So lonely

C’est le mari-presque-tout-neuf qui conduisait. J’étais en train de fredonner le morceau qui s’échappait de l’autoradio. C’était So lonely de Police, je m’en souviens, on en était presque au refrain. J’ai levé les yeux de mon téléphone sur lequel j’étais en train de faire la liste de ce qu’il ne fallait absolument pas oublier, aux courses. C’est que je suis la spécialiste du « ah tiens, j’ai oublié l’essentiel ».

Devant nous, un 4×4. Devant le 4×4, une petite moto de cross qui roulait au milieu de la voie. J’ai râlé. Ils sont chiants, ces deux roues, à prendre la place d’une voiture. Surtout que sur cette route, c’est limité à 90 et qu’elle plafonnait à 60. On était pressé, nous, on avait des choses à faire. Entre le travail, le bébé-presque-tout-neuf qui allait bientôt avoir faim, l’émission que je ne voulais pas louper ce soir, on ne pouvait pas se permettre de rouler en dessous de la limite autorisée. D’ailleurs, la conductrice du 4×4 avait l’air de penser la même chose que moi. Ça faisait un moment qu’elle essayait de doubler la moto mais, à chaque fois, une voiture arrivait en face, alors elle se rangeait et attendait. Elle devait être pressée, elle aussi. Sans doute avait-elle aussi une émission à ne pas louper, peut-être même son chien attendait qu’elle rentre pour faire ses besoins. Une urgence quoi.

Alors, elle ne pouvait plus attendre. A 60 km/h au lieu de 90, elle allait perdre facilement une minute si elle restait derrière cette moto. Ce n’était pas pensable. Elle a donc commencé par se rapprocher d’elle, sans doute dans l’espoir de lui faire comprendre qu’il fallait qu’elle la laisse passer. Le 4×4 est plus gros que la moto, ça lui donnait la priorité, ça, non ?
Mais la personne sur la moto ne semblait pas comprendre et a continué à son allure, au milieu de la voie. La conductrice du 4×4 a donc décidé qu’il était temps de doubler. A mis son clignotant. A commencé à la dépasser. Et, est-ce pour lui faire peur ou parce qu’elle n’a pas réalisé qu’elle n’avait pas fini de la doubler, s’est rabattue sur elle. Lentement. Mais sûrement.

So lonely.

Et c’est au ralenti que nous, spectateurs impuissants, avons vu cette moto tanguer, tourner sur elle-même, pour finalement s’écraser au sol, glissant d’un côté et envoyant son conducteur de l’autre.
On a réussi à arrêter la voiture à temps, mais le corps inerte sur le bitume n’est pas passé loin de nos roues. Après quelques secondes de panique immobile, on est descendu de voiture et on s’est précipité vers la victime. C’était une jeune fille, très jeune. Elle hurlait de douleur, de peur. Elle était en sang, la panique se lisait dans son regard. D’autres personnes se sont arrêtées. Mais pas le 4×4. Le 4×4 a continué sa route, longtemps. Puis s’est finalement rangé quelques dizaines de mètres plus loin, gardant sa conductrice bien au chaud dans son habitacle. Le spectacle devait être trop difficile à affronter.

So lonely.

Quand les gendarmes sont arrivés, la conductrice du 4×4 est venue demander ce qu’il se passait. C’était une vieille dame, qui avait du mal à marcher et semblait sous le choc. Elle a dit que la moto avait fait un écart, qu’elle n’avait pas l’air de bien maîtriser son engin. Heureusement, le conducteur de la voiture qui arrivait en face a vu la même chose que nous.

Les secours sont arrivés vingt minutes plus tard et ont pris en charge la jeune fille, qui a au minimum deux fractures et un bon traumatisme.
Elle allait à un entretien d’embauche. Elle s’était bien préparée pour l’occasion, une paire de chaussures à talons l’attendait même dans le coffre de sa moto. On a appelé son copain et on lui a dit que tout allait bien se passer. Mais en vrai, on n’en sait rien.

Depuis que je suis rentrée, je ne pense qu’à ça. A ces individus dangereux qu’on peut devenir quand on est dans nos voitures, pour gagner quelques précieuses secondes. A ces priorités étranges que l’on se fixe parfois. A la vie, qui peut basculer si vite.
A cette vielle dame, qui a sans doute loupé son émission préférée.
A cette jeune fille, qui a loupé son entretien d’embauche. Et qui aurait pu louper bien plus.

Alors pour fêter ça, une heure après, j’ai fait un malaise vagal.

Ginie, résistante, mais pas trop

Rendez-vous sur Hellocoton !

56 commentaires

  1. beau texte, mais quelle histoire… Hier sur l’autoroute, un camion a changé de voie de manière aléatoire, restant parfois entre deux voies, et ce sur plusieurs km… Je roulais derrière à 80… J’avais vraiment peur de voir une scène de ce genre.

  2. Quel choc!!! La sécurité routière moi c’est un truc qui me fait flipper… on est peu de choses sur une route… Je fais partie des « emmerdeurs » de la route qui ne roulent pas à plus de 90 si c’est indiqué 90, et je me fais klaxonner, doubler, insulter… mais tant pis je préfère arriver tranquillement mais sûrement là où je me rends… probablement ce que voulait cette pauvre jeune fille…

  3. On est tous le chauffard de quelqu’un.je ne conduit pas,mais j’ai roulé a vélo,puis en 103 a une epoque fort lointaine.chacun a ses petites priorités,ses petites manies au volant/guidon,ses etourderies et ses fautes de conduite plus ou moins graves,volontaires ou non. Et ça fait peur,toutes ces choses qui peuvent prendre des vies.

  4. L’angoisse…
    Certe, elle a loupé son entretien d’embauche, mais comme tu dis elle aurait pu louper tellement d’autres choses…
    J’en ai des frissons. J’espère qu’elle ira bien.

    Avoir conscience que lorsqu’on conduit, on a une arme entre les main.

  5. Ouah ça fait froid dans l’dos…
    J’aurais pu être cette conductrice de 4×4 car je suis trop souvent pressée en voiture à courir après les minutes, alors que ça n’a pas d’importance d’être retard, comparé à une abimée ou fauchée…
    J’espère que la jeune fille va s’sen sortir sans trop d’égratignures…
    Ton texte m’a fait réfléchir sur ma conduite trop pressée…

  6. Je sais pas quoi dire (et ça fait tout drôle ca m’arrive pas souvent). J’espère que ça va aller pour cette jeune fille, si tu as des nouvelles, j’en veux bien aussi. Je pense à elle et j’espère qu’elle va vite se remettre.

  7. Les deux roues et moi on est pas amis … Mon parrain en est mort et mon mari vient d’avoir un accident :deux coudes cassées, deux opérations (dont une la semaine prochaine) et beaucoup de rééducation. Mais c’est rien par rapport à ce que ça aurait pu être …

    De lire ça, j’en ai une boule à l’estomac. J’espère que cette jeune fille aura le moins de séquelles possible.

  8. Enfin on comprend les problèmes des 2 roues ! Pendant 2 ans plus ou moins interrompus j’ai été au boulot 2 fois par jour en vélo … Et le constat n’est pas très rassurant !!!

    Alors maintenant que j’ai le permis, même derrière papy qui a 80 ans s’entretient en allant au marché en vélo a 10 a l’heure, et encore sur du plat, je me rappelle ces 2ans, tout ces fadas qui alors qu’ils avaient assez de place pour rouler a 3 me serrait contre le bord ou ceux qui voulait me doubler alors qu’il y avait tout juste la place pour une voiture. Et j’attend. Ou alors je suis trèèès large et je me rabat loin pour ces collègues de véhicules !!!!

    Alors les chauffeurs, s’il vous plait ne soyez pas des chauffards !!

    Et bon courage a vous pour vous en remettre !!!

  9. J’avais envie de vomir en lisant ton mail… ça montait… tu as fait le malaise à ma place mais je comprends bien.

    Pour quelques minutes de gagnées, alors que pour la victime, ça pourrait être pour quelques minutes de vie… tout court.

  10. Je ne trouve pas de mots à part..merci pour cet écrit tellement réaliste puisque vécu!
    Je partage parce que c’est VITAL!!

    J’espère que la jeune fille va pouvoir repasser son entretien ou qu’elle aura la chance de vite trouver un travail même si de nos jours ce n’est pas facile.

    Le choc + l’Emotion …pas étonnant ce malaise vagal… prends soin de toi….

  11. On ne peut se rendre compte de ce que représente un accident de voiture tant que l’on n’en a pas vécu un soi-même…
    C’est une douleur atroce que causent les blessures et un traumatisme à vie que causent ces images…

  12. Hier deux étudiants, un garçon et une fille, de l’Université pour laquelle je travaille sont sortis de la bibliothèque, il pleuvait. Ils se sont dépêchés de rejoindre leurs voitures, ils ont cru marcher dans une flaque d’eau. Non, ce n’était pas une flaque d’eau, ils ont été emporté par un cour d’eau qui les emmené dans les sous-terrains. Le corps de la jeune fille a été retrouvé cette nuit, on recherche toujours celui du jeune homme. Comme pour ton histoire, on se rend compte que la vie ne tien qu’à un fil.

  13. Oh la la, quelle histoire !! Apparemment, la jeune fille va s’en sortir, c’est rassurant, mais j’hallucine que la vieille dame prétende que c’est la moto qui a fait un écart. Il y a des conducteurs dangereux, c’est dingue.

  14. olala! heureusement que vous étiez la qd même car le 4×4 … bref apparemment plus de peur que de mal pour la demoiselle…mais bon! pas facile à vivre, nous sommes si peu de chose…

  15. Un bien joli récit qui fait froid dans le dos surtout quand on pense qu’à un moment donné on a tous réagi comme la ptite dame du 4×4 ….
    La prochaine fois que je serais impatiente au volant, je penserais à ton message et je me demanderais « où est vraiment ma priorité… » on l’oublie si souvent et pourtant on a des engins de mort entre les doigts sur la route !!!
    J’espère que toi ça va tout comme cette jeune fille blessée.
    Bon samedi

  16. Salut Ginie,
    Autant souvent tu me fais mourir de rire, autant là, j’ai les larmes au yeux…
    Pas à cause de cette jeune fille en moto…. Enfin si, mais pas que…
    Ce matin je maudis cette putain de vieille en 4×4 autant que les éléments naturels…
    Ce matin, je pense autant à la jeune fille à la moto qui est à l’hôpital, qu’aux familles des 2 étudiants qui sont morts hier sur le campus de mon ancienne université à cause des inondations…
    Vendredi n’était décidement pas une bonne journée 🙁

  17. Difficile de blâmer la vieille dame quand on sait que ça pourrait arriver à tout le monde, en effet. Et quand je suis au volant et que j’insulte les chauffards, je ne peux m’empêcher de penser que je suis sans doute aussi le chauffard de quelqu’un. Et que ces mêmes personnes, je pourrais les apprécier « dans la vraie vie »…
    Tragique, comment ce moment à part qu’est la conduite peut si vite déraper.

  18. aoutch! Ca fait froid dans le dos, mais on est tous susceptibles de devenir des chauffard parce que ça aussi, ça n arrive pas qu aux autres 🙁

  19. Flagrant d’individualisme. Je pourrai faire une thèse avec mes 85000km/an.
    Au risque de choquer, je pense que la jeune fille et la vieille dame ont chacune leurs responsabilités. L’insouciance de l’une, l’inconscience de l’autre sauf que les conséquences ne sont pas les mêmes pour l’une et l’autre.
    Je passe mon temps sur la route à anticiper les autres et je dis souvent que je conduis plus en faisant attention aux autres qu’à moi-même.
    Anticiper les écarts d’un motocycliste qui n’a pas une conduite assurée, le mordage de lignes d’un chauffeur routier blasé, les dépassements d’un automobiliste qui ne regarde pas dans son rétroviseur, les freinages intempestifs d’un conducteur qui a des frayeurs qu’on a pas …. une thèse j’ai dit.

  20. voilà pourquoi je suis incapable de prendre des lecons de conduite: la peur irrépressible des chauffards qui me glace le sang, et même en tant que passagère, j’ai du mal parfois à rester zen!
    de gros bisoux

  21. Pauvre gamine ! Ca me fait froid dans le dos !

    Ma fille a eu 2 accidents quand elle roulait en scooter…toujours à cause d’inconscients !
    Cet été une de mes amies a perdu sa fille unique (qui attendait un bébé) et son gendre dans un accident à cause d’un camion qui n’avait plus de freins, le mec savait que son camion était pourri mais il roulait quand même …. son patron devait lui mettre la pression ….. résultat ma copine se retrouve aujourd’hui à élever le petit garçon de 3 ans de sa fille….
    Bisous Ginie

  22. Je suis de celles qui accélèrent pour gagner 5 mn et ça m’a déjà valu de grosses frayeurs…
    Et ton histoire me conforte dans le fait de repasser un examen de conduite régulièrement, surtout pour les personnes d’un certain âge (et d’interdire les voitures sans permis)

  23. Oh beaucoup de commentaires bienveillants.
    A croire que tout le monde roule « normalement »
    Désolée les filles (les gars ?) qui ont répondu avec tant de sensibilité à ce récit: vous faites partie des crétins qui me double à 120 alors que je suis à 90 car c’est la limite, de ceux qui franchissent les lignes continues parce qu’un scooter ou une voiture sans permis c’est chiant, de ceux qui m’insultent parce qu’une kangoo c’est de la merde et aussi ceux que qui klaxonne en reveillant tout un quartier à 6 heures du matin parce que j’ai mis une seconde et demie à m’apercevoir que le feu était passé au vert.
    Ou bien ne passent ici que des bons conducteurs.
    Ou bien y’a un sacré nombre d’hypocrites ici 😉

    Je suis pour le doublement des retraits de points, des amendes et de flics sur les routes.
    Y’a que ça qui marche en France. C’est malheureux.

  24. La vitesse n’est pas toujours la cause maîtresse des accidents. La plus part des fois où j’ai vu ma vie défilée c’est lorsqu’un petit vieux a grillé une priorité, lorsque des gens m’ont coupé la route ou ont fait des stops coulants. Tous ne roulaient pourtant pas très vite, et malgré mes 50 km/h je pense que ça aurait pu faire mal, très mal. Même des gens qui roulent genre à 30 au lieu de 50 et qui pilent tous les 2 mètres, c’est super dangereux.

    En tout cas, ce doit être vraiment choquant de voir un accident comme ça. Tu n’as pas eu de nouvelles de la jeune femme ?

  25. Merci à tous pour vos comms, ça m’a fait du bien de l’écrire. J’ai appelé le CHU mais ils n’ont pas voulu chercher dans leurs dossiers, je suppose que si ça avait été très grave ils n’auraient pas eu à chercher, ils s’en seraient souvenu. Donc je pense qu’elle va bien.

  26. ça me rappelle la fois où je suis descendue du bus, un ado a fait la même chose… sauf qu’il n’a pas pris le temps de regarder…

    une voiture l’a percuté. je suis allée le voir directement, je l’ai aidé à tenir debout. d’autres gens sont venus, comme le monsieur qui l’a renversé. les deux sont fautifs: le jeune de ne pas avoir pris le temps, le conducteur car il roulait quand même vite (et aurait dû se méfier, on ne voit jamais bien quand il y a des bus).

    j’ai appelé sa mère pour lui dire. dur, même s’il ne saignait pas (en apparence du moins) d’avoir la maman au bout et de trouver les mots pour ne pas la faire paniquer.
    la soeur du jeune n’était pas loin, elle est venue et a été rassurée de le voir.

    le soir, j’ai reçu un appel de la maman pour me remercier et me donner des nouvelles de son fils. juste des hématomes, il s’en sort très très bien. elle m’a demandé qui était en tord, je lui ai dit que pour moi, les deux étaient responsables.

    je me souviendrais toujours de ce moment. depuis, je ne traverse jamais sans regarder correctement, j’attends presque que le bus soit parti.

  27. J’en ai la chair de poule.
    Je prends la route tous les jours pour le boulot et souvent je pense à ça, au fait que parfois pour grappiller quelques minutes on peut devenir dangereux sans s’en rendre vraiment compte.
    J’y penserais de plus en plus désormais.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *