Tout fout le camp

On dit qu’on ne se rend compte de la valeur de quelqu’un ou quelque chose qu’une fois qu’on les a perdus. C’est vrai.

D’aussi loin que je me souvienne, tu as toujours fait partie de ma vie. Sans doute est-ce la raison pour laquelle je n’ai jamais vraiment fait cas de toi. Je le réalise aujourd’hui. Trop tard.
Tu as toujours été d’un soutien sans faille. Quand d’autres m’ont lamentablement lâchée, tourné le dos, trahie, tu es resté fidèle, solide, fiable. Je ne me suis jamais dit que tu pourrais disparaître un jour. Malgré ta discrétion exemplaire (tu as toujours préféré l’ombre à la lumière), je savais que tu étais là. Et ça me suffisait.

Aujourd’hui, tu n’es plus là. Au-delà de la souffrance, du manque, la culpabilité me ronge. J’aurais dû te traiter mieux, à la hauteur de la fidélité que tu m’offrais. J’aurais dû t’accorder plus d’attentions, te faire moins souvent défaut, t’accorder du temps.
Tu le méritais.

Ton départ n’a pas été brutal. Les signes ont été nombreux depuis quelque temps et j’essayais de m’y préparer, tant bien que mal. Mais je ne sais pas, je crois qu’au fond de moi je ne pouvais pas y croire. Je ne pouvais pas admettre que tu pourrais un jour m’abandonner.

Et pourtant, lundi, j’ai compris que c’était terminé. J’étais en train de faire la vaisselle quand ça m’a frappée, douloureusement. J’ai mis quelques secondes à réaliser, à encaisser. Le déni a été ma première réaction. Ce n’était pas possible.
Puis j’ai essayé de faire face, de compenser. J’ai contracté mes muscles, j’ai respiré profondément, mais je sentais bien que ça ne suffirait pas. Alors je me suis mise à courir le plus vite possible, glissant sur le carrelage, me cognant aux chambranles des portes franchies. En vain.
Quand je suis arrivée à destination, j’ai dû admettre la vérité. Tu étais parti.

Adieu, mon petit périnée. Je t’aimais.

Ginie, inCONtinente
(vivement la rééducation)
(faites des gosses)

Rendez-vous sur Hellocoton !

53 commentaires

  1. oh putain ce stress pfiouuuuuuuuu !!!!!
    moi j’y ai cru bordel, au taquet sur mon téléphone prete a dégainer mon sms :s

    tant que c’est ton périné ça va, je range mon tél

  2. Je pensais que tu allais nous dire que ton chien ou ton chat etait mort….. T inquiète ça se remet bien en place mis il faut bien faire les exercices que te donné la sage femme.

  3. Toutes mes condoléances… On ne se rend compte de son utilité que quand il est mourru, en effet! J’ai décidé de commencer la rééducation, une fois que j’avais eu ce genre d’accident! Bon courage!

  4. Alors la bravo!!!
    C’est innatendu:)
    et drôle à se rapeller que nous aussi nos périnées ne sont pas très fiable….
    J’espere pour toi que ton périnée reviendra….
    Ce serait dommage sinon….

  5. J’avoue que j’étais partagée en lisant ton article : j’attendais la chute, une grosse déconnade ou une vraie annonce (bien que perdre son Pyrénées (lol) c’est pas drôle…) mais attends un peu d’éternuer, tu verras c’est charmant ce qu’il se passe dans ta culotte…

  6. Mais t’es naze, j’ai eu peur moi ! ^^
    Bon, la rééducation, tu peux la commencer toute seule, s’tu veux, moi je m’amusais bien sur mes toilettes. Pipi ! Pas pipi ! Pipi tout doux ! Pas pipi ! Pipi super fort… Bref, tu auras compris… =)

  7. T trop con, je m’apprêtais déjà à verser ma larme..T’inquiètes pas, un peu de gym (bcp..), de la rééducation et ton loulou reviendra!

  8. Le périnée, ce muscle qu’on apprend à connaître qu’une fois qu’il est à l’état d’un ballon baudruche un lendemain de fete (une fete de plusieurs mois, vlà la gueule du ballon …)

  9. le mien te faire dire qu’en ce moment on lui demande de faire « le pont levis » , « la herse », la petite vague »…et chaque semaine de nouveaux noms d' »exercice » viennent faire leur apparition! :o))
    alors bon courage à lui, à toi, et ne t’inquiete pas, il n’est pas loin! (enfin normalement) :o)))

  10. Les copains, vous savez que d’habitude je réponds individuellement, mais là je n’arrive pas à trouver le temps, avec la meilleure des volontés. Donc merci à tous pour vos commentaires, que je kiffe toujours autant, promis j’essaie de reprendre le rythme bientôt <3

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *