Ne pas jeter sur la voie publique

Quel est le point commun entre ces quatre éléments ?

megot
canette-metallique
herbe_haute
chien errant

Réponse : on les trouve souvent sur le bord de la route.

Vous devez le savoir, j’ai trois chiens à la maison.

Quand je les ai adoptés, je ne travaillais pas, j’avais beaucoup de temps libre et surtout, je me sentais seule.

Seulement voilà.
Je ne savais pas que c’était autant de contraintes.

Déjà, le clébard, faut le sortir. Plusieurs fois par jour.
T’as beau avoir un jardin, le chien veut te suivre partout, courir dans les bois, aller renifler des odeurs inconnues.
Ca fait facilement une heure de ta journée foutue à attendre que l’animal satisfasse ses désirs, sans penser aux tiens.

Ensuite, le chien n’a aucune notion de la propreté.
De celle de ta maison, j’entends. Parce que se lécher les couilles, il sait faire.
Par contre, ramasser les milliers de poils qu’il sème sur le carrelage blanc ou s’essuyer les pattes après avoir pataugé dans la boue, ça, il sait pas faire.
Et toi, tu perds une demie-heure de plus à aspirer, laver, éponger.

la grosse

Le chien a l’avantage de ne pas parler. Il ne pose donc pas de questions à la con.
En revanche, il aboie. Fort. Souvent. Pour rien.
J’ai songé à leur faire couper les cordes vocales, ça se fait beaucoup aux Etats-Unis. Mais si je fais ça, qui me préviendra en cas de cambriolage ?
Une alarme, ça coûte cher.

gros

Quand t’as envie de câlins, un chien, ça peut être pratique, si tu n’as ni mec ni gosse.
Il est toujours prêt à venir poser sa tête sur ta cuisse ou à te faire des léchouilles sur le visage maquillé.
Le souci, c’est qu’il ne sait pas s’arrêter. Pour lui, tu dois toujours être disponible. Et vas-y que je te saute dessus quand tu rentres du boulot, que je t’apporte la balle dès que tu poses un pied dehors, que je viens me blottir contre toi alors qu’il fait 40 degrès.
Le « non » devient le mot le plus utilisé de ton vocabulaire.
Alors que tu voudrais juste du calme.

la folle

Le chien, aussi, ça peut être dangereux. Surtout quand des enfants viennent se greffer à ton foyer.
C’est bien connu, ça reste un animal qui peut à tout moment péter les plombs, sans raison. C’est vrai quoi, il peut pas tout simplement accepter sans broncher que la petite lui enfonce un stylo dans l’oeil ?
Trop risqué.

En plus de coûter cher en soins et nourriture, le chien est un boulet qui t’empêche de vivre libre.
Point de week-end improvisé ou de vacances, trouver une bonne âme pour s’occuper de lui pendant ton absence n’est pas chose aisée.
Le chien est incapable de se gérer tout seul et, si au début tu aimes cette soumission et cette dépendance, ça devient vite un frein.

Pour toutes ces raisons, et parce que nous envisageons d’avoir un enfant et que j’aurai donc moins de temps à leur consacrer, j’ai fait le choix de me séparer de mes trois chiens.
Oubliées les années partagées, effacés les jeux et les câlins, dans la vie il faut savoir faire des choix.

Je pourrais aller à la SPA et les enfermer dans une cage, mais les pauvres, ils ne sont pas habitués à être enfermés.
En plus, ils seraient séparés les uns des autres. Et puis, ils pourraient trouver une autre famille.
Et je ne supporterai pas qu’ils me remplacent.

Non, je vais faire le mieux pour eux.
Il y a un bois pas très loin de la maison, mais assez loin quand même pour qu’ils ne retrouvent pas le chemin.
Je vais les y emmener, avec une gamelle d’eau, et les attacher au tronc d’un arbre. Ils seront à l’ombre et ensemble.
Ensuite, je laisse le Destin décider pour eux.
Si quelqu’un passe par là, il fera un choix pour eux.
Sinon… ce n’est plus mon problème.
La plage m’attend.

EDIT : L’Homme vient de lire et pense que ce billet peut êre pris au premier degré, ce que confirment les premières réactions.
Je vais donc, même si je n’aime pas ça, justifier mon propos et décrypter mon ironie.

Mes chiens sont comme mes enfants. Je les aime au-delà du raisonnable.
Je suis dans l’incapacité totale d’imaginer ma vie sans eux.
Alors, les abandonner, vous pensez bien.
Si j’ai choisi cette race décriée, si je les ai adoptés adultes, ce n’est certainement pas pour leur briser la vie une fois de plus.
Leur bien-être passe avant le mien.

Alors oui, parfois, c’est une contrainte, et je sais de quoi je parle puisque j’en ai deux qui ne peuvent pas se voir et que nous sommes obligés de séparer en permanence, ce qui entraîne une organisation militaire, oui, c’est du ménage en plus, oui c’est des crottes à ramasser, mais c’est surtout une grosse dose d’amour et de joie.

Je crois que l’abandon d’animaux est la seule chose pour laquelle je ne trouve AUCUNE excuse.

L’idée de ce billet m’est venue hier, quand j’ai vu un chien courir sur le bord de l’autoroute.
Ca a gâché mon après-midi.

Si j’avais choisi le second degré, c’était justement pour ne pas tomber dans le bon sentiment, le « c’est pas bien ». Mais puisqu’on y est, allons-y à fond.
L’acquisition d’un chien se réfléchit. Ce n’est pas un objet.
Un chien, quand on n’est pas éleveur professionnel, ça se stérilise. Ca évite l’encombrement des refuges.
Un chien, ça se respecte, ça s’éduque, ça se comprend. Ce n’est pas un humain, il a son langage propre.

Et surtout, un chien, ça s’aime comme il nous aime. Inconditionnellement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

34 commentaires

  1. J’t’avouerai que j’ai eu peur en lisant ton article mais au fond j’me disais forcément que c’était ironique . mais bon, quand même, j’ai flippé!

    Mes animaux, pareil, je ne conçois pas une seule seconde de les laisser derrière moi, je les aime trop.
    Ma chienne est quasiment aveugle et quasiment sourde. Elle fait du diabète, on doit lui faire 2 piqûres par jour pour réguler tout ça.
    Mais à côté de ça, elle a tellement d’amour à apporter.
    Ma chattoune, malgré son sale caractère à toujours te miauler dessus en ayant un regard pas très gentil, elle est hyper douce et sait offrir des tas de câlins.

    Rien qu’avec mes deux animaux, j’arrive pas à comprendre comment les gens peuvent abandonner des bêtes. Ils sont sans défense.
    Avoir des animaux présente quelques contraintes mais comparées au bonheur reçu en retour, ces contraintes sont minimes.
    Y a pas 5min, ma chattoune est venue me voir et m’a fait des câlinous.
    Ma chienne, malgré qu’elle ait 13 ans bientôt, me fait toujours des joies quand elle me voit.

    On ne peut pas ne pas aimer les animaux…

  2. Bonjour !
    J’ai lu la première partie de l’article, puis la seconde … Je n’ai absoluement pas PU penser que la partie « abandon » pouvait être vrai pour la simple et bonne raison que lorsque l’on sait le temps que prennent les soins que l’on doit leur prodiguer, lorsque l’on sait tous les sacrifices que l’on doit faire pour le bien-être de ses animaux, lorsque l’on sait tout cela en détail, c’est qu’on l’a expérimenté … Et donc que l’on s’occupe BIEN de ses animaux … Et donc qu’on n’est pas prêt de les abandonner …
    Lorsque nous sommes allé adopter Gribouille, le chat le plus débile au monde, il y a 1 an, j’avais les larmes aux yeux de ne pas pouvoir prendre tous les chats et tous les chiens ; depuis que j’ai ce petit chat improbable, je suis (encore plus qu’avant) intolérante envers ceux qui les abandonnent au bords des routes … Ca me rend triste et furieuse à la fois.
    Bisous aux toutous.
    C’est la première fois (je crois) que je laisse un commentaire mais je viens régulièrement et ce blog est terrible ! Continue !

  3. ptain! merde! la deuxième partie me gâche tout l’article!!!!

    quand j’ai lu « gamelle d’eau » « tronc d’arbre » et « Destin », j’ai failli me faire pipi dessus…

    d’un autre côté, y’a une connasse qui a appelé les services sociaux en disant que sur mon blog, j’appelais mes enfants des « monstres » (et oui, j’ai eu droit à une visite :D)… disons qu’avec ton édit, tu t’évites la spa en manif devant chez toi… mais bon… moi j’dis, ça gâche ton talent…

    biz

  4. Tin moi ce qui m’a fait le plus peur, c’est quand j’ai lu « nous envisageons de faire en bébé », d’un coup le reste m’a paru inoffensif.

    L’avantage avec un lapin, c’est que si tu l’attaches à un arbre, soit il ronge l’arbre soit il ronge la corde. T’façon, le premier qui le touche, je lui démonte sa gueule à l’aide d’un tracteur et je le sodomise avec une barre de fer enduite de verre pilé.

    (Moi j’ai su dès le départ que c’était ironique lalala)

  5. moi je me suis dit dès le début que t’avais pété un plomb.
    et je continue à croire que t’as pété un plomb.
    mais mais mais, comment peut on avoir des chiens pareiiiiiiiiiiiils. tain, les deux derniers là, c’est ceux qui m’ont coursé sur la plage. tain oui ça va hein hého, traumatisée je suis. :S

    en attendant, j’en ai eu des chiens… un doberman qui était toujours collé à mon père et qui ne nous aimait pas ma soeur et moi sa race!
    un chien loup adorable, qui éffectivement, un jour a pété un plomb et a commencé à mordre.

    Et une choupette batarde, ma soeur quoi, on se comprenait rien qu’en se regardant. C’est moi qui l’ait amenée la faire piquer, à ses 14 ans. L’horreur, je venais de perdre » ma soeur » et ce jour la je me suis promis que plus JAMAIS je n’aurai de chien. Et ce jour là, j’ai commencé à avoir terriblement peur des chiens. un moyen de me protéger de cette frustration de ne plus en avoir de ces bêtes qui donnent et prennent tant d’amour? peut être….

  6. J’ai un chat c’est plus facile! mais dans ma nouvelle maison pas possible de mettre une chatière donc je vais devoir trouver une solution pour les vacances à venir… T’as raison il faut bien réfléchir avant de prendre un animal et assumer jusqu’au bout!

  7. moi, je n’aime pas les chiens. je respecte ceux qui les aiment, j’aime pas les chiens, c’est mon affaire (un jour je te raconterai comment mon chat s’est fait déchiqueter devant mes yeux par un doberman, ça explique un peu mon aversion pour les bêtes) mais bref. tout ça pour dire que même si je n’aime pas les chiens, je suis quand même super outrée par les comportements des gens qui, après avoir eu un chien, les laissent, se rendant compte finalement de la masse de boulot que ça occasionne.
    ça, ça me laisse franchement sans voix, et je suis furieuse quand j’entends certaines personnes parler de leurs animaux comme si c’était des chiffons sales.

  8. tout est dit tout est écrit et oui les chiens et les chats sont chiants et ils font chier quand on dois partir en vacances
    et bien on assume et c’est vraiment pas compliquer.

    Et puis on achète un bloque porte pour le frigo, on fait un double des clés pour le voisins et on cache ses pulls en cachemire

  9. Argh, l' »edit » qui gache tout ! Moi j’espérais que tu les avais vraiment abandonnés !
    Je veux dire, si y’a autant de chiens qui se font abandonner sur les routes, c’est bien que quelquepart, ça doit leur faire plaisir.

    Les routes, c’est très bien pour les chiens. Ils peuvent bouffer des musaraignes et courrir derrière les voitures pour s’amuser. Alors bon, ‘faut arrêter de dire que c’est mal… 🙂

  10. alors là tu lis dans mes pensées ou alors tu es moi.
    je n’ai pas de chien
    je ne les aime pas
    mais ça s’arrête là.
    en revanche, ils me gâchent la vie depuis un mois.
    un que les voisins gardent, mais les voisins, ça fait 15 jours qu’ils sont partis en vacances.
    sans le chien.
    ce chien, il erre dans les rues, fait aboyer les autres chiens et hier, il a mordu un gamin.
    et y en a un autre, ça fait 1 mois que son gentil maître a ouvert la portière de la voiture et lui a rendu une liberté qu’il estimait lui devoir.
    et ce chien, il veut juste bouffer.
    alors il fait toutes les poubelles.

    pour autant que je n’aime pas les chiens, je me demande si c’est pas plutôt ce genre de maître que je déteste plus qu’eux.

  11. Mouhaaaaaaaaaaa mais quand on te connait et qu’on te lit régulièrement on sait très bien que tu plaisantes!!!

    Bon moi j’ai choisis – pas de chien , pas de chat pas de poisson rouge ni de cochon d’nde ou de lapin mais un homme et un gosse ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!!

  12. Il faut lire entre les lignes… les photos de tes chiens, le fait de ne pas vouloir les remplacer et les attacher à un arbre histoire, éventuellement, de prendre le risque qu’ils meurent de faim… Personne ne peut y croire, par contre il est vrai que c’est coup de poing et que ce que tu dis est vrai…
    En tout cas moi qui ait toujours été entourée de chiens dans ma vie… je n’en ai pas pris depuis que je suis seule justement parce que je serais incapable de m’en occuper quotidiennement… mais tu ne peux pas savoir à quel point ça me manque.

  13. Warf, j’ai bien compris que c’était du 2nd degré dès le départ et ça m’a fait rire d’aller au bout de ta logique ! Mais pour tes vacances, tu peux les emmener à la maison des secrets, je suis sur qu’Emilie s’occupera bien d’eux !

  14. Bin, moi qui suis blonde, j’avais compris que c’était du second degré, t’es suffisamment déjantée pour tourner ce genre thème en « second degré » mais pas assez tarée pour vraiment abandonner des chiens.
    Mais j’avoue, ça m’a fait rire jaune. Parce que ce que tu dis c’est que des gens font pour de vrai.

    Je ne veux pas d’animaux chez moi parce que je sais à quel point c’est aussi une contrainte et que c’est une contrainte que j’aurais du mal à assumer.

  15. Moi qui possède un animal, jamais il ne viendrait à l’idée de l’abandonner. Je le laisse avec des gens qui ont l’habitude des chiens et qui savent s’en occuper, si je ne peux pas le prendre avec moi.

  16. Salut, je débarque sur ton blog et j’aime bien ton style d’humour, j’aime trop les animaux et je rêve d’avoir un chien mais jusqu’ici et pour toutes les raisons que tu as cités, je n’en ai pas car un chien c’est comme un enfant, on peut pas le laisser au bord de la route c’est immoral… J’ai deux filles, je vis en appartement donc pour le moment je peux pas mais j’y pense déja pour mes vieux jours quand mon chéwi radotera (pas moi évidemment) et que mes filles seront ingrates et que j’aurais que ça à faire de m’occuper d’un chien.
    et sinon félicitations pour ton mariage !!

    1. @ Thé citron : tu sais, j’ai un de mes chiens (le mâle couleur fauve) qui est très malade. Il est assisté et on doit l’aider à se déplacer, à tout faire en fait. Malgré cela, il est heureux et il ne souffre pas. Tant qu’il n’aura pas décidé qu’on devrait le laisser partir, on le soutiendra, même si c’est parfois dur. Parce que le jour où il partira, je perdrai un membre de ma famille.

      @ Anna : pire que BB, y a Eve Angeli, à poil contre la fourrure. La honte si elle se pointe chez moi comme ça. Qu’elle mette au moins un soutif cette chaudasse.

      @ Claire : bienvenue ici. Ton message me touche beaucoup, merci de comprendre.
      (toi tu as le chat le plus débile, nous on a la chienne la plus débile)

      @ Daydreamer : j’en reviens pas… quelle connasse… putain j’en reviens pas !
      (merci aussi d’avoir compris mon humour ;))

      @ Gazelle : tu crois que le bébé il ronge la corde aussi ?

      @ Noisette : je comprends que tu aies eu peur, tu sais. Mais ce n’est pas parce qu’un chien catégorisé te course qu’il veut absolument te bouffer. Il peut tout simplement vouoir jouer.
      Ceci dit, sachant que la plupart des gens en ont peur, ça n’arrivera jamais avec les miens. Ils suffit d’avoir une attitude responsable, ce qui n’est malheureusement pas le cas de la plupart des maîtres de ce genre de chiens.
      Dommage, parce que je ne me lasserai jamais de défendre leur cause. C’est une race formidable.

      @ Sylvie : Fais-lui un trou dans le mur 😉

      @ Manu : Je confirme. Ils aiment bien se grimper entre eux 😉

      @ Camille : je respecte totalement les gens qui n’aiment pas ou qui ont peur des chiens. D’ailleurs, j’enferme les miens quand je reçois des gens qui en ont peur. Bien sûr, dans la soirée, j’essaie de les faire se rencontrer en douceur et en général, les gens sont rassurés.
      J’aime ta façon de penser.

      @ Lili : ou alors on ne met pas de pulls en cachemire. Et on jette le frigo. Et on tue les voisins.

      @ ZEL : haaaaaaaaaaa ! merci !
      Le bois, c’est mieux, non ? AU moins ils ont un peu d’ombre et ils peuvent se faire des amis parmi les serpents et les sangliers. Faut penser à leur vie sociale, aussi.

      @ Mélina : ça me flingue des connards pareils… Je peux venir ?

      @ Sandra : Même pas une petite araignée qui traîne dans un coin ???

      @ Sekhmet : Bah oui, je me disais aussi que c’était trop gros pour le prendre au sérieux…
      Je te comprends, je crois que je serais incapable de me passer de chien dorénavant. Même si ce que je souhaiterais le plus au monde serait de garder à vie ceux que j’ai actuellement…

      @ M1 : Hein que c’était drôle ?

      @ Une blonde dans la ville : Je me suis mise dans la peau d’une vraie connasse, en exagérant à mort. Mais effectivement, je suis sûre que ça existe des gens comme ça.

      @ Angie : Voilà, il y a toujours une solution meilleure que l’abandon. Mais les gens vont à la facilité.

      @ Lili : Bienvenue ici et merci pour ton message !
      Si seulement tous les gens étaient aussi raisonnables que toi…

  17. Raarrgh! j’ai failli faire une attaque!
    Ma chienne vient d’un refuge un peu spécial: les chiens y sont en liberté (les caniche et les danois) sous l’autorité d’un petit bout de femme qui bouffe deux adjudants par p’tit dèj. Si on lui adopte un chien, elle accepte qu’on le lui remette pour les vacances. Mais même pour un refuge « sympa » Lili c’est mise a trembler comme une feuille sans pouvoir avancer.

  18. Cette pute elle m’énerve grave. 1/ parce qu’elle est trop conne et que l’entendre parler et philosopher me donne des boutons et 2/ parce qu’elle est quand même super bonnasse du corps. Et que moi j’en ai marre que toutes les boufonnes elles soient bonnasses !

  19. C’est pour ça qu’on n’aura pas d’animaux, je suis capable de tout pour ma fille, et les autres à venir.
    Mais un animal, pfff, franchement, je n’aurais jamais la volonté nécessaire pour m’en occuper correctement.

    En revanche, il y a BEAUCOUP de choses auxquelles je ne trouve AUCUNE excuse, et abandonner son clebs vient allégrement en dernière position: abandonner son gosse, frapper son gamin, le violer, le négliger… L’irrespect, la méchanceté, bref, plein de choses…

    Et ça n’a pas l’air d’être ton cas, mais beaucoup de gens ont des animaux, ne vivent que pour eux, et les font passer avant les gens, avec un irrespect des plus débectable. Sortir un chien sans laisse, dans la rue, bof. surtout quand le truc fait 70 kilos!

    Le laisser aboyer toute la nuit, juste comme ça, bof aussi…

    Enfin, j’ai conscience de ne pas avoir de coeur, j’aime les animaux, mais je n’arrive pas tellement à compatir pour les chiens.

    J’en ai vu un se faire écraser au Cambodge, et ce qui m’a fait pleurer, c’est d’imaginer que ça aurait pu être un des gamins qui jouent sur la route, pas le chien écrasé.

    Euh bon, jvoilà! :-p

  20. Je précise que je suis contre l’abandon d’animal, off course…

    Quand t’es pas capable de t’en occuper (comme moi) t’as la lucidité de pas en adopter pour pas les faire souffrir (j’ai quand même un peu un coeur en fait)

  21. moi mon bouledogue francais je lui demande régulièrement sil veut jouer au bord de l autoroute….mais il me répond jamais….c est marrant il a la même tronche que le tien mais en plus beau quand même…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *