La poisse, c’est un état d’esprit

Aujourd’hui était une journée de merde comme on en a jamais vu, de mémoire de loseuse accomplie.

Tout a commencé par un réveil pour le moins brutal, mettant fin à une nuit durant laquelle la durée des phases d’éveil a largement explosé celle des phases de sommeil. Entre le chien qui se prend pour Céline Dion quand il rêve, le mari-presque-tout-neuf qui se prend pour un tractopelle quand il dort et le bébé-presque-tout-neuf qui se prend pour un lavabo bouché quand il déglutit, tout était réuni pour que je passe une nuit de rêve, tu en conviendras.

Ce matin, donc, à l’heure où seuls Potron et Minet ont des raisons d’être éveillés, mon voisin, cet être connu pour sa légendaire discrétion (qui n’a d’égale que sa légendaire distinction) (il a toujours le petit doigt en l’air quand il secoue la goutte contre ma barrière) a entrepris de vérifier la bonne santé du klaxon de sa fourgonnette. Enfin c’est ce que j’ai déduit au bout de deux minutes trente de Tuuuut ininterrompu.
Ceci dit, peut-être la raison de ce raffut était tout autre. Peut-être cherchait-il simplement à communiquer avec les oies de l’autre voisin. Ou peut-être est-il somnambule ? Dans ce cas, sans doute aurais-je dû descendre et l’aider à retrouver le chemin de sa chambre, tout doucement pour ne pas le réveiller, il paraît que c’est dangereux. J’ai un doute, d’un coup. J’espère que mon « Ta gueule » hurlé par la fenêtre ne l’a pas réveillé.

La journée était donc bien partie. Et elle était loin d’être terminée.

Un peu plus tard (deux couches sales plus tard exactement), on avait rendez-vous chez la pédiatre pour les premiers vaccins du bébé-presque-tout-neuf. Te dire que j’avais la boule au ventre serait un euphémisme. Un peu comme dire que les hémorroïdes après l’accouchement c’est de la rigolade (imagine que par inadvertance tu t’asseyes sur un hérisson fiévreux) (à peu près).
Bref, je flippais ma race. Mon tout petit bout allait être la cible de fléchettes et j’avais beau lui avoir mis des patchs anesthésiants, je savais qu’il allait avoir mal et que je n’allais rien pouvoir faire pour lui.
Bon. Il a commencé à pleurer quand la pédiatre lui a décollé les patchs. Cet enfant est aussi douillet que sa mère. C’était mal barré.
Alors on te dit qu’il ne faut pas laisser transparaître ton stress, qu’il faut être solide, assurer. Et c’est vrai. J’ai assuré. Quand la pédiatre a enfoncé la seconde aiguille dans la seconde cuisse et que mon fils hurlait tellement qu’il avait du mal à respirer, j’ai géré.
J’ai eu la présence d’esprit de demander si le sol était propre avant de m’allonger les jambes en l’air pour stopper le malaise vagal qui montait.
(le sol n’était pas très très propre)

Après toutes ces émotions, j’ai décidé de faire une pause dans ma vie de mère-presque-toute-neuve et d’abandonner mes deux mâles pour aller passer une petite heure à la plage. Avant de partir, j’ai tout checké : le maillot, la bouteille d’eau, le bouquin, les lunettes de soleil, le téléphone. Ce n’est qu’une fois arrivée sur place, la voiture garée, que j’ai réalisé que la petite pompe orange qui clignotait sur le tableau de bord signifiait que si je ne faisais pas de l’essence fissa, j’allais très certainement me retrouver en panne au beau milieu de nulle part, sous une chaleur digne de la gorge de Clara Morgane.
Face à l’urgence de la situation, j’ai choisi l’optimisme. Il était 18h, la petite station du village le plus proche serait très certainement encore ouverte dans une heure, j’irai alors remplir le réservoir.
Deux heures et un coup de soleil plus tard, la station était fermée. Forcément. Heureusement, un panneau indiquait un Intermarché avec station 24/24 à cinq minutes de là.
Il faut savoir une chose. Les panneaux sont des gros menteurs. Cinq minutes MON CUL. J’ai cru que je n’allais jamais voir la fin de ces routes désertes entourées de forêts inquiétantes. Même SFR ne s’aventurait pas à certains endroits, imagine un peu si je me faisais dessus à l’idée de tomber en panne.
Vingt bonnes minutes plus tard, la station était dans le viseur. Une voiture y était déjà présente, ses trois occupants assis sur le bas-côté. Des violeurs ? Des bandits de grand chemin ?
Finalement, leur carte bleue ne passait pas et ils m’ont demandé si j’acceptais d’utiliser la mienne en échange d’espèces. Soulagée à l’idée de ne pas me retrouver dans la rubrique faits divers (je ne m’étais pas épilée), j’ai accepté volontiers.
Sauf que MA CONNASSE de carte bleue n’est pas passée non plus. Alors d’accord, j’avais largement dépassé mon découvert autorisé, mais la carte était passée quelques heures plus tôt à MacDo (toujours pour me remettre de mes émotions). Est-ce à dire que Ronald est moins regardant que les Mousquetaires ?
J’en étais là de mes réflexions quand j’ai réalisé que j’étais dans une situation qu’on pourrait qualifier de merdique. Le mari-presque-tout-neuf avait pour mission de surveiller le bébé-presque-tout-neuf et de le garder au frais après ses vaccins, il ne pouvait donc pas venir me dépanner. Je ne pouvais pas reprendre la voiture, il était mathématiquement impossible que j’atteigne mon sweet home, le réservoir était presque vide. J’étais coincée là, avec trois inconnus, alors que je n’avais qu’une envie : rentrer chez moi au plus vite.
Heureusement, super Mimi (que tu commences à connaître si tu me lis de temps en temps) (mais si, la tatie fan avec les dents en vrac) n’était pas loin et a volé à mon secours, m’arrachant à une fin sans doute dramatique (mangée par des sangliers, enlevée par une buse…).

Il était plus de 21h quand je suis enfin rentrée chez moi, heureuse de retrouver les deux hommes de ma vie et bien décidée à ne plus les abandonner (j’ai bien compris le message).

Ce que j’ignorais encore, c’est que le coup de grâce allait bientôt m’être donné.

Alors que je venais d’entreprendre de te raconter mes mésaventures, les deux garçons ayant sombré dans le sommeil, je me suis dit que j’avais besoin de me vider la tête. J’ai donc mis le replay de Secret Story.
C’est là que j’ai appris l’affreuse nouvelle.
Kevin est nominé. Et il a pleuré.

C’était vraiment une journée de merde.

Ginie, veinarde

Rendez-vous sur Hellocoton !

39 commentaires

  1. VDM pour ta journée ( un gros poutou à vous 3)
    mais bon j’sais pas qui c’est ce gars dont tu causes à la toute fin!!
    un de tes copains? :p
    signé la pucelle de la télé-réalité

  2. Je viens de trouver ton blog, via HelloCoton où je suis toute fraîche inscrite 🙂
    Et j’ai vraiment bien aimé cet article, j’adore ta façon d’écrire 🙂

    Et effectivement pas terrible ta journée…

  3. Mimi elle a aussi dépannée tes co-loosers de la station ?
    Je l’adore cette Mimi (vraiment elle me touche et me fais penser à ma maman tiens!)
    Big up !!
    Bises à tous

  4. en voilà une journée qu’elle était bonne dis donc! (oui j’écris pas beaucoup sur le blog mais là obligée quoi!)
    Tu vas nous faire une nouvelle rubrique: VDM?
    En tout cas, je ne te souhaite plus des jours comme celui ci
    🙂

  5. Ah oué, Kevin je ne connaissais pas il y a encore une semaine, mais j’ai été bien sage et ai rattrapé mon retard en lisant à fond Public, Oops et Voici pendant mes courtes vacances. Par contre, la carte bleue qui ne passe pas, ça je connaissais depuis fort longtemps.

  6. Merci pour ton article! Le malheur des uns fait le bonheur des autres, tu m’as bien amusée ce matin!…
    Bonne journée à toi et à ceux qui t »entourent!

  7. Vlà la journée de merde en effet ! (enfin sauf pour SS car comme jupette je suis pucelle de la télé réalité …)
    Et ton chien il ne te chante pas My Heart Will GO On ??? Putain t’aurais dû l’amener au ciné !
    Sinon je ne sais pas si tu allaites ou pas le bébé-presque-tout-neuf et ça ne me regarde pas mais si c’est le cas, afin de t’eviter un malaise vagal aux prochains vaccins, sache que le sein est un excellent anti-douleur pour ton bébé (j’avais fait un billet là-dessus, si ça t’intéresse : http://nioukidsontheblog.over-blog.com/m/article-100738723.html)
    Et pour finir j’ai appris il y a peu qu’on ne disait pas un mais une tractopelle (merci MiniLui grand fan de ces engins !)(mais je compatis pour les ronflements)(dit celle qui a passé une nuit de merde !)

  8. crotum…. kevin quoi…. qui chiale en pusse….j’ai bien fait de pas regarder, j’aurais encore fait couler mon mascara et j’aurais été obligé de manger un ou douze kinder maxi pour me remettre. comme qd mes nenfants se faisaient vacciner quoi….

  9. Ah la chance, tout un concept ! y a des jours comme ça (chez moi c’est toujours les jours)
    mais bon ça aurait pu être pire, comme te retrouver sans culotte devant tout le monde (ça c’est la lose)

  10. Arghhh me suis faite recalée à la seconde place olympique dans la discipline Poisseuse – toutes catégories confondues ?!!!
    Un point positif tout de même (il en faux toujours au moins un dans la journée, sinon tu finis par te pendre…) le bébé-presque-tout-neuf était bien au frais à la maison.

    Pour les vaccins, mon pédiatre m’a presque traitée d’utopiste quand je lui ai demandé s’il pouvait me prescrire des patchs anesthésiants pour Miniz (ça anesthésie l’endroit où on pique mais ça n’empêche pas le produit injecté de « brûler » quand il passe dans la petite veine de bébé), et m’a plutôt conseillé de lui donné un petit bib d’eau sucré dans la salle d’attente avant le RDV – ou le sein pour celle qui on des tétons dignes de ce nom et qui souhaitent s’en servir à cet usage. 😉

  11. Ca aurait pu être pire. Tu aurais pu être dans une zone sans réseau ou avec la batterie de ton portable à plat!
    Nan, je rigole! Effectivement, journée de merde.
    Sinon, j’adore la fin de ta JDM! MDR.

  12. J’écris peu souvent par ici et pourtant que c’est bon de te lire ….. oui oui je sais j’suis odieuse !!! Très bonne fin de journée à toi en espérant que celle ci soit meilleure.

  13. Attends, mais t’es allée toute seule peinarde à la plage pendant 2 heures et t’appelles ça une journée de merde ? Je proteste 😉
    Sinon, pour le reste : VDM effectivement !

  14. Tiens, un truc qui ne pourrait pas m’arriver, pour l’essence. Je commence à penser à en remettre quand la jauge atteint la moitié, pour te dire à quel point ça m’angoisse…
    Mais sinon oui, belle journée de merde !

  15. Ah NON c’est pas une journée de merde, c’est ce jour là que j’ai emménagé !! 😉
    (la prochaine fois tu m’embarques avec toi à la plage, j’aime pas le McDo, j’ai pas le permis mais ma CB passe…)

  16. Je confirme JDM ! Mais, tu m’en veux pas, j’ai ri en imaginant la scène, toi enlevée par une buse ;D

    Sinon, Kévin est nominé !! C’est trop dure la vie !

    Merci pour ton blog qui est toujours bien écrit, j’adore ton style …

  17. 🙂 je cherche toujours une certaine station Intermarché dans un coin de Picardie, je soupçonne la concurrence d’avoir mis un panneau exprès pour qu’on roule plus, qu’on ne trouve jamais et qu’on finisse chez eux !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *