Why I blog

(Do you speak english ?)
(Yes I do)

Arrête de déconner, on a décidé d’être sérieux cinq minutes, ici.

Il s’agit de répondre au tag de Mother Joy qui a déjà fait cinq fois le tour de la blogo sans passer par la case Ginie.
Le but, c’est de savoir comment on blogue.

Je serais tentée de répondre que je blogue avec mes doigts, mais 1) ce serait vraiment pas drôle et 2) j’ai envie, pour une fois, de répondre sérieusement.

Clic

Tu sais que je suis toute jeune dans le milieu de l’expression webienne.
Au départ, me connaissant, je pensais que ça durerait deux semaines, l’histoire, et que ça partirait aux oubliettes, avec les peintures, les perles, la guitare et toutes ces choses que j’ai un jour entamées sans aller plus loin.

Et puis, mes premiers commentaires sont arrivés, me faisant bondir le coeur dans la poitrine, de joie.
On me lisait. Mieux, on appréciait ma plume pourtant très légère.
Je n’ai jamais eu le nez sur mes stats, à vrai dire ça n’a pas vraiment de valeur pour moi, mais j’avoue que chaque commentaire a une valeur très particulière et je tiens à y répondre, même si c’est succinctement.

Je ne fais pas de brouillon, je ne programme pas.
Quand je sais sur quoi je vais écrire, je clique sur « Nouvel article » et les mots surgissent. Un billet me prend entre 10 minutes et une heure.
Je ne me relis jamais. Je suis d’ailleurs sûre que si Maître Capello passait dans le coin, il regretterait de ne pas travailler chez France Telecom.
L’humour et la dérision sont mon mode d’expression, mais s’il arrive que j’aie envie d’être plus grave, je ne me l’interdis pas, même si je réfléchis à deux fois. Mon blog me ressemble, il a une humeur variable, mais je tiens à en faire un espace de détente et de rigolade.

Je parle de l’actu, mais de l’actu légère. Pas de drames ici, ni de politique.
Je parle de ma vie, mais en surface. Il y a de la réalité, un peu de fiction et beaucoup d’exagération. Je suis adepte de l’auto-dérision.
Je suis incapable et je ne veux pas me livrer plus. Je n’en ressens pas le besoin, même si je ne juge pas ceux qui le font.
Peu de proches connaissent l’existence de mon blog. J’aurais trop peur qu’ils ne sachent pas faire la distinction entre le vrai et le faux.

Mes idées, je les pioche partout.
Un mot, une idée, un truc à la télé, dans le journal et hop, il faut que j’en parle. J’aime partager, connaître le ressenti de chacun, dédramatiser.
Par dessus tout, j’aime l’idée d’être capable de vous arracher un sourire, voire un rire, avec mes conneries.
Vous ne pouvez pas savoir à quel point mon sourire est large quand je lis un commentaire qui me dit que vous avez bien ri.

Je blogue sur mon MacBook, sur mes genoux, sur mon canapé, les pieds sur la table basse, face à la télé, toujours allumée, l’un de mes chiens près de moi.
Je ne fume plus, mais je grignotte. Beaucoup.
La feignante dans toute sa splendeur.
J’ai pourtant un bureau, qui me ferait moins mal au dos, mais je serais moins inspirée face à un mur blanc. J’ai besoin de la télé pour écrire, c’est fou, mais même quand j’ai écrit mon bouquin c’était pareil.

comment je blogueMon environnement de blogueur, pour Aude Nectar

Tenir un blog m’apporte beaucoup.
Pas niveau orgueil, puisque je ne retire aucune fierté de balancer des blagounettes sur la toile. Ce serait même plutôt le contraire.
En revanche, les rencontres que ça engendre sont la belle surprise. Pour moi, même si on est plus ou moins anonyme, on n’en reste pas moins un être humain, derrière son écran. Et tous ces humains, ben ça échange, ça s’enrichit, même parfois ça se rencontre pour de vrai.
Ca crée des liens, voire des amitiés. J’avoue, j’étais assez sceptique, au départ, mais les faits sont là. J’ai fait de belles rencontres. Et je suis certaine d’en faire encore.

Au-delà de l’écriture, il est très important pour moi de venir vous lire.
J’ai un Netvibes plein à craquer et j’essaie de venir déguster chaque nouvel article, que je commente ou non, parce que parfois je n’ai rien de pertinent à dire.
C’est un rituel, un plaisir auquel je ne déroge pas, même si ça me prend un temps fou, bien plus que de rédiger mes billets.
J’ai quelques blogs chouchous, dont j’attends les nouveaux articles avec impatience et que je lis comme j’ouvrirais un cadeau.
Je ne me force à lire personne. Si je commence à lire en diagonale, à y aller à contre coeur, je laisse tomber. Il faut que ça me touche pour que j’y revienne. Vous pouvez donc être sûr, si je vous commente, que j’apprécie ce que vous faites. Aucun classement n’influence mes lectures, ni mes relations, que ce soit dit.
Je vais lire par curiosité les blogs des nouveaux commentateurs ici, par politesse au départ, puis par plaisir si j’apprécie la plume.

En bref, bloguer n’est pas une nécessité, ni une thérapie pour moi. C’est un réel plaisir, qui est en train de devenir une passion.
J’y passe environ deux heures par jour, entre écriture et lecture. Il arrive que je coupe quelques jours, mais jamais longtemps.
Ca me fait du bien, ça ajoute à mon bonheur, même si je tiens à ne pas le faire au détriment de la « vraie vie ».

Dernière chose, je pense qu’un blog ne peut pas vivre que grâce à son auteur.
Ce sont les lecteurs et les commentateurs qui l’orientent, qui lui donnent sa raison d’être.
Alors juste, merci à tous ceux qui me lisent.
Et j’espère que ça durera longtemps.

Rendez-vous sur Hellocoton !

50 commentaires

  1. Amen.

    (Tin elles me titillent tes vidéos à la con là, elles viennent se fourrer toujours au milieu de l’écran alors que jamais je clique dessus).

    Par contre j’admire quand tu dis 2h par soir, pifou, moi je peux pas, je suis obligée de faire du tri sélectif (et collectif aussi).

    (Enfin je dis ça mais j’étais pareil au début).

    Je t’aime va.

    (Atta tu te fou du vernis argenté sur les ongles de pieds?!!)

  2. Ça ne fait pas bien longtemps que je te lis, mais tu peux sourire derrière ton écran car fréquemment je me marre en te lisant. (Ça me donne l’air malin de rire comme ça toute seule devant mon pc, avec Mr Chéri qui arrive et qui me demande pourquoi je ris toute seule…)

    1. @ Gazelle : (comment ça tu cliques pas dessus ? T’es vraiment une amie en bois, toi)
      Deux heures par jour, parce que c’est un plaisir. Possible que ça ne dure pas 😉
      (il est pas argenté, il est taupe un peu nacré) (bigleuse)

      @ Loupy : merci beaucoup, ça me touche.

      @ La chauve souris : merci beaucoup à toi aussi 😉

  3. J’attendais avec impatience ! Je ressens assez ça chez toi : le côté spontané et vraiment l’envie de s’amuser et de faire poiler les autres sans un besoin secondaire au plaisir.
    D’ailleurs on se poile. Je me suis fait un manteau pour l’hiver.

  4. Je suis d’accord avec toi. Les commentaires sont très importants sur un blog : les enthousiastes illuminent ma journée, et quand je n’en ai pas de nouveaux, ça me rend ronchon ! Je poursuis la lecture de ton blog (tu écris beaucoup, je n’ai pas encore eu le temps de tout lire!) et vraiment ça me plaît : normalement je souris ou pouffe à la lecture de blagues, et chez toi, j’ai carrément ri plusieurs fois, ce qui est rare ! tu as gagné une nouvelle lectrice !

  5. Ah bin j’ai toujours ce côté un peu pute en moi, mais dit toi, que même si je clique pas, bin je clique quand même (on m’oblige quoi).

    Et non je suis pas bigleuse (je suis blogueuse) (mouhahahahhaaa) c’est toi qui a fait une photo toute pourritte ou je on voit mal tes doigts de pieds.

  6. Une autre facette de toi que j’apprécie…;enfin une blogueuse qui n’est pas névrosée ouf!!!!!!

    Quoique au vu de tes billets…………….;rires!!!!

    Je fais ton tag 😉

  7. Moi, je ne te lis pas depuis longtemps mais quand j’ai découvert ton blog, j’ai de suite accroché !
    Tu me fais rire, mais aussi je t’envie (un peu … faut pas pousser non plus ;), j’aimerai que ma plume soit aussi douée que la tienne !
    Grâce à toi, j’ai aussi découvert Les chroniques de Sonia qui me font bien marrer aussi …
    Enfin voilà, ton blog me fait du bien !

    1. @ Gazelle : pute, alors.

      @ Faustine : Merci 😉
      (on est tellement bien dans le canapé)

      @ Dalyna : Merci. (je sais, je le dis à tout le monde, mais ma maman m’a appris à être polie)
      Ca fait plaisir de ne pas être la seule à ne pas avoir de bureau.

      @ Bidochonne : eh bien le plaisir est partagé, vraiment.
      (je suis très touchée par ton commentaire)
      (mais mes règles arrivent alors j’ai l’émotion facile)

      @ Océane : tu es l’une de mes plus jolies « rencontres » sur la toile.
      Je serais incapable d’écrire sans plaisir.

      @ Callie : on peut se le procurer en format manuscrit sur mon étagère du salon 😉
      Non, il n’est pas édité, mais j’y travaille. J’en reparle bientôt ici.

      @ Sylvie : merci beaucoup du compliment 😉
      J’ai honte de l’avouer mais il arrive que je me fasse rire toute seule tellement on est nombreux dans ma tête…

      @ Anicette : 😀
      Je me demandais qui allait le remarquer 😉

      @ MissBrownie : merci miss 😉
      C’est que La mère joie a eu une idée très sympa, sur ce coup.

      @ Touwity : j’avais pas vu que c’était si long !
      Merci m’zelle 😉

      @ Roxane : Rhooo ben merci beaucoup, j’espère aussi que ça durera très longtemps !

      @ Sandra : Qui, moi ? Névrosée ? Pas du tout… 😉

      @ Sonia : ton commentaire m’a tellement touchée que je l’ai lu à l’Homme… Merci infiniment, vraiment. Si un jour je me demande pourquoi je blogue, je le relirai.

  8. J’ai l’impression que tu as « couché sur papier » (ça fait super snob ça, j’adore) ce que j’avais dans la tête. C’est exactement ma manière de faire, de la rigole, de la bonne humeur et de l’auto-dérision.

    Merde quoi, la vie est trop courte pour se prendre la tête avec des conneries.

  9. Intéressant comme on peut bloguer différemment. Comme toi, j’ai commencé en pensant écrire 2 ou 3 fois et basta. Et puis je me suis prise au jeu. Je me fais plaisir en sachant que je vais te soutirer un sourire : ton blog me fait rire depuis que je l’ai découvert. J’ai lu pas mal de messages anciens (les joies de n’avoir rien à faire au boulot !) et maintenant, tu es dans mes favoris, la grande classe quoi !

    1. @ Camille : toi, je ne te lis jamais en diagonale.

      @ Miss 400 : j’avoue, ça me plairait bien 😀

      @ Chocoladdict : merci beaucoup.

      @ Anna : et encore, t’as pas vu la coque rose…

      @ Océane : Toi t’es ma putacentpourcentdeluxure 🙂

      @ Ratounette : si tu voyais à quel point il déconne (à cause des mauvais traitements que je lui fais subir), tu serais moins jalouse. D’ailleurs, si vous savez pas quoi m’offrir à la Toussaint…

      @ Angie : clair. Les hautes voltiges politico-philosophiques, je laisse ça aux autres.

      @ Valou : merci miss, c’est rare que je sois si sérieuse 😉

      @ Mamzellescarlett : On devient carrément accro !

      @ Maman perdue : ben tu vois, ça me fait très plaisir, chui toute chose 🙂

      @ Toni : j’ai failli, mais j’ai eu peur de ton avatar.

  10. en te lisant je te revois écrire les 2 articles sur mon passage chez toi quand j’ai martyrise brownie…et bordel j’ai hâte de revenir (heu pas pour que tu me fasse à nouveau passer pour une tortionnaire hein :D).

    oui grâce à tes blogs, ton roman sur myspace j’ai beaucoup rit et fait une merveilleuse rencontre qui nous à permis de partager de bons moments et une belle amitié! et suis bien contente de retrouver ta plume,ton autodérision sur ce blog, alors continue à nous faire rire en te faisant plaisir.

    (Et ben la tête en vrac ce matin j’arrive quand même à pondre un message pas trop degeu non? enfin je me relirai ce soir quand même)>>>> je valide hein, du coup je le copie colle mdr

  11. Coucou !
    Je passe régulièrement sur ton blog & poste qd j’ai qqch à dire (effectivement, ce n’est pas utile de poster, même un comm, pour poser & ne rien dire !!!!)
    J’apprécie ton blog (la preuve, je reviens…)
    Et c’est très intéressant ton « prq tu bloggues »…
    Pour ma part, j’ai un blog, mais initialement créé pour ma passion : le loisir créatif qu’est le scrap & plus particulièrement la carterie… puis je me suis laissée envahir par ce que j’étais & notamment mes autres plaisirs : la lecture, le cinéma… et parfois des brèves de vie. enfin en ce moment, c’est statu quo !!!
    Je suis admirative par des blogs comme les tiens… j’aime la plume, la pertinence, le sérieux, la dérision… bref, c’est top.
    J’ai ds mon projet d’en faire un, lorsque je serai partie à l’étranger : une vie en inde, ça mérite un blog ? lol
    Enfin on verra…
    Bizz & à bientôt !

  12. Bonjour,
    A vrai dire je viens de découvrir ton blog et ton texte du jour m’ a tout particulièrement parlé… Moi aussi mon blog fait partie de mes petits plaisirs quotidiens !
    PS : moi je blogue sur un bureau, mais je mets quand même les pieds sur le bureau…

    1. @ Jupette : ma belle… tu sais ce que je pense et le bonheur que ça me procure de t’avoir rencontrée, comme quoi, le virtuel amène de belles amitiés…

      @ Sonia MLJ : mais toi, es-tu contente que je sois contente que tu sois contente de lire mon blog ?

      @ Marlène : Mais non, merci à toi.
      Non, à toi. C’est toi qui raccroche…

      @ Soma : ha oui, tu me donneras l’adresse, je sens que ça va m’intéresser !
      (merci ;))

      @ Electroménagère : grave !

      @ MissHitech : On va dire que c’est pour faire circuler le sang 😉

  13. Ah tiens, t’as écrit un livre toi aussi ?

    C’est vrai, je peux continuer à dire que j’ai recouvert ma chaise de pipi tellement j’ai ri en te lisant ?
    Nan parce qu’aux services généraux, ils vont finir par me soupçonner de souffrir d’incontinence précoce et je trouve ça moyen glammour

  14. VIVI …. SORS DE MON CORPS !

    En lisant ce que j’aurai pu écrire (rend moi mon nègre voleuse) e me demande parfois pourquoi j’ai arrêté de bloguer sur Myspace d’ailleurs!

    Ayé je sais !!! Parce que t’es partie sans expliquer pourquoi, que Marie est allée faire la belle sur Fesse bouc, que Caly a déposé le crayon pour s’occuper les mains autrement et que Jacky, dont j’ai fait une star dans la JACKY’S ANATOMIE m’a trompé en allant courir les gueuzes énamourées qui le demandaient en amitié en espérant faire des trucs sexuels avec lui, les cochonnes!

    Pourtant, oui, que c’était bon de lire les 80 commentaires (et encore je suis modeste, voui Modeste c’est mon deuxième prénom) et savoir que j’avais contribué à illuminer une journée (voui, modeste je vous dis) en faisant sourire ou rire , bref en amusant la galerie!

    Bon je vais reprendre avec un blog de choc sur le thème du libertinage sur le net (virtuel hein, mes coucheries je les vais les garder pour moi quand même, parce que je veux bien démontrer à la terre entière que je suis une salope virtuelle, mais pas réelle) … dans pas longtemps, dès que je m’achète mon mac pro, que mes ongles mycosés sont guéris, que je supporte la télé en bruit de fond, que je trouve un kamikase qui veuille m’épousationner, que, que, que…

    Mais d’abord, la Morue, tu vas mettre ton cul dans le train et venir voir ta nouvelle rmiste de copine dans son 80 m2 à Paris, compris! (ou c’est ibiza à la nage, l’été prochain comme tu veux, tu choises) Cette année, on y coupe pas, on la fait cette petite sauterie parisienne myspacienne!

    Sinon, bah je ne vous livrerais pas comment Phocea24, libertin de son état m’a proposé « un peti tour en pédaleau à l’iladam, en écoutent mickel jaksen » ou comment « maitresanspitié » a voulu me convaincre que j’étais une soumise qui s’ignore!

  15. Woooha, joli article, vraiment! C’est beau de faire le point sur ses motivations à écrire et à lire, d’en faire une parenthèse, la faire partager… Ca sort l’esprit des classements, concours et articles sponsos… Et bien qu’une chose à conclure: continue!(pas trop vite, yen a qui ont du retard dans la lecture, hein, je connais mais dénonce pô).

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *