Comment ne pas se faire embaucher (2)

Je n’ai pu m’empêcher de constater que vous aviez goûté le récit mon aventure avec Paul Emploi. Cela m’a donné des chicken wings, je vous l’avoue, si bien que je me suis découvert une nouvelle vocation : conseillère en non-recherche d’emploi. Parce qu’il est de plus en plus difficile de ne pas trouver de travail et que bien foirer sa candidature demande un minimum de connaissances.

Nous avons donc déjà vu comment rater l’envoi de son mail de candidature, nous allons aujourd’hui aborder l’un des sujets les plus importants d’une candidature, j’ai nommé le Curiculum Vitae.
Vous le savez, la rédaction d’un CV est soumise à de nombreux critères qu’il faut absolument respecter. Le but ici est de se différencier des autres par la négative, voire, en cas d’excellence, de faire remonter le petit déjeuner du recruteur.

Afin que ce soit plus clair, j’ai choisi (non sans crainte de copiage mais soyons fous fous fous comme au collège) de vous dévoiler mon CV qui a fait ses preuves.

(tu peux cliquer pour agrandir)
(avec la souris)

Je sais, vous vous dites certainement qu’avec un tel parcours il est facile de louper sa candidature, que je n’ai aucun mérite, que j’ai de la chance, blabla. Je dis cédez le passage ! Le cursus n’est rien si on ne sait pas le mettre en valeur. Et, inversement proportionnel, on peut mettre en valeur n’importe quel cursus.

Le tout est de connaître les astuces.

  1. Créer une adresse mail spécialement dédiée à la recherche d’emploi et prendre soin de la choisir originale et représentative de l’image que l’on souhaite renvoyer.
  2. Opter pour la photo anonyme. Là, nous avons un éventail de possibilités : le visage flouté, la barre noire devant les yeux, la mosaïque, la photo dans le noir. Le summum en la matière étant, à mon sens, la photo avec perruque et lunettes de soleil.
  3. Détailler la situation familiale, surtout si on se reconnaît dans les appels à témoin de Confessions Intimes.
  4. Recenser chaque formation acquise, aussi minime soit-elle. Pour optimiser ses chances, on peut d’ailleurs décider de passer sous silence ses diplômes au-delà du CAP baguette de campagne.
  5. La rubrique Expériences professionnelles doit retracer votre parcours en insistant sur les périodes creuses. L’idéal étant d’avoir toujours eu pour objectif professionnel de ne pas en avoir, cela facilite les justifications.
  6. Parler de ses passions en donnant quelques exemples pertinents. En cas de doute quant à la beaufitude d’un loisir donné, prendre conseil auprès de Christian Audigier ou Nolwenn Leroy.
  7. User de couleurs diverses et variées en prenant soin de ne pas créer de camaïeu agréable à l’œil. Le courageux pourra ajouter des cœurs, des étoiles ou des soleils.

Voilà.
Vous avez maintenant toutes les clés en main pour bien foirer votre CV. Avec ça, si vous trouvez du boulot, c’est que vous le faites exprès.
La prochaine fois, nous nous pencherons (mais pas trop bas) sur le cas de la lettre de motivation.

Ginie, déconseillère à l’emploi

Rendez-vous sur Hellocoton !

60 commentaires

  1. Je me marre trop à te lire ! ça fait pas longtemps que je viens ici mais je crois que je vais t’adopter ! En plus j’ai vu qu’on a exactement le même chien (le bouledogue français) la mienne est exactement de la même couleur avec la même tâche blanche !!! C’est trop coooooolllllll !

  2. Terrible le CV…t as mis la barre trés haute…
    Je vais suivre tous tes conseils…mais moi j ai une botte secrète…allez je te file le tuyau…Je suis femme de gendarme dans un village de 600 habitants en Corse…Je crois que ça va le faire Non???

  3. En fait, tu es le sosie de Chantal Goya! Dans la vraie vie, on m’a montré le CV de quelqu’un qui affirmait qu’il fallait l’embaucher car ses travaux allaient lui permettre de recevoir le Prix Nobel. Le mec l’a vraiment mis dans une vraie lettre de motivation, comme quoi tout est possible.

Répondre à Soma Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *