et ton mari. Je vous souhaite le meilleur en famille à tous les 3, vous le méritez bien.

  36. Je te suis, toi et ton bébé depuis plusieurs mois et j’ai lu ton dernier billet inquiétant avec beaucoup d’émotion et d’inquiétude pour vous, pour lui.
    Là, je pleure devant mon écran tellement je suis rassurée ! Comme quoi, les autres l’ont dit, l’Amour fait beaucoup ! Je suis très contente pour vous.
    Plein d’amour à vous 3

  37. J’avais tenté de commenter ton billet précédent, en vain.
    J’espère que cette fois ci ça fonctionnera.
    Tu m’as fait chialer, c’est pas bien, ça !!
    Je vous souhaite tout plein de bonheur avec ton bébé presque tout neuf, plein de regards et de sourires, vous avez eu votre dose de pain noir, it’s time to enjoy bordel !

  38. Coucou, j’en pleure de joie 🙂
    Je suis super contente pour vous!
    J’attendais ton article avec impatiente en espérant que ça ne soit rien de trop grave.
    Profitez bien et à chacun sa vitesse de croisière 😉
    bisou

  39. Ben voilà…. Je chiale. Je suis vraiment heureuse pour vous tous et je souris en imaginant tous ces magnifiques échanges que vous allez vivre. Plein de bonheur

  40. P’tin ça fait du bien de lire de bonnes nouvelles et de lire que bébétoutneuf fait des progrès aussi rapidement que la lumière … Bref j’vous souhaite de belles conversations les yeux dans les yeux et le sourire aux lèvres.

    Allez on fonce et on avance maintenant.

    A quand les claquements de rires dans vot’nid douillet que tu nous fera partager.

    Au plaisir d’avancer avec vous et de partager le beau comme les douleurs.

    Le partage est un peu magique aussi …

    Merci Fée internénettes.

    Bises,

  41. J’en pleure tellement je suis heureuse pour vous!
    L’amour fait beaucoup, ça je le savais! Et je savais aussi que votre famille, toi, êtes les meilleurs pour convaincre ce petit garçon de s’ouvrir à vous!
    Je suis vraiment très émue pour toi! Et n’oublie jamais ce précieux instinct, cette intuition que tu as, quoi que les autres te disent! 🙂

  42. je ne commente jamais, je lis en sous marin, mais alors je ne pouvais pas m’empecher de laisser un petit mot pour dire que je suis tres tres heureuse de lire ce billet !!!!!!!!!

  43. J’ai rien dit la dernière fois , par pudeur et parceque je trouvais pas les mots… Mais j’étais inquiète et boulversee par tes mots. Et la !! Mais quelle bonne nouvelle!!!
    Un grand bravo à ton fils, et à vous pour votre courage et votre persévérance !!!
    J’en ai eu des larmes de joie à l’oeil!!!

  44. Je suis très émue et tellement heureuse pour vous de lire ces lignes!
    Comme quoi, l’amour est magique… Et puis chacun son rythme, voilà tout. Qui sait? Peut-être avait-il la tête ailleurs car il pensait à ces bains de Nutella in utero qui l’enchantaient tant?
    Nous avons pensé fort à vous trois 😉

  45. Bonsoir, j’ai pensé à toi souvent, un peu tous les jours alors que l’on ne se connait pas et je t’écris aujourd’hui pour te dire que je suis sincèrement soulagée que tout aille mieux pour ton petit bonhomme. <3

  46. Bon, je ne vais pas être originale car je viens de zieuter les quelques commentaires avant le mien mais… tout pareil les larmes aux yeux tout ça. Vraiment c’est super émouvant et je suis tellement heureuse pour toi ! Comme quoi les bonnes ondes ça marche, c’est magique 😉

    Très bonne continuation avec bébé magique ^^

  47. Me revoilà en train de pleurer, mais ce n’est pas de la même façon que l’autre fois, je l’imagine sourire et vous regarder et j’ai le coeur qui se réchauffe. Dans le mot que j’avais laissé, je disais ne pas vouloir évoquer ce mot qui semblait si dur, c’était bien à l’autisme que je pensais. Et j’ai parlé d’amour, parce que maintenant que je n’ai plus peur de me tromper, j’ai travaillé dans une association qui rassemblait différentes structures pour les personnes qui avaient différentes déficiences. J’étais juste secrétaire là-bas, mais quand je passais devant l’IME, j’y voyais beaucoup de petits autistes et ceux qui semblaient les plus débrouillards, les plus épanouis et les plus « hors bulle », étaient ceux dont les parents étaient très présents, à les stimuler, à les aimer, à les toucher beaucoup, justement pour entrer en contact avec eux. J’y suis restée 2 ans, je me suis intéressée à tout çà, parce que j’essayais de comprendre comment ils fonctionnaient. Je connaissais un petit autiste Asperger, il avait des facultés intellectuelles phénoménales, ils ont une mémoire incroyable. J’ai lu des livres, regardé des reportages, et mon vécu là-bas, avec eux et je me suis rendu compte que si on prend le temps de les aimer, de voir dans leur bulle, de les toucher, le regard change, il devient comme plus vivant et présent et on dirait qu’ils arrivent à se sortir de la bulle. C’est pour çà que l’amour, oui, il y peut beaucoup, de mon côté, après tout ce que j’ai vu et entendu, j’y crois à 200%. Je connais une petite fille dont la maman me suivait sur mon blog au tout début. Pareil, elle avait remarqué que sa petite avait un souci similaire, elle est restée dans un centre spécialisé, entourée pour qu’elle soit stimulée avec toutes les méthodes qu’on a actuellement et a rejoint l’école, à sa rentrée au CP. Elle est très active, très ouverte et curieuse, si quelqu’un ne sait pas qu’elle avait de tels soucis au départ, on ne le croirait pas. Mais pareil, énormément d’amour a circulé, beaucoup d’affection.
    Il va faire de plus en plus de progrès, tu vas voir 😉 Et chaque victoire, vous rapprochera de lui encore davantage et inversement. Et c’est ce beau « cercle vicieux » qui va faire qu’un jour, il sera autant éveillé que n’importe quel enfant 😉 Tu es une battante, ma belle. Tu es tombée dans le gouffre et tu t’es relevée aussitôt pour l’aider et cette force, il la reçoit, çà fait comme des ondes qui se transmettent de lui à toi et son papa. Tous les 3 dans une bulle, pour que lui sorte de la sienne et il y arrivera, vue le contexte, je n’en doute pas un seul instant 🙂 Plein de gs bisous <3

  48. Ouf, fin du suspense et je chiale ma race!!!

    A travers mes larmes, j’ai eu du mal à lire le billet jusqu’au bout, je zappe totalement les autres comms et je ne sais même pas comment je fais pour taper ce commalakon…

    Pute borgne, comme je suis soulagée et heureuse pour vous!

  49. Quel Bonheur de te lire et de lire enfin cette bonne nouvelle … j’avoue que j’en ai les larmes aux yeux …
    Tu as eu raison de suivre ton instinct. Qui a dit que l’instinct maternel n’existait pas ??
    Avec tout votre amour et vos attentions, c’est sur le plus dur est derrière et le plus beau est devant vous.
    j’ai fait une belle rencontre récemment qui m’a expliqué de vivre le présent à 100%. on oublie le passé, on ne pense pas au futur. On reste dans le présent, on le vit, on le dévore… on n’a rien à excuser ni à se faire pardonner. On garde que le bon, le meilleur de tout, de nous, des autres, de la pluie et du beau temps …
    Je vous souhaite de vivre tous ces nouveaux moments à 300% . Je vous embrasse fort ainsi que votre petit bout tout neuf.
    Amicalement
    Lala

  50. Je suis tellement émue par ton bout de chou qui s’ouvre à la vie et par tout l’amour que tu lui donnes (ainsi que ton mari-presque-tout-neuf!)
    Savoure cette joie! En tout cas, moi, c’est ce que je fais!

  51. Merci merci merci de nous rassurer si vite et de nous donner de si bonnes nouvelles.
    Ce soir en rentrant du travail, j’ai ouvert ma boite mail, vu qu’il y avait un nouveau post qui s’intitulait « maintenant tout va bien », j’ai tout lâché pour pouvoir le lire !
    je suis infiniment soulagée et heureuse pour vous trois et maintenant je suis sûre que tout va s’arranger au mieux !
    je vous embrasse fort tous les 3 et surtout surtout le « bébé-presque-tout-neuf » qui nous a fait si peur !

  52. Comme à chaque billet qui parle de ton fils, j’en ai les larmes aux yeux. Je suis vraiment heureuse que finalement tout va bien. Ton bébé devait prendre son temps pour sortir de sa bulle.
    Je n’ai pas laissé de commentaire sur le dernier billet car j’avais peur de ne pas trouver les bons mots.
    Profite de ce « nouveau » lui 🙂

  53. Je suis heureuse de lire cette évolution positive.
    Peut-être que la psychomotricienne te l’a déjà dit, mais je crois que ton petit a besoin de t’entendre lui parler de son grand frère…

  54. Je pense que le précédent billet avait sa raison d’etre écrit, d’y trouver un peu de force par les nombreux commentaires reçus. Soulagement grâce à celui-ci.
    Nous avons des amis avec un fils atteint d’autisme atypique (léger). La pédiatre n’avait rien vu (!) c’est le médecin généraliste de la mère qui voyait cette fuite de regard pour la première fois. Il avait alors déjà 3 ans, tout le monde pensait à un retard. Batterie de tests, équipe de professionnels soudée, travail acharné, et un an après, les progrès sont totalement édifiant.
    Un enfant sur 10 naît avec un autisme (soit plus que les maladies incurables) ; dans un sens, je trouve ça judicieux (mais on est tellement en retard !) que cette année soit celle de l’autisme, on comprendra enfin, comme dans les autres pays, qu’il n’y a rien de mieux que la stimulation (au lieu de croire qu’un enfant atteint d’autisme ne peut s’epanouir les fesses dans l’eau sans aucun contact, surtout)

  55. Bon, je joins mes larmes de joie au torrent qui déferle déjà !
    Qu’on ne vienne pas me dire que mettre un ordi trop tôt dans les mains d’un enfant ne le coupe pas du monde… (HUMOUR !!!)

    Je continue à penser très fort à vous !
    😀

  56. je n’avais pas suivi les autres billets, du coup je n’ai que la bonne nouvelle sans les angoisses qui ont précédé! Tellement chouette ce qui vous arrive, je vous souhaite du bonheur tout plein!

  57. mon petit commentaire sera une goutte de plus dans cet océan de soutien et se noiera peut etre dans la masse, mais je tenais a te dire que je suis soulagée!! extremement soulagée!! l’autisme a été l’une de mes plus grosse crainte sur les furets quand ils étaient petits, et en grandissant on se rend compte qu’en fait ils tiennent de moi, et que du coup ils sont totalement barrés… XD mais ça apparemment c’est incurable!

    Bref, longue et heureuse vie au bébé-presque-tout-neuf! pleins de jolis sourires, de blablas, et surtout pleins de moments de bonheur a vous 3!
    Des bises

  58. Ben je chiale, tu vois. On ne se connait pas, je ne connais pas le bébé presque tout neuf, mais bordel que cela fait plaisir de lire ton billet. Bravo à ton petit bonhomne qui a su percer sa bulle pour venir à votre rencontre. Il a du se rendre compte que sa maman n’allait pas bien et a voulu la rassurer. C’est chouette.

  59. Quelle bonne nouvelle……j’en pleurerai de joie,je scrutais ton blog dans l’attente d’une bonne nouvelle,et ce soir mon cœur est rempli de bonheur pour vous trois 🙂
    Mais il faut que je te dise,je le savais que ce petit bébé tout neuf était juste extraordinaire….normal avec la maman qu’il a……..
    Pleins de bisous à vous trois

  60. Si je pouvais je ferais le tour du stade, comme un footballeur qui vient de marquer un but, les bras en l’air, en criant : »Ouéééé trop bien !!!! Le bébé presque tout neuf est parmi nous ! ouéééééééééé one again bistoufly comment c’estn trop beau la vie des fois ! ouééééé!!! » Mais je peux pas alors j’ai un grand sourire et des bouffées de joie dans mon coeur ! C’est fou l’effet que vous faites à toutes ces personnes (dont moi) qui ne vous connaissent pas pour de vrai. ça me fait autant d’effet que si vous étiez de ma famille. Bacci et yeeaaaaahhhhhhhh!!!!!!!!!!

  61. Whouaou, je crois qu’il y a tellement de monde qui a eu envie de te dire combien on était heureux, que mon com n’est pas passé.. tant mieux c’est pour la bonne cause!! Pfiou, sacré soulagement, mais quand même, juste histoire d’être bien surs, on va continuer à penser fort à lui et à l’entourer de toutes nos bonnes ondes!! avec tout ca, son avenir et le votre ne peut être que radieux!!

  62. Putain j’en chiale!! Une vraie gonzesse!! Un vrai bébé magique et ça c’est que du bonheur pour tout le monde! Et puis un ange veille… Je ne peux pas te serrer dans mes bras parce qu’on ne se connaît pas mais vraiment le cœur y est!! Trop happy quoi!! De gros bisous!!

  63. Pfiou… Quelle émotion à la lecture de ton billet !
    Que je suis heureuse pour vous trois !!! Je continue à t’envoyer mes plus douces pensées positives ! Il faut continuer à y croire ! J’y crois !

  64. je suis soulagée que le problème à l’air de s’être envolé. Bravo pour ton courage. Je pleure déjà lorsque je regarde mon petit loup et que je re-réalise pour la millionième fois qu’il est bien là (aussi perte en 2009), alors ce que tu as traversé depuis 3 mois … wouaw. sinon c’est pas un truc comme ça qu’elle décrit la miss Nothomb dans la métaphysique du tube ? c’est pas ça qu’elle a fait elle aussi étant crevette ?

  65. Dur comme fer j’y croyais, moi, à la force énorme de la pensée. On appelle pas ça un miracle?!
    Je suis sûre que le fait que tu te sois confiée, en provoquant cet élan de pensées profondément tournées vers vous n’est pas qu’une coïncidence….
    Continue à faire sourire ta maman qui nous fait tant rire et tant pleurer, bébé-presque-tout-neuf…
    Merci pour ces bonnes nouvelles, mes pensées continuent à aller vers vous!

  66. Youhou ! Bravo p’tit mec ! \o/
    La montagne s’est bien transformée en colline 🙂 Tu as fait une sacrée frayeur à tes parents mais maintenant tout va bien se passer 🙂
    Comme toi j’ai un beau sourire en regardant votre bonheur dans les yeux.

  67. Putain les filles on est trop fortes !!! Vous croyez que si on s’y met toutes ensemble on peut gagner à l’euro million ;-p
    Bon je déconne mais je chiale comme une madeleine dans mon lit en découvrant ce billet. Toi, le mari presque tout neuf et le magicien baby vous etes juste des winners et à vous trois (quatre avec son grand frère), vous serez toujours les plus forts. Et je ne vous connais pas tout les trois mais je vous embrasse très très fort !

  68. :)))))))))))))))
    L’autisme je connais et oui c’est difficile même si ça n’empêche pas d’aimer alors je suis bien contente pour toi, pour le papa et surtout pour bébé que ce ne soit pas ça!

  69. Purée, je n’avais pas commenté l’autre billet car j’avais la gorge (les doigts) trop nouée, pardon, mais là j’en pleure de joie pour toi, pour vous.
    Oui l’amour peut beaucoup, et il est clair que ce petit bout n’en manque pas.
    Je lui souhaite beaucoup de progrès, les bébés adorent ça, et à vous beaucoup d’échanges avec lui.

  70. Je pleure…
    Parce que ton émotion tu me l as transmises et que dans ton ecrit, je t ai sentie respirer à nouveau!!
    Ce bébé tout neuf est juste merveilleux!!

  71. Ooh putain que c’est beau cet amour que vous lui portez!!! Je n’ai pas d’enfant alors je ne
    Peux pas vraiment comprendre je pense. Mais ce que je sais, c’est que depuis que tu a posté que votre petit bout semblait malade je guettais tes posts et espérais vraiment du fond de mon cœur qu’il n’est rien. Sentiment très bizarre je trouve car on ne se connaît pas. Mais je me suis vraiment attachée à cette blogueuse totalement décalée, pleine d’humour et surtout unique en son genre, je dirai même la seule blogueuse capable de me faire rire et pleurer parfois même en même temps sur son blog.

  72. Pfiou… On va faire dans la guimauve, encore, mais vraiment les copains, chacun de vos commentaires me touche au plus profond. Ne croyez surtout pas qu’ils ne signifient rien, parce que si je pouvais, je viendrais faire un énorme hug à chacun d’entre vous, prendre le temps de vous connaître, et on ferait la teuf tous ensemble. Bordel ce que je suis heureuse d’avoir ouvert ce blog !
    Merci, je vous surkiffe.

  73. On ne se connaît pas,et pourtant je te lus régulièrement,alors évidemment comme beaucoup d’autres lecteurs j’avais le ventre en vrac lors de la précédente lecture de billet,j’avais cette boule,comme si tu me remuait les tripes.la,maintenant,je ne peux empêcher les larmes de couler parce que ton récit me touche beaucoup!lL’amour peut faire beaucoup de choses,si puissant que je crois qu’il aidera ce bébé tout neuf à aimer communiquer avec vous!vous êtes de très bons parents,cette instinct que tu as,que chaque mère à en elle je crois est infaillible!bravo,j’espère lire encore plein de progrès!

  74. Tres émue, très touchée, et très heureuse pour toi de cette issue! Ton précédent billet m’avait bouleversée…. Quel sentiment d’injustice quand on connaît ton histoire….
    Je trouve très bien que la psychométricienne continue de le suivre, c’est rassurant et ce qu’elle a fait avec lui a probablement été un accélérateur efficace pour sa « sortie de bulle » !
    Savoure ton bonheur !
    Bises

  75. J’suis hyper contente et trop émuuuuuuuuuuue <3

    (et en retard pour le boulot, accessoirement ! (Il est presque 7h du mat'))

    Il a de la chance de vous avoir, c'est fou tout l'amour qui se dégage de ton article…

    🙂

  76. Putain j’en chiale ! je suis debout dans ma cuisine, le café est brulé, mon thé trop infusé, le bib trop chaud puis trop froid … Mais ton petit blogueur va bien, et tant qu’il sera entouré d’amour, il ne risque rien !

  77. Il y a quelques jours, quand j’ai lu ton autre billet, j’ai pleuré toute seule devant mon ordinateur. Parce que c’était si injuste, parce que bordel, vous la méritez enfin votre part de bonheur. Mes problèmes m’ont paru bien ridicules et j’ai voulu te laisser un petit commentaire pour t’envoyer du soutien. Mais je me suis trouvée bien embêtée devant mon clavier, abasourdie par la nouvelle et incapable de trouver les bons mots, ceux qui t’apporteraient vraiment du réconfort. Moi qui ai l’habitude d’essayer de trouver le positif dans chaque évènement de la vie, je voyais bien que toute tentative de réconfort serait vaine et maladroite. Et tu semblais voir la situation si clairement. Alors j’ai remis à plus tard mon brouillon de message et je me suis contentée de penser fort à vous.
    Ce matin, je pleure à nouveau pour cette merveilleuse nouvelle, heureuse et émue pour vous. Des nouvelles comme ça, je vous en souhaite beaucoup d’autres, ainsi que plein de progrès, de moments partagés et de bonheur.
    ?

  78. Les miracles existent bel et bien avec les enfants et l’amour est magique!
    Ce petit à une histoire déjà bien lourde, il lui fallait sans doute du temps pour s’adapter à cette vie, à cette histoire bien particulière, à s’autoriser à être un « vrai » bébé à part entière.
    je suis très heureuse pour vous et j’espère que ses progrès vont continuer jusqu’à vous faire oublier totalement ce moment.

  79. Des larmes ont coulé à la lecture de cette jolie nouvelle !
    Profitez à fond de tous les beaux sourires du bébé-presque-tout-neuf.
    Il a du sentir les ondes positives qu’on lui a toutes envoyé.

  80. Trop heureuse pour vous ! J’ai pensé à vous trois tout le week end et guetté des nouvelles. Ce bébé presque tout neuf est vraiment très très chanceux de t’avoir pour maman … Halléluia.
    Gros gros bisous

  81. A la lecture de ce billet je viens de me ridiculiser et de perdre toute crédibilité. Oui car figures tou que j’ai esquissé une esquisse de choré (genre smurf raté) accompagnée d’un « youhou » !! Jusque là rien de bien méchant me diras tu… Certes, mais je suis au boulot entourée de jeunes (17/20 piges) qui pensent dorenavant que je suis une « baltringue ».
    Point de regret, c’est une si belle nouvelle , que je veux bien passer pour une « bolos », une barge….maintenand tout va bien.
    <3
    Ps : ondes et pensees , on lache pas.

  82. Rholala, c’est merveilleux, magique, libérateur. Je ne peux qu’imaginer votre soulagement. Moi-même j’ai été tellement soulagée pour vous alors que je ne te connais pas…

    Pour les médecins, la fuite du regard, en France, est trop souvent, et seulement, associé à l’autisme et s’ils sont en plus trop influencés par la psychanalyse, on a vite droit à un diagnostic trop ferme et définitif. Les formations continus devraient vraiment exister dans la pratique car beaucoup de parents en ont déjà souffert, je ne sais pas si tu t’es renseignée sur le sujet.

    En attendant, tu as pire que raison de ne pas les écouter, de ne te fier qu’à ton instinct de maman, j’en suis convaincue. Tout va bien.

    Grosses pensées

  83. J’ai pleuré au billet inquiétant, mais là, je frissonne…
    Tellement soulagée de voir que tout va mieux et que tout ira de mieux en mieux.

    Des tas d’années de bonheur à vous 3 !

  84. Quelle bonne nouvelle de bon matin !!! Tellement heureuse pour ton petit ange, c’est génial ;D !!! Comme quoi avec des parent aimant et une force de caractère incroyable, ton petit s’est et se surpasse ^^ Je vous souhaite de tout mon coeur que les choses continuent de s’arranger, pleins de belles et jolies choses, de bonheur, d’amour et de santé pour toi et ta ‘tite famille Ginie 😉 Je vous fais de gros bisous belle journée

  85. Et voilà. Je n’avais pas su quoi dire, écrire il y a quelques jours… parce que ces angoisses de bébé différent je les ai vécu en 2005/2006 pour mon aîné. Le pire : la période trouble sans diagnostic et pourtant avec la preuve chaque jour que qqchose n’est pas normal, est différent… les questions et les projections qui en découlent…. et un jour un verdict qui tombe. Ce qu’il faut retenir c’est que ce n’est pas irréversible, qu’à certains maux des remèdes existent (pas toujours hélas). Pour nous c’était une opération lourde et longue mais qui a rendu à mon bébé sa vie, sa joie, son visage et son regard. Il est en CP, est beau comme un dieu vivant… il est grand frère aussi, deux fois (et j’ai appris à gérer mes angoisses de grossesse pour éviter que l’histoire recommence, tu connais aussi). Aujourd’hui je suis certaine que nous vivons à proximité de la même ville, aujourd’hui ma dernière a 15 jours de moins que ton bébé presque-tout-neuf. Et aujourd’hui je suis heureuse pour toi, pour lui, pour vous. Les nuages se sont éloignés… encore et le soleil brille plus fort que jamais sur ta famille. Alors profite!

  86. Je suis trop contente pour vous, pour lui !!!!!! Enfin une bonne nouvelle qui me remplit de joie et qui me fait chialer comme une vieille dinde !
    (Refile moi ton adresse mail Ginie si tu veux bien, j’aimerais bien te « parler » … tu as la mienne ? )

    Un gros bisou bien baveux au bébé-presque-tout-neuf de la part de Gandja !

  87. Je suis vraiment heureuse de lire ce billet ! Et j’en ai les larmes aux yeux tellement je suis émue de te lire.

    Bravo à ton petit bout, bravo à vous de ne pas avoir lâché et d’avoir relevé la tête pour le faire avancer.

    Je vous souhaite tout le bonheur du monde, mais je sais que ce sera facile, rien ne peut vous détruire.

  88. Hé bien ça c est de la grosse boulette je dirais!! trop de la balle même!! oui quand j suis contente je parle trop bizarrement!! vraiment heureuse que cela se passe comme ça youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

  89. SOULAGEE, je suis SOULAGEE. Et très heureuse pour vous. Peut-être que ce petit bonhomme a eu quelques difficultés à « trouver » sa place, à s’imposer à vous, peut-être qu’il a voulu vous dire quelque chose…
    Je vous souhaite du bonheur, encore du bonheur et toujours du bonheur….

  90. Je ne te lis que depuis quelques mois, je ne poste que rarement sur les blog que je lis !! Moi aussi, je vais faire dans la guimauve; j’ai les 2 plus beau métiers du monde : psychomotricienne et maman !!

    Tout ça pour te dire bravo d’avoir fait des pieds et des mains pour que l’on s’occupe de ton fils et qu’on soutienne vos progrès et efforts de relation avec bébé-presque-tout-neuf !!
    Il faudra peut être rester vigilant, mais tu as l’oeil !!
    Bonne continuation à vous 3 !!

    Anne,psychomotricienne ;o)

  91. Les billets concernant ton BBPTN m’ont beaucoup émus, car ils ont ravivés des souvenirs.
    A peu près au même âge, un pédiatre-presque-tout neuf, remplaçant du vieux habituel, a détecté un regard en coucher de soleil à notre Nain, et prescrit des examens complémentaires.
    Et vive les recherches googueules-tagueule et nuits blanches, jusqu’à l’échographie de la fontanelle au CHU qui nous a tous les 3 libérés …
    Finalement, le Nain va bien, mais je ne peux m’empêcher quand je regarde les centaines de photos de cette époque de penser à ces autres instants, quand je regardais ces photos les unes après les autres en me disant que quelquechose, c’est sûr, n’allait pas.
    On n’est jamais à l’abri de rien, mais depuis, c’est sûr, on profite et on s’éclate.

  92. Je n’espèrais pas lire de si bonnes nouvelles si vite ! J’ai les larmes aux yeux ! Profite à fond de ton bonhomme et de toutes les étapes qu’il va franchir, quand je vois ma puce de 14 mois qui court partout je me dis que ça passe bien vite… Bref ça me fait toujours (un peu) bizarre d’être autant touchée mais je suis super contente ! Bonne fin de journée !
    Au fait je n’osais pas te le dire l’autre fois tant c’est futile mais j’ai pensé à toi devant les sourcils d’Annie de l’amour est dans le pré… Encore une jolie fille qui a un problème de sourcils… Bises

  93. Je ne dirais qu’une seule chose vive le bébé-presque-tout-neuf. Formidable petit bout’chou… décidemment il faut leur faire confiance, ils avancent à leur rythme les enfants.
    Sans aucune commune mesure, ma fille a louché pendant dse mois et des mois, ses yeux partaient dans tous les sens. ça nous avait beaucoup inquiété (visite chez l’ophtalmo etc…) et puis du jour au lendemain plus rien ! les yeux bien droits…

  94. Je suis la maman d’une ado autiste, et je voudrais juste me permettre une petite chose, on ne deviens pas autiste, on né autiste.
    Et l’enfant ne sors pas de sa bulle, tout ça ce sont des théories qui n’ont plus lieu d’être.

    Je te souhaite plein de jolies choses

  95. merci merci merci !!! j’avais été tellement touchée par ton dernier billet – j’ai pas arrêté de penser à vous – quel plaisir de te lire et quelle leçon de courage, et d’amour. Oui, il faut croire, et oui oui oui oui tout peut aussi aller bien… les belles surprises et les miracles arrivent aussi à ceux qui savent les attendre et les espérer.
    Nath (enceinte d’un bébé d’après aussi, et (donc?) putain d’angoissée, alors les billets comme ça, ça me fait vraiment du bien !

  96. Tu sais, ton histoire je l’ai raconté à mon mari. Je lui ai raconté la peine que j’avais pour toi, que je ne connais pas.

    Et je lui ai dit que bizarrement, je croyais dur comme fer au pouvoir de l’amour d’une mère et d’un père pour son enfant. J’avais envie d’y croire. Pour vous, pour nous et pour chaque famille.

    Ton bébé nous le prouve aujourd’hui encore. Il reçoit l’amour que vous lui portez puissance 1000. Il fera de belles choses, j’en suis certaine.

    Profitez de chaque sourire, ils sont sincères.

  97. Je reviens par la, si jamais tu voulais en discuter tu as mon mail, mais franchement, j’ose le dire, sans vouloir te perturber mais la spécialiste que tu as vu, c’est conneries sur conneries, on ne peut pas diagnostiquer un autisme si jeune, et non, on ne deviens pas autiste et on ne « guéris » pas, c’est un fonctionnement du cerveau qui est different du notre, tout simplement.

    Et les inquiétudes viennent bien apres, d’ailleurs la plupart du temps qd j’en discute avec les autres parents, ns avons tous le meme parcours, vers 2 ans, nous pensions que nos enfants étaient tout simplement sourds et leurs avons fais passer un examen, potentiel évoqué.

    Je te dirais que pour ma part, je n’avais pas d’autres enfants, je trouvais juste que la petite chez la nourrice avait l’air d’etre plus avancé que la mienne, alors qu’elle n’avait qu’un mois de plus, mais j’ai commencé à me dire ça, elle avait pas loin d’un an.

    Et puis, cette histoire de bulle, c’est pas possible encore à notre époque de parler de ça, la france à un retard considérable en matiere d’autisme, non ils ne sont pas dans leurs bulles, tout simplement un autiste, qd il te regarde, il ne voit pas ton visage ds son ensemble, il voit tes yeux, ou ton nez, ou juste ta bouche, il peut des fois decrocher un peu à cause de ça, pareil, un bruit que tu va meme pas percevoir va pouvoir fortement l’incommoder et de la, le dialogue sera rompu mais c’est tout.

    Ma fille à fait une maternelle classique avec une auxiliaire, elle est en école spécialisée, elle parle, elle chante, elle adore danser, on va au cinéma, elle commence à réclamer des vetements dans les magasins…..maintenant, je sais juste que certains bruits peuvent l’agresser, qu’attendre à la caisse ça ne lui ai pas vraiment possible…..c’est juste une vie un peu differente, mais tout aussi belle, tout aussi riche et tout est plus fort.

    Je suis à ta disposition si tu as des questions, mais faut surtout pas t’en faire, surveilles juste, reste attentive tout simplement.

  98. et aussi, c’est pas une fuite du regard, c’est juste qu’ils ne regardent pas au bon endroit, leur regard se fixe sur un détail, ma fille je lui apprends, je lui dis « regarde la », je lui montre mes yeux, qu’elle sache où elle doit regarder.

    Le truc aussi, c’est qu’ils ne savent pas du tout décoder les émotions sur le visage, ça aussi ça se travaille, avec des jeux fait pour, des petites cartes ou dans les livres, je lui dis la tu vois la dame elle est pas contente, la elle est triste…….tout ça je dois lui apprendre.
    Pareil, si je suis fachée, je ne peux pas juste bouder, je dois lui dire, sinon elle ne s’en rends pas compte.

    Bon, je me tais mais le sujet me tiens à coeur, et ça me fait mal de voir que 10 ans apres tout ce que j’ai pu vivre rien n’évolues.

    1. Merci Milo pour ce message, mais vraiment, la psychomotricienne connaît bien son boulot, elle est très réputée pour ses travaux sur le sujet. Il n’y a pas UN autisme, mais plein de degrés et symptômes différents, donc aucune histoire n’est la même et les signes varient d’un enfant à l’autre.
      Pour ce qui est de le détecter si tôt, comme je l’ai dit, le diagnostic ne peut en effet pas être posé avant au minimum 18 mois, mais des signes peuvent apparaître avant. Pas forcément, mais ça peut. D’ailleurs, beaucoup de parents d’enfants autistes se souviennent que leurs bébés avaient le regard fuyant. La psychomotricienne ne m’a jamais dit que mon fils était autiste, elle a dit que ce signe était typique.
      Si j’ai bien compris, l’origine de l’autisme est encore mal connue, on ne sait pas si c’est biologique ou autre, les théories s’affrontent. Et on ne parle pas de guérison, mais d’amélioration, c’est pourquoi elle nous disait de le stimuler, parce qu’en s’y prenant si tôt, on aurait les meilleurs résultats possibles.
      Je comprends que ce sujet te tienne à coeur et tu en sais beaucoup plus que moi qui n’ai passé que deux semaines à me documenter, mais je voulais juste préciser que la psychomot n’avait pas posé de diagnostic hâtif ni fait d’erreur 😉

  99. Et puis si je peux encore dire une chose, je trouve ça un peu bête le fait de retirer les jouets d’un enfant.
    Ca me fait penser à tout ses soi disant specialistes que j’ai pu voir, une qui est venue en visite à l’école maternelle, et qui voulait faire retirer les miroirs des classes, pour ne pas que ma fille soit tentée de « s’absorber dans son propre reflet », alors que bon, pour un enfant c’est important de se voir pour se construire sa propre image.
    Pareil en maternelle, nous étions super heureux de la voir enfin faire des ronds et des esquisses de bonhomme, vers ses 5 ans, et une autre spécialistes qui ns convoquent avec mon mari, très inquiète, car « les ronds, c’est une manière de vouloir se cacher, être aspirée ».

    Vers 2 ans 1/2, elle retirait souvent ses pantalons, ses vetements, je ne comprenais pas trop, au cours d’une visite chez une psy, assez connue en la matiere vu qu’elle passe souvent dans les emissions consacrés au sujet…..bref, ma fille a retiré ses vetements, et cette pro a crié « arretes tout de suite, tu ne ns excites pas », franchement je me suis demandé si j’avais bien compris, et en fait oui, elle est partie d’une théorie que toute petite qu’elle etait elle tentait de nous exciter.
    Un peu plus tard, en lisant des livres sur l’autisme mais acheté aux etats unis, j’ai découvert que les autistes souffraient souvent d’hypersensibilité, depuis je sais donc que je dois éviter certaines matières de vétements. Rien à voir donc avec la sexualité.

  100. Désolé, oui, je m’emporte assez souvent, c’est que j’ai entendu tellement de conneries, on m’a tellement balloté de service en service, avec la théorie de mere frigidaire, un psy m’a meme dit « mais pourquoi vous tenez tellement à ce qu’elle soit autiste ? »

    C’est sur qu’il faut surveiller, et stimuler en permanence, et surtout au cas où il y a le moindre doute, bien s’entourer et ne pas hesiter à changer de personne si on sens qu’un truc ne va pas.

    Désolé, d’avoir autant monopoliser la conversation, en tout cas je te souhaite vraiment, vraiment de jolies choses et que tout aille bien surtout.

    1. Je comprends Milo…
      Quand tu es maman d’un enfant autiste tu en entends des vertes et des pas mûres de la part de certains psy!
      c’est neurologique (ou génétique) point barre, qu’on ne vienne pas y mettre des histoires de maman qui n’ont pas désiré leur enfant ou qui ont mal fait leur « boulot », ça ça me ronge.

      Mon fils pour sa part n’avait pas le regard fuyant quand il était bébé, des symptômes différents sont apparus vers 18 mois.
      Et le diagnostic n’a été fait officiellement que vers 4 ans (même si nous on savait) (la France est très en retard!).

      Je te souhaite que tout aille bien mais restez vigilants.

      Après, pour les gens qui lisent ceci, soyez indulgents quand vous voyez un enfant un peu bizarre parfois, qui vous parait mal élevé ou avec un comportement pas trop adapté à nos chères règles sociales…il est peut être autiste et c’est pas marqué sur son visage, vous ne savez pas combien on souffre nous les mères du regard des autres (bien plus que du handicap de l’enfant parfois ;-))

      Allez léchouille Ginie!

      1. Moi aussi, pas de vrai diagnostic avant l’age de 4 ans, avant j’ai eu droit à « dysharmonie évolutive » et diverses psychoses.

        Il est pas facile à soutenir ce regard, dans la rue, les magasins, les salles d’attente, ce fameux regard sur l’enfant mal élevé, alors que franchement, je me dis qu’on ne peut pas avoir de doutes la plupart du temps.

        Bon courage à toi aussi en tout cas.

  101. Que c’est bon de lire ces mots là: maintenant tout va bien. J’ai les larmes aux yeux, mais ce sont des larmes de bonheur cette fois ci. Je suis heureuse pour toi et ta famille. Continue de prendre bien soin de ce petit bonhomme, de le stimuler, moi je continuerai de vous lire tous les deux avec plaisir

  102. Tiens, le petit commence déjà à faire son « je suis malaaaaaaaaaade » mais dès que tu l’emmènes chez les docteur, il va mieux !! 😉

    Je blague, mais franchement que ça soit vos bonnes ondes, les nôtres, le destin, Dieu ou je-ne-sais-qui, et ben franchement l’important c’est que votre petit pète la forme (et perso ça me donne une pêche d’enfer)

    (et perso-bis je m’en tamponne bien que tu nous aies inquiétés ; ça t’a fait du bien d’avoir nos messages ? Ben cherche pas plus loin : on t’aime !!)

  103. Encore une fois, je pleure en lisant ton billet. Heureusement, le pire n’est jamais certain… Essaye maintenant d’évacuer ce stress épouvantable pour profiter pleinement et sereinement des progrès de ton petit.
    Pour notre fils, nous avons connu les mêmes affres. Aujourd’hui, tout va bien et nous nous demandons si le « retard à l’allumage » n’était pas lieu à sa prématurité. Peut-être une piste à explorer….

  104. Je suis tellement contente ! Je n’ai pas commenté sur le billet précédent, parce que je ne trouvais pas les mots, et je ne voulais surtout pas dire un mot de travers.
    Ma nièce et ma soeur travaillent dans un centre pour autistes et ma meilleure amie a son cadet qui est autiste.
    Quand ma petite nièce est née il y a bientôt 6 ans, elle ne parlait pas, même à l’âge convenable pour ça ne venait pas. Elle émettait des sons, et était trés douée pour les moduler en fonction de leur signification. Alors bien entendu, nous avons de suite pensé au pire. Pour faire court, elle aussi était simplement en retard et il a juste fallu un petit déclencheur. Depuis c’est une véritable pipelette, elle n’a aucun autre retard, elle est parfaitement normale et n’a aucune difficulté à l’école.
    Heureuse que vous puissiez maintenant profiter de votre bébé sans vous poser plus de questions, et bravo pour ton intuition maternelle.

  105. @Milo >> Permets que je plussoie Ginie sur la question des divers degrés d’autisme, bien que je sois tout à fait d’accord avec toi sur les pratiques plus que discutables de certains « spécialistes »…

    Je connais de très près un enfant diagnostiqué comme tel (ou pas, selon les interlocuteurs ^^). Le fait est que ce gosse a des stéréotypes autistiques (répéte en écholalie tout ce qu’on dit, aime regarder les objets tourner…) mais est réellement doté d’affect (capable de détecter l’humeur d’autrui) et de mémoire affective (ce qui fait bien souvent défaut chez les autistes, du moins le croit-on). Alors, autiste ou pas ? car par ailleurs il est tout à fait capable d’anticiper les réactions des adultes, face à une bêtise ou une facétie. Mais sa « bulle », elle, est bien réelle aussi, quasi palpable.

    C’est vrai qu’il est souvent dit tout et n’importe quoi au sujet de l’autisme. Qu’on peut améliorer leur comportement en supprimant le gluten et / ou les produits laitiers de leur alimentation ^^, en les gavant de probiotiques… en les enveloppant dans des linges mouillés et froids (la vieille méthode du « wrapping » si chère aux psychanalystes)…

    Face au mystère de l’autisme, peu de moyens… et beaucoup de théories. Comme au sujet des trisomies… autant de théories que de degrés d’autisme…

    Pour autant, je reste convaincue qu’il ne faut pas renier les efforts louables que certains professionnels mettent en oeuvre pour mieux comprendre, mieux aider les autistes et autres « enfants extra-ordinaires » (au sens littéral du terme, avé le tiret). Tout n’est pas psychologie de Prisunic…

    Ginie a eu raison, je pense, de se soucier de cela et de parler de ses inquiétudes, même si le bébé est presque-tout-neuf. Ce n’est d’ailleurs même pas une question de raison, c’est instinctif, légitime…

    Et puisque maintenant tout va bien…

  106. Une fois de plus j’ai les larmes aux yeux alors que je ne pleurais presque plus!

    Je suis super heureuse pour vous que votre bébé soit si bien pris en charge et qu’il sorte de sa bulle.

  107. je ne suis pas croyante ni rien de ce genre mais j’aime à me dire que la force convergente de pensées positives peuvent changer les choses. Je l’espère. A moins que ça ne soit la volonté d’un bébé couvert d’amour et des parents qui ont droit au bonheur.
    je suis si heureuse que j’en ai les larmes au yeux. P’tit Swann et moi vous embrassons.
    On continue à penser à vous.

  108. Ca fait 4 fois que j’écris et que j’efface ce que je mets.;alors cette fois, je me lance..on ne se connait pas, je te lis juste à chaque nouveau billet, nouveau post..et j’ai quand eu les larmes aux yeux de soulagement en lisant cet article..je te souhaite sincèrement le meilleur pour la suite..de tout coeur..maintenant, ça va aller..

  109. Quel bonheur !!! Il va sortir de sa bulle paisiblement et en douceur, ce bébé ! Je vous souhaite beaucoup de bonheurs, et je lui souhaite beaucoup de découvertes !
    Florence

  110. Il y a déjà 212 commentaires mais je rajoute le mien quand même: Youpi !!!! Je suis super contente que ça se soit arrangé, les jours ont dû être très longs pour vous. Ce bébé-presque-tout-neuf est un battant, c’est un bon début dans la vie !! Bisous à tous les 3.

  111. Oh mince j’ai chialé !
    Ton histoire est magnifique, ce billet résume tout sans avoir besoin de chercher, et surtout la bonne nouvelle à la fin !
    J’ai eu très peur moi aussi de ce diagnostique, mais seulement avant la naissance, c’est les premières choses que je vérifiais.

    J’espère que bébé-presque-tout-neuf fera encore de beaux progrès !
    Bises

  112. Merci pour cette bonne nouvelle, Ginie.

    (mon fils a mis un peu plus longtemps à sortir de sa bulle et encore aujourd’hui, en cas de grande émotion, son regard est difficile à capter, mais à part cela et quelques comportements qui peuvent sembler excentriques, il est sorti d’affaire, je remercie encore ma soeur qui a capté cette difficulté assez tôt pour qu’on s’en occupe)

  113. Je découvre toute cette histoire et wahou, quel choc, puis quel soulagement au final ! Tu dois être encore très inquiète et secouée par tout ça mais voir ton bébé s’ouvrir aux autres et en particulier à vous, ses parents, quelle immense joie ce doit être ! Ce sont des progrès spectaculaires, il faut continuer comme ça ! Je vous embrasse et pense fort à vous 3 <3

  114. Je crois que je n’ai jamais commenté ton blog que je lis à chaque nouveau post mais aujourd’hui ça vaut le coup de passer outre ma timidité…
    J’avais les larmes au yeux avec le message de l’autre jour et je les ais aujourd’hui mais de bonheur et de soulagement pour toi.
    L’amour peut tout !!!!

  115. Je suis soulagée pour toi et pour ton petit bout. J’avais lu le billet juste avant et n’avais pas osé mettre un tout petit commentaire tellement ça m’avait bouleversée. Ce petit bout tant attendu, tant voulu… Je me disais que le sort s’acharnait, que c’était cruel.
    Bref j’en ai marre que tu me fasses pleurer quand je lis tes billets alors je vous souhaite beaucoup de bonnes choses et qu’il grandisse bien et à son rythme ! Maintenant fuck le mauvais sort, va voir ailleurs !

  116. j’ai pas mal pensé à vous depuis ton message alarmant. Avec soucis. Et oui on peut se soucier d’inconnus. J’ai repensé à mon propre petit dernier, un peu fuyant, que j’ai épié sous toutes ses coutures, venu après avec pas mal de soucis et qu’il a fallu que je « force » un peu au contact et je t’ai souhaité bien fort d’avoir un petit gars farouche et déluré comme le mien. J’ai vu, et je vois encore comme une situation peut changer, avec les bons mots,le bon changement d’attitude, je suis contente pour vous!
    Je vous souhaite tout le bonheur du monde 🙂

  117. Comme beaucoup, j’ai pleuré en te lisant ! Je vous souhaite plein plein de Bonheurs, des petits, des grands, des tout simples, des phénoménaux !
    Je crois savoir où il était Bébé-tout-neuf pendant ces 3 mois… il a juste passé du temps avec l’Ange qui veille sur lui, son grand frère, ils devaient avoir tellement de choses à se dire ! Ils ont du mettre au point quelques idées de bêtises, quelques idées de tendres calinous pour leurs parents ! Et maintenant, voilà Bébé-Tout-Neuf est prêt à savourer avec vous chaque instant de la Vie, sous le regard bienveillant de Votre Ange. Soyez heureux, je me permets de vous embrasser.

  118. Le début d’article m’a fait peur. J’ai retenu mon souffle en espérant lire une bonne nouvelle. Et, au fur et à mesure de ma lecture, un sourire se dessina sur mes lèvres en voyant les progrès de ton bébé. Ça fait du bien de la magie dans ce monde !

  119. Mon fils a mis du temps à me regarder et à réagir à son prénom… J’étais tellement fatiguée après sa naissance (ma première fille n’avait que 18 mois à sa venue) que je ne prenais pas le temps de communiquer avec lui… Et puis, tout est rentré dans l’ordre lorsque je m’en suis rendue compte et que j’ai tissé une relation avec lui. Et que je me suis fait violence, car j’ai le regard naturellement fuyant, par pudeur je crois…
    Je sais que ça ne correspond pas à votre histoire Ginie, mais je sais un peu ce que tu as ressenti, je comprends ton inquiétude, ton soulagement, tes questionnements…
    J’ai compris une chose, quand on devient maman, on signe un contrat d’angoisse à durée illimitée!

  120. Ah la la qu’est ce que je suis contente pour toi / vous !!! Ouf ! C’est une excellente nouvelle ! Profitez bien de votre petit bout et de ses beaux sourires ! 🙂

  121. Ginie,

    On ne se connait pas, ni dans la vie réelle, ni dans cette vie que l’on dit virtuelle. Mais je viens souvent ici, je lis, je ris , je pleure, et j’ai souvent l’impression d’être une voleuse, car tu nous donnes beaucoup, et moi, ne commentant jamais, je ne te donne rien en échange. Mais aujourd’hui, je voulais te dire que je suis vraiment heureuse pour toi et pour ton fils. J’espère de tout mon cœur que ton bébé va continuer à progresser !

  122. Je viens de découvrir ton blog, aujourd’hui, il y a quelques heures, grêce à une copinaute qui a partagé un de tes articles.
    J’ai survolé quelques articles, ai passé un moment dans la chambre où j’ai beaucoup ri (oui, je sais ça ne se fait pas d’entrer chez les gens et d’aller direct dans la chambre !) puis j’ai regardé ce qu’il y avait « à l’extérieur » et ben, comme je suis psy, je me suis demandée ce qu’il pouvait bien se passer chez le tien…

    Et là, la grosse claque ! J’ai cru comprendre que l’arrivée de ton bébé n’avait pas été facile… ce qui résonne chez moi, ça a été le cas aussi. Puis cette sensation, que tu partages, cette évolution… ça m’a émue, comme beaucoup d’autres ici apparemment.
    J’ai envie de te dire plein de choses. Plein d’émotions… Et finalement je te dirai tout simplement merci. parce que ce que tu partages là, l’air de rien, c’est fameusement intime. C’est très touchant. Et cela donne envie d’en savoir plus. Enfin non, pas d’entrer plus dans votre sphère, mais en tout cas d’être là, de suivre l’évolution de ton fiston, de votre relation, de se réjouir avec toi… puis d’être là aussi, pour les moments où tu pourrais te décourager, avoir envie de souffler, de râler, de pleurer…
    Plein de courage.

  123. Sur Facebook, on est envahi de trucs vraiment nuls et débiles, mais de temps en temps, on tombe sur une perle, comme ce lien vers ton blog… ça fait plaisir. Je reviendrai prendre des nouvelles, en espérant quand même ne pas verser une tite larme à chaque fois 😉

  124. j’en ai des frissons tellement cet article est émouvant… et tellement heureuse pour vous que BB soit sorti de sa bulle pour montrer tout son amour à ses parents

  125. La fin de ton message me fait dresser les poils de bonheur sur les bras.

    Quand Maxime est né, et cela jusque ces 6 mois environ, beaucoup de monde me disait qu’il était « bizarre », très distant avec les gens. Ces cons m’ont fait flipper. Ces cons sont effectivement des cons. Mon fils est juste très indépendant ! Merci pour les angoisses au passage !

    En tout cas, je suis très heureuse de lire que ton enfant va mieux, c’est une superbe nouvelle !!!!

  126. J’adore suivre tes blogs, j’adore ma facon dont tu ecris les choses jusqu’à maintenant je crois que je ne commentais pas par pudeur ? Par peur d’intrusion ? Je suis qui moi pour commenter ta vie !! Mais là je me suis dit vas y depuis le temps que ça te trotte ! T’es une maman au top et je crois que c’est peu dire, que de choses magnifique pour ton petit, tu t’accroches et lui donnes toujours le meilleur de toi ! bravo à toi et à vous 3 plus fort que tout !!
    Bien amicalement,
    Une lectrice

  127. tres tres heureuse de lire que tout va bien
    l’amour peut tout, ce bébé d amour avait peut etre juste « besoin » que vous perciez sa bulle!!!
    sincèrement heureuse pour vous 3!!
    affectueusement

  128. Bonsoir, tout ce que tu as décrit est très touchant et je ressens très bien ce que tu as vécu….pour avoir eu la même expérience avec un de mes fils. Idem, la visite des 3 mois, le doc s’inquiète de la fuite du regard. Nous avons passe une semaine horrible et puis, comme une fleur, il s’est ouvert. Il est maintenant un garçon très intelligent, très sociable et évidemment très beau de 7 ans. Nous ne repensons même plus à cet événement, mais la, ton message à réveillé ce souvenir. Ce n’est pas douloureux mais Cela me rappelle juste que tout aurait pu être différent et que nous avons de la chance. Gros bisous!

  129. Plus je te lis et plus ton parcours ressemble au miens, j’ai perdu mon premier bébé à 5 mois de grossesse, mon deuxième est dysphasique, dysphasique. Comme pour ton petit il ne fixait jamais le regard et à 18 mois il s’est enfermé dans sa bulle. On m’a dit alors qui’ était autiste, se sont suivis trois annes de bataille, mon but sortir mon fils de l’autisme, lorsque son tour est venu de passer le diagnostique de l’autisme à 3 ans le diagnostique était qu’il n’était pas autiste, nous avions bien travaillé avec lui, des 2 ans il a été suivie par une ortho super, on a appliqué à la maison la méthode ABBA ça a super bien marche sur lui. Aujourd’hui ne persiste qu’un trouble,de la parole : dysphasie et un trouble de la motricité : dyspahie, il’ est en .CP et bénéficie d’une AVS, il’ a une moyenne de 16/ 20 il a une mémoire incroyable, il nous épate, la motricité va à son rythme un jour il a peur de l’eau un jour il’ prend confiance et se jette dedans, un jour il n’arrive pas à pédaler et un jour il arrive à avancer un peu…son QI est de 110 oui parce quon est obligé de tout écarter avant d’arriver à un diagnostique de dys, est un diagnostique par défaut. Mon petit dernier lui est surdoué ….j’ai choisit je crois ne pas avoir d’enfant dans la norme et ça fait de nous des gens meilleurs. Maintenant si tu veux m’en parler ou avoir p.us d’infos n hésité pas, tu as’pin adresse. Mail. Bisou et bonne nuir

  130. Vous avez eu de la chance, et votre bébé aussi. Ma soeur est handicapée, a des tendances autistiques, ça fait 16 ans qu’elle est comme ça, je sais exactement à quel point c’est dure. Alors je sais exactement à quel point vous avez eu de la chance et j’en suis heureuse pour vous.

  131. Comme je me retrouve dans votre article…
    Mon fils de 4 mois (le 14 Aout) avait le même comportement.
    En plus il avait des trémulations au niveau de la lèvre. 2 signes autistiques donc !
    Au rdv du 3ème mois la pédiatre nous a renvoyé vers un pédopsy sans nous dire vraiment ce qui l’inquiétait.
    Puis (entre ces 2 rdv) j’ai rendu visite à mes parents. Et c’est en disant à ma mère : »Il a le regard fuyant ça m’énerve » que j’ai tout compris ! ça n’était pas tout le temps mais quand même assez souvent. Mon fils ne m’a par exemple jamais regardé dans les yeux pendant un bib…
    Comme vous une boule s’est formé dans mon ventre. Je ne savais pas encore de quoi il s’agissait mais je savais qu’il y avait un GROS pb. Alors comme vous google n’a pas été mon ami ce jour-là. Puis j’en ai parlé à ma soeur qui m’a dit à moi aussi : « oui je sais je voulais pas t’en parler mais je trouve ça bizarre aussi ».
    J’ai pleuré. Beaucoup. Puis je le forçait à me regardait en lui tenant la tête. Mais c’était encore pire.
    Puis on a rencontré la pédopsy. ça allait déjà nettement mieux. Durant tout le rdv il n’avait d’yeux que pour moi mais n’a jamais voulu la regarder en revanche.
    Elle a conclu que mon Bébé Loutre n’avait pas besoin de ses services. En revanche moi oui ! Depuis début juillet je la voit une fois par semaine. Parfois seule, parfois avec Bébé Loutre. Et elle a même obtenu au moins 2 sourires !
    Il communique verbalement très peu avec nous mais sourit beaucoup et on arrive a accrocher son regard longuement. Elle pense qu’il faut continuer à surveiller ce comportement avec les lieux et les personnes étrangères (il continue à être comme inquiet, pas intéressé, renfermé).
    La pédiatre qui l’a vu il y a 3 jours nous trouve (ME trouve) encore trop inquiets et s’est excusé de nous avoir fait peur. Jusqu’à aujourd’hui personne n’a prononcé les mots troubles autistiques. Mais moi je sais. Et je reste vigilante malgré tout.

    Pour me consoler je me dis que c’est à cause de moi. J’ai faillit mourir en accouchant et ça me chagrine encore. Pourtant à mesure que ma peine s’estompe (et que les séances de psy passent) son « mauvais » comportement s’estompe. Alors je préfère penser à une dépression du nourrisson. D’ailleurs les symptômes sont quasi-identiques. Comme vous avez eu un parcours difficile peut être est-ce aussi lié à votre état d’esprit.

    Pardon pour le pavé mais comme je suis contente de trouver du retentissement à ma situation. ça me réchauffe le cœur et je suis prête à en parler plus (encore ++) amplement avec vous.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *