Pissederman

C’était un vendredi soir, on revenait de chez Nonna où on avait mangé des boulettes. Le mari-presque-tout-neuf conduisait, on écoutait la radio, Adèle disait bonjour à quelqu’un qui, manifestement, ne l’entendait pas, les étoiles jouaient à cache-cache derrière les nuages et j’avais un morceau d’ail coincé dans la molaire droite.
Chaque détail est gravé en moi à tout jamais.
C’est ce qui arrive aux détails qui précèdent les drames, ils restent ensuite prisonniers de notre mémoire à tout jamais.

On avait passé une belle soirée.
On allait rentrer, coucher l’enfant-presque-tout-neuf, se pelotonner sur le canapé devant un programme philosophique (Koh Lanta) et on se laisserait glisser tout doucement vers le samedi.
C’est ce qui aurait dû se passer.
Mais, alors que j’étais en train de me dire que les participants de Koh Lanta ne devaient pas avoir d’ail dans les dents, tout a basculé.

– Arrête-toi, j’ai dit au mari-presque-tout-neuf.
– Quoi ? il a répondu, ébaubi.
– Arrête la voiture de suite ! j’ai dit (un peu) plus fort.
– On roule à 90 km/h, la prochaine sortie est à trois kilomètres, va falloir que tu sois patiente.
– Tu vas la voir de près, ma patience, si tu ne t’arrêtes pas dans la seconde ! j’ai articulé.
– Mais pourquoi tu veux absolument qu’on s’arrête ?
– Regarde sur le pare-brise, j’ai dit en retenant mon souffle.
– Je peux pas je conduis. Y a quoi ?
– Une araignée, j’ai chuchoté pour qu’elle ne m’entende pas.

Bizarrement, il a appuyé sur l’accélérateur et, quelques secondes plus tard, il immobilisait la voiture sur un parking. Puis, uniquement mû par son courage, il arrachait sa ceinture de sécurité et s’éjectait de son siège.
Pour moi, c’était plus compliqué. Le monstre était à quelques centimètres de moi, en bougeant je prenais le risque de l’effrayer. Et, c’est bien connu : qui fait peur à l’araignée devra serrer son fessier.
J’ai coupé ma respiration, rentré le ventre, je me suis aplatie contre le siège (il n’y a pas de petite économie de centimètres) et me suis glissée à l’extérieur en gémissant. Une crêpe hystérique.

– On fait quoi ?
– Je propose qu’on abandonne la voiture ici.
– Je propose qu’on y mette le feu.

Après une courte discussion, on est tombés d’accord : la solution la plus sage consistait à faire sortir la bestiole du véhicule.
– Vas-y toi.
– Non toi.
– Pourquoi moi ?
– Parce que c’est toi le mec.
– Et donc ? Quel est le rapport ?
– C’est ton rôle de virer les araignées, tu le fais très bien à la maison.
– Ouais, mais à la maison y a un aspirateur. De toute manière, c’est à toi de t’en charger.
– Pourquoi ?
– Parce qu’elle est de ta famille.
– Hein ?
– Elle est poilue.

Il était fier de sa blague.

Généreusement sous la menace, le mari-presque-tout-neuf a finalement consenti à s’occuper de la mygale posée à l’intérieur du pare-brise.
– Tu ne la tues pas, hein, je lui ai dit.
– Comment ça je la tue pas ?
– Ben la pauvre, si ça se trouve ses enfants regardent, tu vas quand même pas la tuer sous les yeux de ses enfants !
Je crois qu’à cet instant précis, il a très sérieusement envisagé le divorce.

Sous mon commandement mes conseils, le mari-presque-tout-neuf a fabriqué un piège à partir d’un kleenex et de deux stylos et l’a approché du crabe poilu en tremblant.
C’est dommage que l’émission « La nuit des héros » n’existe plus.

D’un geste, il a recueilli la pieuvre géante et l’a balancée au sol. J’ai passé les dix minutes suivantes à la rechercher, à la lueur de mon téléphone, pour m’assurer qu’elle n’était plus dans la voiture, puis j’ai finalement daigné me rassoir dans mon siège.
J’étais en train de boucler ma ceinture quand la petite voix de l’enfant-presque-tout-neuf s’est élevée de l’arrière, entre deux éclats de rire :
– Maman, Papa il a jeté Pissederman ! Va chercher !

Je pense que cet enfant nous a pris pour Guignol.

Ginie, arachnophobe velue

PS : Pour ceux qui ne me suivent pas sur les réseaux sociaux, il y a une soirée de lancement organisée pour la sortie de mes livres et je suis super heureuse de pouvoir y convier 10 lecteurs. Si ça vous tente, rendez-vous sur la page Facebook Virginie Grimaldi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

34 commentaires

  1. Elle est de ta famille, elle est poilue !!! Oh merde, je viens de manquer de mourir asphyxiée n’arrivant pas à reprendre mon souffle tellement je rigole.

    Ne pas la tuer sous les yeux de ses enfants…. as-tu pensé que du coup, si enfants il y a, ils sont TOUJOURS dans ta voiture 😀 😀 😀

  2. Ça c’est du travail d’équipe!!! Qu’est ce qu’il doit se marrer le (plus si) bébé presque tout neuf!
    J’en profite pour t’adresser mes félicitations pour la sortie de ton 2nd livre…ça m’épate ce parcours, bravo!!!! Hâte de découvrir ces nouveaux personnages!
    La bise!

  3. Ah ah ah nous on avait Pisterman (mais c’est tout comme hein !!)
    Et chez nous aussi c’est le rôle de Monsieur de mettre les araignées dehors SANS LES TUER. Car oui, elles ont aussi des enfants ou un papa et une maman qui les attendent à la maison… oui je sais je suis aussi un peu bizarre. J’exècre ces bestioles mais je ne supporte pas de tuer un animal !

  4. Purée si ça m’arrivais je serai bien embêtée j’ai pas de chéri pour enlever une araignée.
    Comme je peut pas brulé ma voiture, j’essaierai de prendre mon courage a 2 mains avec ce qui traîne dans mon coffre pour l’enlever.

    En tout cas j’ai bien rit en lisant ton article.

  5. Cette fois je sors de l’ombre et je commente! Jsuis mouru!!! C’est trop fort! Super bien raconté quand même! Pissederman j’adore! ils sont trop choux ces enfants!

  6. moi c’est une sauterelle que j’ai eu dans la voiture, énorme ! Je conduisais et elle était sur le dossier du siège conducteur. J’ai failli avoir une attaque ! heureusement que sur le parking du magasin où je me suis arrêtée, une âme charitable (un homme hilare) a eu le courage (que je n’ai pas eu) de la faire sortir (et encore, je me cachais derrière la voiture au cas ou elle m’aurait sauté dessus) !

  7. Toujours aussi drôle Ginie ! J’ai lu ton billet à mon ado préférée qui devient vite hystérique dès qu’elle voit une petite araignée, elle était horrifiée ! Bon moi je suis pas super fan mais je gère. Ceci dit, dans la voiture ça surprend. Ça m’est arrivé une fois j’étais sur l’autoroute et la bestiole sur le pare-soleil conducteur ! Je suis sortie à la première aire et j’ai tué la bête (c’était un mâle enfant unique célibataire et orphelin 😀

  8. Cette histoire m’a donné des frissons et l’impression d’avoir des mygales partout sur moi.
    Le mari presque tout neuf est un héros, j’aurais abandonné la voiture ! Et je suis pas sûre que je me serais réassise dans le doute…. Bravo

  9. moralité : il faut que tu achètes un aspirateur de voiture qui se branche sur l’allume cigare… si ça existe pas, faut l’inventer !!!

    En tout cas, c’était magnifiquement drôle et moi mon chéri 1/ il s’arrête pas, et 2/ il prend la petite bête dans ses mains pour la poser gentiment dehors… brrrrrrr !

    (courage fuyons !)

  10. Excellent la répartie de l’homme sur les poils !!! J’suis pas sur Fesse de Bouc mais j’aimerais vachement participer à la petite sauterie et te faire des bisous en vrai. Je suis sûre que ce sera super en tout cas.

  11. Mouahahahaa j rigole mais j fais pas la fière quand j’en croise une…. je n’ecrasais pas jusqu’à ce que je decouvre un nid avec une dizaine de bébés araignées dans la chambre de mon bébé à moi… caché derrière la porte! Les fourbes…. j te rassures je les ai tous écrasé en même temps ils n’ont pas eu le temps de voir leur maman mourir!
    J’ai pas de coeur je sais. .. shame on me.
    Sinon chez moi aussi on disait pissederman!
    Merci d’avoir adoucit ma journée.
    Ps j’ai adoré le premier jour du reste de ma vie, t’arrives même à rendre le tricot glamour t’es forte!

  12. Tu es pire que moi !!!!!!!!!! Si j’en avais besoin, je serai reboostée pour les semaines à venir 🙂
    Mais… tout à coup, le doute m’étreint…
    1°) je n’ai jamais eu de truc-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom dans ma voiture…
    2°) c’est moi qui conduit…
    3°) tu as dit « velue » ?
    Pas sûre finalement que tu sois pire… mais pour le fou-rire tu es championne 🙂

  13. moi je ne me moque pas, je fais revenir du boulot mon mari pour qu’il tue les énormes araignées qui rentrent dans la maison à l’automne… (il habite à 10 min je suis pas un monstre non plus hein…)
    T’façons les araignées c’est toutes des connasses !
    (un jour je te raconterai comment j’ai hurlé et tapé des pieds comme dans les films en voyant un de ces monstres sortir du pantalon que j’étais en train d’enfiler à ma fille…)

  14. Pisserdeman trop bon comme petit mot !
    Quand aux velues Je ne les craind point (moi ce sont les limaces ) et les vire sans souci.

    Rhoooi comment j’aurais kiffer grave de venir te rencontrer le 27 avril…mais jz ne remplie pas les conditions (je bosse et suis loin de Paname). Profitez bien de cette soirée

  15. J’espérais bien apprendre que l’enfant divin avait été laissé en pâture à la mygale (mais bon, il devait dormir… et comme elle est de sa famille, en plus…)
    Bref, vous faîtes un beau couple d’allumés, ce sont les meilleurs!

  16. mais … mais… mais …. vous aviez laissé l’enfant tout seul avec le monstre velu ??????
    Alors, 2 conclusions :
    – c’est lui -et de très très loin – le plus courageux de vous 3
    – parents indignes ! ^^

  17. Non sérieux, ton mari t’a sorti ça, la ressemblance familiale ?? Trop fort !!! ???? vous ne devez vraiment pas vous ennuyer tous les deux, quel immense bonheur ! ????

  18. Ahah, quelle description épique ! Peut-être que la bête poilue (l’araignée et non la narratrice ^^) était terrifiée par les grosses mains qui l’ont saisie ! A quand l’histoire avec le point de vue de l’araignée ?

    Estelle
    lalippequimurmure.fr

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *