Sex and the blogosphère

Quand j’ai ouvert ce blog, j’ai juré sur la bible (Closer) de rester anonyme. Parce que j’assume beaucoup plus la vacuité de la plupart des billets à l’abri derrière mon écran, parce que je n’ai pas envie que Raphaël Parmentier du CM2 me retrouve (je lui avais piqué son stylo plume doré), parce que je ne suis pas encore prête à être poursuivie par les paparazzi (mais je m’entraîne dur).

C’était sans compter sur un élément que je n’avais pas prévu : les autres blogueuses. C’est qu’on s’y attache à ces petites bêtes. J’ai essayé de résister, tu sais. Mais c’est pire que du chiendent.

La toute première avec qui j’ai transformé le virtuel en réel, c’est Marie, à l’époque de feus nos blogs Myspace. Antan, autrefois, jadis, quoi.
De passage dans la région, elle en a profité pour venir me rencontrer, pour de vrai. Depuis, ses séjours à la maison se sont multipliés, elle n’a pas hésité à descendre de « la capitale » pour être à mes côtés les jours de mon enterrement de jeune fille et de mon mariage. Si je l’avais laissée faire, elle aurait fait l’aller-retour pour me soutenir le jour des obsèques de mon fils. A cause de la distance géographique, je ne l’aurais très certainement jamais connue sans les blogs. J’aurais loupé une amie, une de mes meilleures amies.

La deuxième à avoir, avec sa légendaire délicatesse, défoncé ma porte pourtant blindée, c’est Anna, ma pussy. Je la revois sortir de la gare, chercher la voiture que je lui avais décrite. L’appréhension de n’avoir rien à se dire mais de devoir cohabiter pendant trois jours était là, mais finalement, on se connaissait déjà, à travers nos mots.
En fait, ces journées ont été tellement courtes que nos conversations ont largement débordé sur les nuits. Pourtant, on a eu le temps de faire pas mal de choses : donner à manger à un émeu-Rihanna, essayer de grimper la Dune du Pyla et redescendre au bout de 15 pas, l’une avec le vertige, l’autre avec une crise d’angoisse, dévaliser les boutiques, (les mêmes qu’à Paris, l’accent en plus) prendre nos ombres en photo à Arcachon.
Elle a été là dans les moments difficiles. Dans les moments heureux, aussi. Je l’aimais d’amour sur son blog, je l’aime d’amour tout court (mais d’amour platonique, elle a pas de poils au torse).

Le mois dernier, il y a eu cette journée à Toulouse, qui m’a donné l’occasion de rencontrer Zette, avec qui on avait déjà passé quelques nuits presque blanches (blanc cassé, quoi) au téléphone, à rire comme des pintades fourrées au shit,  La mite orange, avec laquelle on s’était découvert pas mal de points communs au travers de romans mails et Vermicel, que je connaissais très peu (j’aime pas les pâtes).
J’aimerais te dire que j’ai été déçue, que ma seule hâte était de rentrer chez moi, que j’ai fait exprès de pousser Zette à traverser l’autoroute en courant. C’est que j’ai une réputation à tenir et qu’il devient légèrement embarrassant de dire du bien d’autrui. Pourtant j’ai rencontré les personnes que l’on perçoit au travers de leurs blogs : déjantée et humaine pour l’une (devine laquelle), réservée et douce pour l’autre, drôle et fine pour la dernière. Si tu ajoutes une Miss Couette en forme, une salade de chèvre qui m’a donné un orgasme buccal, une Zette à la hauteur de mes désespérances t’as le quinté + d’une journée que j’espère remettre très vite.

Et puis il y a eu la jeudi dernier. Une rencontre prévue depuis longtemps. Deux ans qu’on lit nos blogs respectifs, qu’on apprend à se connaître à travers nos mots, nos lignes. Souvent, la réalité est décevante. Là, elle a juste été parfaite, comme si on s’était vues la veille, comme si on se revoyait le lendemain. Les heures ont défilé (sept) sans qu’on les voie, sans qu’on se rende compte qu’on avait à peine touché à la pizza au foie gras (hmmm) tellement on avait de choses à partager.
Faustine a emménagé près de chez moi il y a quelques semaines et je sens qu’on va vite devenir inséparables, elle et moi (tu verrais la collection de vernis qu’elle a…).

Je lis souvent que la blogosphère est pleine de coups bas et autres vilénies. A la naissance, ils ont oublié de me donner des nichons mais ils m’ont dotée d’un radar anti faux-culs/mythos/crevards/torturés/sert-à-rien. Il suffit de les éviter pour découvrir que la blogosphère est surtout constituée de jolies personnalités. Le fait de se lire régulièrement , de partager la passion de l’écriture, d’avoir des connaissances virtuelles communes crée un lien supplémentaire, une proximité, une connaissance de l’autre qui permet aux relations d’être claires et vraies dès le départ.
Grâce à la blogo, j’ai fait de belles rencontres dont la plupart ont débouché ou déboucheront sur une amitié. Et bientôt, d’autres auront le privilège de constater que je ne déconne pas quand je cause de mon troisième sein (aussi plat que les deux autres, t’excite pas) : La mère bordel, La mère joie, ma petite Camille, La fille ordinaire, La blonde dans la ville et sa comparse La 400. En gros y a de la capitale dans l’air.
Et, qui sait, si j’ai de la chance, peut-être qu’un jour j’aurai l’honneur de rencontrer l’immense Jessica-de-Confessions-Intimes (mais je préfère ne pas me faire d’illusions).

Et puisque tu es bien bon d’avoir lu jusque là, je t’annonce en exclusivité que cet été, y a les deux parisiennes Anna et Eamimi qui viennent passer quelques jours avec Faustine et moi. Compte sur moi pour te faire un rapport quotidien de ce Sex and the City version blogosphère. Promis, je t’enverrai des photos de nos pieds dans le sable d’Arcachon et de la fameuse glace au Malabar pendant que tu seras au bureau.

(si t’as survécu à l’overdose de guimauve, promis, demain on redevient con, ici)

Ginie, dealeuse de bons sentiments

Rendez-vous sur Hellocoton !

92 commentaires

  1. J’ai aussi fait de belles rencontres via les blogs, de très chouettes qui ont débouchées sur des amies, des sympas sans plus, mais jamais déçue… personnellement, je dirai que mon seul frein c’est ma timidité et ma retenue, même sur le virtuel ;-p
    Bon week end biatcher, alors 🙂

  2. C’est sympa de mettre un peu de guimauve ds les posts 😉
    Vive l’amitié blogguesque devenue réelle 🙂
    La magie du net…
    Finalement la blogosphère (ou Hellocoton, entre autres), c’est le meetic des rencontres amicales !
    La bizzzzzzz

  3. Quelle chance pour ce radar !! Quand on aura plus de bouteille, toi et moi et quand tu repasseras par Toulouse, j’aimerais bien te voir en vrai ! (j’ai quelques vernis, j’peux faire des échanges !)

  4. Huuummmm, parfait cette petite guimauve du mardi matin pour redémarrer en fanfare !
    J’ai vu ma première blogueuse en vrai vendredi, à Bordeaux. Je fais que dans le centre-ville, je parle pas aux banlieusardes, c’est mon côté snob. Mais je suis sûre que je pourrai faire un effort, en fait…
    😉

  5. J’ai aussi fait quelques rencontres blogosphériques, je trouve que c’est sympa de rencontrer les gens IRL. Après c’est comme ds la vie réelle, ou comme qd tu traines sur un forum, ça passe plus ou moins selon les personnes mais je n’ai pas été déçue et j’y ai aussi gagné quelques amitiés qui se développent au fur et à mesure des rencontres 😉

  6. Même si je suis pas dans le post (enfin, en spectatrice à Toulouse quoi), je like. J’ai aussi rencontré beaucoup de monde via les blogs, du bon, du moins bon, du vraiment gerbant. A Paris l’avantage c’est les soirées et opés, du coup tu te croises IRL sans même avoir lu les blogs, mais au final c’est cool quand même. Et quand je suis arrivée sur Paris en mode provinciale paumée, c’était un super moyen de rencontrer des gens !
    (et le Garçon, aussi. merci copains blogueurs, donc)

    1. Je voulais t’y mettre et je ne savais pas si je pouvais dire qui tu étais, donc j’ai préféré m’abstenir. Et puis, j’aurais voulu avoir plus de temps pour papoter, ce n’est que partie remise 😉
      (tu me raconteras les potins)

  7. Ce que je trouve fou quand tu rencontres certaines personnes que tu ne connaissais que via les blogs, mails ou autres trucs virtuels c’est que tu les connaissais déjà un peu et de les voir en vrai c’est comme une évidence. Genre tout coule de source, pas de gêne, pas de blancs dans les discussions, tu parles de tout. Des gens que t’aimais d’amour via le net et en vrai c’est encore mieux. C’est ce que j’ai ressenti lors de ma première rencontre de copines de blog avec Natacha.
    Y’a vraiment des rencontres qui m’ont touchée et je suis contente de constater que la blogo c’est pas que du crépage de chignon.
    Bref, tu vas t’éclater avec les filles cet été. Anna et Eamimi je les aime d’amour et en vrai elles sont trop choupies, Faustine je ne la connais que via son blog et mon autre blog puis par le biais du swap organisé par Thé Citron à Noël mais je l’aime beaucoup aussi.
    Putain t’as touché ma sensibilité, voilà que je me prend pour un chamallow…

    1. Voilà, c’est comme une évidence. D’ailleurs toi aussi je te montrerai mes nichons, un jour 😀
      Au final, il n’y a pas tant de crépage de chignon sur la blogo, ou alors je passe à côté à chaque fois.
      Encore un peu de guimauve ? 😀

      1. Putain mais j’y compte bien !
        Y’a du crépage mais comme dans la vraie vie c’est affaire de caractères et de personnalités soit on y participe soit on s’en tape…

  8. En fait je voulais juste dire que si j’ai les jambes écartées sur la dernière photo, c’est parce que je viens de me faire poser un pénis en silicone avec une pompe à érection et que l’infirmier m’a dit de laisser le mécanisme prendre sa place sans le serrer dans le string.
    Bah quoi, vous croyez qu’on est à poils sur les photos de nus? (n’importe quoi vous)

  9. J’t’aime ma belle aussi !!! p’tain j’ai loupé la glace au carambar moi ou bien?!!! Je compte sur toi pour me faire découvrir ça en Mai hein!!!
    (par contre on va éviter le shopping, la rue ste catherine m’a couté un bras il y a 15 jours!!)

  10. Sympa ce petit billet, ce n’est pas moi qui dirai le contraire, j’ai « rencontré » mon Geek via internet (et non pas via un site de rencontres ;)).
    Je te souhaite encore d’autres belles rencontres comme celles que tu as déjà faites 🙂

  11. Dis donc … Mazette, en constatant de si gros nichons et si peu d’orthographe, je me dis que tu n’arriveras jamais à la cheville de Jessica !!! Tiens pour que tu parles de moi, demain je crée un blog et je montre ma chatte en vidéo !

      1. T’inquiète, ça va venir … dès que j’ai vendu mes 25 000 piques à cheveux cet été, cet hiver je me consacre à devenir une star de la blogosphère ! J’ai déjà ressorti les photos de Lulu, ma chatte poilue !

    1. Sans rire, s’il y en a avec qui tu t’entends vraiment bien, lance-toi. Après, je ne suis pas vraiment emballée à l’idée de rencontrer des blogueuses que je connais à peine, ou avec qui je n’ai que peu d’affinités. Je suis une sauvage, je sélectionne 😉

  12. Ca y est, j’ai lu.
    (En fait, j’avais lu déjà avant, sinon j’aurais pas su que c’était rien à voir avec les sex-tape.)

    DONC.
    Moi je vais essayer d’aller vers là bas mi-juin (je repousse toujours, mais en juin je serais plus en cours, donc j’aurais le droit d’avoir des vrais ouikends, youhou).
    Et donc, tu seras la 1ère avertie, avant mon papa et ma maman, et mon emploi du temps tournera autour de toi.
    (Non, ça veut pas dire que je vais te tourner autour pendant un week end, mais nous irons boire des mojitos, et nous irons également donner à manger aux canards, d’accord?)(et on rigoulera drôlement)(ah, et on pourra se déguiser?)

  13. les vraies rencontres.. y’a que ça de vrai! Au début, j’avais pas mal d’appréhension, mais j’ai jamais été déçue! comme tu le dis tu retrouves bien les auteurs dans leur blog!
    ce qui m’épate c’est de rencontrer des personnes que JAMAIS je n’aurais croisées sans cette blogosphère!

    1. Pareil, il y en a qui sont à l’opposé de moi et pourtant, au fil des échanges, des liens se sont créés. Alors que, certainement, si je les avais connues directement IRL, je ne serais pas allée plus loin que la première impression.

  14. Que Puma vienne spammer un si joli billet, Pfffff, quelle bande d’abrutis…!! Tu devrais les virer leurs coms à la con.

    Préviens nous si tu deviens potes avec Jess, avec un peu de bol, on te verra peut être à « confessions intimes »… Trop le kif!! 😉

  15. Quoi quoi quoi ? tu viens sur la capitale ? je t’avais promis un gros splif souvient toi ?!!!
    Tu déboules quand ? je m’organise et je viende sur Paris ! Au moins le temps d’un café ?:!!
    Allez vas y ! Fais pas ta snobe !(t’as vu j’ai pas dit pute !)
    Sauf si tu veux pas voir ma face de rat ….:o(

  16. Haaaaaaaaaaaaaaa mais je viens de capter que tu es bordelaise : tu es donc la perfection incarnée merde alors !
    Et puis, je suis trop jalouse, moi aussi j’ai envie de bouffer de la pizza au foie gras avec Faustine.
    Comme quoi, ça sert un peu à quelque chose de raconter nos conneries toute la journée.

  17. C est mignon ton sujet ….justement dans le même ordre j ai un jeu pour toi…car je sais que tu es joueuse!!!!…..Bon si tu veux pas le faire je n en serais point offusquée…j irai juste me donner la mort ou alors j arrêterai les pistaches : je ne sais pas encore….bon….
    Voila ….Il y a 43 avenue du général de Gaulle une Résidence Miramar…qui se trouve prés de la gare et non loin du château merveilleux ou l on joue beaucoup et aussi ou l on perd souvent….Si à l entrée de cette résidence tu trouves mon nom de famille (allez je t aide :faut regarder sur les boites aux lettres…)
    Sache que je t attendrai devant le château entre le 23 juin et le 21 juillet date de mes vacances chez moi….avec le plus beautiful paillasson que t auras jamais vu de ta life….

          1. ben qu est ce que tu ferais pas pour un paillasson…aller pour la peine je rajoute un macfleury au dain à ma liste de cadeau pour toi….non parce que tu le vaux bien….

  18. quelle magnifique déclaration! Et qu’est ce que j’approuve!
    On pourra dire ce qu’on veut sur les dangers d’internet et des réseaux sociaux, mais on ne leur enlèvera jamais ce pouvoir de partage et de rencontre!
    Je suis aujourd’hui incapable de nommer toutes ces personnes, géniales, que j’ai eut la chance de rencontre via internet. Pour certains, l’amitié dure depuis des années et je pris pour ne pas m’arrêter là et pour continuer à faire de nouvelles rencontres!

  19. C’est cool de voir le visage, d’entendre la voix, de sentir le parfum de ces personens que l’ont lit et qui nous lisent tout les jours!
    De mon côté c’est Avec Leslie et Agathe que je voudrais passer une journée 🙂

    Bonne fin de journée!

  20. Comment dire, moi, je ne sais pas si j’oserais rencontrer des blogueuses et pourtant il y en a certaines avec lesquelles j’aurais des affinités, avec lesquelles je pourrais tisser un lien amical je pense, mais je me sens tellement « moins bien » qu’elles que cela me freine, c’est idiot, je sais mais voilà, c’est mon mon moi avec ma timidité. Pourtant, une fois, j’ai rencontré une fille connue sur un forum et ça a été une rencontre formidable, d’ailleurs, je compte bien recommencer cet été, si possible …
    Je ne sais pas et puis comment faire le premier pas, tu sais celui qui est le plus difficile…
    Merci pour ton article car il va peut-être me donner du courage …

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *