Vacances à quatre pattes

Il y a des gens qui me donnent envie de les utiliser comme galerie sur ma voiture. Ceux qui m’appellent Madame (alors que j’ai l’air d’avoir dix ans et demi). Ceux qui se postent devant moi dans un rayon de supermarché alors que je suis en train de chercher un produit. Ma belle-mère. Et surtout les gens qui abandonnent leurs animaux (à part si l’animal en question est une belle-mère).

Je ne suis pas fan des jugements, des gens qui se posent en moralisateurs et qui imposent leur vision des choses, de ceux qui sont du genre « moi j’y suis arrivé alors tout le monde doit y arriver », mais dans ce domaine je dois avouer que j’ai très peu de tolérance. Pire, je me la joue « j’y suis arrivée donc tout le monde doit y arriver ». On ne me reconnaît plus, les copains, on ne me reconnaît plus.

Je vous explique.

Jusqu’au mois dernier, où le gros nous a quittés, on avait trois chiens à la maison.

La première, je l’ai achetée bébé avant de connaître le mari-presque-tout-neuf. Je vivais alors seule dans un appart qu’elle a complètement ravagé parce qu’elle ne supportait pas de rester seule quand je partais bosser. Elle a bouffé les meubles, rongé le mur, niqué mes lunettes et la télécommande et, un jour, a carrément déchiqueté le canapé pour faire ses besoins dedans.

Le deuxième, c’était le gros, qu’on a pris pour tenir compagnie à la première et qu’elle arrête de tout bouffer. On l’a adopté alors qu’il avait un an et demi et connu cinq maîtres différents. Il était dans une famille d’accueil en attendant d’être adopté. C’était un compagnon parfait mais qui avait un défaut de taille : il n’aimait pas les autres chiens, mais alors pas du tout. On devait le balader avec laisse et muselière et on ne les lui enlevait que quand on était dans les bois, avec personne autour. On habitait alors au quatrième sans ascenseur, je peux vous dire que mes cuisses m’ont souvent demandé de le mettre à la SPA.

Et puis un couple d’amis a craqué sur le gros et a acheté une chienne de la même race. Au bout d’un an, ils n’en voulaient plus et ont voulu s’en débarrasser. On s’était attachés à cette chienne alors, après avoir bien discuté parce que trois chiens c’était pas vraiment le but de notre vie, on l’a adopté. Sauf qu’on s’est très vite rendu compte qu’elle n’était pas tout à fait normale. Y a des chiens qui sont speed, qui sautent partout, qui n’arrêtent jamais. Elle est pire. Elle a été diagnostiquée hyperactive et aucun traitement n’a marché. Je ne vous parle même pas des tentatives d’éducation, sur un chien qui ne peut poser son attention c’est peine perdue. En balade c’était l’enfer, elle tirait comme une dingue sur la laisse et hurlait à nous casser les oreilles, mais à la maison ça allait à peu près. Pendant un an.

Pendant cette première année, le gros l’a toléré. Faut dire que, naturellement, il n’était déjà pas fan des autres chiens et qu’elle était particulièrement relou à venir s’assoir sur sa gueule pendant qu’il dormait ou à lui mordre la queue pendant qu’il mangeait. Il lui montrait parfois les dents, mais ça n’allait jamais plus loin. Nos trois chiens s’entendaient super bien et c’était très bien comme ça.

Et puis un jour, elle a voulu s’affirmer et j’ai vu mes deux chiens se battre méchamment. On a mis plus de cinq minutes à les séparer. On a essayé de les remettre ensemble plusieurs fois, sans succès. A partir de ce jour-là, même à travers la vitre ils se rentraient dedans. Tout le monde nous a dit de nous séparer de cette chienne qui ne nous apportait que des soucis depuis qu’on l’avait. J’avoue que ça aurait été vachement plus simple, parce qu’on a dû mettre en place une organisation de malade pour qu’ils ne se croisent jamais mais que chacun ait autant de temps auprès de nous. A nous les portes fermées à clé, les alarmes réglées pour penser à inverser les chiens, mettre les femelles dans la cuisine pendant que le gros venait avec nous dans le salon et vice-versa.

 

 

Quand on a déménagé, les critères étaient simples : on était prêts à vivre dans une maison qui ne nous plairait pas forcément pourvu que le jardin soit bien clos (oui parce qu’elle fugue aussi) (et elle se pointe en courant dans la cuisine de la voisine cardiaque qui va porter plainte) et qu’il y ait une chambre supplémentaire pour les chiens.

En tout, on a vécu comme ça pendant sept ans. Depuis un mois, on n’a plus que les deux femelles et la plus vieille va bientôt rejoindre le gros mais une chose est sûre : nos chiens resteront avec nous jusqu’à leur dernier souffle.

On n’est pas plus courageux, plus forts ou plus gentils que les autres. Peut-être simplement qu’on a plus conscience que certains, qu’un animal n’est pas un objet, que son acquisition se réfléchit et qu’on doit l’assumer jusqu’au bout. Alors bien sûr, il y a des raisons plus valables que d’autres mais je crois que le départ en vacances n’en fait pas partie.

Comme tous les étés, la fondation 30 millions d’amis a mis en place des outils pour nous aider à passer de bonnes vacances avec nos animaux.

Avec cette application Facebook,du 21 mai au 21 juin, on accède au quiz « Vacances avec votre animal… Etes-vous prêt ? » qui pose avec humour des questions pour savoir si on est parés pour partir avec notre compagnon. En plus, un tirage au sort désignera 100 participants qui gagneront un t-shirt en coton bio Fondation 30 millions d’amis.

Et pour ceux qui ne sont pas joueurs mais qui veulent tout savoir sur les vacances avec un animal, il y a le Dico des vacances pas bêtes 2013,un guide de 54 pages hyper pratique bourré de conseils précieux comme ce qu’il faut faire avant de partir, ce qu’il faut emmener, les plages autorisées aux chiens, comment faire si on ne veut pas partir avec ses animaux, etc… Je vous le conseille pour de vrai.

Article sponsorisé

(pour une fois je n’ai pas mentionné dans le titre qu’il s’agissait d’un sponso parce qu’il me semble que c’est important d’être sensibilisé à ça)

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 commentaires

  1. Comme tu as raison.
    Si tout le monde était comme vous ….
    Ton article tombe bien pour moi car je cherche actuellement un chien et la responsabilité qu’il en découle.
    J’aimerai soit un bouledogue français soit un shih tzu- J’aime ces deux races.
    Le dernier chien que nous avons eu, était un cavalier king charles. Parti il y a 4 ans, trop de chagrin, je n’étais pas prête.
    Là je le suis et j’ai hâte d’avoir à nouveau un chien à aimer, à prendre soin…
    merci pour ton article.
    bises

  2. Merci. Je pense que s’il y a bien un sujet au monde ou on peux se permettre d’être moralisateur c’est bien celui des abandons d’animaux. Ils n’ont rien demandé eux. Nous les prenons on en est responsable, on les assume. Par ailleurs, j’ai énormément de mal à comprendre les gens qui lâche leur chien ou chat notamment pour cause de bébé. J’étais ébahi quand on m’a demandé si j’allais garder ma ménagerie avec l’arrivé d’un enfant…

  3. Tu as bien raison, il faut sensibiliser les gens à ça ! Je ne suis pas très grandes causes mais les animaux ça me fait bondir aussi ! C’est facile, tant que … c’est facile. C’est quand on tombe sur un animal un peu moins arrangeant qu’on se rend compte de sa position. J’y suis passée aussi – avec des animaux plus petits – et je n’ai rien laché. Je me suis dit que j’avais choisi d’avoir ses animaux et qu’eux n’avaient pas choisi d’être là. Les animaux ne sont pas des jouets ! Merci Ginie pour se rappelle avant cette période malheureuse pour nos compagnons à poils ( oui oui je parle d’animaux pas du maris :p)

  4. Aaaaaah les chiens qui déchiquent tout. Je connais. Enfin j’ai connu vu que la demoiselle en question s’est calmée.
    On avait trouvé la solution. Mademoiselle n’aimait pas être seule, alors on se tapait 10 bornes le matin pour la mettre en garde pour la journée chez « papy et mamie » (oui je sais on est taré) et rebelote 10 bornes le soir.
    Mais sans regret. Elle est tellement mignonne.
    Quand à l’abandon de belle mère, imaginez une SPA avec que des belles mères… une HORREUR absolue !

  5. Je suis à 100% ok avec toi. Nous avons un chat et ça s’arrêtera là. On veut un chien, mais les contraintes justement nous font reculer. Donc comme on n’est pas sur à 100% on n’en prendra pas. Il est hors de question de ne pas ^le vouloir à 100%. Ce n’est pas un jouet mais un être vivant!

  6. Les chiens c’est un peu comme les enfants (pardon pour ceux que je choquerai) ont les « veux » on les assumes…
    Je les aime, n’en ai pas (encore ?) mais je plussois ce billet.
    Bises

  7. Je plussoie, quand on prend un animal c’est un engagement et on doit l’assumer!
    Et il faut le dire, ils ne nous le rendent bien et je ne pourrais pas m’en passer!

  8. Forcément je suis complètement d’accord avec ton article, l’abandon des animaux me révulse, je verse des litres de larmes quand je vois des vidéos ou photos de chiens « derrière les barreaux », et je parle même pas de ceux maltraités … En fait c’est simple, j’ai un cœur de pierre pour un tas de choses, (je n’en suis pas fière hein, et c’est pas que les autres causes je m’en fous, juste ça me brise pas le coeur en 10 000 morceaux) mais la souffrance animale, je peux pas. Ca m’a toujours valu des remarques acerbes, des moqueries, voire même des gens qui peuvent pas me blairer parce que l’abandon des animaux me hérisse le poil et qu’une autre cause style euh…bon je vais rien citer, ça me fasse limite ni chaud ni froid (encore une fois, je n’en suis pas fière mais bon, je peux pas me forcer non plus)

    Bref ici critère n°1 de vacances: peut-on partir avec la chienne! On privilégie les gîtes ruraux, la campagne pour être sûre qu’elle aussi passe des vacances. Ça nous fait suer de vivre en ville dans un appart sans jardin, alors on se doute qu’elle aussi (bon, même si en vrai pour elle, du moment qu’on est là le reste elle s’en fout presque)

    Là pour la toute première fois on va passer une semaine sans elle en vacances mais parce-que je sais qu’elle sera + heureuse chez mes parents, plus tranquille. Mais les 2 autres semaines, elle nous suit!

    Sinon c’est son anniversaire aujourd’hui à la mienne!! (oui bon, aucun rapport ok) 4 ans… et ça fait qu’un an qu’elle est propre huhu, elle nous a aussi fait des tonnes de conneries.

    (et un autre truc qui me gonfle les gens qui stérilisent pas et font faire des portées en veux tu en voilà )

  9. je suis bien contente que tu parles de ce sujet car perso j’ai 3 chats et vraiment je ne supporte pas ces gens qui adoptent une « boule de poils » sans se poser plus de questions sur le coût à supporter pour l’entretien (bouffe/veto). ou le temps à lui accorder, quelque soit l’animal.
    je suis désolée pour vous d’apprendre qu’un deuxième de vos amis à pattes va vous quitter, c’est toujours un crève coeur. bon courage

  10. Ohhhhhhhh le bel article ! Et j’abuse peut-être mais si tu as des bons plans pour partir en vacances dans des lieux sympas qui acceptent les chiens de catégories …. suis preneuse ! Car après plusieurs essais et raccrochage au nez à l’annonce « nous avons un BA et un staff ça passe comme petits chiens? » nous partons sans eux et les laissons seuls avec Mamie O, sans défenses face à ses invasions de bisous et de biscottes beurrées ! Bises et bonne continuation

  11. J’ai beau avoir 41 piges, dès qu’on parle d’abandon d’animaux, surtout pour des raisons aussi « secondaires » que les vacances, la boule dans la gorge grossit et j’ai de l’eau dans les yeux…

    On délivre bien des permis de chasse ou de pêche, pourquoi pas un permis pour avoir un animal ??
    que ce soit un chien, un canari ou un iguane, faut de la place adaptée, des moyens adaptés, un mode de vie adapté etc… ça ne s’improvise pas, ça ne s’offre pas à l’improviste, un animal n’est pas un caprice ni un kleenex dont on se débarrasse quand on en a marre.
    C’est un être vivant, qui fait partie de la famille.

    On n’attache pas la Mémé à un arbre le jour du départ en vacances, que je sache…

  12. J’adore ces bêtes à poil ! Je n’en ai pas, peut-être justement parce que je sais qu’il faut les assumer jusqu’au bout.
    Mais quand je serai plus âgée (oui, je suis encore jeune…) que mes enfants seront partis et que mon mari m’aura quitté alors là, il est quasi sûr qu’ils referont parti de ma vie !!!

  13. Merci pour ton article.. C’est génial les animaux à la maison.. j’en ai toujours eu petite et j’ai attendu que ma puce est 5ans1/2 pour adopter un chaton.. Elle hurlait dès qu’il s’approchait d’elle et j’ai bcp ri, mais elle l’adore maintenant.. C’est un chat blanc et roux adorable mais très joueur et très curieux.. Malheureusement sa curiosité l’a déjà fait tomber 2 fois de mon balcon (3ème étage + parking) et vous imaginez l’angoisse pour moi de ne pas le retrouver ou de le retrouver dans un état épouvantable chez un véto.. Cette année je suis un peu coincée, je ne peux pas le prendre avec moi pour les vacances, ma sœur me prête sa maison dans le Sud, mais Ewok est trop curieux, et je n’ai pas envie de le voir tuer par une voiture.. Je préfère le laisser à la maison ou chez quelqu’un qui en prendra soin… Pour l’instant je suis bloquée.. Je cherche quelqu’un qui accepterait de me le prendre mais cela coute cher en passant par des sites officiels.. Vous avez peut être une idée ??? Merci Ginie de parler des animaux .. Je me permets de rajouter Actuanimaux, c’est un site où il faut cliquer tous les jours et les sponsors donnent de l’argent pour aider des animaux… Cela ne coute rien, et sauvent des vies…

  14. Bonjour,
    C’est la 1ère fois que je commente sur ton blog, c’est dire si le sujet est important! Voici une petite anecdote sur les animaux en vacances… comme quoi, les abandonner n’est vraiment pas une solution!!! Il y a 3 ans, nous avons adopté une petite chienne adorable. L’année suivante, nous sommes partis avec elle en vacances. La première semaine en appartement s’est très bien passée et la 2è semaine, nous avions choisi un hôtel « animal-friendly »… enfin, ça c’était sur le papier! Nous avons vite déchanté: on nous demandait de laisser notre chienne sur le balcon (40° / 1m²), ce que nous avons refusé, je vous rassure, elle était trop grande (je précise que c’est un chien de taille moyenne qui m’arrive au genou), pas question de l’emmener avec nous nulle part (salle à manger, piscine, plage)… Bref, super cool, cet hôtel que nous avions élu justement parce qu’ils y acceptaient les bêtes!!!! Le lendemain de notre arrivée, pour faire plaisir à nos 3 enfants, nous sommes allés à la piscine (sans le toutou), à notre retour, convocation chez la patronne: le chien, que nous étions obligés de laisser dans la chambre) avait aboyé et gratté à la porte, laissant des marques de griffures qu’il nous a fallu rembourser. Ambiance…! Alors, nous avons décidé, malgré des enfants très déçus et écoeurés, de rentrer à la maison(moins de 48h après notre arrivée). Bien-sûr, il a fallu ré-expliquer ce que nous avions déjà dit au moment de l’adoption, càd qu’un animal c’est beaucoup de plaisir mais aussi des contraintes et une RESPONSABILITE et que nous en avions là un exemple, certes pas très marrant mais très formateur. Une fois la déception passée, ils se sont rendus à l’évidence, notre chienne était très malheureuse et très stressée et des vacances au prix de son malheur n’étaient pas des vacances. Je crois qu’ils ont grandi cette fois là. A aucun moment, l’idée n’a effleuré aucun d’entre nous de la laisser là, parce que ce sinon, cela allait gâcher nos vacances… Voilà, un post bien long mais je voulais témoigner! Un animal de compagnie, c’est un engagement pour longtemps et ça ne se « zappe » pas quand cela nous arrange parce que c’est une VIE et que nous, leurs maîtres, sommes leurs référents et les grants de leur bien-être physique, affectif et psychologique. (amen!!!! 😉

  15. Punaise, avec vos techniques de ninjas pour gérer la cohabitation entre les chiens, vous êtes prêts à devenir parents de 5 ados !
    (au moins !)
    (j’aimerais voir ta gueule quand tu lis ces lignes)
    (moi j’aime trop les bêtes pour leur imposer ma vie de dingue en appart sans jardin. Un jour peut-être … et encore, quand ils nous quittent, c’est trop dur)

  16. Je n’ai pas de mot pour décrire ce que je viens de lire ! C’est ahurissant ce que les gens peuvent être méchant !
    La jalousie est un très vilain défaut !

  17. Oo je suis choquée 😮
    Je suis pour la cause animal à 100 % et pourtant jamais je ne pourrais dire à quelqu’un « bien fait que ton chien soit mort (d’ailleurs t’es pas censé être triste si tu aimes les animaux? ) et ton bébé aussi (doublement choqué)
    Tu n’es qu’une grosse merde ….

  18. Mais « MOI » quand on est assez courageux pour écrire des conneries on met son vrai PSEUDO.

    Vous savez si 30 millions d’ami donne du pognon c’est qu’ils le peuvent car la publiciter ils en ont besoins.

    Votre jalousie vous vous le gardez et sache le « MOI » quand on souhaite le mal, le mal se retourne contre vous….

Les commentaires sont fermés.