The good choice*

* C’est pour te montrer que je cause couramment le britannique.

Tu sais, ce soir,  j’aurais plein de choses à te raconter.
Tellement que je ne sais plus par quoi commencer.

Seulement, j’ai d’autres choses à faire que de venir te régaler de mes récits fantastiques.
Un paquet de choses, même.

gros paquet avant déballageUn gros paquet, même.

Faut que je réponde à tes commentaires sur mon billet d’hier.
Pas parce que je me sens obligée, mais parce qu’ils m’ont fait sourire les lèvres du visage à plusieurs reprises.

Faut que j’obéisse à Maîtresse Mélina en te dévoilant les pires chansons de mon IPod (enfin, de mon IPhone, plus exactement, on fait avec ce qu’on a).
Mais, d’abord, faut que j’efface les pires chansons.

Faut que je m’attelle à la rédaction de mon premier billet sponsorisé.
Je l’ai promis à mon propriétaire, la larme à l’oeil et la morve au nez, quand il est venu réclamer le loyer de décembre 2005.

Faut que j’aille rappeler une fois par heure à la dispersée que son dernier billet date du 16 juillet et qu’il commence à sentir le moisi.

Faut que je me remette psychologiquement d’avoir passé la matinée à m’imaginer dans ma future robe de mariée et de m’être souvenu après une demie-heure de route que, ha oui c’est vrai, le magasin est fermé le lundi.

Faut que je soigne mes deux chiens qui sont malades en leur enfonçant de force un cachet dans la gorge.
Et que je leur donne une friandise après, pour les récompenser. Sans oublier celle qui n’est pas malade.
On va pas la punir d’être en bonne santé.

Faut que je m’épile les pattes et les yeux et la bouche. Et les dessous de bras.
Faut que je me fasse un masque mais pas d’halloween.
Faut que j’enlève ce vernis écaillé de mes orteils.

Faut que je me consacre plus aux prépas du mariage qu’au blog.
Et pas le contraire.

Faut que je passe un coup d’aspirateur.
Et un coup de serpillère.
Ou que je ne regarde pas le sol, chez moi.

Faut que j’aille voir les deux nouvelles dents de mon filleul chéri.

Faut que je te scanne les photos de Romain, de Secret Story, qui sont dans Voici.
Sinon tu vas pas me croire quand je vais te dire qu’il était gros et moche.

Faut que je prépare mon maillot pour la piscine, demain.
Et faut que demain, à la piscine, je nage.
C’est pas en faisant la planche qu’on maigrit.

Faut que je regarde l’Amour est dans le Pré.

Tu vois, j’tavais pas menti, j’ai un paquet de choses à faire.
Et moi, les paquets de choses à faire, ça m’épuise.
Alors je me casse au lit.

Tu l’as bien cherché.

Bonne nuit.

Rendez-vous sur Hellocoton !

24 commentaires

  1. J’ai toujours pas compris pourquoi tu devais enlever le vernis écaillé de tes chiens malades mais je suis content de voir que tu vas passer du temps à choisir les chansons pourries de ton Iphone pour ton repas de mariage à la piscine !

  2. ça en fait des choses à faire dis donc ! Ah ben au moins j’apprends que tu vas te marrier parce que j’avais pas suivi moi ! Félicitations !
    Sinon moi je veux bien voir les photos de Romain gros et moche… Et « L’amour est dans le pré » hier, j’ai bien rigolé mais c’était quand même moins marrant que d’habitude nan ?

  3. Et moi qui m’enuie lol mais dans ta liste il y a des trucs que je devrais faire aussi ! Non pas regarder l’amour dans la bouse, ni les photos de l’autre de la maison des putes ! Au moins aller à la piscine ce serait pas mal !

  4. Je l’ai toujours dit : les todolists, ça sert rien qu’à faire déprimer.
    du coup, je ne note jamais tout ce que j’ai à faire, donc je ne le fais pas, donc j’ai plus de temps libre, donc je suis plus heureuse dans la vie.
    Tu vois, c’est pas très compliqué, en fait.

  5. La dispersée à son ordinateur portable de merde qui a planté, elle est en train de le réparer et songe à installer dessus.

    /vis ma vie de geekette avec winDAUBE

    (ouais ya aussi qu’elle savait pas trop quoi raconter)

  6. C’est fatiguant rien qu’à le lire! Je crois ne pas être la seule à l’avoir dit, mais fait chaud, nous sommes tous fatigués, on va pas se crever à essayer de faire original dans les commentaires sous prétexte que ce qu’on voulait dire a déjà été dit, hein?
    Ben nan.
    Bonne nuit.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *