On ne peut pas penser à tout

Il fallait que je t’en raconte une bien bonne.

L’autre jour, dans ma voiture, alors que j’étais en train d’essayer de transformer le feu rouge en feu vert, un livreur de pizzas s’est arrêté à ma hauteur. L’estomac étant le plus fort, j’ai abandonné le feu pour fixer ce jeune homme appétissant quand la scène s’est transformée en film.

Le scooter a penché du côté droit, le livreur a essayé de le redresser en faisant contrepoids mais il n’était pas assez lourd. Au ralenti, le scooter et le livreur se sont ramassés contre le bitume.

Mon premier réflexe a été de chercher mon iPhone pour filmer la scène et tenter de remporter un magnifique caméscope à Vidéo Gag (ah ? il est décédé ?), mais il était comme à son habitude au fond de mon sac, derrière le portefeuille, l’agenda, les lunettes, les clés, le livre, la trousse à maquillage et la culotte de rechange.

Mon deuxième réflexe a été d’éclater de rire. Malheureusement, ma mauvaise conscience m’a vite rattrapée et m’a projetée hors de la voiture pour aider le malheureux, toujours à terre.
Le scooter était à peine égratigné, le livreur indemne mais hagard. Je lui ai alors demandé comment il avait fait pour tomber alors qu’il était à l’arrêt et que rien ne l’avait percuté.
Je te laisse méditer sur sa réponse, moi je ne m’en suis toujours pas remise.

J’ai oublié de poser le pied par terre quand je me suis arrêté.

Heureusement que le feu est passé au vert, j’allais lui proposer d’oublier le vol de pizza auquel il allait assister.

Ginie, bonne citoyenne

Rendez-vous sur Hellocoton !

67 commentaires

  1. Purée ben figure toi que je me suis (salement) cassé le coude pour la même raison : j’ai oublié de poser le pied à terre !!! Bon j’avais même pas 6 ans hein 😀 et on venait de retirer les petites roues de mon vélo, j’avais « oublié » ce détail. Ca m’a valu deux mois (d’été évidemment, sinon c’est pas drôle) dans le plâtre.
    Donc je compatis ^^.

    1. LaNe, moi aussi, ça m’a d’ailleurs valu une belle double entorse croisée des ligaments, merci les rhumatismes depuis, et ma bande de potes en train de se foutre de ma tronche en bas de la piste pendant que j’appelais au secours.

      Pas un qui est venu, les gueux.

          1. Je suis tombée sur ton blog par hasard et je dois dire que tu es vraiment drôle ! J’adore ta façon de voir les choses et de prendre la vie… Bravo et merci pour ce petit moment de détente et d’humour…

  2. Y avait des anchois sur la pizza ? Non parce que j’aime pas les anchois.

    (et je me moque pas, je me suis gauffrée comme une merde de ma moto à l’arrêt aussi, sauf qu’elle était trop lourde pour être relevée, la honte ultime)

  3. Je te dis que j’ai un pote qui nous a fait la même ?
    A l’époque, mon ex était en voiture, moi dans la mienne, et le pote en moto entre les deux.
    Tout à coup, on était à l’arrêt dans une file de voitures, je l’ai vu se viander sans trop comprendre.
    On est tout de suite descendus voir mon ex et moi, on ne sait jamais, un malaise ou autre… mais non, cet abruti a juste oublié de poser le pied par terre…
    On me l’aurait raconté que je ne l’aurais pas cru (quoique, connaissant bien le pote en question, c’était plausible, il était toujours dans la lune)

  4. WHOUAIP…moi sur ce coup la je suis interdite de foutage de gueule ….pour la simple et bonne raison que je suis détentrice du permis A…oui je suis autorisé à conduire de puissants engins à deux roues…
    Allez pour vous faire marrer car maintenant y a prescription…j ai dans ma jeunesse un 600 bandit suzuki rouge …oui oui je me la pétais grave…mais j ai quand même moins ramener ma fraise le jour ou j ai démarrer avec le bloc disque (l anti vol quoi !!!) toujours sur la roue avant…et oui je me suis vautré comme une grosse merde…et oui je suis restée coincée sous ma moto de 220 kg…et oui se sont des italiens en vélo qui sont venus me secourir…et oui je me suis tapée la honte de ma vie…oui j arrive a en parler maintenant…

  5. Moi je ne peux pas trop me moquer … parce que je suis incapable d’arrêter un véhicule à deux roues sans sauter à pieds joints au milieu du cadre (ouais les freins sont un concept que je n’arrive pas à saisir) ! Autant vous dire que le vélo d’homme j’ai arrêté pour cause de foufoune abimée, et que grâce aux 26 kilos du Velib qui continue un peu sa courses quand j’ai sauté au milieu au lieu de freiner, j’ai souvent :
    1/ mal au dos si la selle est trop haute 2/ mal au cul si la selle est trop basse !
    Pauvre pizzaiolo ! Je compatis à son malheur !

  6. Dit moi, y’a moyen d’aller fouiner dans la boîte à pizza ? non parce que perso ton mec sur son scooter à côté je m’en bas la chorizo ! d’ailleurs en parlant de chorizo, le monsieur là… pipi culotte !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *